Arrosoirs & sécateurs

Chronique d’un jardin de Bretagne-Sud en octobre 2014

Retour le mois précédent, en septembre 2014


Mercredi 1er

Découverte aujourd’hui de 2 Acer au feuillage complètement grillé. De plus un Hydrangea tourne de l’œil. Arrosage copieux pour les trois. Enfin une bonne nouvelle : il se pourrait bien d’après la météo que la pluie s’annonce. C’est marrant que dans les bulletins météo on se sente obligé de prendre un air tristounet et consterné pour nous annoncer la pluie. Une belle journée peut aussi être une journée arrosée.
20ème tonte du gazon (après être allé chercher la tondeuse chez le mécano. J’aimerais bien qu’elle tienne encore un peu, même si elle a au moins 15 ans… peut-être 20).
Un Daphné burkwoodii ‘Astrid’ avait été planté en mars dernier mais il a quelques problèmes pour démarrer (il est même franchement ridicule !). Il est enlevé, remis en pot dans la serre et remplacé par un Berberis thunbergii ‘Admiration’.
Plantation d’un Desmodium thunbergii ‘Edo Shibori’. C’est un petit arbuste aux branches retombantes : il est planté au dessus du muret de la descente du sous-sol.
Plantation d’une clématite ‘Exciting’. Ses petites fleurs violettes devraient bien se marier avec le rosier ‘Ghislaine de Féligonde’ et le rosier ‘Evêque’ car elle est plantée entre les deux. Oui, c’est un achat du week-end. J’ai lu sur internet qu’on la trouvait difficilement en France. Est-ce vrai ? En tout cas, elle nous est tombée dessus. Comment pouvait-on résister sans se faire du mal ?
Plantation de 10 bulbes de narcisses blancs (‘Mount Hood’). Je n’ai pratiquement planté que des jaunes, j’ai envie de changer car les narcisses en forme de grosses trompettes blanches sont également très beaux.

JPEG - 21.9 ko
C’est en octobre 2008 que j’ai découvert cette passiflore ’Constance Eliott’.
Après plusieurs tentatives (achat, bouturage), j’ai enfin réussi à obtenir un beau plant en fleur ! Oui, je suis assez têtu !!!

Jeudi 2

Cet après-midi est prévu dans le jardin un atelier bouturage pour 9 personnes. Une partie de la matinée est consacrée à l’installation et la préparation du matériel.

JPEG - 18 ko
Tout y est : terreau, ciseaux, étiquettes, pots, crayons...
ne manquent plus que les apprentis !


Avant l’atelier, j’ai le temps de planter une heuchère ‘Obsidian’ dans le jardin noir ainsi qu’une Centaurée cineraria et une Artemisia ‘Powis Castle’ (obtenues par bouturage) dans des lessiveuses en zinc dans la plate-bande grise.
Découverte d’un grand Hydrangea dans un état de souffrance. Il est temps d’intervenir. Plus inquiétant : deux Hydrangeas plantés en août souffrent très sérieusement de la sécheresse (plus une feuille). En toute urgence, ils sont inondés : dans ce cas, je branche le tuyau d’eau avec la pomme et je laisse couler l’eau doucement.
Après-midi : atelier sympa… « élèves » studieux… Un bon moment qui se termine avec des petits gâteaux et du cidre (breton ou normand ? Je n’ai pas fait attention) à l’ombre sous le cerisier.

Vendredi 3

Une journée de plus où je ne peux guère jardiner…
Une grande plate-bande est nettoyée. Dans celle-ci une graminée est déplacée et un Syringa laciniata est planté.

Samedi 4

Une nouvelle grande plate-bande est remise en état et un Corokia virgata ‘Red Wonder’ y est planté.
J’ai découvert il y a quelques jours qu’une Passiflore ‘Constance Eliott’ était en fleur dans le jardin. Aujourd’hui, j’en ai trouvé une autre dans la serre. C’est une bouture dans un pot. Elle est mise en pleine terre au pied de l’arche d’entrée. Elle pourra copiner avec une clématite.

Mercredi 8

Des ampoules sous les pieds, des articulations qui grincent, des mollets prêts à exploser… c’est le bilan de 3 jours à Paris !
Mais pourquoi vous parler de Paris ? Quel rapport avec le jardinage ? Tout simplement parce que la raison principale de notre escapade était l’inauguration du jardin de soin de l’Institut Mutualiste Montsouris à l’hôpital Montsouris (Paris XIVe). Le but de ce jardin dans l’hôpital est d’aider des adolescents anorexiques à se sortir de leur situation de grande détresse. Le jardinage vide la tête…
Le jardin a été réalisé grâce aux conseils de Louis Benech, le célèbre paysagiste.

JPEG - 25 ko
Le jardin de l’hôpital Montsouris qui a été inauguré lundi.
L’équipe soignante (et notamment Florence) saura le faire vivre pour le bien-être des ados.
JPEG - 19.7 ko
Louis Benech (à gauche) et Alain Calender, Président de "Jardin Art et Soin"
dans le jardin de soin de Montsouris.


Je vous avais parlé début octobre 2013 de l’inauguration du jardin thérapeutique de Valognes. C’est la suite…
Avant le récital du pianiste François René Duchâble (tiens, tiens… une retrouvaille !) dans les Archives nationales, nous avons eu droit à la visite guidée par Louis Benech du jardin des Archives qu’il vient de restaurer.

JPEG - 21.6 ko
L’entrée des Archives
JPEG - 19.9 ko
François-René Duchâble à l’hôpital Montsouris
JPEG - 15.9 ko
et pendant son récital aux archives...


Ce fut pour nous l’occasion de rencontrer ou retrouver des personnes connues et des jardinier(e)s que je connaissais… ou pas. Bref, de belles rencontres.
Rester 2 jours de plus dans la capitale sans visiter un jardin eut été incompréhensible d’autant plus que l’on voulait revoir le jardin Albert Kahn. Le souvenir excellent que l’on avait de notre visite de novembre 2003 nous incitait à y revenir et nous n’avons pas été déçus. Il doit être encore plus beau fin octobre avec les couleurs d’automne. C’est bien sûr le jardin japonais qui est la partie la plus attirante mais on a aussi beaucoup aimé le jardin anglais… et le reste !

JPEG - 47.7 ko
Le jardin japonais

JPEG - 33.1 ko
Le verger et la serre
JPEG - 36.7 ko
Le jardin anglais


On est revenus avec plus de 450 photos dont une bonne partie du jardin Albert Kahn et de l’inauguration à Montsouris. Dans quelques semaines, ce jardin figurera sur le site, c’est évident.

JPEG - 26 ko
Le jardin du Luxembourg vu du haut de la tour Montparnasse.

Jeudi 9

Il a plu pendant notre absence car le jardin a reverdi à certains endroits et les plantes sont plus fringantes.
Je pensais me relancer à corps perdu dans le jardinage mais, faute de temps, je me contente de nettoyer un tout petit carré. Le nettoyage consistait surtout à raser pour la troisième fois des touffes d’ancolie. Elles ne sont pas malades mais un peu sans-gêne. Dans ce petit coin, il y a la possibilité de planter un tout petit arbuste, une graminée ou un rosier buisson. A voir dimanche, puisque l’on va près de Nantes aux « Pépites botaniques ».
Quelques nouvelles boutures : Gaura, Jovellana violacea (une branche cassée qu’il eut été criminel de mettre au compost !).

Vendredi 10

Un après-midi dans le jardin et une grande plate-bande est remise en état. Un des deux trous du compost est complètement vidé. Curieusement, je trouve le trou de plus en plus profond !
Une artémise abrotanum qui est un petit arbuste gris dont le feuillage aromatique a une odeur que j’apprécie très moyennement n’a pas beaucoup aimé les coups de chaleur d’août et septembre. Le feuillage était grillé en surface. Une bonne taille lui donne un petit coup de jeune. Dommage que ça ne marche pas sur nous…

Samedi 11

Deux heures tout juste pour jardiner (la vie de retraité n’est pas toujours un long fleuve tranquille).
Une petite plate-bande surplombe la descente du sous-sol. Entre un Camellia ‘Cinnamon Cindy’ et un Sarcoccoca se trouve un beau carré planté d’hellébores avec au centre une clématite en couvre-sol. Ca manque de quelque chose. Toutes mes tentatives ont été des échecs. J’y ai donc mis 4 fougères persistantes achetées il y a un mois lors d’une fête des plantes sur le stand de l’excellente pépinière « Ecoute s’il pleut » :
- Dryopteris buschiana
- Dryopteris dilatata lepidata crispa cristata
- Asplenium scolopendrium muricatum
- Polypodium glycyrrhiza longicaudatum

Dimanche 12

Direction la région de Nantes à deux heures d’ici pour, comme l’an dernier, faire un tour aux « Pépites botaniques » 2ème édition. Organisation toujours aussi au top, ambiance sympa, exposants de qualité que je retrouve avec toujours autant de plaisir. Un brin de causette sur la plupart des stands et c’est sûr qu’en faire le tour demande du temps. Une découverte : la « pépinière de la Simonière » de Saint Symphorien au Nord de Rennes : une collection d’arbustes tous plus rares les uns que les autres. Impressionnant… On y a acheté un Camellia dont vous saurez le nom quand je le planterai car au moment où j’écris son nom est sur une étiquette dans le jardin et je n’ai aucune envie de sortir pour aller la chercher. Ne protestez pas, c’est comme ça !
A la bourse d’échanges qui est organisée, j’ai fait quelques échanges et je reviens même avec 3 plantes offertes…
On a essuyé quelques bonnes averses mais cela aurait pu être pire car on était partis sous des trombes d’eau avec le moral dans les chaussettes persuadés que la journée se passerait sous un parapluie. Ici, le jardin a bien été arrosé : 28 mm dans le pluviomètre.
Bilan : coffre plein de « moutons à 5 pattes » et dont vous découvrirez les noms très bientôt. Patience ! Un jardinier doit savoir être patient…

Lundi 13

Encore une journée bien occupée : je n’ai donc que le temps de tondre le gazon (21ème tonte) qui reverdit depuis quelques jours. D’après ce que l’on m’a dit, il semblerait que la pluie n’a pas cessé de tomber hier. Ceci explique cela...
Je viens à l’instant de fermer le poulailler. Il est 20 h et il fait presque nuit. Dites-moi que je ne rêve pas mais il me semble avoir vu des clochettes de la clématite cirrhosa ’Winter Parasol’. Je vous jure que je n’ai pas bu ! A voir demain...

Mardi 14

Et une journée de plus bien occupée qui me laisse peu de temps pour le jardinage !
- Préparation des plantes pour la bourse d’échanges de l’association « Balades et jardins » de samedi prochain.
- Atelier photos (1ère séance) pour la même association.
- En fin d’après-midi, plantation de deux plants d’Isodon longituba (syn : Rabdosia). C’est la 4ème fois que j’essaie cette plante superbe. Je ne comprends pas pourquoi je rate à chaque fois. Ces plants sont des cadeaux lors des « Pépites botaniques » de dimanche dernier. Et pour terminer à la nuit tombée, nettoyage d’un petit carré où je compte planter des Carex… demain. Planter à la pile électrique, c’est pas terrible !
Non, je n’avais pas rêvé, la clématite ’Winter Parasol’ commence à fleurir.

Vendredi 17

L’après-midi est pris par la 2ème séance atelier photos (retouches). Mais ce matin j’ai pu travailler un peu dans le jardin. Plantation de 10 petites graminées pour aménager un bord de plate-bande : Carex morrowii ‘Ice Dance’, Carex oshimensis ‘Everillo’ (une graminée jaune), Carex japanese ‘Trial Form’, 2 Carex x conica ‘Snowline’, carex muskingumensis ‘Silberstreif’, Carex trifida ‘Rekohu Sunrise’, Eragrostis elliottii et 2 autres graminées qui se trouvaient dans la serre et dont j’ai perdu les noms.
Pas mécontent du résultat !

Samedi 18

Nouvelle bourse d’échanges de plantes à « Balades et jardins ». Cette fois je ne donnais rien mais j’avais été contacté par un membre qui, étant à Courson, ne pouvait être présent. Il avait tout un lot de belles plantes (souvent rares) à donner. Elles sont parties comme des petits pains ! Je ne voulais rien, mais comment refuser une dizaine de beaux plants d’Agapanthe, un œillet mignardise (blanc cœur rouge), des bulbes de Crocosmia ‘Lucifer’, des petits plants d’ancolie bleue que j’avais admirée dans un jardin qui vient d’avoir le 3ème prix Bonpland 2015 (« le clos du lavoir » et – cerise sur le gâteau – 3 superbes pots et une vasque en terre cuite. Que voulez-vous que je fasse ? Je ne demande rien, on me donne… Refuser serait un manque de savoir-vivre…
J’ai pu tout de même jardiner un peu :
- Plantation d’un Tinantia pringley (une vivace au feuillage moucheté et à la floraison bleue) et un Geranium ’Séricourt’ (feuillage doré au printemps et floraison violette) ;
- Un coin de la plate-bande du fond est à réaménager. Les Aster ericoides sont rasés. Certains vont être supprimés ou déplacés. De toute façon, il faut planter des arbustes à cet endroit. Cela avait été commencé cet hiver, il faut maintenant terminer. Je vous ai déjà dit que je voulais mettre le plus possible de petits arbustes et peu à peu supprimer certaines vivaces.

JPEG - 10.5 ko
La clématite lasiandra
Des petites fleurs mais une vigueur étonnante. Elle fleurit en début d’automne.

Dimanche 19

Arrivée des vacances signifie arrivée de 3 petites « pépètes » pour la semaine. Donc aujourd’hui le jardinage s’est réduit à une petite échappée dans le jardin pour planter 3 Allium giganteum dans la plate-bande grise et nettoyer les pots et la vasque donnée hier. Les 3 pots sont mis en place en décoration (je ne pense pas y faire des plantations car ils se suffisent à eux-mêmes). Quant à la vasque, on a eu (mon « adjointe » et moi-même) la même idée : en faire un mini bassin en recouvrant l’intérieur de produit de ragréage teinté en noir. A voir…

JPEG - 36 ko
Un mini bassin ?

Samedi 18

La journée avait commencé par un petit crachin bien sympathique. Mes origines « Normando-bretonnes » expliquent sans doute pourquoi lorsque le ciel crachouille un peu, je suis aux anges. Mais l’après-midi, ça s’est gâté : le soleil est revenu !!!

Une journée de plantations principalement dans la plate-bande du fond du jardin que j’avais commencé à réaménager l’hiver dernier (des arbustes et encore des arbustes…).
- Camellia rosthorniana ‘Cupido’ (Syn : ‘Elina’) : un petit camellia au port pleureur, à petites feuilles et à la floraison blanche. Il ne dépasse pas 1,50 m.
- Leptodermis kumaonensis : une superbe floraison rose apparemment plutôt en fin d’été et automne. A voir.
- Mathiasella bupleuroides : c’est le 2ème plant puisqu’au printemps 2013, un premier a été planté après notre balade à St Jean de Beauregard. Il n’a pas fleuri cette année. On verra l’an prochain.
- 3 graminées (du style « mouton à plus de 5 pattes » car j’ignorais même leurs noms il y a encore quelques jours et pour trouver des renseignements dans les livres et sur internet, il faut se lever de bonne heure !) : Phaenosperma globosa (ses épis sont comme de petites perles), Bothriochloa bladii, Spodiopogon sibiricus ‘West Lake’.
Dans un autre coin du jardin, une Euphorbe ‘Arven’ (obtention de la pépinière ‘Arven’ près de Douarnenez).
Bref, il va y avoir des découvertes l’an prochain car certaines plantes me sont pratiquement inconnues. En tout cas, je ne suis pas mécontent de ces plantations. La plate-bande du fond du jardin qui ne m’a jamais donné satisfaction devrait prendre un peu d’allure. J’ai oublié de dire que les Aster ericoides ont été en grande partie supprimés. Bien entendu je garde 2 ou 3 plants car on les aime beaucoup mais ils étaient mal placés et en plus très envahissants.
Plantation d’une marguerite à grandes fleurs (Leucanthemum x superbum ‘Becky’) : une vivace assez commune mais qui reste superbe. J’ai vu un jardin dans le Cotentin dont la fleur principale était la marguerite. J’avais adoré.

Ici les Agapanthes ont du mal à fleurir. Pourquoi ? Je ne sais pas. A la bourse d’échanges, on m’a donné une douzaine de plants. Ils sont plantés à 5 endroits différents du jardin. On verra bien. Il y a 6 ou 7 ans, un élève m’avait apporté des plants d’Agapanthe du jardin de sa mère en me disant qu’elle était envahie et que je les réussirai à coup sûr. Il y a dû y avoir 3 ou 4 fleurs depuis la plantation. Je n’ai pas revu l’élève depuis mon départ en retraite… mon prestige en aurait pris un coup !

Mardi 21

Construction d’un nichoir 5 étoiles. Il devrait être terminé demain. Vous le verrez quand il sera en place.
On a connu le « mystère de la chambre jaune ». Angoissant… mais pas autant que le « mystère de la fontaine qui fuit ». Cela fait plusieurs jours que je la retrouve complètement vide alors qu’elle peut fonctionner normalement pendant plusieurs semaines. Comme disait Madame Musquin dans « le Père Noël est une ordure » : « Je suis à deux doigts de m’agacer ».

Jeudi 23

Le nichoir est pratiquement prêt mais la lasure sèche… Il faut attendre.

Nettoyage d’un petit coin de la plate-bande grise qui borde le truc que j’appelle pompeusement "potager".
Le poulailler est nettoyé : la paille va recouvrir la terre de la plate-bande. Par-dessus, une couche de compost est répandue. Il n’y a plus qu’à attendre le printemps.
La vasque est recouverte intérieurement d’une première couche de produit de ragréage.
Et ce matin la fontaine est vide !

Vendredi 24

La plate-bande est remise en état et le compost est vidé. Une bonne chose de faite.
Et ce matin la fontaine est à nouveau vide !!!

Dimanche 26

Miracle : 2 matins où la fontaine est toujours pratiquement pleine. Vous y comprenez quelque chose ?
Le nichoir est terminé et mis en place. Pour le toit végétalisé il y a un Sedum album chloroticum, et ce que j’ai trouvé : quelques sedums, de la mousse (du trottoir !!!), des nombrils de Vénus (Umbilicus rupestris pour les savants). On verra qu’elles sont les plantes qui se plairont.
Le nid est à 2 m de la fenêtre de la cuisine, accroché au bouleau. Autant vous dire qu’à table on a une vue sur le nid : rien ne peut nous échapper.
Dans une autre vie, je me demande si je n’aimerais pas être réincarné en mésange bleue ou charbonnière. Je m’imagine bien dans ce nid douillet, d’autant plus que vous avez certainement remarqué qu’il y a 2 nids côte à côte séparés par une mince cloison… et un petit tour chez la voisine !!!

JPEG - 46.5 ko
Avec l’entrée d’un côté...
JPEG - 26.9 ko
Avec l’entrée de l’autre côté...

Lundi 27

Je ne pense pas pouvoir être dans le jardin cette semaine autant que je le souhaite. Ce qui est bien embêtant, mais vous saurez pourquoi en fin de semaine.
22ème tonte du gazon

Mercredi 29

Je n’aurais eu que le temps de m’occuper de la vasque (on lui a trouvé une place) : une prêle y est plantée dans un pot et récupération de lentilles dans les tonneaux mais pas assez pour recouvrir toute l’eau. Bref, il faudra terminer la composition.

Jeudi 30

Une journée de plus où je ne peux pas être dans le jardin. Juste le temps de prendre l’air pour tailler les rosiers (les fleurs fanées et le bois mort sont enlevés).

Vendredi 31

Et à nouveau une journée sans... Décidément !!! Je coupe des fleurs fanées, des tiges mortes de vivaces, histoire d’alimenter le compost… Heureusement le jardin ne réclame pas de gros travaux. J’aurais aimé refaire un nichoir : pas le temps ! Quelle vie…


Suite au mois prochain, en novembre 2014



RETOUR
N’oubliez pas de refaire un tour en...
Octobre 2013
Octobre 2012
Octobre 2011
Octobre 2010
Octobre 2009
Octobre 2008
Octobre 2007

Chronique d’un jardin de Bretagne-Sud en octobre 2014

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic