Arrosoirs & sécateurs

Chronique d’un jardin de Bretagne-Sud en novembre 2015

Retour le mois précédent, en octobre 2015


Dimanche 1er

Pas de jardinage… mais une jardinière (accompagnée de son préposé au service technique et voirie, au service accueil et garde rapprochée !) : Mme Bernadeth de la Villa Hortense du jardin de poésies en personne et en visite (guidée par le maître du lieu !).

Lundi 2

J’ai imprimé deux plans du jardin. Sur l’un, j’ai commencé à noter les plantes à déplacer, sur l’autre, les endroits libres. Ici, les plantes déménagent beaucoup !
Maintenant que le jardin est à peu près nettoyé, il faut recommencer par le début c’est-à-dire le devant de la maison. Un Fuchsia magellanica ‘Alba’ en fin de vie est arraché. Il est au pied d’un grand Prunus lusitanica qu’il va falloir tailler un jour ou l’autre (en transparence ?). Je vais sans doute y planter un Hydrangea acheté samedi. Mais je me pose encore des questions car à cet endroit la terre est sèche car le Prunus pompe tout l’eau et en plus fait parasol.

Mardi 3

Le Prunus lusitanica qui doit bien faire 5 ou 6 m de haut et presqu’autant de large sera taillé en transparence. Pour aujourd’hui, je me contente de tailler des branches sans intérêt ou mal placées. Suffisamment en tout cas pour broyer pendant presque 2 heures !
A son pied est planté un Hydrangea serrata ‘Sekka’ qui ne doit pas dépasser 1 m. Son feuillage d’automne est superbe : c’est même pour cette raison qu’on l’a choisi.

JPEG - 20.1 ko
Son feuillage est magnifique.
Pour la floraison (rose ou bleue ?), il faudra attendre l’été prochain.

Mercredi 4

Près de la serre, au pied du Camellia sasanqua taillé en transparence avant l’été, des Pulmonaires ‘Majesté’ et des hellébores sont plantés. Ce sont des plantes récupérées là où sera construite une terrasse à l’arrière de la maison. Cette terrasse devait être faite en juin dernier, puis à l’automne. En fait, elle ne pourra pas être installée avant début 2016 (quand je dis début, ce sera vers février-mars). En attendant, je nettoie l’endroit en enlevant les plantes.
Dans le milieu de l’après-midi, arrivée surprise de Maurice. Maurice ? Ben oui, Momo, Môssieur Viburnum. Il revient de la pépinière « Sous un arbre perché » et comme par hasard, du Finistère-Nord à la région Lyonnaise, on passe par le Morbihan. Et quand on connaît la route, c’est encore plus facile !

Jeudi 5

Maurice est reparti. Ce fut cette fois trop court mais toujours aussi sympa.
Journée de pluie du matin au soir. En fin d’après-midi, le temps est un peu plus clément (pas le temps de faire sa chochotte !) et j’en profite pour balayer la pelouse sous le cerisier et le liquidambar car le tapis de feuilles commence à être impressionnant.
Ensuite, une trentaine de petits paquets de plantes sont préparés pour une tombola après les visites des jardins de samedi. Il y aura des Cyclamen Neapolitanum, des Limnanthes douglasii ‘Meringue’ et des plants d’hellébores.
Il y a encore quelques roses en fleurs dans le jardin :


Vendredi 6

Avant de rejoindre la quarantaine d’amis du groupe « Arrosoirs et sécateurs » pour les visites demain des jardins de Kerdalo et Le Pellinec dans les Côtes d’Armor, je trouve le temps de planter l’Aster scaber ‘Kyosumi’ rapporté de la pépinière « Sous un arbre perché » et de vider la gouttière remplie de feuilles de bouleau. Je ne sais pas trop quel temps on aura (il y a 5 ans, on a visité Le Pellinec sous les parapluies, mais c’était superbe), mais s’il pleut ici, j’aimerais bien qu’elle ne déborde pas pendant notre absence. En ce moment, c’est le régime pluie… et vent.

JPEG - 14.8 ko
l’Aster scaber ‘Kyosumi’

Samedi 7

Première véritable journée de visites de jardins avec le groupe « Arrosoirs et sécateurs ». On était 44, ce qui est largement suffisant. Nous sommes près de Tréguier dans les Côtes d’Armor, c’est-à-dire entre Paimpol et Lannion.
La journée commence par le jardin de Kerdalo. C’est la 6ème fois que je viens dans ce jardin créé par Peter Volkonsky. Je ne m’en lasse pas. Pour des raisons personnelles, Isabelle Vaughan ne peut pas nous accueillir. Bien sûr, c’est une déception (pour moi) mais Mickaël, l’un de ses jardiniers, nous accueille et fait avec nous une partie de la visite. Je tiens à le remercier car il a tout fait pour nous être agréable.



A moins de 20 minutes, on est l’après-midi au jardin du Pellinec (1er prix Bonpland 2008). Je l’ai déjà visité 2 fois mais j’avais envie d’y retourner car ce jardin est une merveille. C’est un 5 étoiles… La visite a duré 3 heures et l’accueil de Gérard Jean a été particulièrement chaleureux. Il a répondu avec un plaisir évident aux très (très) nombreuses questions des membres du groupe. Un grand moment que je n’oublierai pas. Et maintenant il me reste à dévorer son dernier livre « l’émouvante beauté des feuilles ». Mon petit doigt me dit que le groupe pourrait bien ne pas tarder à revenir au Pellinec. Un très grand merci au maître des lieux.


JPEG - 21.3 ko
Même un jeune renardeau mi-apprivoisé aime le jardin du Pellinec.
Il vient nous rendre visite


Superbe journée avec un groupe de passionné(e)s qui savent aussi trouver le temps pour rigoler. Encore de bons moments en perspective !!!

Dimanche 8

Fête des plantes à ½ h d’ici. Maintenant il faut y aller doucement question achat car il n’y a plus guère de places. Et donc, plus question d’acheter sans savoir où mettre la plante. On s’est donc contentés de 2 graminées, d’une vivace et d’un arbuste. On en parlera plus précisément lors de la plantation qui devra se faire cette semaine obligatoirement.
Il y a une semaine, à la pépinière « Sous un arbre perché », on avait regretté de ne pas avoir acheté un hibou en ferraille. Aujourd’hui on retrouve Michel Bozic et ses hiboux ! Pas belle la vie ? A mon avis, il se pourrait que, plus tard, deux autres viennent lui tenir compagnie.

Lundi 9

Décidément je ne dois pas être très joueur ! En tout cas, les chaises musicales est un jeu qui m’énerve au jardin.
Une plate-bande me déçoit et elle doit être en partie refaite. J’ai donc commencé à enlever deux petits arbustes (Podocarpus alpinus ‘Kilworth Cream’ et Ilex crenata ‘Golden Gem’ : ils ne poussent pas et sont mal placés. Mais où les mettre ?). A la place, sont plantés un Eupatorium ligustrinum acheté hier et un Viburnum carlesii ‘Marlou’ acheté à Maurice Laurent il y a une semaine. Un Itea virginica ‘Henry’s Garnet’ ne veut pas pousser. Il est lui aussi déplacé mais c’est la prise de tête pour lui trouver un endroit. Demain, après une bonne nuit de sommeil, j’aurai peut-être les idées plus claires pour mettre en place ces trois arbustes !
Un Astelia ‘Red Devil’ acheté hier est planté dans le jardin noir.
Pour éviter de piquer une crise, je termine à la nuit tombée par couper de grands Aster ericoides défleuris.

Mardi 10

Préparation du départ pour l’Alsace.
20ème tonte du gazon.
Les plantes non rustiques sont rentrées dans la serre (Plectranthus argentatus, Aeonium…). En ce moment il fait doux, mais qu’en sera-t-il dans quelques jours ? Je pense remettre le radiateur demain en espérant qu’il se déclenche aux bons moments. Mais je ne serai pas là pour vérifier.
Plantation d’un Hydrangea serrata ’Otsu Hime’. Comme celui planté mardi dernier, il est petit et a un très beau feuillage d’automne.
Transplantation d’un Itea virginica ’Henry’s Garnet’ mal placés. Un Ilex crenata ‘Golden Gem’ et un Podocarpus nivalis ’Kilworth cream’ qui végètent sont remis en pot. On verra plus tard pour leur trouver une nouvelle place. Un Pennisetum ‘Red Buttons’ et une Briza media achetés dimanche sont laissés en pot. A retour on verra où les mettre. En ce moment je n’ai pas le temps de me prendre la tête pour leur trouver une place.

Mercredi 11

Pas le temps de jardiner car j’ai trop de choses à préparer pour le départ. Je me contente de couper quelques tiges défleuries et rentrer les dernières plantes gélives.
Je ne remets pas le radiateur dans la serre car je ne suis pas sûr qu’il refonctionnera correctement. A voir au retour.

Samedi 21

Il y a maintenant une semaine que nous sommes en Alsace. Pour l’instant le jardinage ne me manque pas du tout. Une pause fait du bien de temps en temps et « glandouiller » est un peu du luxe !
Glandouiller… pas tout à fait car le travail sur le site ne manque pas (certains articles sur les jardins ont besoin d’être actualisés) mais surtout le programme de visites des jardins 2016 pour le groupe A&S doit avancer. Et il avance doucement.
Bien entendu, au hasard des petites balades, il y a toujours une jardinerie (on les connaît toutes dans le coin !). Pour l’instant, on a seulement acheté un Carex ‘Everillo’ (c’est le 3ème mais cette graminée jaune est vraiment exceptionnelle) et un Calocephalus brownii (une boule grise de rusticité moyenne. Le plant est très beau et au plus fort de l’hiver, je vais le rentrer en serre ou en tout cas le placer dans un endroit à l’abri du gel. On verra bien).
Une autre occupation très prenante : regarder les oiseaux (mésanges, geai, pic-épeiche…) se « baffrer » de graines. On dit à juste titre que l’Alsace est un pays où l’on aime bien manger… c’est aussi vrai pour les oiseaux !!! Comme moi, après quelques jours ici, je les soupçonne d’avoir la peau du ventre bien tendue ! J’essaie de prendre des photos mais il faut en rater 10 pour en avoir une de bonne.
Aujourd’hui le temps a bien changé et la température dégringole (12 degrés de moins qu’ hier). Après la pluie on a droit à la neige. Mais peu importe, à l’intérieur il fait chaud. En tout cas, le jardinier alsacien va rentrer ses outils… le jardinier breton, lui, continue inlassablement.

JPEG - 26.7 ko
Le geai est là tous les matins pour le casse-croûte.

Suite en Décembre 2015



Retour en
Novembre 2014
Novembre 2013
fin Novembre 2012
début Novembre 2012
Novembre 2011
Novembre 2010
Novembre 2009
Novembre 2008
Novembre 2007

Chronique d’un jardin de Bretagne-Sud en novembre 2015

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic