Arrosoirs & sécateurs

Chronique d’un jardin de Bretagne-Sud en février 2022

Retour le mois précédent (janvier 2022)


Mardi 1er

Un peu de peinture pour varier les plaisirs. Mais je vais être obligé bientôt d’arrêter car le pot est presque vide. On attendra le printemps pour la suite.
J’ai peut-être trouvé l’endroit par lequel passe la bestiole dans le poulailler. J’ai donc bouché le trou avec des cailloux et du béton. Et comme elle semble affamée je lui ai mis un peu de nourriture ! Âmes sensibles, ne lisez pas ma dernière phrase.
Retour au tas de bois. Les branches les plus grosses sont tronçonnées et prennent la direction du bûcher au sous-sol. Il reste à broyer les branches les plus fines. Mais il y a un problème depuis peu avec le broyeur. Il refuse de broyer. Je ne comprends pas ce qui se passe. Bref, c’est la tuile !
Décidément pour différentes raisons 2022 démarre mal.

Mercredi 2

Mon gendre bricoleur a mis son nez dans le broyeur (pas de danger, il n’était pas allumé) et il a trouvé la raison plus que probable du problème. Une pièce est cassée. Elle vient d’être commandée ce soir et je devrais la recevoir la semaine prochaine. C’est donc, semble-il, bien moins grave que ce que je craignais. Affaire à suivre.

Jeudi 3

Peinture…
Le bois non broyé (et pour cause !) est évacué de la pelouse et stocké à l’entrée du garage. Il attendra sagement que le broyeur fonctionne à nouveau.
Je continue à couper la clématite montana partie à l’assaut des bouleaux. L’élagueur a coupé le haut mais je veux la rabattre à moins de 2 m (elle montait au moins à 7 ou 8 m). C’est un gros bouleau pas évident car il faut monter sur une échelle pour la partie la plus haute et tailler le bas comme je peux avec le sécateur ou la tronçonneuse. Mais pas évident aussi à cause de ma satanée hanche qui, aujourd’hui, a beaucoup couiné. Et j’abandonne plus tôt que prévu...
A ce propos j’ai une bonne nouvelle : j’ai eu la confirmation que l’opération aura lieu le 16 mars, ce qui me laissera assez de temps pour me rétablir et pouvoir avec les ami(e)s visiter des jardins en mai et juin.

Vendredi 4

La clématite montana est taillée à 1,50 m environ et toutes les tailles sont entassées à l’entrée du garage. Le tas de brindilles et de branches (bouleau, cerisier, clematite) est impressionnant. Vivement que le broyeur soit à nouveau prêt à fonctionner. Largement plus de 2 h de broyage m’attendent !

JPEG - 311.6 ko
Le tas de clématite montana.
Il faut ajouter les tailles du bouleau et du cerisier.


L’Hydrangea ‘Annabelle’ est taillé au niveau du sol.

Samedi 5

Emploi du temps chargé aujourd’hui, donc je ne peux jardiner que dans l’après-midi.
Je retrouve le trottoir (il me manquait !) et en fin d’après-midi, alors que j’étais à genoux en train de gratouiller le trottoir, la pièce commandée pour le broyeur est arrivée. Stop, on arrête tout et je remonte le broyeur et miracle, ça marche !
« Mon Dieu quel bonheur d’avoir un gendre qui bricole
Mon Dieu quel bonheur d’avoir un gendre bricoleur »
Je me suis donc offert 3/4 h de broyage, juste pour le plaisir !

Dimanche 6

Une bonne partie de la journée se passe sur le trottoir. La moitié est nettoyée. Que c’est long et « chiant », mais une fois terminé c’est sympa. Par ici les trottoirs ne sont pas goudronnés, autant vous dire qu’ils sont dans un état… (mais c’est très tendance et très écolo !).

JPEG - 299.3 ko
Mon pote le rouge-gorge vient me voir régulièrement sur le trottoir.
Alors on cause et le temps me parait moins long.


Je termine la journée par presque 2 h de broyage.

Lundi 7

Même programme qu’hier mais j’ai bien avancé aussi bien pour le trottoir que pour le broyage. J’ai hâte d’avoir terminé pour pour pouvoir me consacrer pleinement au jardin.

JPEG - 254.6 ko
Les crocus botaniques se multiplient très vite.
Deux intérêts pour ces crocus : ils sont plus précoces et moins sensibles aux intempéries.
JPEG - 282.4 ko
Il y a des perce-neige dans beaucoup de plates-bandes à des endroits improbables. Ils se multiplient à une vitesse...

Mardi 8

Encore une bonne heure de broyage… je commence à en voir le bout.
Encore un petit morceau de trottoir… je commence à en voir le bout. Il ne reste plus que le trottoir devant la maison. Mais celui-là a intérêt à être propre car les Ipheion uniflorum- commencent à fleurir, très peu mais on sent bien que la floraison approche.
Et enfin je retourne un peu dans le jardin qui s’impatiente. Un peu de nettoyage mais en particulier je rase au niveau du sol le bambou Pleioblastus auricoma. Il est passé dans le broyeur, cela va de soi.

Mercredi 9

J’ai enfin retrouvé le jardin. Je ne suis pas mécontent car j’ai nettoyé une grande plate-bande. Il y a très peu de mauvaises herbes mais il faut, avec la griffe, aérer la terre en surface et bousculer le tapis de feuilles mortes qui la recouvre. Les feuillages grillés des vivaces sont supprimés. La plate-bande a pris un coup de jeune. Il va falloir continuer, en particulier dans toutes les plates-bandes du fond du jardin. Pas le temps chômer !
A noter que mon copain le rouge-gorge ne m’a pas quitté de la journée !
Une heure de broyage. Encore au moins une heure et ce sera bon.

Jeudi 10

Ouf, le broyage est enfin terminé. Il a bien fallu au moins 6 h pour tout broyer. Autant dire que la quantité de broyat est impressionnante. Les plantes vont apprécier car il a été réparti entre les arbustes au fur et à mesure.
Une autre plate-bande est nettoyée. Le nettoyage avance vite car il n’y a pas trop de travail à faire en ce moment, mais cela ne va pas durer ! De toute façon le jardin doit être impeccable pour le 16 mars...

Samedi 12

Depuis un moment je jongle entre bricolage, peinture et jardinage : la dure vie d’un retraité débordé !
J’ai donc quitté le volet en cours de réparation (le bois ça pourrit) pour aller raser deux gros Miscanthus. Et le broyeur reprend du service… il me manquait ! Le broyat obtenu aura une destination toute trouvée : le poulailler. Impeccable pour remplacer la paille. Il est donc stocké dans de grands sacs dans le garage. Bien entendu, tout autour des deux Miscanthus un nettoyage était nécessaire. L’ennui avec les Miscanthus c’est qu’en hiver ils se déplument et on trouve un peu partout du feuillage sec pas très esthétique.

Mardi 15

Je ne pense pas avoir beaucoup de temps à consacrer au jardinage cette semaine. On est en pleine période de vacances scolaires. Dois-je vous faire un dessin ? Avant que Gaspard ne possède son jardin, j’y avais planté 3 ou 4 plants d’hellébores (des semis spontanés). Ils sont cette année en fleurs et même si ce ne sont pas des fleurs exceptionnelles, elles méritent un minimum d’intérêt. Résultat « j’aime pas ! ». Bien sûr, si j’avais mis des tulipes bariolées… Quelle génération !!! Je vais les récupérer et les replanter dans le jardin.
Un 3ème Miscanthus est rasé et broyé. C’est tout ce que je peux faire dans la journée : il y a les « zozos », mais de toute façon il pleut tout l’après-midi ce qui ne me déplaît pas car il n’a pas plu depuis un bon moment.

Jeudi 17

Sous le Camellia ‘Cinnamon Cindy’, c’est un tapis de pétales de fleurs blanches à « marronnasses ». Esthétiquement on fait mieux… A l’aide de la souffleuse et d’un petit râteau (un râteau pour gamin en vacances à la plage), j’ai enlevé une bonne partie des fleurs (presqu’une brouette tout de même). Dans 3 ou 4 jours, il faudra recommencer !
Retour sur le trottoir, cette fois sur le petit trottoir devant la maison. Il faut absolument que j’aille jusqu’au bout d’autant plus que les Ipheion uniflorum commencent vraiment à fleurir.

Vendredi 18

Un peu de nettoyage sur le trottoir. J’aurais bien voulu terminer mais j’ai été occupé à régler définitivement les problèmes de tentative de piratage de l’ordinateur ! Ouf !!! mais on a eu chaud !

Dimanche 20

Changer d’air pour regonfler les batteries ne fait pas de mal et quand le changement d’air, c’est aller à une fête des plantes c’est encore mieux. Donc direction St Briac sur mer dans la Bretagne Nord du côté de St Malo. C’était une petite fête des plantes avec une vingtaine d’exposants sur la place de la mairie. On y était pour l’ouverture à 10 h et on repartis vers 12 h 30.





On était venus pour des hellébores et on a craqué pour 5 hellébores orientalis. Bien entendu, il fallait éviter de reprendre des plants avec des fleurs ressemblant à celles qui sont actuellement en fleurs dans le jardin (donc éviter la couleur rose notamment). Je me suis amusé à compter le nombre de plants en fleurs actuellement. Bilan : 260 plus celles que j’ai oubliées !!! Maintenant on vise les 300. En fait il y en a un peu partout, à mi-ombre évidemment mais aussi au soleil. Il n’y a pratiquement pas de plates-bandes sans hellébores orientalis. Il faut ajouter 3 ou 4 H. corsicus. J’ai plus de mal avec les H. foetidus. Je me demande même s’il en reste.
Les 5 nouvelles sont évidemment plantées (quelle galère pour trouver le supposé bon endroit !). Les voici.




Lundi 21

Le trottoir est pratiquement entièrement nettoyé. Il doit rester 3 ou 4 mètres.
La semaine dernière, dans un article d’un magazine, on parlait de cobée et bien entendu on montrait une photo. Et je me suis dit qu’il fallait impérativement en remettre dans le jardin car c’est une fleur que l’on adore. Son côté rétro est à tomber… C’est la bonne période pour faire des semis. Donc, samedi dernier en nous rendant à St Briac sur mer, on a acheté un paquet de graines dans une jardinerie. Elles ont été semées et pour l’instant les petits pots sont mis au chaud dans le bureau tout près de l’ordinateur.
On revient de la fête des plantes avec les 5 hellébores mais aussi avec un plant de chou perpétuel Daubenton qui a été planté près de la serre.
En comptant hier les hellébores, j’en ai repéré deux très belles mais mal placées complètement cachées sous un arbuste. Elles ont été déplacées et ne devraient pas passer inaperçues. Je réalise que je parle d’hellébores au féminin alors que l’on doit dire un (et non une) hellébore. Tant pis, mais je ne m’y fait pas. Pardon aux puristes.
Nettoyage d’un coin de plate-bande. C’est un endroit maudit car je n’ai jamais réussi à l’aménager. Il va tout de même falloir voir le problème de plus près.
Je commence à m’occuper du carré de graminées. Il va falloir tailler, peigner… Il y a du travail.

Mardi 22

Ouf, le trottoir est enfin entièrement nettoyé. Il va falloir surveiller pour éviter que les mauvaises herbes repoussent.
Je m’amuse (?) à retirer des plants de boutons d’or de la pelouse. Oui, je suis maniaque et je n’accepte qu’une touffe de narcisses dans la pelouse et en ce moment c’est un superbe bouquet jaune qui ne passe pas inaperçu.

Nettoyage d’une grande plate-bande. En fait il y avait très peu de mauvaises herbes mais la terre avait surtout besoin d’un bon griffage. Un plant de Leucanthème acheté samedi a été planté dans cette plate-bande. Ne me demandez pas le nom de cette marguerite : c’est déjà bien que marguerite soit écrit sur l’étiquette… des fois qu’on prenne la plante pour un rosier !

Suite du nettoyage des graminées. Je me contente surtout de peigner le feuillage et à couper le moins possible. Une Stipa gigantea qui était superbe il y a quelques années dépérissait depuis un ou deux ans. Il ne reste plus rien car les racines étaient pourries. Il faudra revoir à en racheter une car on aime beaucoup cette graminée avec ses épis spectaculaires.

Mercredi 23

Changement de programme… J’abandonne momentanément les graminées pour aller du côté du carré de buis (entre les buis et la serre). C’est l’endroit du jardin qui pose des problèmes. Je n’arrive pas à trouver comment l’aménager. Avant il y avait là le potager et une plate-bande de framboisiers. Avant de réfléchir aux plantations à faire, il fallait nettoyer pour y voir plus clair. C’est fait… mais je ne vois pas plus clair ! J’avais pensé à une rangée de Molinia ‘Heidebraut’. Ces jours-ci je pensais à des Stpa gigantea (il n’y en a plus dans le jardin). Peut-être faudrait-il un petit arbuste (moins de 2 m) pour donner un peu de volume. Quand je vous dis que ça n’est pas clair dans ma tête !

Jeudi 24

Tout le coin entre la serre et le carré de buis est nettoyé. Pas mécontent du résultat. Il reste maintenant à réfléchir au nouvel aménagement.

JPEG - 325.1 ko
Comment aménager ces bandes près des buis ?


Dans ce coin, tout près de la serre, se trouve le jardin de Gaspard. Il y avait 8 plants d’hellébores (actuellement en fleurs) qui avaient été mises avant de donner au gamin un petit carré à cultiver. Gros problème : il n’aime pas les hellébores. Hier, des pourparlers se sont tenus et nous sommes arrivés à un accord : j’enlève 6 hellébores, mais j’en laisse deux. Dur le gamin mais je suis un fin négociateur ! Aujourd’hui les 6 hellébores ont donc été enlevés puis replantés ailleurs dans le jardin.
Dans une jardinière de la fenêtre de la cuisine, une fougère plantée à l’automne, depuis plus d’une semaine, a ses feuilles qui noircissent. C’est inquiétant. Elle a été enlevée, ses feuilles abîmées coupées et replantée dans un pot. On verra si je peux la sauver.

Vendredi 25

J’ai retrouvé le Toona qui m’avait été donné ! Où était-il ? A sa place ! C’est à dire avec les plantes devant la serre qui sont à mettre en pleine terre. J’ai bien dû regarder 10 fois mais comme je suis spécialiste pour ne pas trouver ce que je cherche… Il reste maintenant à le planter, ce qui ne saurait tarder.
J’étais parti pour nettoyer le jardin noir. J’ai commencé et j’ai fait la moitié car avant il a fallu arracher 1 m² d’Allium triquetrum à l’entrée du jardin noir. En fait, presque 1 m² car au bout de 3/4 h j’ai abandonné. Comme d’habitude, je suis allé chez la copine qui souhaite avoir de l’Allium. Un grand sac… Heureuse qu’elle était ! De plus, au même endroit il y a un Exochorda ‘The Bride’ recouvert par des « branchouillettes » d’une clématite lasiandra (c’est une clématite à toutes petites fleurs qui s’avère être un peu envahissante). Là aussi j’ai abandonné. Je terminerai de couper la clématite et arracher l’Allium sans doute demain.

Samedi 26

La clématite est taillée assez court, ce qui ne l’empêchera pas de recouvrir l’Exochorda en fin d’été.
Le jardin noir est nettoyé. J’aime beaucoup le Cyclamen de Naples (C. hederifolium) mais quel envahisseur ! Dans le jardin noir, des Ophiopogon planiscapus ‘Nigrescens’ ont été plantés et un beau tapis commençait à devenir intéressant et un jour un, puis 2, puis 3 cyclamens sont apparus venant de je ne sais où. Bref la moitié des Ophiopogon est recouverte de Cyclamens. Le feuillage va disparaître mais tout de même. Je ne sais pas trop quoi faire. Sur la terrasse à l’arrière du bureau il y a deux lessiveuses. L’une pour du persil et l’autre pour de la ciboulette. En fait quand on regarde la 2ème on ne voit que… des cyclamens ! Une vraie plaie. C’est beau et j’aime beaucoup mais j’aime bien aussi que les plantes aient un minimum de savoir-vivre.

JPEG - 300.3 ko
La lessiveuse de ciboulette...
Je me demande si on ne va pas plutôt assaisonner la salade avec des feuilles de cyclamen !

Dimanche 27

Je pensais avoir un QI supérieur à celui d’un campagnol, d’un mulot ou d’une souris. Je commence à me poser des questions car depuis plus de 3 semaines je fais la guerre à une bestiole qui rentre dans le poulailler en apportant de la terre (probablement des galeries qu’elle fait) pour manger les graines de la poule et laisser des traces de son passage. Toute la paille a donc été enlevée pour voir d’où cette visiteuse peut arriver. J’ai peut-être trouvé et je bétonne pour boucher toutes les entrées possibles. On verra bien qui aura le dernier mot !
Pas trop de temps pour jardiner aujourd’hui, aussi je me contente de continuer le nettoyage des graminées.

Lundi 28

Pour le poulailler, la réparation est terminée, la paille est remise, la poule est heureuse. Reste à savoir si la bestiole revient. Suspense…
Nettoyage d’une partie de la plate-bande du fond.


Suite en mars 2022



Retour
(les travaux des années précédentes sont aussi instructifs que ceux de cette année.)
février 2021
février 2019, février 2020
février 2018, février 2017
février 2016, février 2015
février 2014, février 2013
février 2012, février 2011
février 2010, février 2009
février 2008, février 2007

Chronique d’un jardin de Bretagne-Sud en février 2022

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Recevez la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Adresse email :  
Inscription
Désinscription

Contacter le webmestre

Contacter le webmaster