Arrosoirs & sécateurs

Chronique d’un jardin de Bretagne-Sud en Juin 2022

Retour au mois précédent : mai 2022


Mercredi 1er

2 nouveaux poissons dans les tonneaux.

JPEG - 419.7 ko
Les deux loustics lâchent les poissons.


A propos des tonneaux, il y a à nouveau de la perte d’eau depuis une quinzaine de jours.

Jeudi 2

Plantation de 5 Cosmos blancs ‘Sonata white’ du côté des buis. D’après ce que j’ai lu sur internet, il semblerait que cette variété soit naine et ne dépasse pas les 80 cm. On verra.
10ème tonte du gazon. Avec le soleil et la chaleur (aujourd’hui insupportable) qui sont là depuis plus de 2 mois, le gazon commence à prendre une teinte que je n’aime pas. Si à certains endroits il est bien vert, à d’autres le vert tire sur le jaune ce qui n’est pas bon signe.
On parle de grippe aviaire, de Covid et autres calamités mais on ne parle pas d’un autre fléau : la gastro chez les merles, mésanges et autres piafs. Car il s’agit bien de ça, je ne vois pas d’autres explications. A force de se goinfrer de cerises... Tous les jours on doit nettoyer les salons de jardins, portails et une des « grosses » sur les tonneaux a eu droit à une rafale sur la figure.
Les salons de jardins en « ferraille » ont une fâcheuse tendance à rouiller. Dans l’immédiat je les badigeonne de Rustol aux endroits les plus attaqués.
Demain, départ pour le Cotentin : visites de 9 jardins avec le groupe " des amis d’Arrosoirs et sécateurs" pendant le week-end. On sera 60... Ouille, ça fait beaucoup mais ça se passera bien, j’en suis sûr. Retour lundi soir.

Lundi 6

Retour du Cotentin après la visite de 9 jardins.

On était autour de 55. Cà fait beaucoup mais tout s’est bien passé dans une ambiance géniale. Les arrosoirs et sécateurs savent rigoler et ça fait du bien. L’accueil des jardiniers a été exceptionnel. On en redemande…

Vendredi 3 : jardin du Vaudinet à Percy
Un jeune jardin prometteur et découverte d’un jardinier... Marcel est un personnage !

- Samedi 4 : Jardin de la Poterie à Lithaire
On connaissait Isabelle et Thierry depuis longtemps et on souhaitait découvrir leur jardin. C’est fait et nous n’avons pas été déçus, c’est le moins que l’on puisse dire.

Jardin de Basroger à Moitiers en Bauptois
Beau jardin et belle leçon de jardinage.

Presbytère de Brucheville
Une belle visite mais… sous la pluie !!! J’ai beaucoup pleuré les trois derniers mois pour avoir de la pluie. Je me serais bien passé de cette averse.

- Dimanche 5 : La ferme des roches à Martinvast
Superbe jardin au milieu d’une forêt, abondamment planté d’arbres, arbustes et vivaces et une jardinière qui est, elle aussi, un sacré personnage… pas triste ! Mais on connaissait Caroline car elle est membre d’A&S.

Jardin du radiophare à Querqueville
Marie-Anne et Bernard sont membres d’A&S. Un jardin tout en longueur, bien pensé, bien planté qui en a bluffé plus d’un(e).

La ferme de la gervaiserie à Quettehou
Un jardin abondamment planté de roses. L’eau y est très présente.

- Lundi 6 : La Bosquerie à Auxais
C’est la deuxième fois que le groupe se rend chez Christine (qui est aussi membre d’A&S). arrosoirs-secateurs.com/Jardin-La-Bosquerie. Depuis octobre 2017 le jardin a bien changé (je n’ai pas reconnu certains endroits) mais toujours aussi beau et intéressant.

Jardin du côteau de la croûte à Coutances
Un jardin à pic et atypique abondamment planté. Un jardin très difficile à photographier.

Ce soir, je suis complètement ratatiné !!!

Mardi 7

J’aurais parié qu’il n’était pas tombé une goutte d’eau sur le jardin pendant notre absence. Erreur, il est tombé 6 mm. Ce n’est pas énorme mais c’est mieux que rien.
Je ne suis toujours pas remis de mon escapade dans le Cotentin et je pense ne pas être le seul à être fatigué. Aujourd’hui j’ai donc fait le strict minimum sans aucun enthousiasme.
Plantation de 3 Verbena hastata (je ne connaissais pas) achetées au jardin du Vaudinet.
Plantation de plants de plantain pourpre et de Verbena bonariensis donnés par Christine de « la Bosquerie ».
Bouturage de 2 superbes Fuchsias à toutes petites feuilles (noms inconnus) donnés par Christine.

Jeudi 9

Je passe pratiquement tout mon temps à couper les roses fanées. Pas trop fatigant (ça tombe bien, l’énergie n’est toujours pas revenue).

Vendredi 10

Je pensais avoir taillé tous les rosiers. En fait, quand il n’y en a plus, il y en a encore. Comment font les jardiniers qui ont 2 ou 3 fois plus de rosiers ? Je les soupçonne d’accepter plus facilement les roses fanées.
Tellement habitué à rater mes semis que lorsque je les réussis j’oublie de m’en occuper... Les Cobées qui étaient dans la serre auraient dû être replantées depuis longtemps. Il n’est jamais trop tard pour bien faire mais la reprise n’est pas assurée. On verra bien.
Départ dans les Côtes d’Armor pour la dernière journée de visites de jardins de ce début d’année.

Samedi 11

Deux jardins au programme :
Le matin : le jardin de Pont-Binen du côté de Tréguier donc des jardins de Kerdalo et Pellinec. Un jardin très peu connu avec un beau plan d’eau.

L’après-midi : les jardins de Kerfouler.
C’est un jardin que l’on avait vu avec A&S en juin 2016. Il est à voir absolument. L’un des plus originaux que je connaisse. Parmi les plus beaux jardins de Bretagne.



Les visites du début d’année sont terminées (et elles terminent en beauté). 20 jardins ont été visités. Mais maintenant j’ai déjà la tête en automne et quelques vagues idées qu’il reste à concrétiser. Mais chut… même sous la torture je ne dirai rien. En tout cas depuis le week-end dans le Cotentin, les amis d’A&S commencent à poser des questions… ils sont insatiables !

Dimanche 12

Nettoyage d’un tout petit bout de trottoir devant le grand portail d’entrée.
Les fleurs fanées des valérianes sur le trottoir sont coupées (plus exactement une partie). Il faudra terminer demain… matin car le trottoir est alors à l’ombre. La canicule est de retour ! Le nettoyage du jardin se fera de préférence à l’ombre les jours de grosse chaleur car au soleil c’est intenable.
A partir de maintenant il faut reprendre le nettoyage à zéro pour terminer avant notre départ en juillet.

Lundi 13

Les fleurs fanées des valérianes du trottoir sont toutes coupées. Ce qui m’a permis de constater que d’ici peu il va falloir passer quelques heures sur le trottoir mais cette fois pour enlever les mauvaises herbes.
Je vais y laisser ma peau avec ce satané soleil. C’est insupportable. Je me suis donc réfugié dans le garage pour faire du broyage au frais.
Une plate-bande est envahie par une anémone du Japon rose mais je n’arrive pas à installer la blanche ‘Honorine Jobert’ (je ne suis pas, apparemment, le seul). Je suis revenu du week-end dernier avec quelques plants. Ce n’est évidemment pas la bonne époque pour la multiplier mais je vais tenter le coup de la planter en pot et non en pleine terre. Les pots sont gardés à l’ombre et lorsque les plants seront installés ils seront mis en pleine terre cet hiver. J’ai des doutes sur la réussite mais je pourrai recommencer cet hiver. A voir.
11ème tonte du gazon en fin d’après-midi. Pour être honnête, je devrais dire 10ème 1/2 car en raison de la chaleur, ou plutôt de la canicule, je ne tonds que la moitié. J’abandonne lamentablement et je terminerai demain.

Mardi 14

Fin de la tonte du gazon. Malgré la chaleur et le manque d’eau, la pelouse est encore bien verte. Mais pour combien de temps ?
Remise en état de la petite fontaine. Elle est complètement vidée car l’eau avait une odeur peu sympathique. Facile à comprendre : au printemps, il tombe dedans sans arrêt notamment des fleurs du Camellia.
C’est l’occasion de sortir le taille-haie pour tailler les 2 camellias (un japonica et un sasanqua) qui se trouvent dans le coin et qui, en prenant de l’épaisseur’, gênent un passage.
Cet après-midi, c’est du jardinage à 4 mains. Madame se charge de faire du nettoyage devant la maison.
Dans une très jolie jardinière placée près de la petite fontaine, les plantes sont mortes. Me vient l’idée d’y planter un des deux Fuchsias procumbens ‘Variegata’. Sitôt dit, sitôt fait et le résultat devrait être sympathique.

Mercredi 15

C’est reparti pour un tour. Et comme d’habitude le nettoyage commence par le jardin à l’avant de la maison. Ce soir, plus de la moitié de ce coin est bien nettoyé. A deux c’est mieux… Le rosier ‘Mme Isaac Pereire’ a pris une grosse claque mais il a bien fleuri.
Un peu de broyage au frais s’imposait.

Jeudi 16

Mi-mai la plate-bande près des buis a été plantée de Molinia caerulea ‘Heidebraut’. Mais ce qui a poussé ce sont surtout les mauvaises herbes. Elle est donc remise en état, ce qui me prend un sacré bout de temps. Ensuite, retour sur le côté de la maison.

Vendredi 17

Il fait tellement chaud que je n’ai même plus d’énergie pour péter un câble !
Le jardin sur le côté de la maison est propre. Il reste maintenant tout l’arrière à remettre en état. Il va falloir que je m’active car on risque fort de quitter le jardin en juillet alors qu’il sera dans un état un peu négligé.
Je laisse à Madame le soin de couper les roses fanées. Quelle chance.

Samedi 18

Il a bien fallu y aller mais à reculons et, croyez-moi, même à reculons il fait aussi chaud. Madame coupe les roses fanées et Monsieur tente de faire un peu de nettoyage… à l’ombre. En particulier, je rase le feuillage des ancolies et coupe une feuille sur deux des hellébores. De l’air…
Les tiges fanées de l’Euphorbe characias sont coupées à la base. Elle a été superbe pendant au moins 3 mois.

Dimanche 19

Mais non, je n’ai pas rêvé : il a bien plu cette nuit ! 15 mm… Et ce matin le temps est plutôt frais. Bref, je revis ! J’ai retrouvé un peu d’énergie pour continuer le nettoyage.
Mais en fin d’après-midi ce satané soleil est revenu… Je crains le pire !

Lundi 20

Et le pire est arrivé : il fait à nouveau chaud et lourd. Aucune énergie…
Début de la 12ème tonte du gazon. Je ne tonds que la moitié car j’ai du mal à suivre cette satanée tondeuse qui cavale comme une dingue sans s’occuper du temps qu’il fait.
Pour terminer l’après-midi : un coin à l’ombre pour faire un peu (très peu) de nettoyage. En fait j’arrache de la pervenche qui est beaucoup trop envahissante. Il va falloir, cet hiver, prendre le temps de l’enlever complètement. Elle envahit deux endroits : il faut y mettre de l’ordre ! Pas le temps en ce moment.
Au moment où j’écris, la pluie arrive !!!

Mardi 21

Il a bien plu cette nuit. Le jardin a apprécié… le jardinier aussi.
Fin de la tonte du gazon et suite du nettoyage. Ca avance doucement mais sûrement.
Dans les plantes en pépinière j’ai trouvé une plante en fleurs qui ressemble étrangement à un Dianthus carthusianorum. Mais il semble plus petit et ne pas dépasser 20 cm. Où a-t-on déniché ce plant ? Aucune idée. En tout cas je lui ai trouvé une place en pleine terre. A surveiller...

Jeudi 23

A nouveau un peu de pluie dans la nuit. Pas une très grande quantité d’eau mais suffisamment pour rafraîchir le jardin. Tout est bon à prendre.
Rien de bien exceptionnel aujourd’hui : le nettoyage continue.
Il y a quelques temps, un pot d’Agapanthes bleues avait été placé entre un Fuchsia au feuillage tirant sur le jaune et deux Acer dont un pourpre.

En passant dans le coin, j’ai trouvé que les Agapanthes étaient bien placées. Elles semblent assez petites et conviennent bien à cet endroit. Donc pris la décision a été prise d’enlever le pot et les planter. Pas mécontent du résultat.
J’adore le geranium ‘Kendall Clarke’. La fleur est superbe. Il a une grande qualité : il se ressème. Il a un petit défaut : sa floraison en juin est assez courte. Il y en a plusieurs dans le jardin mais pas toujours bien placés . C’est souvent le cas avec les semis spontanés. En faisant du nettoyage, j’ai trouvé deux plants qui n’avaient rien à faire à un endroit trop ombragé. Ils ont donc été enlevés et mis en pot dans la serre. A replanter à l’automne.

JPEG - 391.6 ko
Mon géranium chouchou

Vendredi 24

A nouveau une grosse averse cette nuit aux alentours de 1 h du matin. Se faire réveiller par la pluie tient du bonheur absolu pour un jardinier.
Peu de temps pour jardiner. Juste de quoi faire un peu de nettoyage… pour varier les plaisirs !

Samedi 25

La clématite ‘Winter Parasol’ est une clématite d’hiver qui fleurit autour de décembre. Ses fleurs sont superbes mais elle a un gros défaut : c’est une cavaleuse de première. Ici, elle court sur l’arche centrale du jardin mais en recouvrant à la limite de l’asphyxie plusieurs arbustes dont une Spirée thunbergii ‘Fujino Pink’. J’ai passé une bonne partie de l’après-midi à tailler cette clématite ainsi que la Spirée. Ensuite une bonne séance de broyage s’imposait.

Dimanche 26

Une bonne partie de la journée est passée à travailler sur le programme d’automne des visites de jardins pour le groupe « Arrosoirs et sécateurs ». Et plus particulièrement le week-end de fin octobre. J’ai choisi une région et je pense avoir déniché des jardins intéressants à visiter. Mais quelle galère, car les 3/4 des jardins qui peuvent avoir de l’intérêt au printemps n’en n’ont aucun fin octobre. Il faut donc trouver à cette période des jardins d’arbres et arbustes avec des feuillages colorés. Pas évident… mais en cherchant bien...
Retour du côté de la serre, de la plate-bande de Molinia et du carré de buis pour du nettoyage. Je continue à raser les ancolies. C’est la première année où les ancolies ne sont pas pratiquement pas attaquées par l’oïdium. Le feuillage reste assez vert et ne vire pas au blanc. Pourquoi ? Est-ce l’effet bénéfique de la canicule ? C’est très possible. En tout cas je ne vois pas d’autres explications.

Lundi 27

Rien de bien extraordinaire : la routine… Le nettoyage autour des buis est pratiquement terminé. C’est un endroit que je déteste nettoyer car il faut être à genoux sur des allées étroites faites avec des grosses pierres du jardin. Heureusement un pavé de caoutchouc permet de me protéger les genoux (après les hanches, il faut souvent réparer les genoux mais je ne suis pas particulièrement pressé).
Taille assez sévère du rosier ‘Graham Thomas’ qui se trouve à l’entrée du jardin noir.

Mardi 28

Semis de persil dans une lessiveuse sur la terrasse. Il était temps de remplacer celui qui ne donnait plus rien.
Fin du nettoyage du côté du carré de buis. Certains endroits du jardin sont envahis par de l’oxalis. Impossible de s’en débarrasser. Je tire sur les tiges mais les bulbes restent en terre. Il y a bien un moyen radical pour s’en débarrasser (au moins à certains endroits) mais je vais faire hurler les « écolos » purs et durs !

Jeudi 30

A nouveau de la pluie cette nuit et ce matin : qu’elle belle invention ! Un régal pour le jardin qui est bien vert… et d’un vert comme on aime.
Peu de temps à consacrer au jardin aujourd’hui. J’ai toutefois pu nettoyer la moitié du jardin noir et tondre la moitié de la pelouse (il fallait attendre que le soleil sèche un peu la pelouse).



Retour (les travaux des années précédentes sont aussi instructifs que ceux de cette année.)
Juin 2021
Juin 2020 Juin 2019
Juin 2018 Juin 2017
Juin 2016 Juin 2015
Juin 2014 Juin 2013
Juin 2012 Juin 2011
Juin 2010 Juin 2009
Juin 2008 Juin 2007

Chronique d’un jardin de Bretagne-Sud en Juin 2022

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Recevez la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Adresse email :  
Inscription
Désinscription

Contacter le webmestre

Contacter le webmaster