Arrosoirs & sécateurs

Bouturage du Rhododendron et de l’azalée

L’article a été rédigé à la suite d’une conférence de Marc Colombel dans le cadre de l’association "Balades et jardins".
Marc est le fondateur de la Société Bretonne du Rhododendron. Il en a été Président pendant 14 ans. Il a obtenu la médaille d’argent de l’American Rhododendron Society en 2008.

Cet article porte sur le bouturage du Rhododendron et de l’Azalée mais on pourra s’en inspirer pour le bouturage d’arbustes et vivaces

Certains Rhododendrons se bouturent assez facilement (rhodos nains), d’autres beaucoup moins. Le bouturage est plus facile pour l’azalée.
Meilleure période : de fin septembre à mi-octobre. Il faut choisir une pousse bien aoûtée de l’année (ni trop tendre, ni trop dure). La pousse doit avoir une certaine rigidité.

JPEG - 16.9 ko
Marc prépare la bouture


On enlève la moitié des feuilles et l’on coupe de moitié les feuilles restantes. Garder 10 cm de tige sous les feuilles.

JPEG - 21.2 ko
On peut garder le bouton à fleurs


Avec un cutter, enlever deux languettes d’écorce diamétralement opposées sur le bas de la tige.

Elles faciliteront l’enracinement.
L’idée est à retenir pour les boutures d’arbres, arbustes et même de certaines vivaces dont le rameau est assez gros et un peu rigide.

JPEG - 5.4 ko
recouvrir d’hormone d’enracinement le bas de la tige
en enlevant l’excédent (secouer la tige)

Pour des boutures de plantes faciles à bouturer, l’hormone d’enracinement n’est pas indispensable.
Comment réaliser une bouture à l’étouffée ? Elle est indispensable pour le Rhododendron mais aussi pour d’autres plantes pour augmenter les chances de réussite.
Il existe un moyen très simple et gratuit : il suffit d’une bouteille (plastique) d’eau minérale de 1,5 l.
Couper la bouteille à mi hauteur en laissant une petite languette de 2 ou 3 cm



- Remplir de tourbe blonde pure humide (lorsqu’on la presse, quelques gouttes d’eau tombent).
- Pour une bouture classique on remplira de terreau de bouturage.
- Tasser doucement (on peut utiliser la fourchette magique)

- Enfoncer la bouture
- Brumiser
- Important : ne pas oublier d’étiqueter la bouture.


JPEG - 10.4 ko
Refermer la bouteille
et mettre une bande adhésive pour assembler les deux moitiés de la bouteille.

Une bouture classique est placée sous châssis ou serre mais la bouture du Rhododendron devra être maintenue à 23 - 24 °C jusqu’en mai.
Comment faire ?
Il faut une glacière, une résistance de 300 W avec thermostat intégré (environ 15 €).
Pour connaître en détails la technique de Marc, le plus simple est de se rendre sur son site et lire son article sur son aquarium à boutures.


La bouture de l’Azalée est plus facile.

JPEG - 7.4 ko
Préparation de la bouture d’azalée
JPEG - 16.1 ko
Un an plus tard...

Et pour en savoir plus sur le Rhododendron, visitez le site de Marc Colombel : www.rhododendron.fr

Alain, septembre 2013

Bouturage du Rhododendron et de l’azalée

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic