Arrosoirs & sécateurs

Arboretum de Segrez à St Sulpice de Favières (91)

19 octobre 2018



Saint Sulpice de Favières est une commune de l’Essonne située dans un triangle Dourdan-Etampes-Arpajon. Avant de visiter l’arboretum de Segrez, il faut prendre le temps d’admirer l’église de style gothique construite aux XIIIème et XIVème siècles. Tombée presque en ruines, elle a été restaurée dans la dernière partie du XIXème.

JPEG - 21 ko
Le groupe arrive...
de Bretagne, Ile de France, Bourgogne, Franche-Comté. Prêt pour le week-end.


Un peu d’histoire
Elle commence véritablement lorsqu’au milieu du XVIIIème siècle, le marquis d’Argenson, alors ministre des affaires étrangères de Louis XV, s’installe au château. Il aménage un parc dont il ne reste presque plus rien aujourd’hui. Après sa mort, la Comtesse de Blot fait venir des arbres de Louisiane et transforme le jardin.
Mais c’est surtout avec l’arrivée au milieu du XIXème siècle d’Alphonse Lavallée (celui qui a donné son nom au raisin de table !), passionné de botanique, que le parc s’enrichira de nombreuses collections botaniques venant du monde entier pour devenir l’un des plus grands arboretums. A sa mort, on comptait environ 6500 taxons.
Mais en 1957, à l’arrivée de la famille Picard, c’était une jungle ! Dans les années 70, Franklin Picard plante énormément d’espèces rares. Botaniste reconnu, il est l’auteur de plusieurs ouvrages traitant du patrimoine botanique en France. Pour lui, l’arboretum est plutôt un parc botanique paysager.
Depuis peu de nouveaux propriétaires ont acquis le domaine.

JPEG - 29.1 ko
Le canal


JPEG - 31.9 ko
La grotte du XVIIIème siècle.



JPEG - 18.1 ko
Le château... la prairie... et les arbres.


L’arboretum
Une fois la grille d’entrée passée, on découvre un immense espace (le domaine fait 24 hectares). Ce n’est pas du tout un lieu uniquement planté d’arbres. Pour faire simple, on dira qu’il s’agit d’une vaste prairie qui entoure les bâtiments. Et autour sont plantés des arbres, pour certains depuis plusieurs siècles, d’autres depuis à peine 150 ans sans oublier les plus jeunes plantés par Franklin Picard.
Oui, il s’agit bien d’un parc paysager. Botanique ? Sans aucun doute, car au fil de la promenade on découvre des raretés : Juglans microcarpa, Carpinus omeiensis, Pterocarya x rehdehriana, 2 hêtres tortueux, Sinojackia xylocarpa, Sinojackia rehderiana, Meliosma veitchiorum, Aesculus hippocastanum ’Baumanii’ (Marronnier à fleurs doubles)... sans oublier les Metasequoia ou les chênes etc.

JPEG - 42.6 ko
Pterocarya x rehdehriana
JPEG - 28.9 ko
Gleditsia japonica var. delavayi
JPEG - 40.3 ko
Hêtres tortueux plantés vers 1860
Ils forment un dôme majestueux
JPEG - 24.6 ko
Sinojackia
JPEG - 16.4 ko
Fruits du Sinojackia
JPEG - 37.6 ko
Aesculus hippocastanum ’Baumanii’
Marronnier à fleurs doubles planté vers 1870

L’Arboretum de Segrez se visite sur rendez-vous uniquement. Des visites guidées sont organisées régulièrement. Adresser votre demande par e-mail arboretum@segrez.com

JPEG - 2.1 ko
depuis 2011


Un grand merci à Sabine pour cette visite guidée passionnante.

Arboretum de Segrez
Rue lavallée
91910 Saint Sulpice de Favières

Arboretum de Segrez à St Sulpice de Favières (91)

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic