Arrosoirs & sécateurs

Commelina coelestis

FICHE D’IDENTITE

Commelina coelestis
Origine : Amérique centrale et du Sud

Famille : Commélinacées

Caractéristiques :
Vivace à racines tubéreuses formant des touffes dressées. Les feuilles vert vif lancéolées prennent naissance au niveau des nœuds des tiges charnues et velues qu’elles enveloppent. Hauteur 50 à 70 cm.

Floraison :
Elle dure tout l’été de juillet parfois jusqu’en septembre. C’est une succession de fleurs aux pétales bleus et étamines jaunes qui rappellent, comme le feuillage, le tradescantia. Il n’y a rien de surprenant puisque les 2 plantes font partie de la même famille. Les fleurs ne durent qu’une journée mais se succèdent au point que la plante paraît toujours fleurie.
Commelina coelestis
Variétés voisines : ‘Alba’ floraison blanche. ‘Purpurea’ floraison lavande pourpre.

EXIGENCES DE CULTURE

Sol : fertile et impérativement bien drainé

Exposition : soleil (situation chaude et abritée)

Rusticité : faible. Si le sol est bien drainé, elle peut affronter les faibles gelées.

PLANTATION


Au printemps

ENTRETIEN AU FIL DES SAISONS

On peut étaler un paillis pour l’hiver dans les régions très tempérées ou enlever les plants avant les gelées et les conserver dans du terreau à peine humide pour éviter que les racines se dessèchent. Personnellement, je rabats la plante et je laisse faire la nature… Au printemps, je découvre des semis spontanés car je prends bien soin de laisser la plante monter à graines (elles sont assez grosses et noires), ce qui ne gêne en rien l’esthétique de la plante fleurie.

ENNEMIS

Limaces et escargots au printemps

MULTIPLICATION

Semis au printemps à 15 °C. Des semis spontanés lèvent au printemps.

ASSOCIATIONS ET UTILISATIONS

En bordure de massifs ensoleillés ou en rocaille.

NOTES PERSONNELLES

Commelina coelestis
Ai-je semé la 1ère fois des graines de Commelina ou acheté un plant (plus probable) ? Je ne m’en souviens plus, mais depuis une dizaine d’années, tous les printemps je retrouve des petits plants que je laisse pousser où les graines sont tombées l’année précédente. En fait, je les cultive comme les limnanthes ou la bourrache.
Seule condition impérative pour espérer la garder : bien repérer la forme des feuilles car à la levée il ne faut pas prendre les petits plants pour des mauvaises herbes !



LE PLUS : floraison bleue.
LE MOINS : disparaît à l’automne

Commelina coelestis

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic