Arrosoirs & sécateurs

Arbustes, arbres et grimpantes : travaux en mars

Le dicton du mois

"Taille tôt, taille tard, rien ne vaut la taille de mars."
"Quand mars se déguise en été, avril prend ses habits fourrés."

Les travaux du mois

Dans les régions tempérées comme la Bretagne, il est possible de commencer certains travaux (notamment de tailles). Toutefois, il faut agir avec prudence et dans des régions moins privilégiées, il sera bon d’attendre la fin de mars sinon avril.
A la fin du mois, le jardin doit être propre, sinon le désherbage risque vite de devenir une corvée dans les mois qui suivent.

- PLANTER

  • des conifères,
  • des arbustes de terre de bruyère (Azalée, Rhododendron, Skimmia, Hydrangea, Pieris…) Certains sont en fleurs, ce qui permet de choisir plus facilement selon ses goûts. Bien entendu il faudra les planter dans une terre acide. S’abstenir dans une terre calcaire : on peut alors essayer dans un pot,
  • des arbustes persistants (Buis, Houx, Mahonias…),
  • des arbustes en conteneurs.
    Deux précautions à prendre :
    • tremper au préalable la motte dans un seau d’eau pendant dix minutes,
    • supprimer le feutrage à l’extérieur de la motte : utiliser un couteau, un sécateur ou une brosse métallique,
  • des Bambous. Mais la période idéale reste la fin de l’été ou l’automne,
  • Terminer les plantations des arbustes à racines nues,
  • Transplanter les arbustes persistants.

- TAILLER

  • Arbustes persistants fleurissant sur les pousses de l’année (Prunus lusitanica, Eucryphia...)

    Il peut être intéressant de tailler en boule comme de grandes topiaires des arbustes à feuillage persistant à petites feuilles, notamment les Pittosporum tenuifolium.
    Si on les laisse trop pousser, ils perdent de leur élégance, se dégarnissent et deviennent parfois vraiment laids

  • Arbustes à floraison estivale ou automnale qui fleurissent sur le bois de l’année en cours (On taille AVANT la floraison) : Caryopteris, Althea, Abelia, Hydrangea, Camellia sasanqua, Ceanothe (caduque), Buddleia davidii, Tamarix pentandra (Tamaris d’été), Nerium oleander (Laurier-rose)… et les Rosiers remontants.
    Il faut intervenir après les grands froids et au plus tard au moment du démarrage de la végétation.
  • Arbustes à floraison printanière qui fleurissent sur le bois de l’année précédente (On taille APRÈS la floraison) : Camellia japonica, Forsythia, Jasminium nudiflorum, Viburnum x bodnandense, Chimonanthus, Lonicera fragrantissima, Coronille etc.
  • Les Clématites d’été. C’est plutôt valable dans les régions froides car ce travail devrait déjà avoir été fait dès le démarrage de ces Clématites en février. Dans une région tempérée, en mars, c’est généralement trop tard.
Pour toutes ces tailles, revoir le texte sur "la taille des arbustes d’ornement à floraison printanière", et estivale

Mais il faut aussi tailler

  • les Camellias défleuris. La taille n’est pas obligatoire : on peut se contenter de redonner une forme harmonieuse,
  • Lierre, Vigne-vierge, Bignone et autres plantes grimpantes qui envahissent toitures et gouttières,
  • les arbres en cépée : il faut rabattre pratiquement au ras du sol de jeunes arbres (Catalpa, Paulownia, Eucalyptus…). De nouvelles pousses repartent de la souche. Chaque année, une taille annuelle (on supprime les tiges de l’an passé) permet le renouvellement des pousses. Les feuilles sont alors plus grandes et l’Eucalyptus gunnii garde son feuillage rond,
  • l’Osier vivant. Vous avez fait une structure végétale (haie vivante, cabane…). Il faut tailler très court les rameaux à un ou deux yeux.

    - RABATTRE
  • les Artémises arbustives à environ 15 cm,
  • Lavandes et Santolines (on redonne une forme harmonieuse en boule),
  • les Perovskia et Caryopteris (très courts, à moins de 20 cm),
  • les Fuchsias magellanica (tailler au moins de moitié),
  • les arbustes dégarnis de la base ou inélégants (Camellia, Rhododendron, Pittosporum…). Ce sont des arbustes qui peuvent être rabattus sévèrement.


JPEG - 17.9 ko
Des racines adventives



- Recéper les arbustes : consiste à tailler à 10 cm du sol toutes les branches d’un arbuste (Cotinus, Cornouiller, Buddleia davidii, Viburnum tinus, Andromède, Aucuba, Fusain, Houx, Laurier-cerise, Laurier sauce, Oléaria, Troëne…). Faire ensuite un apport nutritif (engrais, compost) et pailler.
On peut aussi recéper les arbres en coupant le tronc à 30 cm (Paulownia, Catalpa, Eucalyptus…). De nouvelles branches sont émises. Si l’on veut reformer un tronc, il suffira de garder une des branches formées.

JPEG - 22.2 ko
Ce Paulownia a été recépé l’année précédente





- Enlever les protections hivernales qui enveloppent les troncs ou les pieds des plantes gélives
- Nettoyer la Glycine : normalement ce n’est pas une véritable taille car elle a dû être faite en fin d’été dernier. Il s’agit simplement de tailler à deux ou trois yeux, les longues branches fines qui sont des rameaux de l’an dernier. Pour une Glycine en arbre, il est impératif de couper ces branches au ras du tronc. Un suivi pour les Glycines est impératif, car on risque d’être vite débordé et ne plus la contrôler.
- Préparer du purin d’Ortie : deux seaux d’Ortie dans un bidon de 100 litres. Laisser macérer huit à quinze jours. Diluer à 10 à 20% (1 à 2 l de purin dans 10 l d’eau) et arroser au pied des arbustes (un arrosoir par arbuste). En pulvérisation, diluer à 5%.
- Nettoyer au pied des arbustes et mettre un paillis, ou mieux, du compost, en laissant bien dégagé le pied de l’arbuste pour éviter les risques de pourriture.
Mais on peut…
- Doper les arbustes gourmands avec un engrais ou de "l’Or brun". Bien biner au pied. C’est à l’aplomb des couronnes, là où se trouvent les racines "actives", qu’il faut mettre l’engrais.
Pour les plantes grimpantes qui vont bientôt fleurir (Clématite, Bignone…), on peut mettre un engrais Géranium ou un engrais Tomate (de préférence soluble).
- Apporter de la cendre de bois surtout en terre acide (à ne pas faire pour les plantes de terre de bruyère).
- Vérifier le haubanage des arbres : est-il encore efficace ? et n’a-t-il pas abîmé l’écorce ? Vérifier aussi qu’aucun lien ne vienne les étrangler.
- Soigner les arbres et arbustes en pot : renouveler le maximum de terre en la remplaçant par un mélange de bonne terre et de fumier très décomposé. Pailler avec de la cosse de Sarrazin, de la paillette de Lin, du compost, du BRF… ou tout simplement de la paille.
- Vérifier le palissage des grimpantes.

La bêtise du mois

Sortir trop tôt les plantes mises en serre durant l’hiver


L’hiver n’est pas terminé et des gelées sont encore à craindre. La prudence s’impose.

La plante du mois

Erica erigena ‘Superba’ (E. mediterranea)

C’est la Bruyère méditerranéenne.

Un arbuste de 1,80 m de haut pour 1 m de large.
Très longue floraison rose.
Soleil, chaleur.
Tailler après la floraison
pour lui garder un port compact.
Supporte très bien d’être rabattue sévèrement.
A son pied planter des vivaces et bulbes à floraison bleue (Veronica pedunculata ‘Georgia Blue’, Muscari, Ipheion…
Pour en savoir plus

Le geste du mois

Planter et tresser une haie d’osier vivant


La technique du tressage est en fait très simple. Si vous voulez en savoir plus, il suffit de lire l’article Tressage de l’osier

Alain, le 26 janvier 2010

Arbustes, arbres et grimpantes : travaux en mars

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic