Arrosoirs & sécateurs

Chronique d’un jardin de Bretagne-Sud en juin 2020

Retour le mois précédent, en mai 2020


Lundi 1er

Pour être franc, je n’ai pratiquement rien fait dans le jardin sinon couper encore un peu de lierre à l’ombre et broyer au frais dans le garage. La chaleur et le soleil ont eu raison de mon énergie.
En fin d’après-midi les deux zozos arrivent pour deux jours. Curieusement je retrouve un peu d’énergie… bizarre !

Mardi 2

Au début de l’année, une amie-jardinière m’a donné une plante étonnante qui ressemble à de la mousse (mais qui n’en est pas) : Scleranthus uniflorus. Je pensais lui avoir trouvé l’endroit idéal mais est-ce à cause de la chaleur et de l’excès de soleil ou bien est-ce parce qu’elle n’a pas eu le temps de s’installer ? En tout cas elle sèche et même si je l’ai arrosé, car je la surveille, elle vire au jaune. J’ai employé les grands moyens : elle a été enlevée et mise dans une vieille jardinière, arrosée à mort et placée à l’ombre au moins pour un bon moment. Wait and see… (excusez-moi mais parfois j’ai besoin d’étaler mon savoir !).
Aujourd’hui Achile, le petit frère de Gaspard a été piqué par une tique. Un tire-tique a réglé le problème. Mais méfiez-vous. Je pensais bêtement qu’ici en Bretagne on était à l’abri de cette saloperie mais c’est une erreur. Et d’après ce qu’a dit la pharmacienne, il y en a beaucoup en Bretagne. Mme Alain a été bien piquée il y a quelques jours. Apparemment le déconfinement c’est valable aussi pour les tiques donc si vous allez faire un tour dans votre jardin ou plus généralement dans la nature, inspectez-vous le soir… au cas où. Un conseil : achetez donc un tire-tique.

Mercredi 3

Avec mon petit jardinier-adjoint, construction d’un nid. Il est prévu qu’il le décore quand il reviendra à la maison.

Jeudi 4

7ème tonte du gazon. Un gazon qui est encore vert mais avec quelques taches jaunes. Aujourd’hui, le temps était moins ensoleillé si bien qu’il donnait l’impression d’être plus vert donc plus beau. J’ai encore découvert des plantes assoiffées et ça m’énerve. Il faut que la chaleur cesse sinon c’est moi qui vais faire un coup de chaud !
Je passe une bonne partie de la journée à remonter la fontaine qui ne semble plus fuir. L’avenir le dira…


Malgré la chaleur, les plantes poussent. Les mauvaises herbes aussi. Les ancolies sont rasées, le myosotis est supprimé. Bref, un beau boulot de de nettoyage en perspective dans les jours à venir… et je ne parle pas des roses fanées ! Comment font les jardiniers qui ont une roseraie ?

JPEG - 43 ko
Le rosier buisson ’Yves Piaget’. Quel parfum !

Vendredi 5

Du nettoyage toute la journée du côté de la serre et des buis ainsi que dans le jardin noir. Il était temps que j’aille faire un tour dans le jardin noir car quelques plantes souffrent et notamment un Strobilanthes anisophyllus ‘Brunetthy’ qui est dans un pot. Je l’ai inondé mais j’ai quelques inquiétudes !
Ensuite, je suis allé faire un tour dans un autre coin qui avait bien besoin de nettoyage. Aujourd’hui, le tas de compost s’est bien rempli !
Les derniers plants de Cerinthe en fin de floraison sont supprimés car je me suis aperçu que les graines sont formées. J’avais promis des graines à une personne croisée sur Facebook. Je vais donc pouvoir lui les envoyer et en donner aux ami(e)s d’A&S lorsque je vais les retrouver très bientôt (2 sorties sont prévues dans une semaine.

Samedi 6

Ouf, le Strobilanthe est sauvé !
Il y a un an, j’avais participé à un atelier de greffage d’Acer. Et bien entendu, j’ai tout raté ! Il reste un porte-greffe d’une quinzaine de centimètres. Quoi en faire ? Il ne va tout de même pas rester éternellement dans la serre. Il a donc été replanté dans un pot et je me demande si je ne vais pas le tailler comme un bonzaï, en tout cas le tailler régulièrement très court. On verra bien…
Les Euphorbes characias qui sont sur le trottoir sont en fin de floraison. Les tiges fanées sont rasées et passées dans le broyeur. Entre parenthèses, quelle saleté ce latex. Depuis un moment, je me demande si je ne remplacerais pas une des characias par une mellifera qui a un plus beau feuillage. A voir…
Nettoyage (pour changer) et broyage.
Mme Alain coupe les roses fanées. En viendra-t-on à bout ? Et pourtant le nombre de rosiers est très limité.

Dimanche 7

Après une petite virée « Sous un arbre perché » chez Fabrice et Olivier, après des tournages au Pellinec et au jardin de Kerlouis, Philippe Minot de « Jardin-Jardinier », je veux dire le Claude Lellouche des plantes, le Jean-Luc Godart du jardinage est à la maison pour trois jours.
Aujourd’hui, c’est le 3ème tournage auquel j’assiste après le jardin de Trez-Bihan et celui de Caradec près de Vannes. Nous sommes au Clos du lavoir chez Jocelyne une amie d’A&S. Un petit bijou de jardin. Le temps est plus qu’incertain, d’ailleurs le tournage se termine le soir juste avant la pluie. Une belle pluie comme on n’avait pas eu depuis plusieurs mois. Pendant que « Luc Besson » opère j’ai le temps de voir, revoir, regarder et re-regarder et surtout photographier (je devrais dire mitrailler) cette petite merveille de jardin.



JPEG - 46.3 ko
Philppe filme Jocelyne

Lundi 8

2ème journée. Il était impensable de ne pas aller à Belle-île retrouver Michel Damblant et son jardin ‘L’Eden du voyageur’. Une journée superbe sous un soleil de plomb ((à tel point que je suis revenu avec un coup de soleil carabiné sur le haut du crâne !). Mais une journée épuisante : pas facile d’être assistant du Steven Spielberg du jardinage !!! Entre Michel et Philippe : un régal...


JPEG - 29.3 ko
Le chef botaniste et le chef cinéaste...
et derrière son Canon, le chef photographe... que du beau monde !

Mardi 9

Plantation d’un petit Acer (semis spontané) rapporté de chez Jocelyne (la plantation se fait sous l’oeil inquisiteur d’une caméra !). Dans la serre, sous l’oeil de la même caméra, je mets dans des godets des petits plants rapportés de chez Michel. Des plantes qui m’étaient totalement inconnues il y a encore deux jours : Arctotheca calendula à floraison jaune et Phyla canescens, un couvre-sol à floraison blanche.

JPEG - 78 ko
Arctotheca calendula
JPEG - 50.7 ko
Phyla canescens


Et pendant que je jardine comme un forcené (un forcené un peu ramollo !), dans le jardin un Stanley Kubrick de la plante, que dis-je un Martin Scorcese du végétal fait joujou dans le jardin avec une caméra monstrueuse et un drone. Décidément, les gamins on ne peut pas les tenir...

Mardi 9

Temps gris aujourd’hui et même quelques gouttes de pluie (si, si, au moins 3 au m²) mais pour jardiner c’est plus agréable qu’il y a quelques jours.
Plantation d’un Hydrangea serrata ‘Treizh’ venu avec Philippe tout droit de la pépinière « sous un arbre perché ». C’est une petite merveille et j’espère lui avoir trouvé une place qui lui conviendra. Ne le cherchez pas sur internet ou dans les livres car officiellement il n’existe pas encore ! Une exclusivité… Pour le planter, il a fallu enlever des bulbes de colchique qui ont été replantés sous l’arche.
Un Brunnera ‘Jack Frost’ est déplacé car il n’était absolument pas mis en valeur là où il était et en plus à cet endroit la terre est sèche. Je pense que là où il est maintenant il devrait être beaucoup mieux.
Cela fait trois jours que je n’ai pas désherbé : il fallait m’y remettre au plus vite sinon je risque de me trouver très vite en état de manque. Je vous rappelle que le désherbage et le nettoyage en général est mon occupation préférée au jardin. J’adore le dire car je sais que pour beaucoup de jardinier(e)s c’est une corvée.
J’ai oublié hier de vous dire que j’ai retrouvé la fontaine vide ! Je vais tourner chèvre !!! Je vais certainement me résoudre à faire ce que mon gendre me conseille : un bac en béton.

Jeudi 11

Enfin de la pluie ! Il a dû commencer à bien pleuvoir vers 4 h du matin et cela sans interruption jusqu’à environ 9 h. Bref, le pluviomètre était plein ce matin. Cela dit, je ne veux pas de pluie demain vendredi (balade orchidées dans les dunes à 2 km d’ici avec le groupe des amis d’Arrosoirs et sécateurs) ni samedi du côté de Rennes (visites de jardins avec toujours les amis d’A&S). Les deux seules journées que j’ai pu sauver dans le programme de printemps. Il était prévu 21 jardins !!! On se rattrapera dès l’automne… si le coronavirus veut bien nous lâcher la grappe.
Bouturage de quelques plantes pour une amie-jardinière d’A&S.
L’Hydrangea planté hier est déplacé et replanté ailleurs dans la même plate-bande. Pourquoi ? Je craignais qu’à l’endroit où je l’avais mis hier il n’y ait pas assez de profondeur de terre (dans le fond du terrain qui est en pente, plus on monte et moins la profondeur de terre est importante… et dessous, ce ne sont pas des cailloux mais du rocher). En fait le jardinage, c’est faire, défaire, refaire etc.
Pour les amis d’A&S, j’ai préparé une caisse avec une bonne dizaine de beaux plants obtenus par bouturage (Deutzia, Fuchsia magellanica ‘Arauco’ etc).
J’aime bien les Tradescantia x andersoniana mais il ont un gros défaut : ils s’étalent (en partie) lamentablement sur la terre. Il faut les tuteurer discrètement pour qu’ils aient plus d’allure. De plus, il y a des plants un peu partout dans le jardin. Trois beaux plants ont donc été enlevés pour les amis d’A&S. Faut bien fêter les retrouvailles (tant attendues).
Une photo envoyée par Philippe : le jardin vu du drone

JPEG - 59.8 ko
On est en bordure de la Ria d’Etel.
JPEG - 40.5 ko
Oui, il y a quelques plantations !!!

Vendredi 12

Il y avait une dizaine d’A&S dans les dunes à 5 km d’ici en compagnie de Michel Damblant et de Michèle Couderc à la recherche de la flore des dunes et notamment d’orchidées sauvages (nous étions l’an dernier pour les mêmes raisons dans les dunes proches de Quiberon). La date était un peu tardive et la chaleur de ces derniers temps ont fait que nous sommes restés un peu sur notre faim. Une seule espèce d’orchidée : Epipactis palustris (Epipactis des marais ou Helléborine des marais). Bon, disons que nous étions, comme des gamins (je ne citerai pas de nom !), heureux de nous retrouver dans une ambiance toujours aussi bonne.

JPEG - 22.4 ko
Michel Damblant... le botaniste d’A&S !
JPEG - 22.4 ko
Epipactis palustris
JPEG - 20.8 ko
Onanis spinosa
connue sous le nom de "Arrête-boeuf"... (ça pique !!!)

Samedi 13

Il y avait 21 jardins prévus au programme du printemps pour les amis d’Arrosoirs et sécateurs. A cause de cette saleté de coronavirus, 2 seulement ont pu être visités.
Le groupe se trouvait autour de Rennes. Nous étions une bonne vingtaine masqués (comme il se doit) et bien contents de se retrouver enfin.

JPEG - 53.7 ko
Un petit sourire !!!


Le matin, bravant un temps maussade (les parapluies étaient de sortie à certains moments de la visite), nous étions au « Jardin des Pépins ». C’est le jardin de Denis Pépin conférencier, formateur, journaliste et auteur de livres de jardinage. Un jardinier bien connu dans la région Bretagne... mais pas uniquement. On peut définir son jardin par ces mots : biologique, écologique. Un jardin au naturel dont la partie la plus importante est le potager. Nous avons eu droit à un cours de jardinage vraiment passionnant. Dans tout ce qu’il nous a dit, j’ai retenu en particulier que le purin d’ortie, d’après lui, serait « du pipeau » ! Mieux vaudrait mettre les orties hachées directement sur la terre.

JPEG - 53.1 ko
Denis Pépin
JPEG - 66.7 ko
La partie ornementale du jardin
JPEG - 75.4 ko
Le potager


L’après-midi nous étions au jardin des Gobitières. Un grand jardin d’un hectare abondamment planté d’arbres et arbustes. Une heureuse surprise et un couple accueillant. Rendez-vous a été pris pour une visite d’automne.

JPEG - 31.5 ko
Cornus ’Nordman Haden’


Et pour terminer la journée, visite de la pépinière de la Simonière près d’Hédé entre Rennes et St Malo. Il y a bien longtemps que je souhaitais aller dans cette pépinière renommée pour vendre beaucoup d’arbres et arbustes qui sortent souvent de l’ordinaire mais l’occasion ne s’était jamais présentée. Avec ces jardins à la périphérie de Rennes, la Simonière s’imposait. En ces temps difficiles pour les pépiniéristes, cette visite prévue dès l’automne tombait bien. Après le confinement donc l’absence de journées des plantes, on a bien senti que certain(e)s d’entre nous avaient du retard à rattraper question achats de plantes. Pour nous, découverte (et achat) d’un Aralia cordata ‘Sun King’. C’est une superbe vivace arbustive (80 cm) au feuillage jaune… pour l’ombre ! Juste ce que je cherchais. Il faut dire que dans la pépinière, je ne voyais qu’elle. De plus un couple d’A&S nous a offert une superbe Hosta ‘Star wars’. Elle est verte panachée de jaune. Trop sympa !!!


Il a bien fallu se quitter mais il me reste à trouver des idées de balades pour l’automne. Je suis en pleine réflexion !

Dimanche 14

Il a dû bien pleuvoir pendant notre absence. Le jardin, notamment le gazon, semble reverdir depuis quelques jours. J’adore !
A peine rentrés, l’Aralia et l’Hosta sont plantés côte à côte à mi-ombre. Effet garanti !

JPEG - 78.2 ko
L’hosta et l’Aralia


Une graminée (certainement Carex morrowii ‘Ice Dance’) rapportée de chez notre fille est mise en pot et pour l’instant reste en pépinière. On rapporte aussi des rameaux d’Akebia quinata (doute sur la couleur) et je fais des boutures.

Lundi 15

Ce matin, le jardin sous la pluie : le bonheur du jardinier. Après le temps s’est dégradé : le soleil est revenu !

JPEG - 74.5 ko
vue de la terrasse
JPEG - 84.9 ko
vue de la cuisine

Mardi 16

8ème tonte du gazon. Avec les pluies de ces derniers jours, il est redevenu bien vert.
Qui a inventé les rosiers ? Passez-le moi, j’ai deux mots à lui dire. Il m’a encore fallu au moins deux heures pour couper les roses fanées (et ce n’est pas fini). Ca devient lassant.
Un Atriplex nummularia planté à l’automne n’a pas l’air de se plaire là où il est. Il est déplanté et remis en pot. Il sera bichonné et on verra.

Jeudi 18

J’ai enfin terminé de couper les roses fanées. Mais il faudra remettre ça d’ici quelques jours. Toutefois il y en aura beaucoup moins, ne serait-ce parce que les rosiers non remontants ont terminé leur floraison. C’est la cas d’American Pillar. Quelques bouquets de fleurs sont laissés mais il a pris une sacrée claque. Il court sur le mur de clôture près de l’entrée. Quand il est en fleurs, on ne voit que lui.
Je passe presque toute l’après-midi sur le trottoir pour tailler à nouveau le lierre sur le mur et les fleurs de valérianes (Centranthus ruber) fanées. Séance de broyage. Mais maintenant j’utilise en complément la tondeuse. Du temps gagné.

Vendredi 19

Il y a quelques jours un plant de Brunnera ‘Jack Frost’ avait été déplacé. Je me suis décidé à déplacer trois autres plants qui viennent rejoindre le premier. Il faut absolument que je remette un plant de Brunnera ‘Looking Glass’ que je trouve encore plus beau. Il y en avait un mais il a disparu.
Je ne sais pas si un jour le bambou qui se trouve devant la maison va se calmer. Il a encore fallu supprimer des pousses qui sortent de terre tout le printemps dans deux plates-bandes.
Depuis plusieurs années je devais tailler après la floraison la clématite montana ‘Spooneri’ qui monte tout en haut d’un grand Acer cappadocidum ‘Aureum’. Elle a donc été rabattue à 1 m. La floraison devrait être plus importante et à bonne hauteur.
Bien entendu, une séance de broyage était inévitable : 2 belles brouettes de broyat.

JPEG - 52.1 ko
L’Hydrangea serrata ’Treizh’
planté il y a quelques jours

Samedi 20

Ouf, ça fait du bien ! La vie reprend… On ne pouvait pas rater une petite fête des plantes dans l’arboretum « les arbres du monde au Huelgoat (plein centre de la Bretagne près de Carhaix… plus connu par ses vieilles charrues que par mon passage comme prof dans les années 70… Qui a dit 1870 ?)
Il y avait à l’entrée de l’arboretum une dizaine de stands, juste de quoi faire son petit marché et retrouver certains pépiniéristes qui nous ont bien manqué au printemps.

Bilan des achats :
- Fuchsia microphylla ‘Variegata’ (feuillage clair intéressant pour la mi-ombre)
- Gaura lindheimeri : Je me désolais de ne plus en avoir dans le jardin. Normalement sa place est toute trouvée.
- Lavandula x chaytorae ’Sawyers’ : Au tout début du jardin il y a une bonne quarantaine d’années, la lavande a été une des premières plantes du jardin. Tout simplement parce que pour moi un jardin se devait de sentir la lavande. Une obligation… Pourquoi ? Parce que le jardin de mon grand-père dans le Cotentin était planté abondamment de lavande. Quand elles sont mortes, elles n’ont pas été remplacées.
- Briza media ‘Limouzi’ (de superbes petits grelots… on a craqué.)

JPEG - 67.6 ko
Briza media ’Limouzi’

- Penstemon ‘Alice Hindley’  : Il ya une quinzaine d’années, les Penstemons étaient à la mode et il y avait une petite collection dans le jardin. Petit à petit ils ont disparu du jardin mais pas que du nôtre car c’est une plante pas toujours évidente à garder. Mon préféré était et est toujours ‘Alice Hindley’. Il était sur un stand… je n’ai pas résisté.

JPEG - 24.5 ko
Penstemon ’Alice Hindley’

- Un plant de Thym, un peu différent du thym commun. Il viendra remplacer celui qui est dans un pot sur la terrasse et qui n’a pas du tout aimé la chaleur de mai.
- Sedum dasyphyllum musaiicum
- Menthe requinii
On a passé tout notre temps entre les stands. Aucun courage pour refaire un tour dans l’arboretum. Retrouvailles avec deux amis d’A&S…
Un petit bonjour à Solange et Jean, un couple que je ne connaissais pas mais eux me connaissaient et Solange lit ma prose quotidienne. On a bavardé un petit moment et c’était bien sympa.

Dimanche 21

Le plus long n’est pas de planter mais de trouver le bon endroit où mettre la nouvelle plante. Sans compter que parfois on plante sans être convaincu d’avoir trouvé la bonne place. De plus, je ne plante jamais dans un carré qui n’est pas impeccable. Donc avant de planter, je nettoie.
Ont donc été plantés : le Fuchsia microphylla ‘Variegata’ devant la maison à mi-ombre (il éclaire la plate-bande d’autant plus qu’il se trouve à côté des Brunnera ‘Looking Glass’), le Gaura, le thym, la Briza media ‘Limouzi’, le Penstemon ‘Alice Hindley’ et la lavande.
La lavande a été plantée à la place d’une petite euphorbe au feuillage panaché de jaune (je ne me souviens plus du nom). L’euphorbe sera replantée demain.
J’avais rapporté d’Alsace l’été dernier une Campanule rotundifolia. Elle était toujours en pot et est actuellement en fleurs. Ravissante ! Elle est plantée sous l’arche près d’Heuchères ‘Happy Flames’ de coloris jaune.
Dans deux pots se trouvaient deux graminées. Elles ont été enlevées, l’une pour rejoindre le compost (grillée par la chaleur de mai) mais l’autre (certainement Carex morrowii ‘Ice Dance’) souffre un peu dans son pot et a besoin d’un peu d’espace. Le plant est coupé en deux et les deux pieds rejoignent la plate-bande de graminées.

JPEG - 66 ko
Fuchsia microphylla ’Variegata’

Lundi 22

Et l’enfer est revenu…
On a vécu ici au Paradis pendant quelques jours : il faisait frais, le temps était couvert et, bonheur suprême, il a plu !!! Le jardin est ressorti tout guilleret et la pelouse bien verte. Et v’lan, retour en enfer : le soleil brille et il fait chaud.
Et dans ce cas-là je suis moins vaillant. Le pas se fait plus lourd, les gestes sont moins assurés. Pour un peu on pourrait presque me prendre pour un petit vieux. J’ai dit presque…
L’Euphorbe déplacée hier a passé la nuit dans un seau d’eau et replantée devant la maison à un endroit qui devrait lui plaire et où elle devrait être mise en valeur.
Hier en plantant le Fuchsia microphylla ‘Variegata, j’ai cassé une petite branche. Qu’ai-je fait aujourd’hui avec cette branche ? Deux réponses possibles : je l’ai mise au compost ou bien j’ai fait des boutures ? Réfléchissez bien et vous trouverez.
Quelques tailles  : d’un Dorycnum hirsutum (pour lui redonner une forme bien compacte. Sa floraison est très accessoire donc je l’ai supprimée), d’un Deutzia à floraison rose et d’un seringat (ils ont terminé leur floraison, donc les tiges défleuries ont été supprimées). C’est l’occasion de rappeler qu’il faut tailler les arbustes à floraison printanière juste après la fin de la floraison.
Toutes les tailles sont passées évidemment dans le broyeur. Vous connaissez maintenant la chanson !
Avec la chaleur de mai, les plantes du muret de la descente du garage exposé plein soleil ont souffert et la floraison a été décevante. Depuis 15 jours, c’est moche et ce soir, après un bon nettoyage, on pourrait presque penser que ce n’est pas trop nul. En début de soirée un bon arrosage devrait redonner un semblant de vie.

Mardi 23

Je ne serai jamais jardinier à Marqueyssac ou Eyrignac ! Les tailles des buis et autres végétaux de ce type ce n’est pas trop pour moi… ou à petite dose.
Aujourd’hui j’ai taillé plusieurs boules de Pittosporum ‘Golf Ball’ qui commencent à devenir un peu trop imposantes. Mais j’ai dû abandonner. Devant la maison (façade blanche plein Sud), il y en a trois. Après la 1ère, j’ai posé la cisaille car avec la chaleur j’ai cru y laisser ma peau.
J’aime beaucoup le crocosmia ‘Lucifer’ mais il a un défaut : il a tendance à se coucher ou en tout cas à pousser sans notion de verticalité. Dans une touffe j’ai remis un peu d’ordre en plaçant des tuteurs discrets.

Mercredi 24

Gaspard voulait peindre son nid. Il ne faut jamais aller contre les désirs d’un artiste en devenir. Je l’ai laissé faire et mettre les couleurs qu’il voulait. La peinture a été recouverte d’un vernis incolore. Du grand art !
Le nid a été placé dans un Liquidambar.

JPEG - 42.9 ko
Une oeuvre d’art...
S’il vous plait, n’en doutez pas !

Jeudi 25

Aujourd’hui il a fait moins chaud, surtout quand le soleil était caché. Il est même tombé des gouttes (3 gouttes au m²). Mais c’était plus vivable car sans doute avez-vous compris que jouer « la merguez sur barbecue » n’est pas trop mon truc !
Journée de tailles :
- les deux dernières boules de Pittosporum devant la maison. J’ai profité d’un moment où le barbecue était presque éteint !
- de nouvelles pousses du satané bambou (Phyllostachys aurea). C’est presque tous les jours en début de saison.
- d’un Jasminum humile. C’est un jasmin arbustif, persistant à floraison jaune mais sans parfum (son seul défaut). Il se plait tellement bien qu’il déborde un peu trop par dessus le mur de clôture au dessus du trottoir.
- de 2 pommiers en espalier, 2 en cordon et un poirier en cordon. C’est la taille d’été qui est très facile à faire et très importante (il suffit de couper à 2 ou 3 yeux les nouvelles pousses du printemps. Je la joue très « pro du fruitier », mais en réalité je suis, comme pour les légumes, assez ridicule. Car pour la taille d’hiver, je n’ai toujours pas bien compris les finesses de la technique, ce qui explique en partie les récoltes de fruits franchement ridicules. Mais vous vous posez sans doute la question « mais pourquoi garde-t-il ses fruitiers qui ne donnent pas de fruits ? ». Ce à quoi je répondrai « Bonne question. Vous avez bien fait bien de me la poser ! ». Oui, je sais, j’aurais pu être brillant en politique ! Cela dit, j’ai découvert que cette année était une année à fruits. Si, si car en taillant les fruitiers, j’ai découvert 5 poires ! En fait il en reste 4 car malencontreusement j’ai coupé une branche ou il y en avait une !
J’ai bien sûr commencé à broyer mais je terminerai demain... ou pas.
Quelques floraisons du moment :

JPEG - 30.3 ko
Alstroemeria
Elles sont naines et ne dépassent pas les 20 cm. J’adore.
JPEG - 51.1 ko
Agapanthes
JPEG - 24 ko
Geranium ’Rozanne’
Le top du top des géraniums.

Vendredi 26

9ème tonte du gazon
Nettoyage devant la maison. Il reste une semaine pour nettoyer le jardin (désherber même s’il n’y a pas beaucoup de mauvaises herbes – merci les cosses de sarrasin – couper les fleurs fanées, raser les touffes d’ancolies etc) car dans une semaine, on se « déconfine » (si vous voyez ce que je veux dire !).
La menthe requieni et le sedum dasyphyllum acheté à la fête des plantes du Huelgoat sont mis dans des pots un peu plus grands et placés en pépinière. La plantation en pleine terre se fera au retour de notre « déconfinement » car je n’ai pas encore trouvé les endroits où les mettre. Et en ce moment, c’est un peu la course de vitesse, il y a des choses plus urgentes à faire.

Samedi 27

Nettoyage à l’arrière de la maison. Ca avance !
Broyage de tous les végétaux taillés il y a quelques jours.
Bouturage des Diascia personata. Il a donc fallu rabattre les touffes qui allaient bientôt fleurir… pendant notre « déconfinement ». Mais au retour une floraison ne tardera pas à apparaître sur une plante plus compacte. Bouturage de la Centaurea cineraria. Les touffes dans les lessiveuses sont énormes mais commencent à s’abîmer, notamment à cause du vent. En août ou septembre je les enlèverai et mettrai les boutures faites aujourd’hui.

Dimanche 28

Du nettoyage… que dire de plus ?
A partir d’un lit de poupées qui devait aller à la déchetterie, j’ai gardé deux côtés pour faire des supports pour plantes ayant tendance à s‘écrouler.

Lundi 29

Le nettoyage avance. Il faut absolument qu’en fin de semaine tout le jardin soit dans un état correct : pas de mauvaises herbes, rosiers taillés, pas de fleurs fanées etc. J’en profite pour vous rappeler cet article Préparer son jardin avant de partir en vacances écrit il y longtemps qui vous explique ce qu’il faut faire avant de vous absenter assez longtemps pour des vacances. Simplement pour qu’à votre retour vous n’arriviez pas dans une jungle qui risque de vous saper le moral.

Mardi 30

Près du petit portillon d’entrée il y a un [Azara dentata→919] qui n’a jamais été aussi beau mais il est en fin de floraison et gêne un peu pour rentrer. Il a donc été taillé… modérément. En le taillant, j’ai découvert que l’arche est en fin de vie. Il faudra sérieusement penser à la remplacer cet hiver.

JPEG - 51.7 ko
Ca sent le coup de mou !


En revanche, bonne surprise : au printemps une clématite qui est supposée être ‘Golden Tiara’ a été plantée dans le noisetier pourpre. Je ne lui donnais pas cher de sa peau. En fait, elle démarre bien avec un nouveau feuillage.
Un peu de nettoyage… un peu de broyage… Histoire de varier les plaisirs.



Retour (les travaux des années précédentes sont aussi instructifs que ceux de cette année.)
Juin 2019
Juin 2018 Juin 2017
Juin 2016 Juin 2015
Juin 2014 Juin 2013
Juin 2012 Juin 2011
Juin 2010 Juin 2009
Juin 2008 Juin 2007

Chronique d’un jardin de Bretagne-Sud en juin 2020

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Recevez la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic