Arrosoirs & sécateurs

Chronique d’un jardin de Bretagne-Sud en juin 2015

Retour le mois précédent, en MAI 2015


Mardi 2

Retour d’un long week-end de visites de jardins autour du Mans et Alençon : 8 jardins entre vendredi et lundi. Plein les mirettes… 1200 photos… Pour aujourd’hui, vous n’aurez le droit qu’à une photo par jardin visité. La suite dans un diaporama sur la page d’accueil, sur Facebook et dans les prochains articles. Ce soir, j’ai 11 articles à faire… C’est vrai qu’il existe des gens qui s’ennuient ?
Et la dure réalité vous rattrape au retour quand on arrive dans son propre jardin ! Ici, c’est la grisaille, avec juste assez de vent pour coucher des vivaces et faire tomber les pétales de fleurs (je connais une jardinière qui déprimerait en voyant ce spectacle chez elle). Bref, du boulot m’attend. Le jardin est à reprendre entièrement et je ne pourrai pas vraiment jardiner avant la fin de la semaine… Comme dirait le petit : « T’as vu l’truc ? ». Oui, je l’ai vu… et bien vu… Désolant !

JPEG - 48.1 ko
Le Bois fleuri
à Yvré le Polin
JPEG - 32.2 ko
La petite Rochelle
chez Hélène d’Andlau à Remalard
JPEG - 32.6 ko
Le jardin d’Odile
à St Cosme en Vairais
JPEG - 38.7 ko
Jardin de poésie
à Souligné sous Ballon
JPEG - 26.4 ko
Jardin du donjon
à Ballon
JPEG - 34.5 ko
Jardin des Vigneaux
à Souligné-Flacé
JPEG - 40 ko
Le petit Bordeaux
à Biez en Belin
JPEG - 36.9 ko
La Mansonière
à St Cénéri le Gerei

Mercredi 3

Un tour rapide dans le jardin (on est mercredi !) m’a vite fait comprendre que le jardin avait vraiment besoin du jardinier : ancolies et Iris défleuris en grande partie, roses fanées à couper, mauvaises herbes à supprimer, gazon à tondre etc, etc, etc.
Ayant pu me libérer une petite demi-heure, pour me donner bonne conscience, des ancolies ont été coupées. Mais il faudra laisser quelques plants monter à graines car j’en ai promis à plusieurs personnes.

Jeudi 4

10ème tonte du gazon. Le jardin est déjà plus fréquentable.
En fait, je n’aime pas cette période de l’année : les vivaces et les arbustes de la première partie du printemps sont défleuris. Si l’on n’agit pas très vite, le jardin peut paraître très vite négligé.
Les Ipomées semées il y a une semaine par Gaspard donnent des petites pousses d’environ 1 cm. Si vous aviez vu sa tête ! De la graine de jardinier, ce petit… déjà meilleur que le Grand-père pour les semis… ça promet !
Départ pour des visites de jardins dans le Finistère…

Vendredi 5

Journée de visites dans le Finistère (le temps était loin de la canicule annoncée : le photographe était aux anges !)

JPEG - 33.9 ko
Le jardin de Danyland à Plougonven
JPEG - 40.5 ko
Le jardin de Pontborn à Carantec
JPEG - 26.4 ko
La pépinière de Julien Caillarec à Motreff

Samedi 6

Jardinage à 4 mains : pendant que je finis de tailler et broyer le Pittosporum, mon adjointe coupe les ancolies et quelques roses fanées.
Pour le Pittosporum c’est bel et bien enfin terminé mais je taille un peu l’Acer cappadocidum ‘Aureum’ qui se trouve juste à côté.

Dimanche 7

Broyer est ma destinée. Quand c’est fini, je recommence ! Je pensais nettoyer le jardin devant la maison mais à peine arrivé, j’ai trouvé un arbre à nettoyer : le cognassier (le fruitier) et donc des branches mortes, mal placées ou en surnombre à broyer. Ce n’est qu’en fin d’après-midi que je peux enfin démarrer le nettoyage des plates-bandes.
Et pendant ce temps, mon adjointe (la même qu’hier !!!) continue à couper les fleurs fanées.
Le parquet de la cabane est balayé, lavé et prêt à être recouvert de lasure.

Lundi 8

Qu’est-ce qu’on peut perdre comme temps bêtement dans une journée ! Et aujourd’hui en particulier, alors qu’il me faut avancer car le jardin n’attend pas.
Première couche de lasure sur le plancher de la « cabane ».
J’ai à nouveau de l’aide pour couper les roses notamment. Quant à moi, je commence vraiment le nettoyage devant la maison et le compost se vide doucement. A propos de compost, il faut savoir qu’ici, la décomposition des végétaux produit aussi… des outils de jardinage. Et là, pour le coup, j’ai fait fort : 3 petites pelles dans la journée qui sont retrouvées !
Nettoyage sous la grande arche centrale recouverte de rosiers. Deux Leucanthemum x superbum ‘Becky’ (des marguerites à grandes fleurs) rejoignent un autre plant mis en terre à l’automne. En ce moment, je redécouvre les marguerites des champs (!) et ça me donne envie.

Mardi 9

Quand le jardinier se relâche (?), les plantes rigolent et n’en font qu’à leur tête. Une clématite viticella vigoureuse (plus exactement envahissante), au lieu de grimper dans le cerisier recouvre un noisetier tortueux et s’étale sur les vivaces toutes proches. La raison ? Je l’ai négligée et oublié de la tuteurer. J’ai remis un peu d’ordre aujourd’hui. Qui c’est le patron ? J’en ai profité pour nettoyer le coin de plate-bande où elle se trouve.
Taille de quelques buis et de quelques Pittosporum tenuifolium ‘Golf Ball’.
Nettoyage devant la maison (suite). Plantation d’une hémérocalle ‘Siloam’ (floraison rose double).

Mercredi 10

Le manque d’eau commence à se faire sentir. Cela fait déjà un bon moment que je m’inquiète. On veut du soleil et de la chaleur mais la pluie de temps en temps est bien utile. Or de la pluie durant ce printemps, il n’y en a pas eu et le jardin commence à souffrir. Le gazon n’est plus aussi vert. Certains arbustes plantés récemment réclament un arrosage d’urgence (une Spirée plantée en mai a été sauvée in-extrémis). Bref, il faut surveiller et il faut arroser un minimum. Aujourd’hui, le temps est gris mais ce ne sont pas 3 gouttes au mètre-carré qui serviront à quelque chose !
Si j’écris assez tôt dans la journée, c’est parce que nous partons : j’ai programmé pour l’association 3 nouveaux jardins demain en Ille et Vilaine et Côtes d’Armor. En tout 16 jardins auront été visités ce printemps. Suite à l’automne ?
Deux rosiers actuellement en pleine floraison. Je les adore !

JPEG - 15.2 ko
’Evêque’
J’aime beaucoup ce coloris.
JPEG - 12.6 ko
’Ghislaine de Féligonde’


Je pense avoir eu raison de les mettre proches l’un de l’autre car les coloris se marient bien.

Jeudi 11

3 jardins visités avec le groupe.
Petits soucis de météo (j’ai encore des problèmes pour programmer le temps idéal pour les visites de jardins !). Le 2ème jardin : soleil de plomb, temps lourd et orageux… on transpire ! Le 3ème jardin : superbe orage avec des tonnes d’eau qui dégringolent mais une fois l’orage terminé, nouvelle visite superbe pour ceux et celles qui ont eu assez de patience d’attendre (bref, un jardin anglais avec un temps très anglais pour une visite par une jardinière… anglaise ! So british !!! My god !).

JPEG - 40.4 ko
"La Péfolière"
près de Combourg
JPEG - 39.9 ko
"Jardin des saules"
région de Dinan (22)
JPEG - 33.1 ko
"La maison"
région de Dinan (22)

Vendredi 12

Le jardin devant la maison est nettoyé, beau comme un sou neuf… mais il y a le reste !!! Je n’avance pas…
Le trou du compost est enfin vidé. Il était temps car les mauvaises herbes étaient stockées dans des grands sacs et comme décoration dans le jardin ce n’est pas top. Dans un mois pour notre départ en « vacances », le trou sera à nouveau rempli !
Mon adjointe continue à couper inlassablement les roses fanées (j’imagine le boulot pour un jardin de rosiers comme certains visités dernièrement !) et les valérianes en bordure du mur sur le trottoir. Elles étaient bizarrement cassées : c’est fou ce que le vent peut casser et écraser d’une façon bizarre les tiges de valériane dans notre coin ! Je ne pense pas qu’il soit utile de vous faire un dessin pour que vous compreniez ce que je veux dire ! La connerie humaine a-t-elle vraiment des limites ? Parfois j’en doute !

Samedi 13

Visite d’un autre jardin avec un groupe d’une bonne vingtaine de personnes. Beaucoup de végétaux rares et même rarissimes. Superbe.

JPEG - 27.9 ko
Cynanchum ascyrifolium
Vous connaissez ? Une plante sur deux m’était totalement inconnue !

Dimanche 14

« C’est drôle, les cons ça repose,
C’est comme le feuillage au milieu des roses » chantait Serge Reggiani.
Et les cons (en couple, car ça se multiplie !) étaient ce matin dans le reste des fleurs de valérianes qu’ils piétinaient sur le trottoir.

JPEG - 6.1 ko
La partie nettoyée


Le jardin sur le côté Ouest de la maison est remis en état. Une clématite en fleurs est tuteurée car depuis que le Pittosporum tobira ‘Variegata’ est réduit à sa plus simple expression elle joue le couvre-sol. C’est C. alionushka. D’autres sont en pleine floraison.

JPEG - 10.7 ko
La clématite ’Huldine’
Une de mes chouchoutes
JPEG - 20.6 ko
Clématite viticella aotearoa

Lundi 15

Après un début de journée difficile, le nettoyage du jardin vide la tête !

JPEG - 13.6 ko
Les boutons du rosier ’Albertine’
Ils sont superbes. La fleur est belle à l’ouverture mais se détériore très vite.

Mardi 16

11ème tonte du gazon.
Des branches du Morus kagayamae qui dépassent de la clôture sont coupées. Mais pas de temps pour les broyer. Et demain (mercredi !) je n’y crois pas.
Gaspard plante les Ipomées d’un de ses pots en pleine terre : derrière le banc de pierre où se trouvait le structure en osier. Beaucoup d’application, bref 20/20 ! Les progrès sont étonnants (en toute objectivité bien sûr !). « Mais Papy, je sais faire ! » : c’est la phrase qui revient le plus souvent quand je veux l’aider.

JPEG - 21.8 ko
plantation
JPEG - 21.4 ko
Arrosage
JPEG - 31.4 ko
Nettoyage du pavage dans le potager...
Déjà le goût de la perfection !

Mercredi 17

Les salades sont mangées (mais oui !) et Gaspard plante 6 choux.

Jeudi 18

Les branches du Morus sont broyées. 2 autres brouettes de broyat pour pailler le sol. Pas inutile par ce temps. Ras le bol de la chaleur !
Plantation de 2 graminées (Deschampsia cespitosa et un Pennisetum messiacum ‘Red Buttons’) et d’une heuchère (‘Delta Dawn’).
Nettoyage à 4 mains (suite).

Vendredi 19

2ème couche de lasure sur le parquet de la cabane.

Lundi 22

Après un long week-end, j’étais parti pour tondre, tailler, broyer, désherber... Résultat : 6 heures aux urgences pour des douleurs suspectes ! Bilan : j’ai un cœur de jeune homme et on n’en sait pas plus…

Mardi 23

Hauts les cœurs (de jeunes hommes) !!! La douleur est toujours là mais le kiné pense à coup sûr en connaître la raison. Donc, retour au jardin toujours écrasé de soleil. Je déteste le jardin en ce moment.
Plantation de 5 plants d’Ipomées batatas (3 en jardinière et 2 dans le jardin noir).
Dans le carré des 16 boules de buis, 8 sont taillées… avec l’aide de Gaspard ! Il demande à voir les choux qu’il a plantés la semaine dernière : misère ! Il était temps d’intervenir car ils ont soif...

Jeudi 25

Trois arbustes à floraison printanière ont eu droit aux coups du sécateur et de la scie : le Kolkwitzia amabilis (il n’est pas taillé en hauteur mais les branches en trop sont supprimées pour qu’il ne prenne pas de place en largeur), un deutzia (de 2,50 m il passe à 50 cm) et une spirée x van Houttei (rabattue à 1m). Bien entendu, je passe plus de temps à broyer qu’à tailler ! Le broyat est très utile pour protéger de la sécheresse. L’excès de chaleur et de soleil a des effets visibles et inquiétants sur les plantes, de quoi broyer… du noir.

Vendredi 26

Aucune envie de jardiner… Il y a des jours sans…je me contente de broyer la Spirée.

Dimanche 28

La poule est dans un état inquiétant : elle ne tient pas sur ses pattes. Elle fait de superbes roulés-boulés. Et pourtant je n’ajoute pas de Ricard dans l’eau de l’abreuvoir !
La plate bande où se trouvent les 3 arbustes taillés ces derniers jours est nettoyée (notamment les Aconit de printemps, Delphinium, Thalictrum et Ancolie sont rasés).

lundi 29

La poulette est toujours en vie mais elle bouge peu dans le poulailler. On ne se fait guère d’illusions…
Par une chaleur pareille, il faut choisir la plate-bande à nettoyer et ces temps-ci je choisis l’ombre… Au soleil, c’est intenable. Je surveille certains arbustes fraîchement installés. Le manque d’eau depuis 2 mois pourrait bien être fatal.
Ce soir une nouvelle plate-bande est remise en état. C’est celle qui, si je n’étais pas vigilant, serait envahie d’Anémones du Japon. Aujourd’hui, elles ont toutes été enlevées. En théorie… car cette peste repousse constamment. C’est vrai que c’est une jolie fleur, mais ras le bol d’en arracher de juin à septembre. Donc, terminé ! Qui c’est qui commande ici ?

Mardi 30

12ème Tonte du gazon. Il fallait absolument mais suer à grosses gouttes derrière une tondeuse n’est plus de mon âge ! Heureusement elle connaît le chemin. A certains endroits le gazon jaunit…
Dans la journée c’est intenable, le matin je dors et le soir je « bosse ». Il va falloir revoir l’emploi du temps de mes journées !



Retour (les travaux des années précédentes sont aussi instructifs que ceux de cette année.)
Juin 2014
Juin 2013
Juin 2012
Juin 2011
Juin 2010
Juin 2009
Juin 2008
Juin 2007

Chronique d’un jardin de Bretagne-Sud en juin 2015

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic