Arrosoirs & sécateurs

Chaenomeles x superba (Cognassier du Japon)

FICHE D’IDENTITE

Chaenomeles x superba
Origine : Il a une origine horticole : Chaenomeles japonica x Chaenomeles speciosa. Il provient donc d’un croisement du véritable cognassier du Japon (C. japonica), c’est pourquoi on l’appelle ainsi couramment.

Famille : Rosacées

Caractéristiques :
Arbuste caduc et épineux de 1,50 à 2 m de haut. Feuilles étroites de 5 cm de long, vert moyen.
Il produit à l’automne des fruits jaunes, durs comme les coings, qui ressemblent un peu à des pommes et dont on peut faire des gelées dont le goût rappelle celui du coing. Ils entreraient même dans la composition de liqueurs.

Floraison :
En mars, des bouquets de fleurs en coupe blanches, roses, rouges. Les fleurs apparaissent sur du bois nu : elles sont dont bien mises en valeur.

JPEG - 23.6 ko
’Cameo’


Variétés :
- ’Cameo’ rose pêche,
- ’Crimson and Gold’ rouge foncé, étamines jaune d’or 1 m,
- ’Elly Mossel’ écarlate,
- ’Ernst Finken’ rouge,
- ’Etna’ écarlate foncé, port étalé 3 m,
- ’Fire Dance’ rouge vif,
- ’Flocon rose’ blanc et rose,
- ’Knap Hill Scarlett’ rouge,
- ’Nicoline’ écarlate,
- ’Pink Lady’ rose foncé,
- ’Rowallane’, écarlate, port étalé 1 m,
- ’Stanford Red’ rouge foncé.

EXIGENCES DE CULTURE

Sol : n’importe quelle terre (même moyennement fertile) lui convient. Il supporte le calcaire (sans excès) mais demande un sol bien drainé.
Exposition : soleil ou mi-ombre (mais la floraison est moins abondante)
Rusticité : excellente. Supporte jusqu’à -25°C

PLANTATION

De préférence à l’automne. Prévoir un trou de plantation assez important (minimum 50 cm en tout sens). Il peut s’étaler sur 2 m, il faut donc lui prévoir de l’espace : ne pas planter d’arbuste à moins de 1,50 m.

ENTRETIEN AU FIL DES SAISONS

Mulcher le pied pour garder de la fraîcheur. Sinon, à part la taille annuelle, c’est un arbuste accommodant qui ne demande aucun entretien particulier.

Taille
Comme tous les arbustes à floraison printanière qui fleurit sur le bois de l’année précédente, il faut le tailler APRES LA FLORAISON donc en avril - mai.
On enlève les branches en surnombre, on diminue sa hauteur... bref, c’est l’un des arbustes les plus faciles à tailler. On peut même le tailler au taille-haie pour faire des haies défensives ou le palisser contre un mur si on ne veut pas qu’il s’épaississe de trop (après le taille-haie, terminer la coupe des rameaux au sécateur car le taille-haie, bien souvent, déchiquète plus qu’il ne coupe).

ENNEMIS

A part la chlorose en sol trop calcaire, c’est un des arbustes les plus résistants.

MULTIPLICATION

Bouturage : en été sur des rameaux semi-ligneux. Prélever de préférence des boutures à talon d’une dizaine de centimètres que l’on enterre aux 2/3. Les placer sous châssis froid l’hiver. Le bouturage est très facile à réussir.
Marcottage à l’automne (les racines sont assez longues à se former et il faudra attendre 2 ans avant de séparer la marcotte du pied-mère.
Personnellement je préfère pratiquer le bouturage.

ASSOCIATIONS ET UTILISATIONS

Chaenomeles x superba
C’est un des premiers arbustes à fleurir au printemps. On pourra l’associer à des vivaces en fleurs en mars (hellébores, veronica peduncularis ’Georgia Blue’, viola cornuta, pervenche...) des bulbes (narcisse, perce-neige, iphéion, muscari...) mais aussi à d’autres arbustes (camellia, bruyère méditérannéenne...). On peut aussi l’associer au forsythia mais, c’est très personnel, je n’aime pas trop l’association des couleurs.
Avec son bois épineux, il forme de très bonnes haies défensives.
On peut aussi en faire des bonsaï (les fleurs restent d’une taille normale).
Forçage des rameaux : Dès l’apparition des boutons floraux, couper des branches que l’on place dans un vase rempli d’eau à l’intérieur de la maison, dans une pièce de préférence pas trop chauffée (pour garder plus longtemps les fleurs). On réalise ainsi de superbes bouquets originaux et pas chers !

NOTES PERSONNELLES

Chaenomeles x superba
Le cognassier du Japon fut l’un des premiers arbustes que j’ai découvert lorsque le virus du jardinage m’a atteint. Ce n’est certainement pas un arbuste rare et on le voit dans beaucoup de jardins, mais il reste toujours un de ceux que je préfère. Je me souviens d’un cognassier aux fleurs d’un rose très pâle superbe, (je crois même qu’il y avait un peu de blanc), près d’un château en Dordogne. Il poussait au milieu des ronces. J’en avais fait des boutures, mais dans mon jardin, je n’ai jamais retrouvé son coloris délicat que je n’ai revu nulle part. Question de sol ? d’exposition ?

Quand mon cognassier a donné ses premiers fruits, j’ai appris qu’on pouvait en faire des gelées. Ce qui fut fait et on en a consommé !!! jusqu’au jour où j’ai lu dans un magazine qu’il valait mieux l’éviter ! Ce qui est faux... je suis toujours là ! Depuis j’ai un cognassier - l’arbre fruitier qui est une merveille, mais j’en parle dans une autre page - et les gelées de coing, c’est tout de même plus parfumé.

Retour aux floraisons de mars

Le plus : belle floraison précoce
Le moins  : dans tous les jardins.

Chaenomeles x superba (Cognassier du Japon)

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic