Arrosoirs & sécateurs

Arbustes, arbres et grimpantes : travaux en janvier-février

Dictons du mois


« Un mois de janvier sans gelée, n’amène jamais une bonne année. »
« Quand février commence en lion, il finit en mouton. »
« Février de tous les mois est le pire cent fois. »

Les travaux du mois


SI LA TERRE EST GELÉE, restez près d’un bon feu de cheminée et faites-en le moins possible. Mais n’oubliez pas de récupérer les cendres pour la pelouse, les fruitiers, les arbustes et les Rosiers.
Mais si vous habitez dans une région tempérée où les gelées sont de courte durée et superficielles, vous pourrez continuer vos travaux de jardinage. Prudence toutefois.

Donc, en dehors des périodes de gel…

- Planter les arbres et arbustes à racines nues. Mais fin février est le dernier délai car, planter plus tard demande ensuite plus de soins et de suivi. Mal installées, les plantes risquent de souffrir de la sécheresse en été.
On peut planter évidemment des arbustes caducs en conteneur, mais on évitera de planter des persistants.
- Nettoyer les arbres et arbustes caducs. Supprimer les branches grêles, trop âgées, mortes, blessées ou porteuses de chancres. Dépourvus de leur feuillage, on a une vue d’ensemble de la ramure. C’est donc l’occasion de redonner une forme et d’aérer le centre si nécessaire.
- Surveiller l’efficacité des protections contre le froid.
- On peut commencer à tailler fin février, les arbustes à floraison d’été (Buddleia davidii, Caryopteris, Hibiscus, Spirea japonica, Spirea x billardii, Tamarix pentandra (Tamaris d’été), Vitex agnus-castus, etc.) Mais la prudence est conseillée. Pas de précipitation… il est parfois préférable d’attendre mars ou même avril dans les régions où les risques de gelées sont importants.
- Tailler fin février (mais, là encore, pas de précipitation, on peut attendre mars).
- la Glycine (couper les longues branches fines à 2 yeux de la branche charpentière. Enlever les gousses)
- la Bignone : rabattre les pousses de l’année précédente à une dizaine de centimètres de leur base. On garde donc les branches principales et on raccourcit les branches secondaires.
- le Jasmin d’hiver (Jasminum nudiflorum). Dès la fin de la floraison, il faut l’éclaircir car les tiges s’emmêlent. Il ne faut pas hésiter à rabattre assez courts les rameaux qui ont fleuri et couper à ras les vieilles branches. N’oubliez pas que ce Jasmin peut se palisser facilement contre un mur au nord.
- Tailler les Clématites d’été (hybrides à grandes fleurs). Elles démarrent souvent dès janvier ou en février. On les laisse émettre des bourgeons et on taille ensuite à 50 cm du sol. Toutefois on peut adapter la taille à la Clématite. On peut ainsi tailler moins court les Clématites les plus vigoureuses ou bien tailler les branches à différentes longueurs (les plus frêles sont taillées plus court). La période de taille dépend de la période de démarrage. Mais une fois que la plante est démarrée, il ne faut pas attendre pour tailler.
Les Clématites viticella ont dû être rasées au plus tard en décembre. Si cela n’a pas été fait, il faut impérativement le faire au plus vite.
Tailler, dès la fin de la floraison, les Clématites cirrhosa. Ce sont des Clématites d’hiver qui fleurissent souvent dès le début janvier, voire décembre. La floraison est assez longue, mais elle est en général terminée fin février.

JPEG - 16.3 ko
Clématite cirrhosa ‘Balearica’


JPEG - 13.6 ko
Clématite alpina ’Ruby’
Surtout ne pas la tailler maintenant


- Arroser les arbustes persistants s’il ne pleut pas (principalement ceux qui sont nouvellement plantés et ceux qui sont en pot). Cela peut paraître étonnant, mais il ne faut pas oublier que ces arbustes transpirent, et peuvent se dessécher, à cause de leur feuillage toujours présent.
- Profiter que les plates-bandes sont dégarnies pour revoir la structure du jardin : les formes des massifs sont-elles harmonieuses, les plantations d’arbres et arbustes sont-elles judicieuses ?, etc. Éventuellement on pourra refaire un plan d’un coin du jardin ou simplement d’une plate-bande. C’est l’occasion aussi de faire une liste de plante à acheter au printemps.
Pour la même raison, c’est le bon moment pour découvrir et admirer les écorces des arbres (Acer, Bouleaux, Arbutus, Luma, etc) en vue de futurs achats.
- En pleine campagne, il peut s’avérer utile de protéger l’écorce des jeunes arbres des dents des lapins. Entourer le pied d’un manchon de 50 cm de haut fait avec du grillage à poules. Il doit être enterré d’une dizaine de centimètres.
- Protéger des fortes gelées, les racines des Camellias. On peut épandre, sous la ramure, un matelas d’aiguilles de pin que l’on enlèvera au printemps. Évitez de mettre un voile d’hivernage en cas de gel, le Camellia est une plante très rustique. S’il neige, secouez les branches car les feuilles peuvent être brûlées. Les boutons n’aiment pas la neige.
- Enlever le lierre des troncs. Même s’il ne fait pas de dégâts, il n’a rien à faire sur des écorces décoratives. Il faut alors le déraciner. Sur certains arbres, on pourra parfois le garder pour son rôle écologique (héberge des insectes utiles à la pollinisation, les oiseaux mangent ses baies…)
- Entourer d’une toile de jute les troncs des jeunes arbres si on craint de très fortes gelées. Les crevasses sont des nids à parasites.
- Si cela n’a pas été fait en décembre, on peut encore :
- nettoyer les écorces pour enlever lichens, mousses…
- pulvériser un traitement d’hiver à base d’huile blanche de pétrole ou d’huile vasélinique,
- élaguer les arbres.

La bêtise du mois

Tailler les Clématites de printemps (C. alpina, C. macropetala, C. armandii) et les arbustes à floraison printanière c’est-à-dire les arbustes qui fleurissent avant fin juin (Forsythia, Deutzia, Seringat…).

La plante du mois

Viburnum x bodnantense ‘Dawn’


Arbuste dressé de 2 à 3 m à feuillage caduc
Des fleurs rose pâle en bouquets de décembre à février.
Floraison parfumée.
Soleil ou mi-ombre.
S’adapte à tous les sols.
Taille éventuelle après la floraison (on ne taille que par nécessité).

Le geste du mois


Couper des branches d’arbustes à floraison printanière (Forsythia, Cognassier du Japon, Hamamélis, Prunus…). Il faut le faire quand les bourgeons sont bien gonflés. Une fois les branches coupées, on les met dans un vase à l’intérieur de la maison pour réaliser de superbes bouquets printaniers.
On peut aussi ajouter des branches de Saule avec leurs chatons très décoratifs.

Ci-contre : Forsythia

Alain, le 13 décembre 2009

Arbustes, arbres et grimpantes : travaux en janvier-février

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic