Arrosoirs & sécateurs

Chronique d’un jardin de Bretagne-Sud en juillet 2022

Retour en juin 2022


Vendredi 1er

Fin de la 13ème tonte du gazon.

JPEG - 26.2 ko
Plus les trottoirs !!!


Le nettoyage du jardin noir est terminé et je commence celui de la plate-bande du fond. Faisons le bilan : sur le petit plan j’ai entouré en rouge ce qui me reste à faire. Mais il y a aussi les trottoirs qui sont dans un triste état.



J’écrivais il y a quelques jours que les ancolies n’avaient pas d’oïdium. Aujourd’hui j’ai découvert des plants attaqués. C’est peut-être une erreur mais je pense que cette saleté est arrivée à cause de la pluie. Pluie et chaleur… En tout cas c’est bien possible.
Taille d’un Deutzia (ou ce qui me semble être un Deutzia !) et des cannes de bambou sont rasées. Ce satané bambou m’énerve très sérieusement. Puis séance de broyage.
Toujours à la recherche de jardins pour un week-end en octobre pour les amis d’A&S. J’ai abandonné la région choisie au départ car les 4 jardins que je voulais en priorité sont fermés définitivement ! J’ai bien une autre région mais il me faut des jardins, et il m’en manque. Je cherche… je cherche et ça me prend la tête ! J’ai bien dû encore passer près de 2 h aujourd’hui. Trouver des jardins à l’automne n’est pas évident mais je n’avais jamais autant galéré.

Samedi 2

Désherbage d’une partie de la plate-bande du fond. Elle est pratiquement toujours à l’ombre. Il n’empêche que la terre est sèche. Il faut donc arroser certains arbustes, notamment des hydrangeas auxquels on tient particulièrement. Quelques arbustes sont taillés légèrement pour leur redonner une forme. Bien entendu l’après-midi se termine par une petite séance de broyage.

Dimanche 3

La « cabane » est propre (le plancher est constamment recouvert de feuilles mortes). Nettoyage d’une petite plate-bande près de cette « cabane ». Heureusement que ce coin est totalement à l’ombre car la chaleur est revenue.

Lundi 4

Coup de chaud donc coup de mou… Où est-il le bon temps de la pluie et des températures un peu fraîches ?
Terminé ! Le jardin est quasiment remis en état mais il reste quelques jours pour terminer des bricoles avant le départ.

Mardi 5

Taille de la glycine. J’ai tardé car, comme tous les ans, un pigeon a fait son nid. L’an dernier je ne m’étais pas aperçu que la glycine était habitée et bien entendu le pigeon n’a pas du tout apprécié. Cette fois, il semble qu’il soit parti et de toute façon, je n’ai taillé que les branches gênantes en laissant le feuillage qui protège le nid. C’est mon côté Brigitte Bardot (je blague !).
Une partie du trottoir est globalement nettoyé. Je n’aurai pas le temps de le faire correctement. A revoir en août.

Mercredi 6

Peu de temps pour jardinier. C’est aussi bien car la chaleur est insupportable.
Les trottoirs sont un peu plus propres. On dira presque acceptable mais il faudra intervenir plus sérieusement à notre retour.
A l’automne dernier, les jardinières au nord avaient été plantées de fougères. Elles sont à l’abri de la pluie et comme l’arrosage a été négligé, elles ont mal supporté la chaleur du printemps. J’ai réussi à en récupérer 4 qui sont remises en pot pour se refaire une santé… s’il n’est pas trop tard !
Petite séance de broyage au frais dans le garage.

Jeudi 7

Maintenant il reste à terminer la préparation du jardin avant notre départ qui ne va plus tarder.
Taille de la clématite armandii. Elle pousse sur un haut grillage en limite avec la propriété voisine. Bien entendu, elle cherche à aller chez les voisins et c’est eux qui bénéficient le plus de la floraison… dont ils se fichent éperdument ! Une partie des pousses qui se trouvent de l’autre côté a donc été supprimée, mais il en reste. Je ne suis pas sûr d’avoir choisi la plante qu’il fallait à cet endroit. Un regret : ne pas avoir mis un Akebia d’autant plus que cet endroit se trouve sur le côté du jardin « noir ».
Broyage des branches de la clématite. Est-ce nécessaire de le dire ?
Plantation d’un sedum au feuillage noir. Depuis quelques jours je cherchais où le planter et brutalement le truc qui me sert de cerveau s’est remis en marche et j’ai trouvé : dans le jardin « noir » (« bon sang mais c’est bien sûr ! »). Certains vont dire que c’était évident. C’est vrai mais vu mon grand âge il m’arrive parfois d’avoir du retard à l’allumage.
En regardant la petite pépinière de plantes à mettre en pleine terre (ou à donner !) je découvre aujourd’hui une vivace en fleurs (hauteur 30 à 40 cm). Un brouillard de petites fleurs bleues. Ravissant. Je regarde l’étiquette : Limonium latifolium. Bigre ! Mon cerveau en pleine ébullition remonte le temps. Il y a 2 ans j’avais rapporté d’Alsace un tout petit plant donné par un jardinier du village, voyant que je craquais devant sa plante. Elle avait été mise en pot et complètement oubliée. Il a fallu qu’elle fleurisse pour que je la retrouve. Elle a trouvé sa place dans une plate-bande sans problème.

JPEG - 160.7 ko
Une branche de Limonium latifolium

Vendredi 8

Il reste quelques bricoles à faire mais maintenant je suis plus cool et avec la chaleur qu’il fait ce n’est pas plus mal.
Fin du broyage au frais.
Le rosier grimpant ‘Palissade rose’ qui grimpe sur la grande arche est en fin de floraison. Il est taillé, ce qui a pris beaucoup de temps. Petite remarque importante : pour une fois j’ai mis des gants, ce qui confirme bien qu’en vieillissant je me bonifie.

Samedi 9

Et la chaleur s’installe… Le jardin commence à le ressentir : la pelouse prend des tons jaunes à certains endroits que je n’aime pas, certains arbustes et certaines vivaces sont du style « flagada » etc.
14ème tonte du gazon
Tous les rosiers sont taillés : les fleurs (fanées ou non) sont coupées pour encourager une remontée en fin d’été. J’ai remarqué que cette année, presque tous les rosiers ont des feuilles malades (marssonia). C’est bizarre car on a eu peu de pluie et pratiquement que de la chaleur. Les autres années les rosiers sont sains. J’ai du mal à comprendre.
Ma voisine qui surveille le jardin pendant notre absence passe en fin d’après-midi pour les conseils habituels. Un bambou avec un bolduc est planté près des plantes susceptibles de souffrir de la chaleur . Vu la chaleur, elle est un peu inquiète !

Dimanche 10

Préparatifs pour le départ mais je bricole un peu dans le jardin : encore quelques tailles de rosiers, un peu de broyage…
2 clématites à floraison blanche ont été taillées assez sévèrement. Il s’agit de C. ‘Huldine’ (moins de fleurs cette année) et C. jackmanii ‘Alba’. Pourquoi les tailler maintenant ? Tout simplement pour favoriser une remontée de floraison en fin d’été. C’est exactement comme pour les rosiers remontants. Bien entendu, cela ne peut se produire que si les clématites sont remontantes, cela va de soit.

Lundi11

Mardi 12

Impossible de faire l’impasse sur le festival international des jardins à Chaumont sur Loire près de Blois. C’est la 30ème édition. Je pense que l’on a dû en rater 2.
Thème : "Le jardin idéal"
Cette année, notre jardin préféré a été "Ma maison est un jardin".
Voici quelques photos prises parmi les 147.








Jeudi 14

Petit tour au festival des jardins métissés de Wesserling à 5 km de la maison. Etant membre de l’association qui gère le festival on peut y aller gratuitement autant de fois que l’on veut.Je suis donc allé avec Achile (le petiot de 5 ans). Il s’est éclaté et on s’est bien régalés. Si vous êtes dans le coin (près de Thann) et que vous avez des enfants, emmenez-les, ils vont aimer.
Thème de cette année : "Les jardins des merveilles de Marco-Polo"
Pour la vingtième année consécutive, le Parc de Wesserling accueille, du 5 juin au 9 octobre 2022, le Festival des Jardins Métissés, un événement permettant de découvrir des jardins extraordinaires et éphémères.
Cette année, le Parc de Wesserling vous invite à vous aventurer en Asie dans les Jardins des Merveilles, un thème inspiré du « Livre des merveilles » de l’explorateur Marco Polo ! Vous pourrez découvrir l’histoire du grand Kubilai Khan, ancien empereur de Chine, qui gouverna de nombreux territoires asiatiques...



Mercredi 20

Saleté de canicule !!! Ici c’est invivable (je bouge un petit doigt et je dégouline. le brumisateur marche à fond) mais ce qui m’inquiète le plus c’est qu’en Bretagne c’est peut-être pire. Les nouvelles des jardinières bretonnes sont inquiétantes. Comment va-t-on retrouver le jardin ? Mon assistante jardinière fait ce qu’elle peut mais devant une telle chaleur on peut peu.

Mercredi 20

Petit tour dans une des jardineries du coin. Achat d’un Sambucus nigra ‘Black Lace’ et d’un Gaura lindheimeri. Deux très beaux plants à des prix plus que raisonnables.
Miracle : la pluie est enfin revenue. Ce fut assez court mais on a eu droit à un vrai déluge. Si seulement il pouvait en être ainsi en Bretagne et très précisément sur notre jardin ! Rêver n’a jamais fait de mal...



Retour
Juillet 2021 Juillet 2020 Juillet 2019
Juillet 2018 Juillet 2017 Juillet 2016
Juillet 2015 Juillet 2014 Juillet 2013
Juillet 2012 Juillet 2011 Juillet 2010
Juillet 2009 juillet 2008 juillet 2007

Chronique d’un jardin de Bretagne-Sud en juillet 2022

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Recevez la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Adresse email :  
Inscription
Désinscription

Contacter le webmestre

Contacter le webmaster