Arrosoirs & sécateurs

Chronique d’un jardin de Bretagne-Sud en avril 2017

- Retour en Mars 2017


Samedi 1er

Atelier semis de fleurs dans le jardin (ou plutôt dans le garage car une bonne averse est arrivée au mauvais moment). Après une partie théorique, il s’agissait d’apprendre à semer dans les règles des graines dans une terrine, en l’occurrence une caissette à poissons). Encore un bon moment…

Dimanche 2

Bien entendu, nous ne pouvions revenir de notre petite virée dans la région nantaise sans quelques plantes ! Je ne l’ai pas écrit vendredi car cela coulait de source. Vous commencez à nous connaître. On a rapporté quelques plantes fort intéressantes qui seront plantées ces jours-ci. Vous les découvrirez… Patience.
En tout cas, deux Pittosporum tenuifolium (‘Penmarch’ et ‘Gold Star’) sont déjà mis en place près du Prunus lusitanica. Je commence à vider à nouveau le compost et il est répandu notamment au pied du Prunus et des Pittosporum.

JPEG - 38.1 ko
Les deux Pittosporum au pied du Prunus


Et bien sûr désherbage… 3 coins de plates-bandes à des endroits bien différents du jardin ont été nettoyés. Je ne supporte plus cette petite véronique sauvage. Une véritable calamité. Heureusement, elle s’enlève facilement. Elle colonise le jardin depuis 2 ou 3 ans. Comment est-elle arrivée ? Une autre peste est en pleine floraison. Je pensais en être débarrassé mais j’ai l’impression qu’il y en a encore plus ! Ce qui est terrible, c’est qu’en fleurs, elle est très belle. Je vais donc la laisser finir de fleurir et après j’arrache ! Je connais quelqu’un qui est très intéressé par des plants !!! Vous avez deviné de quelle plante il s’agit ? (je vous en ai déjà parlé). C’est l’Allium triquetrum. A bannir… Je maudis tous les jours la personne qui me l’a donné à une bourse d’échanges.

JPEG - 42.1 ko
Allium triquetrum : une peste.
JPEG - 8.7 ko
Et pourtant c’est bien joli !


Je ne suis pas fan des tulipes, mais...



Ma préférence va vers la forme fleur de Lys et la couleur blanche.

Lundi 3

Journée de plantations des vivaces achetées vendredi.
- Omphalode cappadocica ‘Cherry Ingram’ : une vivace d’ombre avec une floraison d’un bleu…
- Euphorbe characias ‘Black Bird’ : Elle a un feuillage pourpre et une floraison foncée. Je crains fort qu’ensuite son feuillage verdisse. On verra bien. En tout cas elle est plantée plein soleil à l’entrée du jardin noir.
- Brunnera macrophylla ‘Sea Heart’. J’adore le Brunnera. J’ai le commun (si l’on peut dire !) et ‘Looking Glass’ au feuillage argenté. ‘Sea Heart’ a aussi un feuillage argenté mais différent.
- Euhorbe polychroma ‘Bonfire’ : un feuillage pourpre pour le jardin noir.
- Erysinum linifolium : une giroflée d’un très joli coloris.
Entre la serre et la clôture, j’ai planté un Cornus hongkongesis entre 2 touffes de bambous. Le Cornus se porte bien mais un des bambous a tendance à s’affaler sur le Cornus qui manque d’air. En mettant 2 fers à béton et en tendant discrètement un fil le bambou se tient mieux et le Cornus respire. En allant travailler dans ce coin sans grand intérêt, je me suis aperçu qu’il était temps d’intervenir : c’est le paradis des mauvaises herbes !

JPEG - 37.1 ko
Brunnera ’Sea Heart’
JPEG - 15.9 ko
Omphalode cappadocica ‘Cherry Ingram’

Mardi 4

2ème tonte du gazon. Il va falloir que je prenne le temps, dans les jours à venir, de m’occuper du gazon (scarification, engrais, désherbage).
Plantations (fin) :
- Thym citron : pour son feuillage panaché de jaune.
- Geranium ‘Rozanne’ : c’est le 2ème mais il fleurit tellement longtemps. Il est planté au pied du rosier ‘Leonard de Vinci’. La belle Rozanne va pouvoir enlacer Leonard mais je ne suis pas sûr qu’il tombe sous son charme (relisez la biographie du peintre et vous comprendrez !).
- Asplenium ceterach : une petite fougère qui rejoint deux autres petites fougères dans un pot.
- 2 Leucanthemum hosmariense (Rhodanthemum hosmariense) : des fleurs de marguerite… un feuillage gris… superbe. Essayé l’an dernier mais ce fut un échec car la plante pendant notre absence en juillet a été étouffée par les plantes voisines.

JPEG - 22.7 ko
Rhodanthemum hosmariense


Retour à l’arrière de la serre pour nettoyer. C’est à 4 pattes, voire à plat-ventre, qu’il faut travailler dans cet endroit. Près de la serre, il y a un Viburnum ‘Shasta’. Je viens de découvrir qu’il a des branches sèches. Bizarre.

Jeudi 6

Il a fait un temps superbe voire chaud aujourd’hui. Le soleil cognait à tel point que j’ai dû mettre un chapeau (très classe bien sûr) pour protéger mon crâne un peu dégarni.
Grosse journée de nettoyage au fond du jardin. La plate-bande de graminées est également nettoyée mais il en manque et certaines sont fatiguées. Il va falloir revoir cet endroit. Il y a quelques années le coin graminées me plaisait bien. Je ne sais pas trop ce qui s’est passé mais c’est devenu très décevant. Quelques fêtes des plantes et pépinières devraient rétablir la situation.
C’est incroyable le nombre de petits plants de Koelreuteria paniculata que j’ai pu arracher aujourd’hui. Certainement plusieurs centaines.

Vendredi 7

La journée s’est passée pratiquement entièrement dans le carré de graminées. J’ai commencé par en déterrer 3 qui n’étaient pas en bon état. En fait, elles se déchaussent ou plus exactement le pied se déplume de la base (difficile d’expliquer donc essayez d’imaginer !). Je les ai donc déplantées, remises en état et replantées. On verra bien. L’un des deux trous du compost est vidé. 6 ou 7 brouettes sont répandues sur tout le carré. Et pour terminer, copieux arrosage. Il ne reste plus qu’à remplir l’espace vide par de nouvelles graminées.
Je me décide enfin à refaire du purin d’ortie. L’an dernier j’avais eu la flemme d’en faire. Il faut dire que je dois faire au moins 200 m pour en ramasser ! Bizarrement, cette année j’ai eu un peu de mal à en trouver. Il faudra sans doute que j’y retourne lundi.

Samedi 8

Journée de visites de jardins dans le Finistère avec un groupe A&S.

JPEG - 36.3 ko
Jardin des Montagnes Noires


Je reviens avec 3 graminées offertes (sans demander !!!) par une charmante jardinière. Il y a notamment un Miscanthus qui reste petit (donc intéressant) et une persistante (mais nom inconnu).

Lundi 10

Nettoyage de la grande plate-bande au fond du jardin pour enlever toujours les mêmes pestes. En bordure contre la clôture, un Prunus azorica a trop poussé en largeur mais aussi en hauteur. Il fallait se décider à agir. Ce ne fut pas un massacre à la tronçonneuse mais à la scie sabre (c’est un bois tendre qui se coupe très bien). Il y a ce soir dans le champ qui borde le terrain un beau tas de branches coupées. Je n’ai pas de questions à me poser sur mon emploi du temps de demain !

Mardi 11

J’ai fait fort !!! 5 h de broyage dans le garage… et 7 ou 8 belles brouettes de broyat à répandre. Oups, c’est sûr, je ne ferai pas ça tous les jours. En tout cas, j’ai évité les coups de soleil ! Il fait beau et chaud depuis un bon moment et je commence à me dire qu’un peu de pluie serait certainement la bienvenue. Bon d’accord, je viens de plomber l’ambiance !

JPEG - 20.5 ko
Découverte d’un nouveau bulbe dans le jardin : Hyacinthoides hispanica
Une jacinthe des bois à grosses fleurs. Superbe. Merci à Françoise qui m’a donné une bonne dizaine de bulbes l’automne dernier.

Mercredi 12

Pas beaucoup de temps pour jardiner…
Sur le toit de la serre, côté Sud, j’avais installé 4 panneaux opaques qui servent d’ombrière. Une des dernières tempêtes a fait sauter un panneau. Avec le soleil que l’on a depuis un bon moment, dans la journée la température dans la serre (porte ouverte) peut monter jusqu’à 40°C. Depuis au moins un mois je devais refaire un panneau. Encore fallait-il que je me décide ! Une petite heure aujourd’hui devant moi et le problème est résolu.
Cela dit, j’aimerais bien que l’autre là-haut se calme un peu.

JPEG - 52.4 ko
Un coin d’Acers vu de la terrasse.


Mais l’Acer ’Shaina’ proche de la fontaine est bien mort au printemps (c’est le 2ème). Toujours cette probable verticilliose (le bois noircit et sèche). Une anecdote : lors d’une fête des plantes je me suis amusé à demander à 10 pépiniéristes qui vendaient des Acer quelle pouvait être la cause de la mort de certains acer. Verdict : 10 réponses différentes ! Tout... mais aussi du grand n’importe quoi ...

Samedi 15

On s’est absentés 2 jours et bien sûr sur notre trajet il y avait… une jardinerie. Aucune graminée intéressante, aucune fougère exceptionnelle mais on est tombés, comme par hasard ( ?), sur un coin Acer. J’avais dit que l’on n’en achèterai plus à cause de certaines pertes, mais résister à des Acer c’est se faire vraiment du mal. Et moi, je ne suis pas maso, donc on a craqué pour deux Acer palmatum : ‘Jerre Schwartz’ (connaissais pas du tout. Je pense que c’est une nouveauté) et ‘Ornatum’. Celui-là, cela fait plus de 10 ans que je le voulais. Je l’avais découvert en grand plant à un prix exhorbitant dans une pépinière. Mais je ne l’avais jamais oublié et hier, je l’ai revu pour la première fois en petit plant (40 cm) à un prix très raisonnable (19,90 €). Reste maintenant à leur trouver des pots. Il y en a bien qui avaient été recouvert de ciment mais le gel a fait sauter une partie de celui-ci. Je vais commencer par les réparer et planter ensuite.
A propos d’Acer, mine de rien il doit y en avoir 18 (en comptant ces deux derniers) dans le jardin… si je n’en n’oublie pas !
2ème tonte du gazon. Il va falloir que je me décide à m’occuper de cette pelouse qui est globalement correcte mais globalement ce n’est pas suffisant…
Réparation de la serre. Une vitre du toit a glissé dans son encoche. Elle est bloquée et ne peut plus bouger mais tout en haut sur quelques centimètres, la pluie et le froid peuvent rentrer. J’ai donc fixé une fausse vitre en plexiglass. Mais il a fallu passer entre la serre et la clôture – soit moins de 20 cm- en faisant de l’escalade sur l’escabeau pour atteindre le toit. Mais étant donné mon manque d’embonpoint et ma souplesse naturelle ce fut une partie de plaisir (Qui a dit « menteur » ?). En tout cas, super, content du résultat. Ce qui est moins super, c’est qu’il y en a une 2ème à réparer (je viens seulement maintenant de m’en apercevoir) ! On verra plus tard pour celle-là.
L’an dernier, j’avais fabriqué un nid pour oiseaux avec 2 toits végétalisés. 2 gros problèmes… Avec la terre, il est beaucoup trop lourd et difficile à installer du fait de son poids. De plus, l’an dernier, ce nid pour oiseaux à servi de nids à… frelons asiatiques ! (alors que l’année précédente j’avais mis à un piège à frelons et je n’en ai attrapé aucun… ). Bilan, une armée de frelons m’avait pris pour cible (bon d’accord, c’était une armée de 2 bestioles, mais le gros du bataillon était à moins d’un mètre dans le nid et là il y en avait bien une centaine. La vie du jardinier est parfois dangereuse ! Tout ça pour vous dire que j’ai récupéré le nid, supprimé la terre du toit, nettoyé (avec un jet d’eau, le nid à l’intérieur est parti en bouillie) et ensuite, il a été placé dans un autre coin du jardin.
Muni d’un plan du jardin, j’ai fait le tour et noté tous les endroits où je devais faire des aménagements et planter des petits arbustes ou des vivaces. Ca va, quelques fêtes des plantes seront bien utiles !

JPEG - 25.8 ko
’Perle d’azur’ est, comme tous les ans, la 1ère clématite hybride à grandes fleurs à fleurir.
Ce n’est pas ma préférée mais elle est annonciatrice de la saison des floraisons des clématites.

Dimanche 16

Les deux Correa (C.alba ‘Rosea’ et C. backouseana) sont morts certainement à cause du gel de janvier. A moins que ce ne soit parce que je jardine comme une cloche (de Pâques bien sûr… Oups, je suis drôle parfois !). En tout cas, j’en ai ras le bol des arbustes gélifs qui ne supportent pas une petite fraîcheur hivernale. Ils sont donc arrachés. L’un d’eux est remplacé par un Hydrangea serrata ‘Sansuguk’ acheté à la pépinière ‘sous un arbre perché’.
Il y a quelques années (juin 2012 très précisément), on était avec un groupe dans une pépinière d’Hydrangeas et l’une des amies jardinières avait dans les bras une petite merveille : l’Hydrangea macrophylla ‘Sandra’. Coup de foudre… (pour l’Hydrangea !). J’le veux, j’le veux… mais elle avait pris l’unique sujet… gros chagrin… Mais à l’automne dernier, cette amie jardinière m’a apporté la bouture de ‘Sandra’ qu’elle avait faite. Pas beau ça ? Le plant est très beau et est enfin planté dans une plate-bande du fond qui se trouve à mi-ombre. Je sens que je vais le « bichonner grave ».

Lundi17

Il y a quelques années (en 2013), j’avais recouvert de béton coloré en noir des pots et jardinières. Petit problème : plusieurs pots n’ont pas apprécié le gel et le béton s’est écaillé sur le bord. Il restait du colorant, si bien que j’ai remis sur 2 pots une bonne couche de béton aux endroits où il en manquait. Dedans, je vais pouvoir planter les Acers achetés il y a quelques jours.
C’est le moment de tailler les arbustes qui viennent de fleurir. Aujourd’hui, ce fut le tour des deux Spirées thunbergii ‘Fujino Pink’. D’autres vont subir le même sort dans les jours à venir.
Deux immenses Pittosporum tenuifolium avaient été taillés plus que sévèrement l’an dernier. Après avoir écouté ce que l’on m’a dit et lu un partout sur la taille des Pittosporum tenuifolium, en les taillant aussi sévèrement je pensais les condamner. Erreur ! Ils se portent merveille. L’un a plutôt une forme compacte que je compte bien transformer en boule et l’autre a plutôt une taille en transparence. Ce dernier est encore trop haut. Il a été rabattu à environ 2,50 m. Je m’occuperai de l’autre demain.
Est-il utile de vous dire que le broyeur a encore fait du beau boulot ?

Mardi18

Ce soir, je hais le taille-haie et le broyeur !
Le deuxième Pittosporum tenuifolium tout prêt de celui qui a été taillé hier a eu droit à sa coupe de printemps. En fait je vais essayer de le former en boule. Il a donc été taillé un peu en épaisseur mais surtout en hauteur. Il y a un an c’était une boule (superbe !) de 4 m de diamètre. Ce sera une boule de 2 m maximum. Dans mon élan, j’ai taillé un 3ème Pittosporum. Il cache le poulailler mais commençait à prendre trop de volume et surtout de hauteur. Car c’est là le problème ! L’arbre grandit mais pas le bonhomme et il arrive un moment où il n’y a plus rien à faire sinon faire ce que j’ai fait l’an dernier avec risques et périls…
Broyage… cela va de soi !
Un nouveau pot est réparé (bétonné aux endroits où le béton a sauté à cause du gel).
Je pense vous avoir déjà dit que l’activité que je préfère dans le jardinage est le désherbage. J’ai donc nettoyé un bout de la plate-bande grise histoire de terminer la journée agréablement. En y allant, je me disais « et si je pouvais découvrir une pousse du Melianthus major sortir de terre ». C’est une de mes plantes préférées mais je n’y croyais pas une seconde. Depuis un bon moment je surveille mais je ne voyais rien repartir de la souche. Je commençais sérieusement à envisager l’achat d’un nouveau Melianthus. Et puis, quand on est à 4 pattes dans les plates-bandes, on voit mieux et Ô miracle une petite pousse d’une dizaine de centimètres vient de sortir de terre. Pas belle la vie ?

Mercredi 19

4ème et dernier pot réparé. Je vous montrerai quand les Acers y seront plantés.
Taille de la clématite armandii en bordure du jardin noir. Elle grimpe sur un grillage mais a tendance à « dégueuler » par-dessus celui-ci et aller chez le voisin.
Broyage… cela va sans dire !
Un peu de nettoyage dans le jardin noir au pied de l’armandii. A cet endroit, la terre est vraiment sèche. Je commence à m’inquiéter car la sécheresse nous guette. J’en connais qui se réjouissent du beau soleil et de la chaleur. Mais, sous peu, ils pourraient bien faire grise mine ! En tout cas, depuis un moment je sors le tuyau d’arrosage et je mets la « pomme » au pied de certaines vivaces et arbustes nouvellement plantés. Avant qu’il ne soit trop tard.

JPEG - 48.8 ko
Des jacinthes des bois dans un tapis de Limanthes douglasii ’Meringue’
JPEG - 32 ko
Ornithogalum umbellatum
J’ai découvert aujourd’hui qu’il y avait plusieurs touffes dans le jardin.

Jeudi 20

On s’est retrouvés ce matin une petite dizaine dans un jardin pour écouter les différents chants des oiseaux. C’est vrai que ça piaillait de partout. Vous dire qu’au bout de presque 3 h je suis capable de différentier le chant du verdier, de celui de la fauvette à tête noire ou du pinson des arbres, serait mentir. Mais cette petite balade était vraiment agréable. Petit problème : les oiseaux chantent surtout le matin ce qui nécessite de se lever de bonne heure. Dur, dur… Bien entendu, dans l’après-midi j’ai jardiné les oreilles grandes ouvertes. Et c’est vrai que ça gazouille beaucoup, mais on n’y fait pas attention. Il faut dire que je jardine les ¾ du temps avec le poste de radio. Ca n’aide pas.

JPEG - 12.6 ko
Cui-cui


3 acers (dont les deux achetés dernièrement) sont plantés dans les pots récemment retapés.

Vendredi 21

Une Myrtus apiculata ‘Glanleam Gold’ qui végète près de trois beaux acers est changée de place et remplace un Eriostemon myoporoides qui n’a pas supporté le gel de janvier (encore un arbuste que je raye. Joli mais pas fiable). A la place de la myrthe, je mets un des pots avec l’Acer ‘Jerre Schwartz’. Ainsi, à l’arrière de la maison, il ya 10 acers dans le même coin (dont 5 en pots sur la terrasse).
Désherbage au centre du jardin.
Récupération de 3 Carex : des semis spontanés qui poussent dans des allées. Les plants sont beaux mais ils ne vont pas tarder à gêner le passage. Ils seront plantés en pots demain ou dimanche.

Samedi 22

Fête des plantes à 1 h ½ d’ici.
Je suis resté sur ma faim car j’espérais plus de pépiniéristes exposants. De plus, on venait surtout pour des graminées et les pépiniéristes avaient dû se passer le mot pour amener très peu de graminées !
Retour en milieu d’après-midi, ce qui m’a permis de commencer les plantations.
Je voulais une fougère persistante et assez haute. J’ai trouvé la Dryopteris erythrosora pour mettre près de la terrasse.
Une belle découverte dans les graminées. Je connaissais le Chasmanthium latifolium (il y en a deux, j’aime beaucoup) mais on a trouvé le cultivar ‘River Mist’ qui est apparemment une nouveauté. Un superbe feuillage strié de blanc. Les Carex prélevés hier sont plantés en pot ou dans la plate-bande de graminées.
Une autre merveille qui ne me fait pas regretter notre escapade : le Physocarpus opulifolius ‘Amber Jubilee’. On a craqué !!!... Et en plus, je savais où le planter, ce qui a évité de faire 10 tours du jardin !
Dans 2 gros pots sont plantées des boutures enracinées de Centaurea cineraria. Dans quelques semaines ce seront deux grosses boules grises. J’aime…

JPEG - 19.9 ko
Physocarpus opulifolius ’Amber Jubilee’
JPEG - 28.8 ko
Chasmanthium latifolium ’River Mist’

Dimanche 23

2 autres plantes achetées hier sont mises en place :
- un Cosmos atrosanguineus (Cosmos chocolat) dans un gros pot. J’adore cette plante mais bêtement depuis au moins 2 ans je n’en ai pas planté. Il m’arrive d’avoir du retard à l’allumage et quand je me réveille il est trop tard !
- un Sophora prostrata ‘Little Baby’. Il est trop petit pour le mettre dans le jardin. Il est donc mis dans un pot et sera placé dans la pépinière devant la serre.
A propos de la serre, j’ai bien envie de sortir des potées (Aeonium, plectranthus, lavande…). Mais ce sont des plantes plus ou moins gélives. Ca me démange mais avec l’âge, je suis devenu raisonnable (même pas vrai !!!) et en ce moment ce n’est pas trop conseillé car le matin il ne fait pas très chaud. Il y a même eu des gelées il y a encore peu de temps. J’ai tout de même sorti un pot de Fuchsia !
Une potée de viola cornuta (bleu) est en fin de floraison (plus de 2 mois, c’est déjà bien) : les plantes sont mises en pleine terre. Avec un peu de chance, elles se ressèmeront.
Un petit peu de nettoyage, histoire de se faire plaisir !

Lundi 24

3ème tonte du gazon. Avec le temps chaud et sec, le gazon pousse irrégulièrement. Aux endroits un peu ombragés et plus frais, il pousse et reste bien vert. Mais aux endroits en plein soleil toute la journée, il pousse peu et surtout sa couleur tend vers le vert-jaune que je n’aime pas du tout. Il paraîtrait que des pluies sont annoncées mais pour ici, je n’y crois pas un seul instant. On aura au mieux une baisse des températures. Je me demande si depuis le début du mois on a eu de l’eau. Des bretons qui se plaignent en avril du manque d’eau. Décidément on aura tout vu !
Petite escapade en ville et bien sûr petit détour par une pépinière : il faut absolument regarnir le carré de graminées. On a trouvé deux Panicum virgatum : ‘Dallas Blues’ et ‘Squaw’. J’en profite pour planter également d’autres graminées qui étaient en pépinière près de la serre : deux Pennisetum (‘Red Buttons’ et un autre qui m’a été donné mais je n’en connais pas le nom) et un Carex comans ‘Frosted Curls’ dans un pot.
Je continue à vider le compost. Il est étendu sur la plate-bande entre les graminées.

Mardi 25

Je voulais scarifier la pelouse mais vu le temps qu’il fait depuis un mois, je vais certainement renoncer. Après la scarification la pelouse a tendance à jaunir un peu si elle n’est pas arrosée. Il aurait fallu le faire début avril mais il n’y a pas eu de pluie donc je n’ai pas pu le faire et je pense que maintenant il est trop tard, à moins que le mois de mai soit vraiment pourri. Par contre, j’ai enfin mis de l’engrais à libération lente (elle en a bien besoin car elle ne pousse pas) et bien arrosé.
Du compost est répandu dans un petit coin de plate-bande et une Santoline rosmarinifolia ’Lemon Fizz’ est plantée. Cela fait plus 15 jours qu’elle était achetée mais je n’avais aucune inspiration pour lui trouver la bonne place.

JPEG - 51 ko
La Spirée x Van Houttei,
Superbe cette année
JPEG - 21.3 ko
Les ancolies commencent à fleurir. Elles ont de l’avance !
Il y en a partout. Ici devant la Spirée x Van Houttei

Mercredi 26

Une gelée ce matin : il faudra attendre encore pour sortir certaines plantes gélives de la serre.
A l’automne dernier, j’avais admiré dans un jardin un superbe chrysanthème blanc.
Je suis reparti avec des tiges qui m’ont permis de faire des boutures… Elles sont réussies ! La potée de boutures enracinées est placée devant un rosier non-remontant en plein soleil.

On est mercredi : le petit est là donc le jardinage passe au second plan…
Ce soir, une petite averse… Autant dire, rien du tout !

Jeudi 27

Vous vous dites sans doute que notre jardin de 1200 m² est bien assez grand à entretenir et qu’en aucun cas je ne pourrais en faire plus. Vous avez tout faux ! Je vous explique…
Depuis un an le petit espace vert qui appartenait aux co-propriétaires est, malgré notre opposition, passé à la Commune. Depuis 30 ans je tonds la pelouse et bien sûr je continue car depuis un an la Commune n’est venue qu’une fois pour supprimer la moitié des plantations (!). Sinon, discrétion totale !!! Je ne fais pas partie des gens qui se fichent complètement de se qui se passe aux abords de leur propriété (état du trottoir etc). Et donc je n’ai aucune envie de voir l’espace vert transformé en friche. Donc je tonds… De plus il reste une haie d’Eleagnus, Weigelia et Cognassier du Japon. La Commune l’avait taillée il y a plus d’un an mais mon petit doigt me dit que l’on est passé aux oubliettes… et pour un bon moment ! Et pendant ce temps, la haie pousse !!! J’ai donc passé une bonne partie de la journée à la tailler.
Et puisque je taille, autant le faire toute la journée (mais dans le jardin cette fois) : taille du Lonicera tatarica. Il a pris une grosse claque !
Broyage de toutes ces tailles, je n’ai pas tout à fait terminé.
J’avais planté il y a deux ans un Hydrangea paniculata ‘Daruma’. Fin juillet, au retour de vacances, je me suis aperçu qu’il était en sale état à cause de la sécheresse. Je croyais l’avoir sauvé mais il ne redémarre pas. Je l’ai déterré, trempé la motte dans un seau d’eau et mis en pot. On verra s’il redémarre mais je n’y crois pas une seconde. C’est le 2ème ‘Daruma’ que je perds…

Vendredi 28

La bruyère arbustive (Erica erigena ‘Superba’) a fini de fleurir. Elle est alors assez laide et il faut la tailler. Mais depuis plusieurs années, je veux la reformer car elle n’est plus très belle. De 1,50 m, elle passe à 10 cm. Même pas peur ! Je l’ai déjà fait il y a une dizaine d’années et elle était bien repartie de la souche. Bien entendu elle passe dans le broyeur et tout le broyat de ces derniers jours est répandu dans le jardin noir.

JPEG - 43.5 ko
Vraiment pas top...


A propos du jardin noir, à l’automne dernier un Sambucus nigra ‘Black Tower’ avait été déplanté et mis en pot. Je trouvais que son feuillage n’était pas assez noir car dans la saison il vire au vert foncé. Mais où le replanter ? J’ai trouvé : au fond du jardin noir ! c’est-à-dire à 2 m d’où il était !!! Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
Plantation de 2 Dianthus carthusianorum. Ce n’est pas la première fois que je plante ce Dianthus mais j’ai du mal à lui trouver la bonne place. Dommage car il est superbe.

Samedi 29

Je pense que l’on a tous dans nos jardins des endroits que l’on n’arrive pas à aménager. C’est mon cas, en particulier, sous la grande arche. C’est un passage bordé par 2 petites plates-bandes de moins de 50 cm sur 4 ou 5 m. Je me suis occupé d’un des côtés. J’ai tout enlevé, mis 2 brouettes de compost et planté 6 Heuchères ‘Caramel’ (des boutures faites il y a un an). Cela devrait être sympa mais il faut attendre que les plantes poussent vraiment. En tout cas, il va falloir protéger par un moyen ou un autre ces plantations car les poules viennent systématiquement à cet endroit pour farfouiller. Et comme j’ai mis du compost, le résultat est connu d’avance : dans 2 jours les heuchères sont cul par-dessus tête ! Pour le moment : privation de sortie ! Qui c’est le chef ici ?
Depuis l’automne dernier, je dois nettoyer les bassins (les tonneaux). Mais je repousse toujours le moment, ce qui n’est pas sérieux car le spectacle n’est pas ragoûtant. Sur un coup de tête, j’ai retroussé mes manches et… vidage des tonneaux avec la pompe vide-cave, nettoyage de l’intérieur des tonneaux puis des plantes et mise en eau. Facile à dire mais long à faire. Il aura fallu tout l’après-midi. Encore une corvée de faite « et c’est tant mieux parce que je ferai pas ça tous les jours... ».

JPEG - 62.2 ko
Reste à ajouter les "grosses"


Retour (les travaux des années précédentes sont aussi instructifs que ceux de cette année.)
en avril 2016
en avril 2015
en avril 2014
en avril 2013
en avril 2012
en avril 2011
en avril 2010
en avril 2009
en avril 2008
en avril 2007

Chronique d’un jardin de Bretagne-Sud en avril 2017

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic