Arrosoirs & sécateurs

Avril 07

Dimanche 1er

Alors, vous êtes prêts pour demain ? sus aux tonneaux !

Les tonneaux sont à nouveau remplis et remise en marche de la pompe.
Je termine de récupérer la paille sèche en surface (voir 25 mars).

Taille de la bruyère méditerranéenne. C’est en faisant un petit tour de jardin dans un endroit où je ne vais que par nécessité, que je ma suis aperçu que je ne l’avais pas fait. Sa floraison est bien terminée et elle va commencer à refaire des pousses neuves. Il était temps d’intervenir. Je lui enlève plus d’un tiers de sa hauteur. Pour en savoir sur la bruyère méditerrannéenne.

Bien entendu mon histoire de tonneaux offerts était UN POISSON D’AVRIL !!! Dommage pour ceux qui y ont cru... et j’en connais !

Lundi 2

Je me traîne toute la journée... rien à voir avec l’âge (stop, les mauvaises langues !) mais le temps est chaud et lourd.

Taille des Pittosporum tenuifolium

2 variétés au feuillage panaché...

JPEG - 11.8 ko
’Garnetti’
JPEG - 14.5 ko
’Irène Paterson’
JPEG - 12.7 ko
une variété
au feuillage vert foncé et brillant.

Ils sont en bordure de rue et "ramassent" les coups de vent (plus ou moins salés d’ailleurs). Bref, ils mesurent 3 ou 4 m mais se dénudent. Ce sont des arbustes persistants aux feuillages panachés que j’aime beaucoup. Ils poussent vite mais vieillissent-ils bien ? En tout cas, à ceux qui en ont dans leur jardin, un conseil : les tailler tous les ans pour les obliger à rester bien compacts.

Je les taille au taille-haie d’un petit tiers de leur hauteur... pas plus car je ne suis pas sûr qu’ils apprécient. Je préfère tailler en plusieurs fois. On verra comment ils vont réagir.

Petite anecdote : j’utilise le taille-haie d’un voisin car le mien ne coupe rien... il hache ! J’essaie bien pendant 10 minutes d’aiguiser les lames mais çà me prend vite la tête... l’entretien du matériel et moi çà fait deux !

J’en profite pour tailler un peu le camélia ’Cinnamon Cindy’. Je ne tiens pas à ce qu’il monte de trop (il mesure entre 2 m et 2,50 m) et je veux le garder bien compact.

Broyage des tailles (2 h tout de même !). Le broyat (3 brouettes) va au pied... des Pittosporum !

Le prunus ’Accolade’ est en fleurs depuis plusieurs jours... une merveille !

Mardi 3

C’est le bon moment pour tailler ou plutôt remettre en forme les arbustes persistants, en particulier ceux qui ne fleurissent pas. (voir taille des arbustes persistants). Après les pittosporums hier, je me suis occupé d’un eleagnus panaché (je ne connais pas le nom de la variété, ce n’est pas en tout cas E. pungens ’Maculata’ bien connu). J’y ai passé ma journée !!! (il faut dire que chez moi les journées ne commencent jamais très tôt !). Mais tout de même... C’était un beau sujet de 4 m de haut et presque autant en largeur. Tailler sur le côté (au sécateur), pas de problème... mais le dessus à l’échenilloir, monté sur une échelle c’est pas triste... Il n’avait jamais été taillé en hauteur. C’est un arbuste très important dans le jardin, car, planté sur le côté ouest de la maison, il sert de brise-vent... car à cet endroit le vent arrive tout droit de la mer.

Et quand après il faut passer çà au broyeur, on comprend mieux pourquoi un arbuste à lui tout seul peut occuper une journée.

Encore une corvée de faite, mais il reste encore quelques arbustes de ce genre à tailler ! Quand ce sera fait, ce ne sera plus à faire... pour cette année, évidemment, car le jardinage est un éternel recommencement !

Mercredi 4

Une petite heure devant moi pour jardiner...

J’ai juste le temps de planter au sud, devant la maison, des bulbes d’Acidanthera ( il y a quelques années, j’en avais cultivés et puis ils ont disparu. Cet été j’en ai revu en fleurs au festival de Chaumont sur Loire : coup de foudre !). Les photos prises ce jour-là m’ont permis d’illustrer la page du site sur l’Acidanthera.

J’ai planté également un petit arbuste étonnant : un diosma.

- Mais qu’est-ce donc ? me diront certains d’entre vous qui, comme moi, ne connaissent pas. Car il y a encore peu de temps, je ne connaissais pas du tout. C’est en visitant un jardin d’un membre de la SHPA au mois de février que je suis tombé en arrêt (comme les chiens du même nom) devant une boule de fleurs. Un mois plus tard, dans le même jardin, je retrouve ce petit arbuste toujours fleuri. Renseignements pris, ce serait un Diosma... mais il n’apparaît pas dans mes bouquins ! Bigre ! Damned !

Par internet, je trouve un autre nom, qui cette fois, figure bien dans mes encyclopédies : ce pourrait être, en fait, un Coleonema pulchrum. D’après les descriptifs, il mesurerait jusqu’à 1 m mais serait assez gélif. C’est pourquoi je le plante plein sud devant la maison, au seul endroit où il y a un petit vide près de la bruyère méditerranéenne. Est-ce le fait que l’hiver a été particulièrement doux, mais il a fleuri cette année dans ce jardin les 3 premiers mois de l’année et à ce jour, il l’est toujours ! En consultant mes bouquins, il est prévu pour fleurir en mai-juin... bizarre, bizarre !

Jeudi 5

Une journée de plantations...

2 plates-bandes nécessitaient un réaménagement. L’une d’entre-elles, en fond de terrain, demandait des plantations d’arbustes persistants. C’est en partie fait avec un Pittosporum tenuifolium ’Cap Sizun’ acheté hier (un de plus !) ainsi qu’un Sophora microphylla et un Olearia haastii transplantés.

Commencent alors les problèmes... comment planter harmonieusement en tenant compte des exigences et des caractères de chaque plante ? C’est à chaque fois la prise de tête !

En fin de journée, j’ai presque aménagé les 2 plates-bandes (soleil et terrain assez sec l’été) en mettant

- des plants achetés hier : des Gauras (je n’en avais plus beaucoup), un Westringia fruticosa ’Smookie’ (un petit arbuste à feuillage gris. C’est le 2 ème Westringia, mais l’autre, planté en pot plein sud devant la maison, a un feuillage vert), un Lithodora ’Heavenly Blue’ (c’est la Xème fois que j’essaie mais c’est une plante que je ne réussis pas mais à chaque fois je craque devant ce bleu superbe), un Penstemon ’Alice Hindley’ (ma variété préférée - il y a quelques temps j’avais plusieurs variétés de penstémons mais peu à peu ils ont disparu... le penstémon n’est pas très facile à garder pour des raisons de rusticité), un Erysinum (giroflée vivace) ;

- des plants transplantés : Aster ericoides, Polygonum scoparius, Caryopteris ’Grand bleu’ ;

- des boutures bien enracinées : Sedum ’Matrona’, Rosmarinus ’Corsican Blue’, Teucrium fruticans ’Azureum’.

Et pour finir, plantation à nouveau d’Acidanthera.

J’en ai peut-être oublié... bref, je n’ai pas chômé. On verra le résultat cet été !

Et pendant ce temps-là, le Prunus ’Accolade’ continue de fleurir... pas de vent, un beau soleil printanier, j’espère que la floraison va durer.

photo prise ce matin

Vendredi 6

Les semis de cobées commençaient à se sentir à l’étroit dans leurs godets. Je les ai transplantés dans des conteneurs profonds utilisés pour les clématites. Je vais pouvoir les mettre à l’extérieur à mi-ombre pour les endurcir mais ils ne seront pas plantés en pleine terre avant fin avril-début mai.

Plantation de bulbes : des lis blancs (3 regale, 3 lis asiatiques, 3 lis longiflorum ’Snow Queen). J’avais envie de remettre des lis car j’aime beaucoup certains (moins ceux qui ont un coloris agressif), mais j’ai envie de distribuer un 1er carton jaune : les bulbes sont de qualité douteuse... or, quand on est dans le magasin, il est difficile de voir la qualité des bulbes dans leur sachet. des Chlidanthus fragrans. D’après mes livres, ces bulbes d’été sont très peu rustiques et nécessitent d’être rentrés l’hiver... 2ème carton jaune : j’aurais aimé le voir écrit sur le sachet !

Je passe l’après-midi à finir de tailler les oléarias virgata. De 4 ou 5 m, ils font maintenant moins de 1 m. Il n’y a plus que des troncs !!! (d’ailleurs je commence par tailler de moitié ceux que j’avais taillés le 14 février). Du coup le rosier-liane ’Toby Tristam’ prend l’air et n’a jamais vu autant de soleil. Il pousse dans une colonne métallique fabrication maison, mais c’est lui qui tient la colonne ! A revoir après la floraison, il faudra remettre la colonne verticale...

Samedi 7

Elagage du Morus kagayamae. Il recouvre comme un parasol un coin de la haie. Malheureusement, il ramasse tous les coups de vent et avec ses grandes feuilles qui tombent tard à l’automne, il n’échappe pas aux tempêtes d’octobre ou novembre. Si bien que l’an dernier, une grosse branche a été cassée à la base. Je me décide à réduire son volume donc sa prise au vent. Il faut savoir que c’est le 2ème, car le premier, planté près de la maison dans l’endroit le plus venté, a été déraciné. On est en Bretagne !!!

JPEG - 26.7 ko
Senecio leucostachys (vira-vira)

Une potée de Senecio vira-vira et d’artemise ’Powis Castle’ ne devient pas très belle : je la taille pour que les plantes se ramifient et surtout je fais des boutures du Senecio vira-vira (syn. leucostachys). C’est une plante au feuillage gris presque blanc (voir photo) que je trouve exceptionnelle, par exemple au pied des rosiers. Malheureusement elle vieillit assez mal et il faut constamment la bouturer pour la renouveler.

Or, je m’aperçois que je n’en ai plus dans le jardin. Impardonnable ! Comme j’ai fait une vingtaine de boutures, au lieu de les faire en pot, je choisis de les faire directement en terre, sous châssis froid.

Pour en savoir plus sur le Senecio

Mardi 10

Retour de week-end... pas trop tard dans l’après-midi pour pouvoir faire quelques bricoles au jardin (il fait une chaleur ! on se croirait en mai ou juin... d’ailleurs, aujourd’hui dans les jardineries, on sentait bien que la "fièvre acheteuse" du jardinier avait monté d’un cran). D’ailleurs, on y a succombé !

Plantation d’un convolvulus cneorum dans un trou du dessus du mur de clôture. Le mur extérieur est en pierres (du terrain !), mais j’ai laissé des trous sur le dessus et sur la face visible pour pouvoir le fleurir.

J’en ai ras le bol de ces pots qui éclatent au premier coup de gelée. Dans 3 beaux pots émaillés bleu foncé (qui rappelle le bleu des huisseries de la maison et des bancs du jardin... ici on aime le bleu !), garantis "résistants au gel", plantation des hostas récupérés dans les pots éclatés cet hiver. Je n’ai pas terminé (la nuit...), mais je vais planter en pleine terre autour de ces pots les autres hostas qui me restent. Ne me demandez pas les noms... j’ai tout mélangé ! un petit massif d’hostas... les limaces sont déjà sur les starting-blocks !!!

Mercredi 11

Plantation de 6 fraisiers ’Sengana’ au potager : une variété non-remontante pour faire des confitures. Mais il va falloir une autre barquette pour espérer pouvoir avoir un pot de confitures !!! et une 3ème : sans doute ’Mara des bois’ (une remontante). On va voir.

Plantation de quelques vivaces (phlox subulata ’White Delight’ blanc que je plante près d’un phlox subulata mauve pâle, arenaria montana et 2 diascia)

Cà y est, c’est parti... Depuis plusieurs années, je voulais augmenter le nombre de prises d’eau. Déballer des mètres et des mètres de tuyau et remballer ensuite (car j’ai horreur de ces tuyaux - jaunes évidemment !- qui restent sur la pelouse) est assez énervant à la longue. Quant aux arrosages à l’arrosoir, quelle corvée ! Autant économiser ses pas... J’ai donc commencé mon réseau supplémentaire : je dois avoir environ 50 m de tranchée à faire (j’en ai fait 7 aujourd’hui...).

Pour que vous puissiez me soutenir dans mes efforts (merci d’avance !), je vous ai fait un petit croquis : en bleu le réseau existant avec 2 robinets (R) et en rouge, ce que je vais rajouter : 2 robinets et 4 prises d’eau dans un petit regard plastique enterré (P).

J’ai déjà transpiré cet après-midi... courage, car je ne suis pas au bout de mes peines !

Jeudi 12

Plantation de quelques vivaces, notamment un petit oeillet (j’aime l’oeillet uniquement pour son parfum ... çà doit être super de se shooter, le nez dans un bouquet d’oeillet !), un iberis sempervirens (blanc), une saponaire ocymoides et un penstemon ’Snow Storm’ (blanc comme le laisse deviner son nom).

Une Euphorbe myrsinites rejoint ses copines dans une potée et je transplante une benoîte que j’aime bien (Geum rivale ’Leonard’s Variety’ au coloris discret). Enfin, dans la plate-bande à dominante grise, je plante une Santoline chamaecyparissus ’Lambrook Silver’ au feuillage fin et gris.

Et l’après-midi je continue mes tranchées... (j’ai posé un regard). La photo ci-contre date d’hier.

Vendredi 13

Un peu de pluie ce matin... j’aime les jardins sous la pluie, ils sont tellement plus beaux qu’écrasés de lumière par le soleil...

Transplantation d’un épimédium : mal placé, il était en train de souffrir sous un arbuste. Je le replante au milieu d’un parterre d’hellébores, près d’une pulmonaire et autres plantes de mi-ombre. Je regrette de ne pas avoir plus d’épimédiums : il faudra que je pense à en acheter pour combler des trous à mi-ombre.

Envahi de semis spontanés d’ hellébores, je décide de supprimer les fleurs fanées montées à graines qui épuisent le pied inutilement. Et pourtant, elles ne manquent pas de charme (voir photo).

J’avance dans mes travaux pour mon réseau d’eau. J’ai utilisé les 25 m de tuyaux et j’ai posé un robinet supplémentaire. J’ai donc fait plus de la moitié des tranchées... pas mécontent de moi !

Samedi 14

Sympathique début de journée... en ouvrant les volets...

Au nord, vue plongeante sur le cerisier en fleurs... dommage que, comme d’habitude, il ne donnera aucune cerise... et s’il y en avait, les oiseaux se serviraient sans demander la permission ! Etant gamin, j’en ai chapardé des cerises dans des arbres qui ne m’appartenaient pas ! J’aurais tellement aimé manger un peu des miennes !

Au sud, le cognassier en fleurs... une floraison annonciatrice de gelées et de pâtes de fruits.
Bourse d’échanges de végétaux cet après-midi. L’occasion de donner un nombre impressionnant de petits plants d’hellébores (il y en a partout... même dans la pelouse !). Peut-être que certaines personnes, si elles ont la patience d’attendre, auront dans 2 ou 3 ans des petites merveilles. J’en profite pour donner également des petits plants de Montia sibirica.

Je repars avec... aucune plante ! (j’étais là pour donner)

Au retour, plantation de fraisiers : 6 ’Sengana’ et 6 ’Mara des bois’ (variété remontante bien connue). Un petit espoir de déguster 2 ou 3 fraises et un demi pot de confitures !!!

Dimanche 15

J’ai bien avancé dans mes travaux : j’ai posé 1 autre regard. Il me reste une quinzaine de mètres de tuyau à poser (pour l’instant car, dans l’immédiat, je ne compte faire que le fond du terrain).

Et 2 clématites de plus ! des clématites dont les pieds me semblaient beaux... à moins de 5 euros et même 3,95 € pour l’une ! Franchement, qu’auriez-vous fait à ma place ? Aurait-il été bien raisonnable de me priver de ce petit plaisir ? J’ai donc planté ’The Président’ (c’est la 3ème mais c’est une excellente et superbe variété) dans le Parrotia persica et C. montana ’Brougton Star’ (voir photo) dans le Rhamnus alaterne ’Variegata’ (c’est une montana aux fleurs assez petites mais d’un rose soutenu. Je l’avais déjà vue mais je ne l’avais jamais trouvée à la vente. Et là pour moins de 4 € !!!)

Mardi 17

Il ne me reste plus que 2 m de tuyau à poser. Demain j’aurai fini... enfin presque car j’ai décidé de mettre 2 points d’eau dans le potager. Mais on verra plus tard pour le 2ème car j’en ai un peu ras le bol ! Toute la journée sous une chaleur estivale comme aujourd’hui à creuser, poser les tuyaux, reboucher (sans compter que dans le potager, je dois faire passer la conduite sous le dallage de pierre qui me sert d’allée), çà use le bonhomme. Et ce soir, je suis vanné !

Bonsoir et à demain (pourvu que cette nuit je ne fasse pas des cauchemars peuplés de tuyaux crevés, ou de robinets qui fuient !)

Mercredi 18

Terminé... en tout cas pour le moment. J’ai fait l’essentiel. Je rajouterai un robinet dans le potager et un regard près de la maison. Passons à autres choses...
Nettoyage du potager.

Plantation de 2 scabieuses ’Butterfly Blue’. Il y a longtemps que je voulais en mettre car elle fleurit très longtemps. J’en ai trouvé tout à fait par hasard dans mon magasin de bricolage préféré en allant acheter un raccord pour mon tuyau d’eau ! J’ai acheté aussi un (ou une ?) Anagallis monelli à la floraison d’un bleu... pas eu le temps de la planter aujourd’hui.

Plantation d’un echium que l’on m’a donné (nom de l’espèce inconnu). Il ne semble pas devoir être très haut (ce qui est préférable), mais pourvu qu’il ne prenne pas trop d’envergure.

Jeudi 19

J’aime bien un jardin tôt le matin ou dans la soirée. Mais je ne suis pas du matin et le soir j’ai d’autres choses à faire !!!

Je peux enfin tondre la pelouse qui en avait besoin (4ème tonte). Mais pour cela il me fallait terminer les travaux.

Je n’étais pas très satisfait de l’endroit où j’avais planté l’echium... je le change de place et là, je suis satisfait.

Je récupère au potager des semis de Gaura et Verbena bonariensis et dans mon carré de plantes en attente un plant d’Hesperis matronalis et une graminée au feuillage jaune (Milium effusum ’Aureum’). Les trous dans les plates-bandes se bouchent petit à petit. Plantation de 12 godets de Lobelia erinus et j’en fait un petit carré devant un rosier... à fleurs vertes (ce n’est pas une blague ! c’est Rosa chinensis ’Viridiflora’). Ce petit lobélia est un couvre-sol superbe. Il a une floraison d’un bleu foncé comme je les aime... et en plus elle dure tout l’été. Il faudra que je fasse une fiche sur le site. Il y a plusieurs années que je n’en avais pas planté. D’ailleurs je m’aperçois qu’en ce moment je replante beaucoup de vivaces que j’avais abandonnées ces dernières années. Plantation d’un Anagallis monelli dans un trou du mur de clôture. Il fleurira avec le rosier ’Pierre de Ronsard’. A propos du mur, impossible de trouver en jardinerie une valériane blanche (on ne trouve que des roses... il y en a plein le trottoir) !

Plantation d’un bulbe : Hymenocallis
(syn. Ismène)... mais j’ai des doutes sur la réussite de la culture !

Je viens de découvrir une nouvelle clématite (la 105ème) plantée en septembre dernier : ’Viorna’... une merveille !

Vendredi 20

LE MUGUET EST EN FLEUR !!!

Sacrebleu... Scrogneugneu... Ouais, mais c’est pas ce que j’ai dit en découvrant une flaque d’eau dans le point le plus bas du terrain au niveau d’un raccord. Y’a une fuite !!! On verra çà dimanche. Et pourtant j’avais commencé la journée par mettre du terreau (bas de gamme) sur le gazon au niveau des tranchées pour bien égaliser le terrain (car si j’ai remis le mieux possible les plaques de gazon ce n’est pas parfait). Je croyais avoir fini !

Semis d’ipomées à grandes fleurs bleues. Je ne sais pas trop où je vais les planter mais j’en voulais cette année.

Plantation d’un beau plant de ciboulette dans le petit jardin d’aromatiques. Les aromatiques sont cultivées dans des récipients en zinc (photo ci-dessus). On comprend pourquoi quand on on sait qu’il y a du raifort mais surtout plusieurs variétés de menthe !

Vous ai-je dis que je me régale avec les oignons verts (plantés le 1er mars) ?... et mon semis de persil est beau.

Je mets de l’Algo-forestier (2 sacs mais il m’en reste un) sur les pieds des rosiers et autres arbustes ayant besoin d’être dopés (l’Algo-forestier est un terreau enrichi style Or Brun mais il est... breton !).

Le houblon doré est sorti de terre depuis quelques jours. Je remets des croisillons de bois de châtaignier sur le trépied (photo de gauche) car cette année je suis bien décidé à le surveiller. Superbe mais un peu sans-gêne !
Nettoyage des bassins. C’est un nettoyage relativement succinct mais qui me prend plus d’une heure quand même. Je ne fais pas un nettoyage de fond en comble puisque, avant l’été, je compte avoir mis les nouveaux tonneaux (il me manque toujours le 3ème). Ils devraient être résinés début mai.

Ce qui me décide à le faire, c’est l’apparition d’algues vertes depuis 15 jours (la chaleur ! on se croirait en été !). A propos d’algues vertes, une petite anecdote : à l’automne, j’avais lu dans le courrier des lecteurs d’un journal de jardinage (ou d’une gazette... comprend qui veut) que mettre de la litière pour chat au fond du bassin empêchait la formation d’algues vertes. Sitôt lu, sitôt fait... c’est nul !!! et en plus on obtient de l’eau trouble, on dirait de l’eau de lessive ! Ras le bol des recettes de grands-mères ! Et dire qu’il doit bien y avoir d’autres couillons à s’être fait avoir !

Ah, j’oubliais... il faudrait un peu de pluie... Ras le bol du soleil... on est en avril, pas en juin ou juillet.

Dimanche 22

Fuite réparée : un raccord mal serré !

Il me reste à transformer ce robinet qui sort de terre en élément de décoration. Mais oui ! Vous en saurez plus... quand j’aurai fini ! Début des travaux cet après-midi.

Hier après-midi : exposition-vente de végétaux dans les jardins du château de Josselin. Difficile de ne pas revenir avec quelques plantes ! On a déniché quelques petites merveilles... et c’est pas peu dire ! Il me reste à les placer dans le jardin.

Plantation d’une Silene maritima ’Swan Lake’ dans un trou du mur de clôture. Elle pourra déborder et retomber. Je ne connaissais pas du tout... coup de foudre ! (pour en savoir plus sur cette plante)

Un autre coup de foudre : une Anemone palmata qui trouve sa place entre des hellébores à mi-ombre, tout près de la maison sur le bord du passage pour la voir de plus près...

Un thym longiflorus ssp ciliatus vient rejoindre mon petit carré de thyms couvre-sol. Il en manque un pour avoir terminé... donc, vous le verrez plus tard ! Et enfin, dans un pot bleu, je plante un adorable sedum rampant (moins de 1 cm de haut) au feuillage jaune anis : Sedum hispanicum minor ’Aureum’.

JPEG - 22.6 ko
Sedum hispanicum minor ’Aureum’.

Lundi 23

Mêmes travaux qu’hier : habillage du robinet et plantations des végétaux achetés samedi.

2 hostas : ’Bressingham Blue’ au feuillage glauque, et ’June’ la préférée de mes préférées ! On l’avait déjà, mais impossible de résister. Je termine ainsi le petit coin d’hostas avec les pots bleus (voir mardi 10) en ajoutant une euphorbe polychroma et 3 heuchères au feuillage rouge (’Palace Purple’ ? pas sûr...)

Mardi 24

Rebelote... Parfois le jardinage, c’est un peu répétitif...

Pour le robinet çà avance... fin prévue jeudi.

Plantation d’un deutzia à floraison rose. On ne m’a pas donné le nom de la variété. J’en ai déjà un (Deutzia atropurpurea), mais celui-ci a des plus petites feuilles et une floraison qui semble plus délicate. Dans l’encyclopédie, je trouve qu’il ressemble beaucoup à Deutzia x elegantissima ’Rosealind’. A voir.

Plantation d’une Heuchère ’Cascade Dawn’ au feuillage pourpre marbré.

Mercredi 25

Un miracle : IL A PLU dans la nuit ! D’accord... 3 gouttes... mais c’est mieux que rien !
Re-rebelote... mais çà avance doucement.

Plantation de quelques vivaces achetées dimanche (ben oui, je n’ai pas fini parce que planter c’est bien mais il faut d’abord trouver le bon endroit et ce n’est pas toujours évident... c’est parfois au 5ème tour de jardin !) dont 3 succulentes dans une petite bassine en zinc. Je n’aimais pas ces plantes... j’ai changé d’avis mais la pépinière ’Arrée succulentes’ à Commana dans le Finistère y est pour beaucoup (une excellente adresse).
Plantation d’un Hydrangea seemanii. J’en voulais un depuis longtemps. En arrivant sur le stand de ce pépiniériste breton spécialiste en hydrangeas, une seule envie : trouver enfin cette perle rare. Et 30 secondes plus tard elle était là ! Elle est pas belle la vie ?

Mais pour le planter j’ai dû passer un bon moment car il m’a fallu nettoyer un Lonicera syringantha (bof, un arbuste qui me déçoit) et une Ceanothe griseus (elle est en fleurs mais elle a autant de bois mort que de branches fleuries. Et après ce nettoyage... elle est superbe car son port est plus que torturé. Depuis des années il me prenait l’envie de l’enlever... en fait, je la garde.).

Mais au fait, connaissez-vous l’Hydrangea seemanii ? Personnellement je n’en avais jamais vu mais sachez que c’est un hydrangea grimpant et persistant. Mais oui ! J’ai déjà l’Hydrangea petiolaris mais qui est caduc. Et comme je cherchais une plante grimpante pour habiller cet arrière du mur de clôture... Quand il va s’étaler et fleurir sur le dessus du mur... Je ne vous dis que çà !

Jeudi 26

Quel bonheur d’entendre tôt le matin la pluie tomber et se rendormir comme un bienheureux pour se lever avec le soleil !!! (pardon à ceux qui doivent se lever tôt) Et mon pluviomètre me dit que çà a dû dégringoler ! Une journée bien partie...

Terminé... le robinet est habillé et plus discret. Le petit muret (c’est le 3ème) servira de support à une potée (pour l’instant c’est une mousse ramassée il y a 2 mois en forêt et qui se porte bien). Il ne manque que l’arrosoir... en zinc bien sûr (en plastique vert ? vous plaisantez j’espère !).

Plantation au potager de laitues romaines. Cà c’est de la salade ! (foi d’un taureau ascendant lapin !). Et mon potager est rempli !!! (ici c’est pas Villandry !)

Vendredi 27

Un scoop : le Père Noël peut passer aussi à cette époque ! Vous ne me croyez pas ? Et vous expliquez çà comment que ce matin un arrosoir en zinc avait poussé sur ma pelouse ? C’est l’opération du Saint-Esprit peut-être ? Bon d’accord, le Père Noël s’appelle Claude... mais quand même...

Du coup, je vous remets la photo... avec l’arrosoir !...

Tonte de la pelouse (5ème). A ce propos, je rappelle que plus une pelouse est tondue souvent et pas trop court, plus elle est belle. Si en ce moment vous la taillez toutes les 3 semaines, ne vous plaignez pas, vous avez tout faux. Après la tonte elle est jaune et inégale et en plus la tondeuse "bourre". Et ne me dites pas que pour vous c’est une corvée... pour moi aussi ! Il va falloir que je refasse les bordures (Aïe... plusieurs dizaines de mètres !) et que je traite pour les mauvaises herbes. Il y a plusieurs années que je ne l’ai pas fait... il est temps et c’est le moment.

Absent le 1er mai, je ne pourrai pas vous envoyer ce brin de muguet du jardin ce jour-là. Je l’envoie donc aujourd’hui, d’autant plus que le 1er mai il risque d’être... fané !

Découverte aujourd’hui de 3 nouvelles clématites dont une est une bouture que j’ai faite il y a plusieurs années et qui végétait car je l’avais transplantée en pleine terre beaucoup trop tôt. C’est ’Henryi’.

Et au moment où j’écris... il pleut... Que du bonheur ! (un rapport avec le brin de muguet... qui sait ?)

Avril 07

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic