Arrosoirs & sécateurs

Conseils pour mettre les écorces en valeur

Quelques conseils pour les mettre en valeur ?



- Troncs uniques ou multi-troncs ?
Bien entendu, une cépée aura plus d’impact visuel qu’un tronc unique. On évitera toutefois les fausses cépées dans les petits jardins (par exemple plantation de trois Bouleaux à moins de 1 m de distance). Pour réaliser une vraie cépée, planter à l’automne un plant et couper fin février à une vingtaine de centimètres du sol. Il suffira ensuite de garder les plus belles branches.

- Dans le même ordre d’idées, on pourra aller jusqu’à réaliser des mini-forêts pour créer des tableaux d’écorces. Rien n’empêche de mélanger les essences. Planter assez serré ralentit évidemment leur croissance. Il est préférable de les planter tous ensemble, car un arbre planté plusieurs années après aurait du mal à s’installer.

- Dégager le bas des troncs en supprimant les branches quand elles sont jeunes pour éviter des cicatrices disgracieuses.

- Nettoyer certains troncs à écorces lisses, notamment les Prunus maackii et serrula ou les Bouleaux. Utiliser un jet d’eau assez puissant ou une brosse pas trop dure. On peut utiliser un peu de lessive Saint-Marc. Le but est de redonner de la brillance à l’écorce (Prunus serrula) ou enlever les mousses et algues vertes (troncs blancs des Bouleaux).

- Les écorces claires, vives et unies sont à regarder de loin. Les placer en point de mire à un endroit du jardin où elles feront attraction toute l’année.

- Les Érables "peau de serpent" et les écorces à motifs sont, au contraire, à regarder de près. Il suffira de les placer en bordures d’allées ou au bord d’une plate-bande.

JPEG - 7.7 ko
Le tronc blanc du Betula utilis
doit être nettoyé régulièrement. Son impact visuel est très fort : on peut l’utiliser en fond de jardin.

Comment les associer ?

Les troncs doivent à tout prix être dégagés et bien visibles. C’est d’une évidence ! En conséquence, au sol, les plantations doivent être basses et ne pas excéder une cinquantaine de centimètres (grand maximum). Il faut donc choisir :
- des couvre-sol bas de préférence de sous-bois et persistants : Waldsteinia ternata, Vinca (Pervenche), Pasychandra terminalis, Hedera (Lierre), Aegopodium podagraria, Epimedium, Ajuga, Bruyères d’été ou d’hiver etc. sans oublier les Hellébores orientalis !
Mais réaliser un tapis d’Ophiopogon nigrescens au pied de certains troncs (les Bouleaux blancs ou des Luma apiculata) doit être de toute beauté.
Pour compléter la scène, il suffira de planter des bulbes à floraison précoce (Crocus, Narcisse, Perce-neige, Cyclamen coum…)

JPEG - 20.9 ko
Carex elata ‘Aurea’
A mettre au pied d’écorces foncées.



- des graminées basses. Un tapis de Stipa tenuifolium fera très bien l’affaire mais il y en a bien d’autres. Il faudra jouer sur les couleurs : avec des troncs foncés (Betula nigra…) on choisira des graminées au feuillage très clair, jaune par exemple (Deschampsia flexuosa, Luzula sylvatica ‘Aurea’, Carex elata ‘Aurea’).
L’intérêt des graminées au pied des arbres est le contraste entre la légèreté et le mouvement des graminées et la rigidité des troncs.

JPEG - 21.8 ko
Nassela trichotoma

Il est très important de planter ces couvre-sol, sinon en même temps que les arbres, du moins dans les trois premières années après leur plantation. La concurrence des racines, surtout si elles sont superficielles (Bouleau…), serait fatale à l’installation des vivaces.

Alain
le 21 février 2009

Conseils pour mettre les écorces en valeur

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic