Arrosoirs & sécateurs

Aconitum carmichaelii ’Arendsii’

FICHE D’IDENTITE


Origine : De la Chine à la Russie
Famille : Renonculacées

Caractéristiques :

Très grande vivace caduque de 1,50 m à 2 m au port érigé et aux tiges robustes et non ramifiées. Feuillage vert foncé, brillant et très découpé (il ressemble un peu à celui du delphinium). Les racines sont tubéreuses.

Toute la plante est TRES TOXIQUE : elle contient, principalement la racine, plusieurs alcaloïdes, notamment l’aconitine mortelle pour l’homme à la dose de 5 mg soit quelques grammes de racine !

Elle a eu des applications thérapeutiques mais a surtout été utilisée pour empoisonner les flèches et les lances !
Sa toxicité se manifeste par des troubles neurologiques, digestifs et des troubles du rythme cardiaque.

Floraison :

Panicules de fleurs bleu-violet en forme de casque ou capuchon.
L’aconit napellus est d’ailleurs surnommé ’casque de Jupiter’ ou ’capuchon de moine’.
La floraison est assez tardive (courant octobre), ce qui est intéressant à une période où les floraisons se font rares.

Espèces et variétés voisines :

- Aconitum carmichaelii ’Barker’s Variety’ (violet foncé),
- ’Kelmscott’ (bleu lavande),
- var. wilsonii (bleu améthyste)

Autre espèce très intéressante (il y en a plus d’une centaine) est

- Aconitum napellus : floraison en été (dans mon jardin en juin parfois dès mai), hauteur 1,20 m à 1,50 m.
- Aconitum ’Spark’s Variety’ : fleurs violet foncé en juillet 1,50 m.
Il existe des variétés à floraison jaune pâle, rose ou ivoire mais la couleur la plus fréquente reste le bleu plus ou moins foncé.

EXIGENCES DE CULTURE


Sol : riche et frais
Exposition : mi-ombre de préférence
Rusticité : très bonne

PLANTATION


D’octobre à mars mais de préférence à l’automne. 50 à 60 cm entre chaque plant.

ENTRETIEN AU FIL DES SAISONS

- Pailler au printemps le sol pour le tenir frais.
- Rabattre les tiges défleuries.
- Tuteurer éventuellement s’il y a risque de coups de vent.

ENNEMIS


Généralement aucun problème, toutefois risque de pourriture blanche à la base des tiges en sol trop lourd.

MULTIPLICATION


Semis en pot sous châssis froid au printemps. Mais le plus simple est la division des touffes à l’automne.

ASSOCIATIONS ET UTILISATIONS


Plante idéale pour fond de massifs à planter entre des arbustes à l’abri du vent. On pourra l’associer à des anémones du Japon, des asters ou tout simplement à des feuillages d’automne (parrotia, liquidambar...).

NOTES PERSONNELLES


C’est une plante intéressante par sa floraison tardive, à une époque où les fleurs sont assez rares au jardin.

Le plus : floraison bleue tardive
Le moins : se couche parfois à cause de sa grande taille.

Aconitum carmichaelii ’Arendsii’

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic