Arrosoirs & sécateurs

5 vivaces qui gardent un beau feuillage en hiver à choisir en priorité.

Il y a bien sûr les arbustes persistants qui gardent leur feuillage beau en hiver. Mais les vivaces perdent leur feuillage ou bien celui-ci est abîmé par les intempéries. Il y a pourtant quelques vivaces dont le feuillage persistant est particulièrement intéressant durant la mauvaise saison. A une époque de l’année où les floraisons sont peu nombreuses, les feuillages prennent une grande importance. Et un beau feuillage se remarque !
J’ai choisi 5 vivaces que je connais bien. Ce choix est très personnel donc contestable, mais c’est MON choix.
Toutes les photos de cet article ont été prises fin janvier.

JPEG - 79 ko
Centaurea cineraria et Euphorbia characias

Erica darleyensis


C’est la fameuse bruyère d’hiver indispensable dans tout jardin de terre acide (voire légèrement calcaire) et légère. Non seulement sa spectaculaire floraison rose ou blanche est très longue (de fin décembre à mars) mais son feuillage d’un beau vert est remarquable. A une condition : il est impératif de tailler après la floraison. Il est même bon de tailler avant la fin de la floraison. On sacrifie les dernières fleurs mais ce qu’il faut c’est couper avant que les nouvelles pousses du printemps pointent leur nez. La taille se fait avec une cisaille à buis. On redonne ainsi une forme compacte à la plante. Attention : si vous ne taillez pas, la plante va prendre du volume et très vite partir dans tous les sens et le vieux bois apparaître. Or, comme pour la lavande, si vous taillez sur le vieux bois, la plante ne se ramifie pas. La hauteur, suivant les cultivars, varie de 30 à 50 cm.
Pour en savoir plus

Euphorbe characias


C’est une vivace majestueuse que l’on peut considérer comme un arbrisseau d’au moins 1 m de haut. Elle peut aisément jouer le rôle d’arbuste bouche-trou. Les feuilles sont généralement vert bleuté du plus bel effet. En fait, c’est une plante belle toute l’année. Dans un jardin, elle ne passe pas inaperçue !
Il est impératif de couper les tiges défleuries au ras du sol vers juin quand les grappes de fleurs perdent de leur intérêt (attention au latex toxique).
Pour en savoir plus
J’ai choisi la characias car c’est l’une des euphorbes les plus spectaculaires (et j’avoue avoir un faible pour elle !) mais il y a d’autres espèces intéressantes : E. myrsinites et E. rigida (toutes les deux ont des feuillages gris magnifiques), E. amygdaloïdes var robbiae etc.
Pour savoir plus

JPEG - 77.3 ko
La photo de l’E. characias a été prise fin janvier, les fleurs pointent déjà leur nez.

Helleborus corsicus (argutifolius)


C’est l’hellébore de Corse.
C’est sans doute le plus facile des hellébores à cultiver. Ses feuilles coriaces, dentées sont d’un beau vert brillant. Ses fleurs sont vert pâle. La floraison est particulièrement longue de janvier à mars, parfois avril. C’est une plante imposante qui peut mesurer 50 cm et plus de hauteur pour 80 cm et plus de diamètre. Sa culture est facile. Elle aime le soleil et la mi-ombre. Après la floraison, donc en avril, il faut tailler à ras les tiges défleuries. De nouvelles pousses apparaissent sur la souche.
J’aurais pu aussi choisir Helleborus x sternii qui est un hybride de H. corsicus et H. lividus ou bien H. foetidus. Je n’ai pas choisi le plus connu qui est H. orientalis car en début d’hiver il est fortement conseillé de couper le feuillage. Certains jardiniers coupent uniquement le feuillage abîmé, d’autres comme moi coupent toutes les feuilles à ras.

Rubus parvifolius ’Ogon


Cette ronce a un feuillage lumineux exceptionnel (sa floraison est sans intérêt). Il est surtout mis en valeur à mi-ombre et comme il ne s’abîme pratiquement pas en hiver, il est du plus bel effet. C’est une plante que j’aime beaucoup et que je plante un peu partout dans les massifs et même en jardinière. Elle se faufile entre les plantes et se marcotte toute seule. Il faut constamment la tailler pour qu’elle reste bien compacte. A priori ce serait un arbuste mais il est intéressant de le cultiver comme une vivace en couvre-sol. Son seul défaut : ses tiges sont recouvertes de petites épines.
Pour en savoir plus

Centaurea cineraria


Une vivace à feuillage gris que je cultive dans des lessiveuses. Elle forme très vite (en moins de 6 mois) une touffe de 60 à 80 cm en tout sens. On la confond souvent avec la Centaurea pulcherrima. Sa floraison rose n’a aucun intérêt. J’adore cette plante mais elle a un petit défaut : la touffe étant importante, elle a une prise au vent qui fait qu’elle ne résiste pas,parfois, à de grosses tempêtes. Mais elle se bouture tellement bien !
Pour en savoir plus

JPEG - 87.8 ko
La lessiveuse est quelque part sous la Centaurée.

5 vivaces qui gardent un beau feuillage en hiver à choisir en priorité.

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic