Arrosoirs & sécateurs

Chronique d’un jardin de Bretagne-Sud en janvier 2020

Retour le mois précédent, en décembre 2019



Vendredi 3

Il y a exactement 13 ans que cette chronique a débuté. C’était exactement le 3 janvier 2007. Depuis, il s’en est passé des choses ! Le jardin a bien changé : installation d’une serre, construction d’une « cabane » (ou plutôt une gloriette), d’une terrasse etc.
Aujourd’hui, je reprends la direction du jardin pour commencer le nettoyage du coin devant la maison. Découverte du Daphne odora ‘Aureomarginata’ tout en fleurs. En fait il y en a deux dans le jardin mais le 2ème est beaucoup moins vigoureux et son feuillage tire sur le jaune (je ne sais pas pourquoi. Sans doute un manque de quelque chose). Les deux plants ont été obtenus par bouturage.

Samedi 4

Les journées sont courtes dans le jardin car la nuit tombe assez vite (Qui a dit « tu n’as qu’à te lever plus tôt » ?). J’ai donc continué à nettoyer devant la maison. J’avance doucement… y’a pas le feu mais je tiens à le faire correctement.

Dimanche 5

Je suis toujours devant la maison. Je devrais terminer demain.
Les boules de 4 Pittosporum tenuifolium ‘Golf Ball’ et d’un Teucrium fruticans sont reformées. Il faut surveiller car les boules grossissent vite et si on tarde trop à les reformer, quand on se décide à le faire, on a parfois de mauvaises surprises. On arrive très vite sur du vieux bois : c’est le cas du Teucrium ou de l’Hebe microphylla. Il faut alors raser au niveau du sol.

JPEG - 27.8 ko
Les Iris unguicularis (Iris d’Algérie) commencent à fleurir depuis quelques jours.
J’aime beaucoup mais je leur fais quelques reproches : la floraison est assez longue dans le temps mais jamais très spectaculaire, les fleurs sont assez sensibles aux coups de gelée et à la pluie et le feuillage, s’il n’a pas été rasé à l’automne, est un mélange de feuilles vertes et de de feuilles sèches.

Lundi 6

Je pensais terminer le nettoyage devant la maison. Ce sera pour demain. L’Hebe microphylla est taillée en boule. En réalité, c’est juste une remise en forme. Je l’ai fait maintenant car lorsque je me décide à le faire, c’est en général au moment où les fleurs apparaissent !
Le pas japonais avec les pavés en ardoise commence à prendre bonne allure. Mais quoi mettre entre les dalles ? J’avais pensé à de l’helxine évidemment (il y en a à revendre !) et puis j’ai pensé à de la mousse. Je suis donc allé en chercher pas loin d’ici et je l’ai posée. Est-ce une bonne idée ? On verra en fin d’hiver. Il y aura toujours la possibilité de revenir à mon idée d’helxine.

Mardi 7

Ca y est, le jardin au Sud est nettoyé. Ouf…
Il faudra y revenir dans l’hiver pour faire des tailles, notamment du cognassier (fruits). Enorme travail à faire mais on verra un peu plus tard car il faut que j’aille maintenant faire du nettoyage dans la partie à l’arrière de la maison.

Jeudi 9

Je me suis levé ce matin avec la ferme intention de jardiner à fond… Raté (j’ai failli me recoucher !). De la pluie, de la pluie et encore de la pluie… Entre les averses j’ai toutefois réussi à nettoyer quelques mètres-carrés (histoire de dire que j’ai fait quelque chose). Consternant !

Vendredi 10

Très petite journée de jardinage. Je commence à nettoyer un carré qui, dans un mois environ, sera un tapis de perce-neige. Et des perce-neige au milieu de mauvaises herbes, c’est pas follichon !

Samedi 11

Une fois de plus, j’ai peu de temps à consacrer au jardinage. Je me contente de continuer à nettoyer le petit carré d’hier. Les tiges de l’Hydrangea ‘Annabelle’ sont coupées au ras du sol (la taille de cet Hydrangea est très spéciale puisqu’on le coupe généralement complètement).
Pas sûr que mon idée de mettre de la mousse entre les ardoises soit géniale pour une raison toute bête. Cela fait deux fois que je suis obligé de la remettre en place. Ce n’est pas la poule donc je mets ça sur le compte des oiseaux qui s’amusent à tout enlever. Je pense que je vais revenir à ma première idée : l’helxine.

JPEG - 74.5 ko
Les premiers crocus botaniques sont là.
mais il manque le soleil pour qu’ils s’ouvrent !

Dimanche 12

Décidément depuis notre retour d’Alsace, je suis incapable de faire une vraie journée de jardinage. Une heure par-ci … une heure par-là…
La mousse entre les ardoises est remplacée par de l’helxine.
Un plant d’hellébore en fleurs depuis un bon moment est mal placé car dissimulé derrière une graminée volumineuse Stipa arundinacea. Il est déplacé et planté dans un carré d’Hellébores que je suis en train de nettoyer. Faut-il rappeler que je coupe systématiquement les feuilles d’hellébores ? Je le fais carré par carré et je suis loin d’avoir terminé. Mais il faudrait que j’accélère car il y a de plus en plus de plants fleuris en raison du temps doux.

Lundi 13

Un temps pourri à ne pas mettre un jardinier dehors : pluie et vent…
Je me suis donc trouvé une occupation. Depuis un moment je fais du vide dans le sous-sol. On entasse des tas de cochonneries qui n’ont aucune raison de resservir un jour. Plus le sous-sol est grand et plus il y a des cochonneries ! J’ai collectionné depuis plus de 20 ans des « Amis du jardins » et des « Mon jardin, ma maison ». Assis sur un petit tabouret, j’ai donc trié un carton de revues. Je feuillete vite fait pour ne garder que les articles qui m’intéressent (articles de jardinage, sur des plantes intéressantes et sur des jardins à visiter). Un carton prendra demain la direction de la déchetterie mais il en reste encore 2 ou 3.

Mardi 14

Sans commentaire !!!


Vendredi 17

Normalement le jardinage devrait reprendre sérieusement. Ce qui est une bonne chose car du travail de nettoyage m’attend.
Aujourd’hui, j’ai continué à couper des feuilles d’hellébores et à nettoyer un petit carré à l’arrière de la maison.
Avec le temps, la terrasse en bois s’est recouverte de mousse et devient glissante. Il était vraiment temps de faire quelque chose à moins de vouloir organiser un concours de vols planés à la sortie du bureau. J’ai commencé le travail sur la moitié de la surface. J’ai lu sur internet que l’on pouvait utiliser du bicarbonate de soude. J’ai donc passé un coup de balai brosse avec de l’eau chaude et du bicarbonate. Mes muscles d’athlète ont fait le reste ! Pas trop longtemps en fait… à mon âge on fatigue vite. Je continuerai demain.

Samedi 18

Suite du nettoyage d’une plate-bande. Les perce-neige dans ce coin-là sont en train de sortir. Vu le temps doux, il n’est pas étonnant que les hellébores fleurissent. J’ai encore coupé des feuilles mais je me demande s’il ne faut pas que je consacre un moment pour couper toutes les feuilles dans toutes les plates-bandes nettoyées ou pas. Ce qui nécessitera largement plus d’une heure.
En début de semaine on a fait faire l’isolation à 1 euro (plafond du sous-sol). On est très content du travail. Si je vous en parle, c’est pour une bonne raison : depuis une dizaine de jours je fais le vide dans le sous-sol, raison pour laquelle je vire des magazines de jardinage mais en récupérant les articles qui m’intéressent. Et bien entendu, les allers et retours à la déchetterie ne manquent pas. Je pensais y apporter un pied de parasol en fonte. Mais au moment de le mettre dans la voiture, j’ai trouvé qu’il était assez esthétique. Je l’ai peint et lui ai trouvé une place dans une allée (à moins de lui en trouver une autre !).

Sur la partie "bicarbonatée" de la terrasse, je pulvérise un anti-mousse.

Dimanche 19

Nettoyage au bicarbonate de soude de la 2ème partie de la terrasse.
J’ai dû effectivement passer 2 heures à couper les feuilles des hellébores. Je pense avoir pratiquement terminé. J’ai commencé à les broyer mais je n’ai pas fini car elles passent mal dans le broyeur (elles se plaquent contre le tronc de cône).

Lundi 20

Du soleil certes, mais le fond de l’air n’est pas bien chaud. J’ai rangé pour un bon moment bermuda et tongs !
Pulvérisation d’anti-mousse sur la 2ème partie de la terrasse.
Fin du nettoyage d’une grande plate-bande.
J’ai constaté avec horreur que l’un des tas de compost est plus que complètement plein. Il va falloir que je vide l’autre trou au plus vite. Ce n’est pas ce que je préfère faire dans le jardin ! (mes muscles d’athlète fatiguent très vite !!!)

Mercredi 22

3 nouvelles ardoises...
Un Miscanthus ‘Gracillimus’ est rasé et broyé.
Je n’en rate pas une !!! Vous connaissez peut-être mes innombrables âneries (voir l’article : [Mes plus belles âneries en jardinagehttp://arrosoirs-secateurs.com/Mes-plus-belles-aneries-en]. Il faudra en ajouter une. En broyant le Miscanthus, j’ai trouvé le moyen de prendre en même temps que la poignée de la graminée le fil électrique du broyeur ! Coupé net… Comme dirait Bourvil « Il marche beaucoup moins bien, forcément ». J’ai tout de même réussi à réparer mais comme je ne fais pas les choses à moitié, en rebranchant la prise sur le fil, j’ai pris une bonne châtaigne (j’avais oublié que j’avais rétabli le courant dans le fil). Qui a dit « Quel corniaud ! ».
J’ai l’impression qu’il y a beaucoup moins d’hellébores en fleurs. Mais peut-être faut-il encore attendre.

Jeudi 23

Enfin une vraie journée de jardinage. Depuis quelques jours, le matin on a droit à quelques gelées, ce qui fait du bien. Une plate-bande est entièrement nettoyée et le tas de compost est à moitié vidé (vider le compost quand il ne fait pas très chaud est une excellente idée !).

JPEG - 14.1 ko
En rouge, la partie nettoyée depuis notre retour d’Alsace début décembre
On ne peut pas dire que l’efficacité soit au rendez-vous !

Les travaux des années précédentes sont aussi instructifs que ceux de cette année.
Retour en
- janvier 2019
- janvier 2018 - janvier 2017
- janvier 2016 - janvier 2015
- janvier 2014 - janvier 2013
- janvier 2012 - janvier 2011
- janvier 2010 - janvier 2009
- janvier 2008 - janvier 2007

Chronique d’un jardin de Bretagne-Sud en janvier 2020

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic