Arrosoirs & sécateurs

Chronique d’un jardin de Bretagne-Sud en juin 2014

Mardi 3

Retour d’un week-end entre le Loiret et les Yvelines. Une cinquantaine de Bretons (sans oublier les Franc-Comtoises, l’Orléanaise et la Bourguignonne) de « Balades et jardins » visitent 8 jardins. On en a eu plein les mirettes et maintenant le travail reprend. Ici il y a 1200 m² et je pleurniche à cause du boulot de nettoyage qui ne finit jamais… Quand je vois l’état des jardins visités durant ce week-end, des jardins dont la superficie n’a rien à voir avec le nôtre, je crois bien que je devrais arrêter de râler et retrousser les manches. Mais comme râler est chez moi une seconde nature et plutôt un signe que tout va bien…










Où vont mes préférences ? Ca, je ne vous le dirai pas ! Tous ces jardins seront bientôt sur le site dans la rubrique "Jardins à visiter".
Un grand merci à tous les jardiniers qui nous ont accueillis. Et quel accueil !!! Enfin, quel bonheur de revoir André Eve et Anne-Marie (Grivaz) après plus de 10 ans…

Il faut bien s’y remettre…
10ème tonte du gazon
Le banc vert provençal (ex-bleu Bretagne) est remonté et sera placé définitivement demain. Je commence à remettre en état une vieille chaise qui sert de support à une petite potée.
Et si je vous dis que je continue un peu le nettoyage, en serez-vous vraiment surpris ? Il faut tout de même savoir que le jardinage est pour au moins 80 % du nettoyage.

Mercredi 4

Le jardin devant la maison et celui qui se trouve sur le côté Ouest sont nettoyés complètement. Pas mécontent !
Un trou du compost est pratiquement vidé et le compost est réparti sur les plates-bandes nettoyées. Décidément pas mécontent…

JPEG - 29.4 ko
Le banc est remis en place

Vendredi 6

Bricolage suite : remise en état d’une chaise et d’un fauteuil. Il y a des lattes de bois lasurées en bleu qui pendouillent des arbres ! Déco très contemporaine !!!
Nettoyage du « potager ». Potager est un bien grand mot car tout le monde sait que dans ces 100 m² il y a un nombre impressionnant de légumes qui se comptent sur les doigts d’une main ! D’ailleurs, quand on visite un jardin, s’il y a un potager je n’oublie pas d’y faire un tour, ne serait-ce que pour me souvenir à quoi cela ressemble !

Samedi 7

La chaise et le fauteuil sont terminés et remis en place. Comme d’habitude, je pensais y passer une demi heure… il aura fallu 2 h…
Nettoyage de quelques petits coins envahis par de la brione et du Gaillet gratteron (cette cochonnerie qui s’accroche partout).
Vous vous dites qu’ils ont visité 8 jardins et il ne nous parle même pas de plantes rapportées de leur périple. Que se passe-t-il ? Soyez rassurés, nous sommes revenus avec trois plantes achetées chez Anne-Marie Grivaz (le dernier jardin). Aujourd’hui, plantation de deux graminées : une Briza media et un Carex montana.
11ème tonte du gazon.

Dimanche 8

Philippe Minot qui, sur son site internet www.jardin-jardinier.com montre des vidéos de jardins est de passage à la maison pour filmer un jardin en Bretagne après tout un périple dans la région.

Je l’accompagne toute la journée pour le tournage dans le jardin de Caradec près de Vannes. Une superbe journée.

JPEG - 30.9 ko
Tournage dans le jardin de Caradec

Lundi 9

Une bonne partie de la journée est consacrée à la remise en état d’un banc.
Plantation d’une Astrantia major achetée chez Anne-Marie Grivaz il y a une semaine. Je m’obstine à planter des astrances mais à chaque fois c’est l’échec. Il y a des plantes qui me font la gueule comme les Echinacea ou les Cornus. Je connais les conditions de culture mais il n’y a rien à faire…
Taille d’une Spirée x Van Houttei. Pensez à tailler aussitôt après la floraison les arbustes à floraison printanière.
Une graminée rapportée hier du jardin de Caradec (Hordeum jubatum ou orge à crinière) est mise en godet dans la serre. Elle ira plus tard en pleine terre. Merci Marie-Madeleine…

JPEG - 23.6 ko
Les épis de l’Hordeum jubatum

Mardi 10

Le bois pourrit et la ferraille rouille… mais je n’aime pas le plastique !
Je continue donc à remettre en état le banc, le portillon d’entrée mais aussi l’arche d’une autre entrée  : rebouche bois, pâte à bois… perçage, vissage, ponçage… et lasure. Bref, j’m’amuse !
Et ma femme de chanter à tue-tête « Mon Dieu quel bonheur d’avoir un mari qui bricole… mon Dieu quel bonheur d’avoir un mari bricoleur ». Je la comprends !

Mercredi 11

Il fait une chaleur qui commence à mettre « raplapla ».
Suite des travaux d’hier avec le peu d’énergie qu’il me reste ! Vivant dans le Midi, je n’ose imaginer le rendement que je pourrais avoir !!!
Une satisfaction : le banc est terminé et remis en place.

JPEG - 35.8 ko
Le fauteuil, la chaise et le banc
coin causerie ou méditation...

Vendredi 13

Quand le jardin est écrasé de soleil sous une chaleur étouffante, le bonhomme se traîne lamentablement. Triste à voir…
Il m’aura fallu un courage presque surhumain pour suivre cette satanée tondeuse : 12ème tonte du gazon.
Plantation d’un Pennisetum setaceum ‘Rubrum’ dans le jardin noir. Je la cherchais depuis un bon moment dans les jardineries. J’aime beaucoup cette graminée mais malheureusement c’est une annuelle. Impossible de la garder d’une année sur l’autre. Celle de l’an dernier a passé l’hiver en pot sous la serre mais aucun démarrage au printemps.
Plantation d’une Euphorbe ’Diamond Frost’ dans un pot. Dommage qu’elle aussi jour les chochottes car elle ne manque pas d’intérêt et sa floraison est étonnamment longue.

Samedi 14

Toujours aussi chaud et moi toujours aussi mollasson. Je me suis donc contenté de faire quelques bricoles : le petit portillon situé devant la maison est terminé et remis en place (il revient de loin vu l’état dans lequel il était il y a encore peu de temps), l’arche d’entrée est presque terminée.

JPEG - 29 ko
Quand je repense dans quel état il était il y a quelques semaines, j’ai presque envie de m’applaudir !
Irais-je jusqu’à dire que j’ai des doigts de fée ? Seule ma modestie m’interdit d’aller jusque là ! (mais je le pense très fort)


Bref, je baigne dans le bricolage car le jardin demande un peu moins de travail en ce moment. Il ne faut pas se réjouir trop vite car rares sont les périodes où il me laisse un peu de répit.

Dimanche 15

‘Troc et puces’ à deux pas d’ici. On était parti pour revenir avec quelques bricoles de déco. On revient avec… des plantes : Hebe ‘Purple Pixie’, Geranium pyrenaicum ‘Bill Wallis’, 2 œillets mignardises, Dierama blanc, une grande camomille. On ne se refait pas !

JPEG - 9.2 ko
Un des oeillets mignardise
Etonnant non ? Aucune idée du nom.


Plantation d’un superbe Rodgersia ‘Bronze Peacock’ au feuillage pourpre.

JPEG - 20.7 ko
Comment ne pas craquer pour un tel feuillage ?


Planter 3 petits fruits sur tige est original et sympa. Mais comment faire pour protéger les fruits des attaques des oiseaux ? Mettre un filet directement sur les arbustes risque de les abîmer en les écrasant. Je pense avoir trouvé une astuce. N’ayons pas peur des mots : elle est géniale ! (j’ai beaucoup d’idées qui au départ paraissent géniales et qui, avec le temps, s’avèrent être foireuses !). 3 parapluies transparents ont été installés au dessus des arbustes et le filet mis par-dessus. Pas bête non ?

Lundi 16

Plantation de
- la grande camomille,
- 3 plants d’Oenothère speciosa ‘Alba’ (ce sont des plants envoyés par une fidèle lectrice qui a compris mon désespoir de ne pas avoir, après au moins 10 ans, retrouvé cette plante bêtement perdue).
- 2 œillets mignardises (un rose et un blanc et pourpre)
- deux géraniums pyreanicum ‘Bill Wallis’
Un coin du jardin me désespère : j’y avais planté un Hortensia ‘Annabelle’. Mais Annabelle est une cavaleuse. Elle a donc été remise au même endroit. Rien à faire elle revient toujours au bord de la pelouse. Elle a gagné et je capitule. De toute façon elle n’ira pas plus loin. Petit problème : quoi mettre à cet endroit envahi de jacinthes sauvages (des plantes qui étaient là à l’origine du jardin) ? C’est un coin de quelques m² cerné d’arbustes. Il y a la place pour un seul arbuste. J’avais mis un autre Hydrangea mais il manquait d’air. Je cherche mais je n’ai aucune inspiration. Aujourd’hui, je commence à nettoyer, c’est-à-dire à enlever le feuillage fané des jacinthes.

Mardi 17

L’arche et un autre portillon d’entrée sont terminés. Mais si j’ai bien avancé, je ne suis pas au bout de mes peines.

JPEG - 48 ko
l’autre portillon (fabrication maison il y a plus de 15 ans !) et l’arche.
JPEG - 35 ko
Une clématite pousse dans l’arche
Notez la cloche (un pot de terre cuite peint en bleu et une pomme de pin)


Le coin dont je vous parlais hier est enfin nettoyé et j’ai eu une idée de génie (ne vous moquez pas !). Dans cet endroit j’ai planté l’Echium. L’idée est qu’il jaillisse de cette plate-bande. Vous ne connaissez pas l’Echium ? Normal car c’est une plante assez gélive que l’on trouve assez souvent en Bretagne. Superbe… quand ça veut bien se plaire ! (donc s’il ne se plaît pas, mon idée de génie pourrait bien devenir une idée de m…).

JPEG - 35.5 ko
L’Echium est un grand cierge bleu qui peut atteindre plus de 2,50 m pour certaines espèces. Majestueux.

Mercredi 18

Pas beaucoup de temps pour jardiner aujourd’hui mais sont plantés : 3 Tolmiae, 2 petites fougères, 3 Rubus parvifolis ‘Ogon’ dans un petit tonneau (une plante au feuillage jaune que j’adore). Toutes ces plantes viennent de la serre : le nettoyage par le vide !
Le geranium pratense ‘Kendall Clarke’ est une merveille (peut-être mon géranium préféré). Mais il a un gros défaut : il pousse assez haut et ses tiges sont trop molles pour le soutenir donc il se couche. Il se fait pardonner en se ressemant facilement. Aujourd’hui j’ai tuteuré discrètement les 5 ou 6 touffes un peu trop avachies.

JPEG - 9.2 ko
Pas beau mon géranium ?


Manquait plus que ça ! 2 calamités qu’il va falloir combattre :
- Une taupe a pris possession d’une plate-bande depuis quelques jours. Il y a plusieurs taupinières. Pour l’instant je ne fais rien en espérant qu’elle ne trouvera pas le chemin de la pelouse ! On avait déjà eu une taupe il y a 10 ans. On se croyait à l’abri de ce fléau ! Je suis totalement nul pour poser des pièges. A chaque fois, je massacre la galerie et j’entends la taupe qui se tord… de rire ! J’ai récupéré une belle quantité de terre des taupinières pour mettre dans les potées.
- Le jardin commence à souffrir de la chaleur. En fait, tout semble aller pour le mieux mais on a découvert des petits arbustes plantés récemment en difficulté. Il est temps d’agir… et très vite. Ce soir, l’eau a coulé au pied d’un Prunus, d’un Fothergilla etc. Il va falloir faire le tour du jardin et repérer toutes les plantes assoiffées car dans moins d’un mois nous serons loin d’ici et si on part en laissant des végétaux dans le coma, au retour ils risquent d’aller directement à la morgue, je veux dire au compost.

Jeudi 19

Un Deutzia à floraison rose (nom inconnu) et un Kokwitzia sont taillés. Une séance de broyage s’imposait.
Visite d’une amie jardinière qui vient évidemment les bras chargés de plantes !

Vendredi 20

Mon amie jardinière aux bras chargés de plantes avait comme par hasard des éclats d’heuchères. Et en plus aux coloris pourpre et bronze (‘Black Out’, ‘Midnight rose’, ‘Frosted violet’ et Chocolate Ruffles’). Juste ce que je recherchais ! Comment a-t-elle bien pu savoir ? Il doit y avoir entre jardiniers des ondes qui circulent… J’ai donc fait des boutures dans des pots mis en serre… 12 tout de même !
Comment multiplier les heuchères ?

JPEG - 26.6 ko
Prélever un éclat d’heuchère sur un pied-mère
JPEG - 7.9 ko
Enlever les plus grandes feuilles, les tiges fleuries... nettoyer le pied.
JPEG - 14.1 ko
Planter dans un pot rempli d’un substrat léger.
On peut mettre de l’hormone d’enracinement. Mais on peut s’en passer. L’enracinement est très rapide (quelques semaines).


Des plantes apportées par une autre amie jardinière venue avant-hier sont mis en serre (un geranium ‘Sherwood’, 2 œillets mignardises dont un blanc à cœur vert). Et les Echinacea purpurea qu’elle m’a apportés sont plantés.
3 mini Hostas ayant hiverné sous la serre sont plantées dans des pots bétonnés. Reste à trouver l’endroit où mettre ces pots ! A voir dans les jours à venir.
Demain nous serons à nouveau en balade dans des jardins au Nord de Fougères (Aïe, il va falloir se lever à une heure impossible !). C’est l’occasion d’apporter aux personnes du groupe des Iris germanica et des Iris chrysographes. Un beau petit colis ! Il a donc fallu préparer les rhizomes.
13ème tonte du gazon
Le jardin souffre de la chaleur. Le vert de la pelouse n’est plus ce qu’il était et les vivaces ne sont plus aussi éclatantes. Un peu (beaucoup) d’eau ferait le plus grand bien. Au lieu de cela, on a droit à une chaleur écrasante. Mais oui, c’est possible même en Bretagne !

Samedi 21

Visite de 3 jardins avec l’association « Balades et jardins » au Nord de Fougères à la limite de la Normandie. Les jardins de La Ballue (un jardin remarquable avec une visite guidée exceptionnelle), le jardin privé d’un fanatique de plantes (une jungle très contrôlée), le jardin privé d’un couple passionné de jardinage. Encore trois belles rencontres et dans chaque jardin l’accueil a été comme 99 fois sur 100 particulièrement chaleureux. Un petit coup de jus de pomme (excellent !) avant de rentrer, ça fait du bien.
On revient avec deux Hostas et une graminée (Hakonechloa)… pas de commentaires !

JPEG - 10.7 ko
Jardins de La Ballue

Dimanche 22

Après deux mois de floraison, les plants de Cerinthe sont bons pour le compost. Les graines sont tombées sur la terre et il devrait y avoir à nouveau 2 m² de plants dans quelques mois. Le nettoyage de ce coin occupe un bon moment de la journée.
Broyage. Le broyat recouvre la partie précédemment nettoyée.
Bouturage de la Centaurée montana ‘Alba’(entièrement blanche). Dans le jardin il y a beaucoup de plants de la bleue mais un seul de la blanche. Je devrais bientôt avoir la pourpre (‘Jordy’) car une âme généreuse me l’a promise. J’en frétille déjà de plaisir !

JPEG - 19 ko
Du fait-maison !!!


Un plant de tomate-cerise pousse dans une lessiveuse. Il était grand temps de le tuteurer. J’ai pris une dizaine de cannes du bambou Fargesia rufa (elles sont très fines et flexibles) et le plant est emprisonné dans une « cage ». On verra bien !


Lundi 23

1ère séance d’un atelier photos pour une petite dizaine de membres de l’association « Balades et jardins ». 2ème séance jeudi…
Des « élèves » sérieux, attentifs, avides de savoir… qui méritaient bien un petit coup de cidre et des petits gâteaux à l’ombre des arbres du jardin.

Mardi 24

Nettoyage rapide des trottoirs : les valérianes défleuries sont coupées et la pulvérisation d’un désherbant viendra à bout de la nouvelle repousse des mauvaises herbes (pas le temps d’utiliser la binette).
Le rosier ‘Stanwell Perpetual’, qui a terminé sa première floraison, a pris une très grosse claque : il est rabattu à 50 cm. Autant dire qu’il ne reste plus que 3 ou 4 branches mais il en avait besoin car c’est un rosier foldingue qui pousse en formant un buisson inextricables de branches redoutables avec ses nombreuses et fines épines. On ne peut pas toucher ses tiges ! Heureusement pour lui que ses fleurs sont jolies et parfumées !!! (vous voyez ce que je veux dire ?).
Nettoyage d’une nouvelle plate-bande : les vivaces défleuries sont rabattues au ras du sol  : Aconit, Delphinium, Thalictrum…

Mercredi 25

Les jours passent et je vois arriver le prochain départ pour des contrées lointaines dans quelques jours. Quand je vois tout ce que j’ai à faire (jardinage… et le reste), c’est un peu l’angoisse. Je déteste les 8 jours qui précèdent notre absence et je pense que cette année ce sera particulièrement gratiné. Qui a dit « avec l’âge on est moins efficace et performant » ?
Nettoyage suite mais aussi plantation des 2 hostas, de l’Hakonechloa (dans le coin des graminées). Une Heuchère ‘Caramel’ à l’étroit dans un pot est mise en pleine terre dans un coin planté… d’heuchères.
La touffe d’arums est pratiquement entièrement rasée car toutes les tiges se couchent lamentablement. Est-ce dû à un manque d’eau ? C’est bien possible. Ce sont des arums qui viennent du jardin de mon grand-père et j’ai le souvenir qu’il passait sa vie de jardinier à les arroser. Et moi j’admirais sa plate-bande d’arums qui me paraissaient des plantes géantes. Ou bien ses arums ont dégénéré… ou bien j’ai grandi !

Jeudi 26

Atelier photo-suite : comment retoucher des photos ? 2ème après-midi bien sympathique et studieuse.
En début de soirée, à la fraîche, j’ai le temps de planter une Hebe ‘Purple Pixie’, un Dierama blanc et quelques Iris dans le potager (au moins, je ne raterai pas de légumes ! Ces Iris proviennent de la division de rhizomes du jardin).
Quelques plants de la serre sont mis dans des pots pour réaliser des potées. A propos de serre, certains plants qui étaient dehors en attente en plein soleil sont remis en serre. Cela peut paraître absurde (je vous en prie !) mais en fait la serre est grande ouverte et certains pots sont mis à l’ombre sous les tablettes ou derrière les ombrières. En ce moment, les plantes, comme moi, fuient le soleil !!!

Lundi 30

Le temps passe et je n’avance guère dans le jardin…
Retour d’un week-end pluvieux du côté de la capitale bretonne. Au retour, 11 mm d’eau dans le pluviomètre. C’est toujours bon à prendre. A propos d’arrosage, pour ne pas gaspiller je mets le tuyau d’arrosage avec la pomme au pied des arbustes plantés cet hiver et qui pourraient souffrir pendant notre absence. Je laisse couler un bon moment pour bien détremper la motte.
Retour avec des rameaux pour faire des boutures. Aujourd’hui sont ainsi bouturés :
- une clématite ‘Blue Angel’
(bizarrement, le plant du jardin brille par son absence. J’ai quelques inquiétudes)
- un Akebia quinata (il n’est toujours pas dans le jardin après plusieurs tentatives et c’est un de nos regrets)
- un Acer palmatum ‘Atropurpureum’
- un Viburnum x bodnantense ‘Charles Lamont’ (indispensable pour son parfum en hiver)
- un Cornus hongkongensis (un Cornus au feuillage persistant et à la longue floraison tardive. Une découverte.)
Très peu de nettoyage, faute de temps. Il va falloir accélérer le mouvement mais l’emploi du temps est chargé cette semaine et ça tombe mal. Tant pis, le jardin ne sera pas dans l’état souhaité au moment du départ.

JPEG - 29.3 ko
Floraison du Cornus hongkongensis



Retour (les travaux des années précédentes sont aussi instructifs que ceux de cette année.)
Juin 2013
Juin 2012
Juin 2011
Juin 2010
Juin 2009
Juin 2008
Juin 2007

Chronique d’un jardin de Bretagne-Sud en juin 2014

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic