Arrosoirs & sécateurs

Chronique d’un jardin de Bretagne-Sud en octobre 2020

Retour le mois dernier en septembre 2020


Jeudi 1er

Je me prépare à affronter Alex… En attendant la tempête qui doit arriver cette nuit, je dois terminer quelques travaux. D’ailleurs, ce matin, c’est sous un beau soleil que le houx a été tronçonné jusqu’au niveau du sol.
Le fond du jardin manque de soleil. C’est bien beau de planter des arbres, mais quand on est jeune on oublie que les arbres… ça pousse. En 2004, un Tilia Henryana (Tilleul de Henry) avait été planté au milieu du parterre de graminées. Ses feuilles sont superbes mais il fait tout de même de l’ombre d’autant plus qu’il pousse de plus en plus vite. La décision a été prise de le supprimer. 16 ans à pousser et une heure pour le tronçonner ! En fin d’après-midi, le broyage commence. J’ai bien dit commence. Devinez ce que je vais faire demain dans le garage pendant que la pluie va dégringoler et la tempête souffler ? Au moment où j’écris on en est au tout début : la pluie est arrivée (hier soir on a eu droit en peu de temps à 15 mm de pluie) mais le vent c’est pour cette nuit parait-il.
Et la tempête, je déteste. Ca me fiche de sale poil, il faudra donc demain être très gentil avec moi… sinon je suis irritable.

JPEG - 63.8 ko
Il ne le sait pas encore, mais dans deux heures il ne sera plus qu’un souvenir.

Vendredi 2

Alex est passé… Sur le coup de minuit on a eu droit à un déluge et un fort coup de vent qui n’a pas duré. Bref, ici en tout cas, Alex a été beaucoup moins violent que ce que l’on avait prévu. Bilan : il est tombé plus de 25 mm d’eau (le pluviomètre était pratiquement plein) mais le coup de vent a fait tomber la grosse branche morte du cerisier. Je ne savais pas comment l’abattre. Faire venir un élagueur pour si peu ? Donc Merci Alex qui a eu en plus la bonne idée de la faire tomber sur la pelouse sans abîmer de plantes ni d’éléments de déco.

JPEG - 63.3 ko
Tombé juste au bon endroit...
JPEG - 37.8 ko
Alex, t’aurais pu couper la branche plus proprement ! Attention aux finitions.
Je sens qu’il va falloir que je fasse de l’escalade avec la tronçonneuse pour terminer le travail.


Le temps aujourd’hui était beau ce matin mais la pluie est revenue dans l’après-midi. Que faire par un temps pareil ? Broyer bien sûr les branches du tilleul et les dernières branches de houx. Mais le broyage n’est pas terminé : il reste un beau paquet de lierre.

Samedi 3

20 mm d’eau dans le pluviomètre cette nuit. En quelques jours on en est donc à plus de 60 mm. Et ce n’est pas fini.
Massacre à la tronçonneuse.
La branche du cerisier, les troncs du houx et du tilleul ont été coupés à la tronçonneuse. Le bois est stocké dans le bûcher dans le sous-sol. A nous les soirées au coin du feu.
Le lierre est passé sous la tondeuse. Un peu de broyage évidemment.
Bref, il ne reste plus rien sur la pelouse et le sous-sol est tout propre.

Dimanche 4

17ème tonte du gazon (il reste à tondre devant la maison et le petit espace-vert le long du mur de clôture). Avant de tondre, il a fallu ramasser et broyer les petites branches tombées du Koelreuteria et de l’Albizia à cause d’Alex. La tonte a permis de supprimer toutes les feuilles tombées durant la tempête. Le jardin reprend vie.
Récupération d’un carré d’Helxine près du jardin de Gaspard (je vais pouvoir lui donner un autre petit bout de jardin). Elle est placée entre les dalles d’ardoise sous la grande arche. J’avais commencé cet été, mais à cause de la chaleur il y a eu des ratés.
Depuis plusieurs années, je voulais déplacer une fougère au feuillage caduc qui n’était pas mise en valeur (son nom, je ne le sais pas). Penser, c’est bien… le faire, c’est mieux. C’est fait : elle se trouve dans le fond du jardin dans le coin à mi-ombre.
Depuis plusieurs années, je voulais déplacer… des plants d’Alchemille mollis. Oui, je sais, je pense beaucoup mais il m’arrive de traîner un peu pour agir. Et avec l’âge, ça ne s’améliore pas. Mais aujourd’hui j’ai agi et les plants d’Alchemille ont rejoint d’autres plants d’Alchemille le long de la serre pour former une bordure… d’Alchemille.
Le 2ème trou du compost continue à se vider. Il va bientôt pouvoir être rempli à nouveau !
Depuis 15 jours, les coings dégringolent de l’arbre. Ils sont atteints de moniliose. Il va falloir agir dès cet automne et au printemps (traitements à la bouillie bordelaise) car plus des 3/4 des fruits sont atteints. Aujourd’hui Mme Alain a récolté les fruits sains : gelée de coing en vue.

Lundi 5

Fin de la tonte du gazon commencée hier.
Plantation sur le petit espace-vert longeant le mur de clôture du jardin de 6 ou 7 plants d’Arctotheca calendula rapportés en juin de Belle-île. Ils serviront de couvre-sol.
Une deuxième fougère est déplacée dans le fond du jardin. Comme la première déplacée hier, elle se trouvait au milieu de plants de Papyrus près des tonneaux. Là encore je ne sais pas son nom.
Ouf, le compost est entièrement vidé.

Mardi 6

Reprise du nettoyage. Et il y a du travail, entre les vivaces défleuries, quelques tailles d’arbustes et ces fichues feuilles qui dégringolent un peu n’importe où, surtout sur la pelouse et les allées. Il va falloir aussi réaménager plusieurs coins qui ne me plaisent pas avec des vivaces et des arbustes qui sont en pépinière (ce sont principalement des plantes obtenues par bouturage).
J’ai très exactement un mois pour tout remettre en état. Pas de temps à perdre. Aujourd’hui, une plate-bande dans le fond du terrain est nettoyée. Pour une fois je nettoie en commençant par le fond. En fait je commence par les endroits qui demandent le plus de travail.

Mercredi 7

C’est décidé : je passerai régulièrement au printemps et à l’automne de la bouillie bordelaise (non colorée en bleu) sur le cognassier. Aujourd’hui un premier traitement a été fait, un autre sera fait dans 15 jours au plus tard.

JPEG - 33.7 ko
La moniliose a fait des ravages (9 fruits sur 10 pourris) mais on aura pu obtenir 6 pots de gelée.


Une plante qui pousse dans un des tonneaux (je ne connais pas le nom) a tendance depuis un moment à devenir envahissante. Elle est complètement éclatée pour alimenter le compost et un petit plant est remis en place.

JPEG - 66.8 ko
Avant...
JPEG - 56.1 ko
Après...


Plantation d’une Achillea cristhmifolia achetée à la fête des plantes de Guerlesquin (il était temps de me réveiller !). C’est une plante peu connue que j’avais eue il y a plusieurs années. C’est son feuillage que j’aime beaucoup. Elle est assez envahissante. Elle avait donc été déplacée (elle poussait même dans la pelouse !). Elle n’a pas du tout aimé et je l’ai perdue. Mais j’avais tout de même un petit regret. Je l’ai donc retrouvée grâce à la pépinière « Criste Marine » de l’île de Ré qui a toujours des petits trésors.
Plantation d’une plante donnée par une amie-jardinière de passage il y a quelques jours. C’est une Verbena officinalis grandiflora ’Bampton’. Connaissais pas, mais ça m’a l’air fort sympathique.

Jeudi 8

2ème atelier de bouturage pour des membres du groupe « Arrosoirs et sécateurs ». Il n’y avait que 4 « élèves » (c’est un atelier qui a été fait pour les personnes dans l’impossibilité de venir la dernière fois). Quand je dis élève, c’est en fait très exagéré car 3 d’entre eux connaissaient bien la technique. Un superbe après-midi… Zut, j’ai oublié de prendre des photos.

Vendredi 9

Je pensais faire plus de nettoyage aujourd’hui mais il fallait couper des branches de l’Albizia et du Prunus padus ‘Colorata’. Tout est bon pour donner un peu plus de lumière dans le fond du jardin. Une belle séance de broyage m’attend encore demain !
C’est fait : j’ai répandu de l’engrais gazon pour lui redonner un peu la pêche.

Samedi 10

Ce soir je suis un peu cassé, cuit, moulu, en voie de décomposition avancée, sur les genoux. Mes articulations grincent et n’articulent plus. Vivement ce soir qu’on se couche ! Vous avez compris : je n’ai pas chômé. En fait j’ai beaucoup nettoyé et même commencé à broyer les tailles d’hier. Le Fuchsia magellanica ‘Alba’ qui mesure largement 1,20 m n’a pas du tout apprécié la chaleur d’août-septembre. Son feuillage est grillé. Il a été rabattu à moins de 50 cm.

Dimanche 11

C’est toujours un grand moment de retrouver Michel Damblant, jardinier botaniste du jardin ‘l’Eden du voyageur’. On se voit régulièrement pour manger, papoter notamment botanique (mais pas que). Un régal. Petit tour de jardin comme d’habitude. Il revient ce soir à Belle-île avec des plantes à bouturer… c’est évident. En se baladant dans le jardin, je lui ai montré un endroit où je ne savais pas quoi mettre comme arbuste et dans mon lot de plantes à mettre dans les plates-bandes il voit un Michelia yunnannensis. C’est cette plante qu’il faut mettre. Je lui fais une totale confiance donc ce soir le Michelia est en place.
Deux mots sur ce Michelia : il a été acheté en 2012. Il a été planté à deux endroits différents. Mais cette tête de mule refusait de pousser. Il aurait pu prendre la direction du broyeur mais il a été remis en pot dans le coin pépinière. Sentant peut-être que je lui donnais une dernière chance, il s’est enfin décidé à faire au pied de nouvelles branches et de nouvelles feuilles. J’espère maintenant qu’il a compris que les caprices n’ont qu’un temps.
Il y a quelques jours j’ai planté une Verbena officinalis grandiflora ’Bampton’. Pas du tout convaincu d’avoir trouvé le bon endroit. Elle vient d’être déplacée et l’endroit me plaît beaucoup mieux.
Un Syringa microphylla ‘Superba’ planté il y a un certain nombre d’années (et même plus) vieillit très mal, ne fleurit plus (manque de lumière ?) et n’a plus aucune allure. Depuis longtemps on se demandait pourquoi on le gardait. Ce soir, la souche est en direction de la déchèterie et les branches ont été broyées. Reste à savoir par quoi le remplacer !

JPEG - 48.7 ko
Tous ces masques identiques que l’on voit partout manquent un peu d’originalité. Vous ne trouvez pas ?
Je viens de recevoir un petit cadeau de Belgique. Merci Françoise pour l’intention et à Willy son filleul pour avoir réalisé ce petit chef-d’oeuvre. Bien entendu, je ne le mettrai que pour les grandes occasions (visites de jardins avec le groupe par exemple mais pas pour acheter un kilo de carottes à Super U !). Ce masque a été fait à partir d’une photo que j’ai prise dans un hôtel de Dieppe. Quand le groupe est arrivé lors d’un week-end de visites jardins à l’hôtel, nous avons découvert un message de bienvenue accompagné de ce dessin réalisé par une serveuse (je vous en avais parlé). C’est pas beau tout ça ? Un grand merci à vous trois...

Lundi 12

Une 3ème fougère est déplacée. Son nom ? Aucune idée une fois de plus. J’écris les noms des plantes dans l’ordinateur avec leur emplacement. Mais il m’arrive d’oublier de le faire.
Au dernier atelier bouturage, on m’a donné 5 plantes (si j’avais voulu j’aurais pu en avoir plus !). Ce matin elles ont été mises dans la serre car ce sont de jeunes boutures. Elles ont été mises dans des pots un peu plus grands, j’ai ajouté du terreau recouvert de cosse de sarrasin (dans les règles de l’art !). Ces plantes sont intéressantes car elles ne courent pas les rues (je devrais dire les jardins) : Kalimeris mongolica ‘Antonia’, Kalimeris incisa ‘Blue Star’, Myosotidium hortensia et deux que je ne connaissais pas du tout : Streptolirion volubile et une plante aquatique Oenanthe javanica ‘Flamingo’.
Il a plu toute l’après-midi. Pas de déluge mais une pluie fine et froide qui coupe tout élan à un jardinier normalement constitué. Repli dans le garage pour broyer les restes de taille.

Mardi 13

Il y a une éternité que je cherche le nom d’un géranium vivace. Il m’a été donné comme étant presque aussi florifère que ‘Rozanne’ (qui reste mon géranium préféré). Il est rose pâle. Son nom ? Mystère. Qui me l’a donné ? Mystère. Car bien entendu j’ai oublié de le répertorier dans l’ordinateur. Et puis, coup de génie : je suis allé sur le site d’une pépinière où j’avais quelques chances de le trouver. Bingo ! Il s’agit de ‘Dreamland’. Pour vérification, retour sur le site et je l’ai retrouvé : plantation le 16 avril 2018. Du coup, je crois savoir qui me l’a donné. Bref, tout ça pour dire qu’il végète car étouffé par un Aster envahissant. Je l’ai donc retiré. La souche a été coupée en deux. La plus grosse partie est replantée à un autre endroit et le plus petit morceau a été mis dans un pot dans la serre. On verra où le mettre au printemps.
Alternance de soleil et de pluie. C’est bon pour le jardin ! Mais il ne fait pas très chaud. Je nettoie tout de même pendant 2 heures. Tout le fond du jardin est remis en état.

JPEG - 41.9 ko
J’ai fait il y a 2 ans une bouture de Vitex negundo var. cannabifolia.
Le plant maintenant mesure une trentaine de centimètres (son feuillage est superbe surtout en ce moment) et je souhaite le mettre en pleine terre. Mais où le mettre ?

Mercredi 14

Avec Gaspard, on a fabriqué une petite porte avec charnière entre le poulailler et l’enclos. Un beau moment de bricolage qui lui a beaucoup plu.
Depuis une semaine les poules étaient confinées la nuit à l’abri dans le poulailler. Ce soir, Gaspard les a fait rentrer dans le poulailler avec la petite porte ouverte : elles sont restées dans le poulailler. Auraient-elles enfin compris que la nuit l’enclos n’est pas fait pour dormir à la belle étoile… ou sous la pluie ?

Jeudi 15

Du nettoyage dans une nouvelle plate-bande…
Une énorme touffe d’Iris sibirica ‘Tropic Night’ ne fleurit plus car les tubercules sont trop serrés. La touffe a donc été coupée en 7. Chaque petite touffe donnera une fois éclatée une dizaine de petits rhizomes. Samedi on retrouve 26 amis d’Arrosoirs et sécateurs. On part donc avec ces touffes d’Iris et je ne devrais pas avoir de mal à trouver 7 preneurs. C’est un Iris qui fleurit bleu-violet et mesure plus de 1,20 m. Une merveille. Peut-être la fleur la plus belle qu’il y a dans le jardin. J’ai gardé 6 rhizomes qui ont été replantés (2 groupes de 3).

On avait acheté en 2005 le rosier chinensis ‘Viridiflora’. Une rose verte intéressante pour réaliser des bouquets rétro. En fait il s’est avéré être décevant et depuis 2 ou 3 ans j’envisageais de le supprimer. Maintent, je n’envisage plus rien car en l’espace d’une minute, il est passé de vie à trépas. Il est maintenant en attente de son départ pour la déchèterie.
J’ai, après mûres réflexions (et même très mûres), trouvé enfin la place pour planter le Vitex negundo var. Cannabifolia. Il est donc planté mais il mesure moins de 30 cm. Il va être bichonné car son feuillage d’automne est vraiment superbe.
Et j’en viens à la question que vous vous posez tous avec angoisse : où en suis-je avec les fuites d’eau ? Dans les tonneaux, en ce moment les fuites semblent faibles. J’ai bien dit pour le moment. Et « la fontaine qui fuit » ? Oui, je sais, le suspense est insoutenable. Roulement de tambour, faites sonner les cloches et vibrer les trompettes car LA FONTAINE NE FUIT PLUS !!! Après 15 jours, le niveau d’eau reste pratiquement le même et de toute façon elle ne se vide plus en quelques heures comme avant. Oui, je sais, je ne manque pas de talent et vous voudriez bien savoir comment, au bout d’un certain nombre d’années, j’ai réussi à dompter cette fichue fontaine. Qu’ai-je donc fait ? En gros… rien ! En fait si : j’ai changé le tuyau et cela pourrait venir de là même si je suis perplexe mais je ne vois pas d’autres explications. Promettez-moi de ne pas vous moquer si un jour je vous dis que j’ai à nouveau des problèmes.
Pour l’esthétique, j’ai ajouté un tuyau de bambou d’une dizaine de centimètres et miracle : maintenant on entend bien l’eau couler dans le bac. Pas belle la vie ?

JPEG - 50.5 ko
Dommage que vous ne puissiez pas entendre le doux murmure de l’eau qui coule...
Il reste maintenant à ajouter 2 ou 3 pierres sur le devant et je ne manquerai pas de prendre une photo. Pas peu fier le gars !

Samedi 17

Enfin le retour des visites de jardins avec le groupe des « Amis d’Arrosoirs et sécateurs » ! On sentait bien que les personnes étaient heureuses de se revoir après ce printemps catastrophique. Vous étions donc 26 en Ille-et-Vilaine.

Le matin, retour au jardin des landes au Ferré près de Fougères que j’avais visité avec un groupe au printemps 2014. Depuis, je suis toujours resté en contact avec les propriétaires du jardin Jean-Paul et Marie-Paule qui sont membres du groupe des amis d’A&S.
Il manquait un peu de couleurs d’automne car cette journée a eu lieu un peu trop tôt. C’est le problème des visites à cette saison. Mais comment savoir en juillet-août, lors de la préparation du programme, quand les couleurs d’automne seront les plus flamboyantes ? Peu importe, la balade fut bien agréable.

JPEG - 66.3 ko
Pique-nique dans le jardin pour une partie du groupe.


L’après-midi, nous étions à la pépinière Huchet près de Vitré.
Tout d’abord visite guidée des serres de reproduction des plantes pour la pépinière. Ensuite visite de l’arboretum (l’entrée est gratuite) que je vous conseille d’aller voir. Les premières couleurs d’automne étaient bien au rendez-vous, notamment les Acers. Et pour terminer, petit tour dans la pépinière. C’est immense : vivaces, graminées mais surtout arbustes, arbres, fruitiers. On a été sages : 2 graminées et une Verbena bonariensis ‘Lolippop’ (variété naine).

JPEG - 63.5 ko
Un tout petit coin de la pépinière
JPEG - 75.8 ko
L’arboretum
JPEG - 64.2 ko
Les Acers sont superbes

Dimanche 18

Retour dans le jardin en milieu d’après-midi.
Je voulais acheter quelques bulbes de printemps. Curieusement on a trouvé sur la route du retour une jardinerie qui en vendait ! L’après-midi à donc été consacrée à la plantation de 30 Crocus à grandes fleurs (‘Jeanne d’Arc’ blanc et ‘Grand Maître’ bleu clair), 50 Crocus chrysanthus jaunes (‘Romance’ et ‘Fuscotinctus’), 6 Narcisses triandrus ‘Thalia’ (blanc) et 5 Nectaroscordum siculum (c’est de l’Ail de Bulgarie. Je n’en ai jamais planté mais on a eu un coup de foudre).

Ouf, c’est terminé mais cela ne s’est pas fait en deux minutes.

Lundi 19

Nettoyage suite.
La clématite ‘Huldine a pris une petite claque. Son feuillage était trop important et sans intérêt. On verra plus tard pour la taille.
Je n’ai toujours pas planté les deux graminées et la Verbena bonariensis ‘Lolipopp’ ! Un vrai casse-tête pour trouver les bonnes places pour les nouvelles plantes.

JPEG - 22.6 ko
Découverte d’une toute nouvelle clématite. C’est C. dasyandra

Mardi 20

Il y a toujours eu des Asters (notamment A. ericoides) dans le jardin mais depuis 2 ans 4 nouvelles variétés ont été plantées. Mais j’ai fait une découverte : certains cavalent notamment deux d’entre eux. J’ai donc planté un petit plant d’Aster ageratoides ‘Ezo Murasaki’. Il a envahi tout un coin de plate-bande (plus d’un mètre carré). Heureusement que la pelouse le retient dans sa progression. Il est actuellement tout en fleurs. Il est superbe mais d’ici peu il va prendre une grosse claque. Dans une autre plate-bande c’est un Aster à petites fleurs blanches (un peu du style A. ericoides). Très joli également mais une calamité et la grosse claque il l’a eu aujourd’hui. Dans la plate-bande qu’il a envahie et qui a été nettoyée aujourd’hui il y a deux autres Asters bleu clair (probablement A.cordifolius ‘Idéal’ et ‘Little Carlow’) beaucoup plus sages mais superbes. Ceux-là je n’y ai pas touché et je les garde précieusement.

JPEG - 31.7 ko
Aster ageratoides ‘Ezo Murasaki
Un superbe cavaleur.
JPEG - 22.9 ko
Un Aster que j’aime beaucoup et qui semble être sage
Peut-être A. cordifolius ’Little Carlow’

Mercredi 21

Nettoyage du petit jardin sur le côté Ouest de la maison. J’avance doucement… mais j’avance.
18ème tonte du gazon.
J’ai commencé à tailler (légèrement) les érables japonais. Il faut enlever les petites brindilles mortes et tailler pour leur redonner une forme esthétique en raccourcissant certaines branches trop longues ou mal placées.



RETOUR
N’oubliez pas de refaire un tour en...
Octobre 2018 Octobre 2017
Octobre 2016 Octobre 2015
Octobre 2014 Octobre 2013
Octobre 2012 Octobre 2011
Octobre 2010 Octobre 2009
Octobre 2008 Octobre 2007

Chronique d’un jardin de Bretagne-Sud en octobre 2020

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Recevez la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic