Arrosoirs & sécateurs

Comment je fais du purin d’ortie.

Tout d’abord, deux idées fausses :
- le terme de purin est inapproprié : on devrait parler d’EXTRAIT VEGETAL obtenu par fermentation.
Nous garderons toutefois, par commodité, ce terme de purin.
- Les extraits végétaux ne sont pas des engrais, comme on le pense trop souvent, car ils ne nourrissent pas les plantes . Ce sont des stimulants.

Quels intérêts ?

- Stimule la croissance des plantes
- Renforce les défenses face aux maladies et parasites
- Lutte contre chlorose et carences minérales
- Répulsif pour insectes ( pucerons…)
- Activateur de compost

Pourquoi le faire soi-même ?

- Parce qu’il est gratuit. Pourquoi acheter dans le commerce des bidons de purin d’ortie, alors qu’il suffit de ramasser des orties et d’ajouter de l’eau ?
- Parce qu’avec plus d’orties et plus d’eau, on peut en fabriquer une quantité importante.
- facile à faire
- 100 % naturel

Comment le faire ?

- Récolter les orties (avec des gants !). Eviter les orties montées à graines !
Quelle quantité ? Je n’ai pas pour habitude de jardiner avec une balance et les dosages sont très approximatifs. Pour un bidon de 100 litres, je mets un panier plein d’orties.
- Utiliser un récipient en bois ou en plastique (pas en fer). Plus il est grand, plus le purin est facile à réaliser (moins sensible aux variations de température).

JPEG - 21.9 ko
le bidon
Il est en plastique
JPEG - 21.4 ko
Le panier d’orties

- Couvrir les orties avec l’eau. Utiliser de préférence de l’eau de pluie (il faut éviter le chlore et le calcaire). Je ne hache pas les orties car lorsqu’on voit ce qu’elles deviendront dans quelques semaines, je me demande vraiment quel est l’intérêt. Par contre, pour des purins faits à partir de plantes coriaces comme les fougères, hacher a un intérêt.
Il peut être intéressant de mettre les orties dans un filet (genre filet plastique sac de pommes de terre), mais ce n’est pas impératif. Ce filet permet d’obtenir un purin comprenant moins de résidus de feuilles.

JPEG - 20.3 ko
Couvrir le tonneau.
A moins que vous souhaitiez vous fâcher avec tout le voisinage, car l’odeur est franchement nauséabonde !


La durée de fermentation est fonction de la température. Elle dure entre 1 semaine et 1 mois. Il est préférable que celle-ci soit la plus courte possible. A 20°C, il faut compter 15 jours maximum.

JPEG - 37.9 ko
2 jours après des bulles remontent la fermentation est commencée.
Gare aux odeurs !


La fermentation est terminée lorsque la remontée de petites bulles s’achève.

JPEG - 33.7 ko
Les plantes... à table !


Quand la fermentation est terminée, il vaut mieux utiliser tout de suite le purin ou le stocker dans des bidons pour éviter la putréfaction qui le dénature.

Comment l’utiliser ?

Le purin ne doit pas être utilisé pur mais dilué. Il est préférable de trop diluer que pas assez.

- En pulvérisation (traitement foliaire)
DILUTION : 5 % (0,5 l de purin pour 10 l d’eau)
La filtration est impérative (on utilisera une passoire de cuisine... réservée à cet effet !)
- En arrosage
DILUTION : 10 à 20 % (1 l à 2 l de purin pour 10 l d’eau)

Quelques remarques :
- 2 passages à 5 % sont préférables à 1 seul à 10 %.
- Un traitement n’est efficace que si la plante ne souffre pas de sécheresse.
- Peut être utilisé au potager, verger et jardin d’ornement.
Ne laisse aucune trace, odeur et goût sur fruits ou légumes.
- Pour les cultures herbacées (légumes, fleurs, pelouse) on pourra agir tous les 15 jours et pour les cultures de plantes ligneuses (arbustes et arbres), on se contentera de 3 ou 4 passages, notamment lors du débourrement et de la floraison.
S’il vous reste du purin d’ortie, versez-le sur le compost. C’est un excellent activateur.
Mais, si vous êtes allergique à l’odeur (très spéciale !) du purin d’ortie vous pouvez toujours utiliser cette plante pour préparer des potages !

Petite anecdote : 100 l de purin peuvent donner jusqu’à 100 arrosoirs à vider ! Au bout du dixième je commence à fatiguer et les gestes se font brusques. En reposant un peu brutalement l’arrosoir, il m’est arrivé une fois de m’asperger de purin ! _ Direction immédiate au sous-sol... déshabillage intégral (j’ai bien dit intégral !)... et douche !

Alain, le 18 mai 2014

Comment je fais du purin d’ortie.

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic