Arrosoirs & sécateurs

Comment obtenir de belles floraisons ?

JPEG - 25.4 ko
L’hélianthus decapetalus aime le soleil
... comme l’évoque son nom. Inutile de souhaiter une belle floraison à l’ombre


Par une bonne connaissance des exigences des plantes

Beaucoup de vivaces ont une grande faculté à s’adapter à différentes expositions ou différents sols, mais certaines sont beaucoup plus exigeantes.
Si les géraniums vivaces sont très tolérants sur les conditions de culture, les érodiums exigent impérativement un sol sec, une exposition chaude et un sol pauvre : aucune floraison possible à l’ombre et risque de voir la plante mourir l’hiver en terrain humide et mal drainé.
En règle générale, les plantes de soleil fleuriront souvent moins abondamment à mi-ombre et pas du tout si l’ombre est trop épaisse.
De plus, donnez de l’air et de l’espace aux plantes : les plantes trop serrées s’étiolent, fleurissent moins généreusement. Ne pas hésiter à éclaircir.
En conséquence, avant de planter, il est indispensable de rechercher dans les revues, livres, catalogues et internet (si on ne les connaît pas) :
- les caractéristiques des plantes (taille, volume occupé…),
- les exigences de culture (exposition, distance de plantation, caractéristiques du sol...).
Une plante placée dans de mauvaises conditions de culture fleurira moins bien, mal ou pas du tout.

Par une bonne plantation

- ouvrir un trou suffisamment grand,
- amender la terre du trou par du terreau enrichi,
- griffer le chevelu qui tapisse extérieurement la motte, couper aux ciseaux toutes les radicelles qui dépassent,
- tremper quelques minutes la motte dans un récipient d’eau si elle est sèche,
- planter, tasser légèrement, griffer,
- arroser et mulcher.

JPEG - 17.6 ko
L’hémérocalle est une plante assez gourmande...
qui aime le terrain frais et fertile : mulchez avec du compost, cela lui fera le plus grand bien


Par un entretien régulier

- désherber et griffer régulièrement les massifs en surface : la terre doit impérativement rester meuble et aérée,
- traiter, si besoin, contre les maladies (oïdium…),
- diviser les touffes trop âgées,
- mulcher : c’est recouvrir la terre de matières organiques (compost “maison” au moins partiellement décomposé, fumier, tonte de gazon non traité aérée à la fourche pour obtenir du foin, feuilles mortes, goémon, déchets broyés de taille de haies…)

Mulcher est indispensable pour :
- fabriquer de l’humus,
- protéger les plantes de la sécheresse ou du gel,
- éviter que la terre se tasse,
- éviter les abus d’engrais (personnellement je n’utilise aucun engrais dans les massifs, mais certaines années il m’est arrivé de répandre en surface du fumier de cheval au coeur de l’hiver).

Malheureusement la durée de floraison est parfois tributaire des conditions climatiques et même un jardinier attentionné n’y peut pas grand-chose.

Comment obtenir de belles floraisons ?

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic