Arrosoirs & sécateurs

Chronique d’un jardin de Bretagne-Sud en septembre 2022

Retour en août 2021


Jeudi 1er

Ouf, il fait un peu moins chaud et on a même eu droit à 3 gouttes d’eau au m² (en fait c’est plutôt 2).
Et encore un petit morceau de trottoir nettoyé. Au bout d’une heure maximum j’arrête.
On est revenus d’Alsace avec 3 plants de Gauras. J’avoue les avoir un peu délaissés car je voulais les mettre en pleine terre une fois le jardin remis à peu près en état. Sur les trois plants, deux sont encore beaux mais le 3ème a un petit air fatigué, on dirait qu’il a pris un coup de chaud ! Bizarre… Il est donc replanté dans un plus grand pot et mis en serre en espérant pouvoir le sauver. Quant aux 2 autres ils sont plantés avec beaucoup de soin et bien arrosés car la terre est vraiment sèche.
La cabane est nettoyée mais il faudra terminer demain.

Vendredi 2

Le Rhamnus alaternus ’Argenteovariegata’ est bien « ...variegata » donc il a un feuillage panaché. Et qui dit feuillage panaché dit bien souvent des pousses vertes sans panachures qu’il faut impérativement supprimer. Toutes ces pousses ont été supprimées et broyées. Sous le Rhamnus le long du mur de clôture pousse le rosier ‘Albertine’. Des nouvelles tiges sont apparues cet été. Il a donc fallu les palisser sur le mur.

Et encore un bout de trottoir. A croire que je prends goût à faire le trottoir !!!
Nettoyage de la dernière plate-bande du jardin. Ainsi tout le jardin a été plus ou moins nettoyé depuis notre retour début août. Et maintenant ? Ne rigolez pas mais je vais repartir à zéro ! Ce n’est pas une plaisanterie mais depuis un mois les mauvaises herbes sont réapparues et cette fois je vais nettoyer plus sérieusement. Mais surtout je vais faire l’inventaire de tous les végétaux qui doivent être déplacés et noter tous les endroits où il y a possibilité de planter arbustes ou vivaces.
J’adore le Perovskia atriplicifolia ’Blue Spire’. Sa très longue floraison bleue est superbe. Deux potées de boutures ont été faites. J’ai du mal à bouturer cette plante. J’ai déjà essayé mais la réussite n’est pas garantie. Bizarre.

Samedi 3

Un petit tour sur le trottoir… et je peux vous dire que ça ne rapporte rien sinon des maux au niveau des genoux si je ne mets pas mes petits tapis de caoutchouc.
De l’autre côté du mur de clôture sur un petit espace vert il y a une toute petite plate-bande et une haie d’Eleagnus qui protège des vents marins un coin du jardin. Je passe un bon moment à nettoyer cet endroit qui appartient à la commune mais s’il n’y avait pas un pigeon pour nettoyer et tondre la pelouse je préfère ne pas imaginer ce que cet espace deviendrait. Mais comme tout le monde s’en fout !
Je me décide enfin à nettoyer le poulailler c’est à dire en particulier à changer la paille. Petite remarque : La courette du poulailler est couverte par un grillage et du lierre recouvre de plus en plus ce grillage. Comme en plus il n’a pas plu cet été, la paille s’est bien conservée. C’est pourquoi elle n’a pas été changée depuis le printemps. Comme quoi la canicule peut avoir aussi des avantages !
Les premiers bulbes de Sternbergia lutea sont en fleurs. Tous les cyclamens fleurissent et les colchiques devraient bientôt apparaitre.
Sternbergia lutea

Dimanche 4

Retour sur le trottoir…
La remise en état du poulailler est terminée. Cela a pris plus de temps que prévu car il a fallu faire un peu de ciment pour boucher quelques trous dans la courette qui ont pu laisser passer mulots ou campagnols friands de graines, couper un peu de lierre en hauteur et remettre de la paille. Les alentours du poulailler sont nettoyés.
J’aime beaucoup la vivace couvre-sol Lysimachia congestiflora ’Persian Chocolate’. C’est une plante au feuillage pourpre excellente à mi-ombre ou l’ombre. Bien entendu, je l’ai plantée, non seulement au soleil mais en plus en haut d’un petit muret en pierre. Elle fait son effet mais j’ai bien cru que la canicule allait lui être fatale. Comme elle cavale beaucoup des tiges sont arrivées au pied du muret et se sont enracinées (le pied-mère a tenu le coup). 3 petits plants ont été replantés dans des godets.
En Alsace, la suspension de la salle avait fait son temps. Au lieu de la jeter on l’a rapportée et aujourd’hui elle a été accrochée dans la cabane. Pas mécontents du résultat.


Lundi 5

Nettoyage d’un bout du trottoir devant la maison.
Il y a le carré de 16 buis mais il y a aussi deux autres buis superbes (2 énormes boules). Quand j’ai traité contre la pyrale le carré, j’ai délaissé les deux autres et hier je me suis aperçu que l’un d’entre eux était dévoré sur la moitié de sa surface. Il était grand temps d’intervenir.
Tonte du gazon du petit espace vert derrière le mur de clôture et de la pelouse devant la maison.
Dans la descente du garage, il y a une petite pelouse avec deux allées de pierres. Désherbage entre les pierres puis scarification de la pelouse qui, à cet endroit, est complètement grillée. Résultat : il va falloir ressemer du gazon.

Mardi 6

Se réveiller en entendant la pluie tomber : le pied ! Mais 1/4 h plus tard au moment du lever, la pluie s’arrête. Et quand je vais dehors il fait un beau soleil. Décourageant.

JPEG - 20.1 ko
Approximativement 70 m !!!


Nettoyage du trottoir devant la maison. C’est presque terminé.
Peut-être vous posez-vous la question de savoir pourquoi depuis une semaine je passe une partie de mon temps sur le trottoir. En fait, il faut savoir qu’autour du jardin il y a environ 70 m de trottoir à nettoyer !



L’après-midi est une succession de petites averses et de soleil. Je profite d’une petite heure de pluie pour aller au garage faire du broyage.
Pour terminer la journée, petite séance de bouturage :
- Erysinum linifolium. Son feuillage est panaché de jaune. Une petite merveille qui doit être dans le jardin depuis au moins 20 ans. Le plant n’est pas très vigoureux. Il faut donc le multiplier.
Ceratostigma willmottianum. Il y a 2 plants dans le jardin mais un troisième ne serait pas de trop.
Hebe ‘Wiri Mist’. Au printemps, la boule était superbe mais elle n’a pas beaucoup apprécié la canicule. (beaucoup de feuillage grillé). Je pense qu’elle s’en remettra, mais au cas où...

Jeudi 8

Encore un petit bout de trottoir, j’ai presque terminé.
Semis de gazon sur le bout de pelouse scarifiée lundi. Les graines sont recouvertes d’un peu de terreau.
Et que fait-on quand le jardin a été nettoyé ? On recommence ! A l’avant de la maison le jardin avait été nettoyé assez grossièrement. Il faut donc remettre ça un peu plus sérieusement. La plate-bande le long de la rue est remise en état. De nombreuses racines de bambous sont coupées avant qu’elles ne sortent de terre. Saleté de bambou !

Vendredi 9

Départ pour la fête des plantes de Guerlesquin dans le Finistère (région de Morlaix). Objectif : quelques trous à boucher ! J’aimerais bien trouver quelques arbustes à feuillage clair, voire tirant sur le jaune.

Samedi 10

Fête des plantes de Guerlesquin (29). Comme d’habitude c’était un régal. L’occasion de retrouver les pépiniéristes mais aussi les copains et copines. On a fait l’ouverture et bien sûr la fermeture. Merci Fabrice et Olivier ainsi que les autres organisateurs. Une suggestion : pourrait-on modifier les horaires ? Moi je propose 10 h - 21 h car 10 h - 18 h c’est un peu court. Quant aux achats, on a encore fait péter la tirelire ! 19 plantes achetées… il ne reste plus qu’à planter !


JPEG - 124.1 ko
Les plantes achetées.

Dimanche 11

Retour de Guerlesquin en début d’après-midi.
Je sais que certains et certaines piaffent d’impatience de connaître les noms des plantes achetées hier. Comme je vous comprends donc voici la liste des 19 plantes :
- Pseudopanax lessonii ‘Gold splash’
- Scabiosa columbaria ‘Flutter Pure white’
- Schizachyrium scoparium ‘Chameleon’
- Euphorbia rigida
- Verbena grandiflora ‘Bampton’
- Cassinia retorta ‘Ward Silver’
- Festuca glauca ‘Elija Blue’
- Euphorbia ‘Ascot Rainbow’
- Agapanthe ‘Polar Star’
- Geranium ‘Stormy Night’
- 5 Iris germanica
- et un petit cadeau d’une amie-jardinière venue de Belgique : un Corydalis cheilanthifolia.


Sitôt la voiture déchargée, les neurones commencent à bouillonner : il faut trouver les bons endroits pour planter les nouveaux végétaux. Il faut y aller rationnellement et prendre son temps. Mettre en place ces nouvelles acquisitions demande du temps car il ne suffit pas de faire un trou et planter. Il faut commencer par nettoyer autour de l’endroit choisi et planter correctement (enlever le réseau de racines extérieures à la motte, tremper celle-ci dans un seau d’eau, faire le trou, planter et arroser).
La plante à mettre en premier est le Pseudopanax lessonii ‘Gold splash’ car sa place est toute trouvée. Il remplace l’Acanthe supprimée il y a quelques jours. C’est un endroit à mi-ombre et son feuillage lumineux devrait être du plus bel effet.
Pseudopanax lessonii ‘Gold splash'
Ensuite une plante s’impose à mi-ombre derrière le Pseudopanax : c’est le Corydalis cheilanthifolia.
Et je termine par les plantations du superbe Geranium ‘Stormy Night’ au feuillage pourpre (floraison bleue) et de l’Euphorbe ‘Ascot Rainbow’ mis côte à côte. Ces deux plantes placées devant l’Heptacodium sont faites pour vivre ensemble.
Geranium 'Stormy Night' et Euphorbe 'Ascot Rainbow'
Et demain, je compte bien continuer les plantations.

Lundi 12

Le bilan de la journée est un peu décevant. J’espérais être plus efficace mais avec l’âge et le temps lourd, c’est sûr ma « pôvre » Zezette, je n’avance plus autant que quand j’étais jeune.
Je vous ai dit que la canicule avait probablement eu la peau du Fuchsia magellanica ‘Alba’. Cela fait plus de 20 ans que ce fuchsia que j’adore trône dans le jardin. J’ai donné des centaines de boutures de cette petite merveille. J’espérais bien en retour pouvoir refaire des boutures et je ne me suis pas trompé. J’ai récupéré des rameaux ce week-end et j’ai fait quelques boutures qui sont dans la serre dont la température est un peu trop élevée.
A côté du Geranium ‘Stormy Night’ planté hier, un Iris germanica bleu ‘Blue Suede Shoes’ a été ajouté. A propos d’Iris, il va falloir faire du ménage c’est-à-dire jeter les rhizomes trop petits et ne garder que les plus beaux. Petit problème : pour beaucoup d’entre eux j’ai oublié les couleurs des fleurs.
Il y a un tout petit coin d’une plate-bande dont l’aménagement est à revoir complètement. J’ai donc passé un bon bout de temps à le nettoyer. Ensuite j’ai mis en surface du broyat puis du compost. Et maintenant quoi planter ? J’ai ma petite idée mais on verra ça demain.
Je suis passé dans un autre coin de jardin : un bout de la plate-bande à dominante grise. Parmi les plantes achetées samedi c’est le Cassinia retorta ‘Ward Silver’ qui s’impose. Mais comme il peut prendre de la place il a fallu revoir l’aménagement du coin. Un Gaura et une touffe d’Agapanthe blanche ont été déplacés et le Cassinia a pu trouver sa place.
La Festuca glauca ‘Elija blue’ au superbe feuillage bleu a été mis dans un pot… bleu dans la plate-bande de graminées.
Festuca glauca ‘Elija blue'

Mardi 13

J’ai passé la journée à désherber dans le coin des buis et de la serre. Il ne pleut pas mais les mauvaises herbes s’en donnent à coeur-joie. C’est un coin qui avait été nettoyé en août. A propos des buis, je suis de plus en plus inquiet...
Dans le petit coin nettoyé hier, plantations de la Scabiosa ‘Futter Pure White’ et d’un géranium qui était mal placé.

Mercredi 14

Nouvelle pulvérisation des buis. Saleté de pyrales.
Dans les tonneaux les plantes prennent trop d’importance. On ne voit plus l’eau dans l’un d’entre eux. Je profite de la présence, comme tous les mercredis, des deux lascars pour faire du nettoyage. Main d’oeuvre à pas chère ! En fait on a bien travaillé et je ne suis pas mécontent du résultat. Les poissons vont enfin voir le jour !

JPEG - 127 ko
les tonneaux avant
JPEG - 90.3 ko
ça bosse dur !
JPEG - 136 ko
les tonneaux après

Jeudi 15

Plantation de 4 iris germanica achetés le week-end dernier : ‘Black Suited’ (noir), ‘Yosemite Nights’ (noir), ‘Jais moqueur’ (noir), ‘Sharper image’ (blanc). Je ne sais pas si vous le savez, mais, en particulier si votre terre est acide, il faut ajouter à la terre 200 g de carbonate de chaux ou 100 g de chaux vive au m². J’ai donc ajouté une poignée de chaux vive pour chaque Iris.
Une Hebe (je ne connais pas le nom) formait une belle boule verte. La canicule a probablement eu sa peau car le feuillage est complètement grillé. Elle est rasée à 10 cm et si elle ne repart pas (fort probable) sera supprimée. Une place de plus pour une autre plante !
A l’arrière de la maison, la pelouse est en deux parties (une grande arche les sépare). Une a été scarifiée et tondue.

Vendredi 16

Scarification et tonte de l’autre partie de pelouse. En fait pas tout à fait car un coin important est complètement grillé. Je terminerai donc la semaine prochaine.
Plantation des dernières plantes achetées à Guerlesquin. Tout d’abord les deux Schizachyrium scoparium ‘Chameleon’ dans deux pots de chaque côté d’un banc de pierre. Juste devant ce banc a été mis la Verbena grandiflora ‘Bampton’. Et dans la plate-bande grise l’Agapanthe ‘Polar Star’, l’Euphorbe rigida et une santoline à feuillage gris achetée aujourd’hui.

JPEG - 124.5 ko
Schizachyrium scoparium ’Chameleon’


Dans cette plate-bande, une Hebe microphylla est dans un sale état. Elle n’est pas morte mais elle fait pitié à voir. Elle est rasée à 10 cm. On verra comment elle réagit.
Vous arrive-t-il d’avoir des hallucinations ? Moi, j’ai cru aujourd’hui en avoir car en regardant le trottoir j’ai trouvé qu’il avait une couleur verte suspecte. Mais de plus près je me suis aperçu que cette couleur était due à une poussée de mauvaises herbes ! Je me pose la question qui m’angoisse et me fait avoir des poussées d’adrénaline peu recommandables à mon âge : aurais-je travaillé sur le trottoir pour rien ? J’ai donc poussé un gros coup de colère et je me suis précipité sur le pulvérisateur. A souhaiter que le désherbant que l’on utilise maintenant à la place du R… (je n’ose même plus écrire son nom !) soit efficace. Non, je ne péterai pas un câble, mais je n’en suis pas loin.

JPEG - 137.8 ko
Les colchiques sont arrivées

Lundi 19

Scarification, tonte et semis pour la dernière partie de pelouse au fond du jardin. C’est l’endroit le plus abîmé. Il ne reste plus qu’à le faire pour la pelouse à l’avant de la maison.
Le matin il ne fait pas chaud (parait-il car c’est ce qu’on me dit ! Mais le thermomètre mini-maxi indiquait 4°C). Quant à l’après-midi il fait encore très chaud et lourd. Quand est-ce que cela va s’arrêter ? Il faut toujours surveiller les plantes car elles risquent encore les coups de fatigue. Deux Hydrangeas hier soir avaient des feuilles qui pendouillaient. Le Dichroa ‘Long March’, qui est un cousin des Hydrangeas, a régulièrement des coups de pompe. Il a failli mourir au moins 5 ou 6 fois. Encore aujourd’hui. Je pense que je vais le changer de place car les arbustes de la haie située juste derrière lui pompent l’humidité. De toute façon il ne pousse pas. A revoir à l’automne ou dans l’hiver.
Dans l’après-midi, repli dans le garage pour une petite séance de broyage d’une bonne heure. Et ce n’est pas fini.
La journée se termine devant la maison par un peu de désherbage. J’en profite pour couper à ras des cannes de bambous d’environ 3 ou 4 m. Elles étaient bien cachées au pied d’arbustes.

Mardi 20

Le nettoyage devant et sur le côté de la maison avance bien.
Deux découvertes dont je me serais bien passé. La Griselinia littoralis est dans un triste état. Elle est rasée à 10 cm mais je ne crois pas pouvoir la sauver. Le Fuchsia ‘Brigitte Engerer’ (petite merveille achetée à la fête des plantes de Pommorio il y a un an) a perdu ses feuilles. J’espère qu’il s’en remettra. Il faut sans cesse surveiller les plantes. Dès que j’ai le dos tourné elles se laissent aller. Ca devient lassant et la pluie n’est toujours pas annoncée.
Je ne sais pas si vous avez le même problème que moi mais il y a des plantes que je ne peux pas faire pousser alors que je connais leurs exigences de culture par coeur. Ou bien elles ne prennent pas ou bien elles crèvent brutalement pour une raison parfois mystérieuse. C’est le cas des Cornus, des Astrantias etc et de la Griselinia. Rien à faire : cette fois-ci c’est la canicule mais pour le dernier plant c’était le gel.

Mercredi 21

Un peu de nettoyage sur le côté de la maison.
Scarification de la petite pelouse devant la maison. Elle est vraiment dans un sale état.

Jeudi 22

JPEG - 6.1 ko
partie actuellement re-nettoyée

Suite du nettoyage sur le côté de la maison mais je passe une bonne partie de la journée à remettre en état la pelouse devant la maison : semis de gazon, surfaçage des graines avec du terreau et un minimum d’arrosage.

Vendredi 23

J’ai racheté plusieurs sacs de terreau (premier prix) et les 4 sacs sont étendus sur les pelouses à l’arrière de la maison, même où je n’ai pas semé de gazon. A souhaiter que d’ici quelques jours la pelouse aura repris un aspect un peu plus sympa.
Il était prévu des pluies en Bretagne mais comme d’habitude la Bretagne veut dire Finistère et Côte d’Armor. Il a bien plu un peu en fin d’après-midi mais pas de quoi revigorer le jardin. Ridicule.
La canicule aura eu pour effet de griller une partie de la haie d’Olearia virgata, la partie exposée plein Sud (côté Ouest elle est intacte). C’est donc sans regret que cette partie va être supprimée. J’ai commencé ce soir. Encore du bois à broyer ou à stocker pour les feux de cheminée de cet hiver.
A propos de broyage, j’ai fait une belle petite séance d’une heure.

Samedi 24

Je ne sais pas quels sont les guignols qui ont annoncé de la pluie sur la France comme je l’ai entendu à la radio, mais si vous les connaissez dites leur que le Morbihan et notamment notre jardin est bien en France. Pas une goutte d’eau. On dit qu’en Bretagne il ne pleut que sur les cons. A croire qu’il n’y en a pas assez en tout cas dans le Morbihan.
Pas beaucoup de temps pour jardiner, mais en fin d’après-midi la haie d’Olearia virgata passe un sale moment. Lundi je terminerai à la tronçonneuse.

Dimanche 25

Encore une journée où je ne suis pas disponible pour le jardin (et pourtant il a bien besoin de moi car il souffre du manque d’eau et a bien besoin d’être nettoyé). En fin d’après-midi je désherbe les 5 ou 6 m de trottoir que je n’avais pas remis en état.



RETOUR
Septembre 2021
Septembre 2020 Septembre 2019
Septembre 2018 Septembre 2017
Septembre 2016 Septembre 2015
Septembre 2014 Septembre 2013
Septembre 2012 Septembre 2011
Septembre 2010 Septembre 2009
Septembre 2008 Septembre 2007

Chronique d’un jardin de Bretagne-Sud en septembre 2022

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Recevez la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Adresse email :  
Inscription
Désinscription

Contacter le webmestre

Contacter le webmaster