Arrosoirs & sécateurs

Chronique d’un jardin de Bretagne-Sud en août 2013

Jeudi 1er

Nettoyage du poulailler. Ce soir j’ai siffloté et elles sont apparues. Elles m’ont suivi sans faire d’histoire ! J’améliore mon « langage des poules » (en tout cas je fais plus de progrès qu’en Anglais au lycée).
Je vais refaire vite fait un dernier petit tour de nettoyage du jardin (couper les dernières roses fanées ou pas, raser ou rabattre des vivaces…). J’ai commencé ce soir par l’avant de la maison. Mais maintenant vous connaissez la chanson !

Vendredi 2

Vous commencez à me connaître. Vous connaissez ma patience légendaire qui fait l’admiration de tout le monde. Vous savez que je ne râle jamais ou alors à bon escient, ce qui est fort rare. Jamais un mot plus haut qu’un autre… Une perle en somme ! Vous vous bidonnez, je ne comprends pas… Bref, aujourd’hui je voudrais re-piquer un grand cri : y’en a marre de la chaleur et du soleil. Bon, on est en Bretagne, donc on a la chance d’avoir une petite brise, un souffle d’air qui m’évite d’être à l’état de légume. Un comble pour un jardinier qui a du mal à en faire pousser !
Je me contente donc de tailler les rosiers. Mine de rien j’ai passé un bon moment. Il faut savoir que pour tailler ‘Palissade rose’ qui recouvre l’arche, il a fallu largement plus d’une heure.

Samedi 3

Tonte des deux petites pelouses (avant de la maison et descente au sous-sol. Pour la grande pelouse on verra demain matin.
Je continue à rabattre ou raser des vivaces.
La clématite ‘Huldine’ est très sévèrement taillée. Non, je n’ai pas perdu la boule, mais cette taille sévère devrait provoquer une deuxième floraison en septembre. Cette année elle a été moins fleurie. Sa floraison touchait à sa fin et cette taille lui sera bénéfique car elle va lui redonner de l’énergie. En fait c’est exactement le même principe que la taille des rosiers remontants. Taillés à la fin de la 1ère floraison, ils refleurissent quelques semaines plus tard. Pour les clématites remontantes comme ‘Huldine’, c’est exactement la même chose.

JPEG - 41.6 ko
’Huldine’ avant...
JPEG - 39 ko
Si vous voulez faires bouquets, dépechez-vous
car demain, tout va passer dans la tondeuse. Qui a parlé de broyeur ???
JPEG - 43.8 ko
Et les pommiers en espalier respirent !

Dimanche 4

Tonte de la pelouse (c’est la 16ème).
Je continue (doucement !) de préparer le jardin pour notre absence. Plusieurs clématites se font raccourcir plus que sérieusement… Les poulettes ont du blé et de l’eau « plein les gamelles ».
En passant près d’un arbuste (un Rhodocoma gigantea), je me demandais quel était l’idiot (ou le jardinier débutant !) qui avait pu le planter là, coincé entre deux arbustes… même pas assez d’air pour pouvoir respirer ! J’ai bien réfléchi et je crois pouvoir l’affirmer : c’est moi ! Pas de quoi s’en vanter… pas de quoi être fier… Mais j’assume mes âneries. A l’automne il va falloir absolument le déplacer sans trop attendre. Une chose est certaine : s’il y avait des JO du jardinage, j’aurais la médaille d’or du jardinier ayant collectionné le maximum d’âneries ! Et je me pose une question : quelle est celle que je n’ai pas encore faite ???

Lundi 5

Terminé !!!
Il faut bien un moment arrêter même si c’est un boulot sans fin. Il fallait tout de même tailler la glycine en arbre car des tiges longues et fines commençaient déjà à coloniser les arbustes voisins. Les valérianes et les touffes d’Erigeron karvinskianus du trottoir sont rasées  : ce qui m’a pris plus d’une heure car il y en a sur plus de 20 mètres (20 ou 30 ? Je n’ai pas trop la notion des longueurs).
Enfin, certaines plantes susceptibles de souffrir d’une éventuelle sécheresse sont inondées.
Et pour terminer, les consignes sont passées à une voisine qui viendra surveiller le jardin (avec ordre de se goinfrer de prunes, tomates-cerises, persil, ciboulette, sans oublier les oeufs des nunuches).
Ouf, j’ai besoin de changer d’air, ce qui ne m’empêchera pas de travailler sur le site et rester en contact avec le forum. Bien entendu, des visites de jardins sont au programme. Pour l’instant, j’en compte minimum 7. Mais dans l’immédiat, mon souhait est… de ne pas jardiner !!! J’ai besoin de faire la pause… chaise-longue (avec un verre d’Amer-bière dans une main et un bouquin dans l’autre) et la pause… baby-sitting !


Mais ensuite...


Vendredi 23

Il y a maintenant plus d’une quinzaine de jours que nous sommes en Alsace mais si je ne jardine pas, le jardin n’est jamais bien loin.
Pour arriver ici, l’Alsace s’obstinant à ne pas être aux portes de la Bretagne, il fallait bien faire quelques haltes, notamment au festival des jardins à Chaumont-sur-Loire et au prieuré Notre-Dame d’Orsan.
Impensable de ne pas s’arrêter à Chaumont-sur-Loire, comme tous les ans depuis plus de 15 ans. Même si le cru 2013 ne vaut pas celui de l’an dernier (le meilleur à mon avis, depuis sa création), il y a toujours des créations intéressantes et originales. J’y vais évidemment pour découvrir de belles scènes de jardins mais aussi pour « piquer » des idées. Depuis des années je cherche des boules en verre bleu foncé. J’avais trouvé une boule en céramique. Placée au dessus d’une graminée, elle fait son petit effet. A Chaumont, dans ce même ordre d’idée, j’ai vu dans un des jardins des boules en osier peintes en bleu.

JPEG - 33.8 ko
Vu à Chaumont sur Loire


Le hasard fait bien les choses car le lendemain à Orsan j’ai trouvé deux boules ! Une bombe de peinture bleue et le tour est joué. Je vais essayer d’en trouver d’autres.

JPEG - 25.4 ko
Les boules en osier... avant
JPEG - 19.6 ko
et après


C’est la 3ème fois que l’on s’arrête à Orsan et à chaque fois c’est l’émerveillement. S’il fallait faire le classement de mes jardins préférés, il est évident que celui-ci serait dans mon tiercé et sans doute en tout premier. Pratiquement aucune fleur (la roseraie fin juillet ne déborde pas de roses !) mais, d’une part, c’est un jardin vert donc reposant et d’autre part il y a des idées à piquer dans tous les coins du jardin. C’est d’ici que m’est venue, notamment, l’idée de faire des petites barrières en châtaignier. Cette année, c’est le palissage du groseillier à maquereaux (ou tout autre groseillier ou cassissier) qui m’a bluffé. Palissé sur une armature en châtaignier (un demi-cercle de 1,50 m de diamètre), son épaisseur ne doit guère dépasser 5 cm ! Je voulais enlever le groseillier à maquereaux actuel pour en planter un autre. Comme par hasard !

JPEG - 38 ko
palissage des groseilliers à maquereaux
JPEG - 25.4 ko
Moins de 10 cm d’épaisseur !


Près d’ici il y a un centre Emmaüs et on y va régulièrement faire un tour pour, notamment, trouver des objets plus ou moins insolites et plus particulièrement pour en faire des éléments de décoration au jardin (chaises, lessiveuses…). Pour l’instant j’ai rapporté tout bêtement des pots en terre cuite (une trentaine pour 2 €, c’est correct !). Je suis toujours à la recherche de pots en terre cuite pour faire des boutures ou mettre des plants en pépinière. C’est tout de même plus esthétique que les godets en plastique. Je connaissais un pépiniériste du Nord de la Bretagne qui ne vendait ses plantes vivaces qu’en pot de terre cuite. Il était impératif de les nettoyer et, coup de chance, j’ai eu l’aide de la « petite biscotte »* qui s’en est donné à cœur-joie. Bien entendu, une fois les pots nettoyés, il fallait bien se détendre un peu : rafraîchissement le cul nu dans la bassine… (pas moi mais Gaspard !).
* « la biscotte » : surnom de Gaspard qui, comme elle, est craquant. A la différence du Papy qui serait plutôt du style « la brioche » !

Il faut bien avouer que l’envie de continuer ici un peu ‘le jardin au fil des jours’ me titillait gravement. Il faut dire que je vous écris presque tous les jours depuis 6 ans ½. On n’est pas loin de l’addiction !
Je vous écrirai la suite sous peu car même en vacances l’emploi du temps est chargé et il m’aura fallu plusieurs jours pour écrire ce texte, petit bout par petit bout ! Je vous parlerai des visites de jardins et des achats de plantes et objets de décoration pour le jardin.



Retour
en août 2012
en août 2011
en août 2010
en août 2009
en août 2008
en août 2007

Chronique d’un jardin de Bretagne-Sud en août 2013

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic