Arrosoirs & sécateurs

Annuelles, bisannuelles et vivaces

Les plantes herbacées cultivées principalement pour la floraison (parfois pour leur feuillage) peuvent être classées en 3 catégories principales : les annuelles pour leur abondance de fleurs, les bisannuelles pour leur floraison printanière et les vivaces pour créer des décors permanents. On y ajoutera les plantes bulbeuses.
Leur mode de vie et de culture sont très différents.

JPEG - 14.9 ko
La giroflée ravenelle (Erysinum cheiri syn : Cheiranthus cheiri)
est une bisannuelle. On la sème en juin.
JPEG - 11 ko
Zinnia elegans
est une annuelle. On le sème en mars sous châssis ou en mai-juin.
JPEG - 16.9 ko
Gaura lindheimeri
Il se bouture, se sème et se divise.
ANNUELLESBISANNUELLESVIVACES
CYCLE VEGETATIF
Moins d’un an
Fleurissent, montent à graines puis meurent l’année du semis.
Deux ans
Semées généralement au printemps ou en début d’été, elles fleurissent un an plus tard puis meurent.
Plusieurs années
Une souche persistante en pleine terre, émet chaque année une nouvelle végétation et une nouvelle floraison
MAIS…
dans un même genre, certaines espèces peuvent être annuelles, d’autres vivaces. Exemple : Linum grandiflorum (lin rouge) est une annuelle mais Linum perenne (Lin bleu) est une vivace.
ET...
Il y a des bisannuelles qui durent plusieurs années et des vivaces de courte vie !
QUELQUES PLANTES
Cosmos, Pois de senteur, Cobée… Myosotis, Viola, Giroflée ravenelle… (le nombre est beaucoup moins important que pour les annuelles et les vivaces) Hellébore, Ancolie, Heuchère, Epimedium, Thalictrum…
Les vivaces forment un groupe végétal très diversifié avec un nombre considérable de plantes s’adaptant à toutes sortes de situations.
RUSTICITE
Annuelles non rustiques : (Begonia, Petunia, Pois de senteur…).
Ce sont
- soit de vraies annuelles (Petunia)
- soit des vivaces dans leur climat d’origine mais cultivées en annuelles car ne supportent pas l’hiver (Lobelia erinus)
Annuelles semi-rustiques : (Muflier, Zinnia, Cosmos, Ipomée…). Ce sont des plantes dont le cycle végétatif est très court.
Annuelles rustiques : (Coquelicot, souci, Eschscholtzia, Nigelle…) plantes indigènes adaptées à notre climat.
Le cycle végétatif étant de 2 ans, elles passent l’hiver soit en pépinière soit en pleine terre (certaines demandent à être protégées des fortes gelées)
JPEG - 5.5 ko
Montia sibirica
Une bisannuelle qui se ressème partout.
Très variable suivant les plantes.
JPEG - 3.1 ko
Viola cornuta
Suivant les climats…
Certaines annuelles rustiques peuvent être considérées comme des vivaces (Souci…) et certaines vivaces peu rustiques sont à cultiver comme des annuelles à moins de les rentrer à l’abri l’hiver (Osteospermum, Pelargonium…).
Certaines plantes peuvent être considérées comme des annuelles car, semées au printemps, elles fleurissent en été ou comme des bisannuelles puisque semée en fin d’été, elles fleurissent au printemps suivant (Cerinthe major, Limnanthes…).
MULTIPLICATION
Beaucoup d’annuelles se ressèment spontanément : les graines tombent sur le sol et germent dès que les conditions deviennent favorables : Limnanthes douglasii.


Le mode de multiplication est essentiellement le SEMIS :

- Rustiques : on les sème directement en place en avril-mai

- Semi-rustiques : Elles ont besoin de plus de chaleur pour germer. Semis de mars à mai et floraison 3 mois plus tard. On peut les semer à chaud, plus tôt pour une floraison hâtive.

-  Non rustiques : Il leur faut une bonne chaleur de fond (entre 15 et 20°C).
Semis dès janvier-février (Begonia gracilis…) ou mars (Petunia)

- semis spontanés (le myosotis peut même devenir envahissant)



- Semis en pépinière généralement au printemps ou en début d’été. Repiquage en pleine terre à l’automne ou au début du printemps suivant. Elles fleurissent puis meurent généralement

Semis



- Bouturage




- Division des touffes




- Marcottage

JPEG - 9.4 ko
Semis spontané d’Hellébores orientalis
JPEG - 26.9 ko
Semis spontané de Myosotis (bisannuelle)
Après la floraison, on arrache les plants défleuris et quelques mois après on se retrouve avec quelques m² de petits plants !
POURQUOI LES CULTIVER ?
Utilisation intéressante dans les potées et jardinières
Excellentes en bouquets
La période entre le semis et la floraison est très courte : quelques semaines
Ce sont les reines des massifs pendant une longue période : la floraison peut durer tout l’été et se terminer à l’automne (Cosmos, Eschscholtzia, Pelargonium…).
Utilisation intéressante dans les potées et jardinières
Assure la décoration florale du printemps.
Création de décors permanents que l’on peut améliorer au fil des ans.
Certaines ont un feuillage persistant (intéressant l’hiver) et/ou décoratif : Epimedium, Pulmonaire…
Il existe des vivaces pour toutes les expositions, toutes les saisons, tous les climats, toutes les conditions de culture.
MAIS...
Durée de vie limitée
Nécessité de réaménager les massifs tous les ans.
Il faut donc ressemer tous les ans et la réussite d’un semis est toujours aléatoire.
Il est préférable d’utiliser les annuelles comme "bouche-trou".
Durée de vie limitée
Il ne faut pas compter sur les bisannuelles pour fleurir le jardin en dehors du printemps.
La durée de floraison est assez courte par rapport aux annuelles. Peu de vivaces fleurissent plus d’un mois (Gaura, Erigeron karvinskianus...)

A ces trois catégories de plantes herbacées, il faudra ajouter les plantes bulbeuses et rhizomateuses

Annuelles, bisannuelles et vivaces

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic