Arrosoirs & sécateurs

Correa backhouseana

FICHE D’IDENTITE

Son nom de Correa vient du nom de son découvreur : l’abbé botaniste portugais José Francisco Correia da Serra (1750-1823). Backhouseana vient du botaniste anglais James Backhouse (1794-1869).

Nom commun : Fuchsia d’Australie
Origine : Australie (Victoria, Tasmanie)
Famille : Rutacées
Caractéristiques :

JPEG - 7.8 ko
Le feuillage du Correa backouseana

Arbuste persistant au port étalé ne dépassant guère 1,20 m pour autant de large (mais s’il se plaît, il peut atteindre 1,50 m voire plus). Les feuilles sont arrondies (2 à 3 cm de long), vert foncé, brillantes sur le dessus mais feutrées au revers.



Floraison : Une bonne partie de l’hiver (souvent à partir de novembre), des fleurs tubulaires de 25 mm de long (solitaires ou par groupes de 2 ou 3) apparaissent. Elles sont vert-jaunâtre.

Espèces et variétés voisines :
Toutes ces espèces sont des arbustes persistants à réserver pour des régions tempérées (bord de mer notamment). La floraison a lieu de l’automne à l’hiver.
- Correa alba ’Rosea’ (ou C. alba’) : 1,20 m. température minimale -7°C. fleurs blanches étoilées.
-  C. ’Dusky Bells’ : 0,60 m x 1 m. Fleurs tubulées rouge carmin de l’automne à l’hiver.
- C. ’Ivory Bells’ : C. alba x C. backhouseana. 1,50 m x 2 m. Fleurs tubulées blanc ivoire.
- C. pulchella  : prostré (0,30 m) ou érigé (1 m). Fleurs tubulées rouges, roses, orange ou blanches.
- C. reflexa (syn. C. speciosa) : prostré (0,30 m) ou érigé (1,50 m). Fleurs tubulées ou campanulées vertes, rouges, roses ou blanches.

JPEG - 14.2 ko
Correa alba ’Rosea’

EXIGENCES DE CULTURE

Sol : S’adapte bien à tous les sols mais les préfère plutôt acides ou neutres, assez fertiles, frais mais bien drainés. Une fois installé, il tolère la sécheresse.
Exposition : Soleil (non violent), mi-ombre. C’est un arbuste de bord de mer qui supporte donc bien le vent et les embruns salés.
Rusticité : moyenne (c’est son point faible). N’apprécie pas les forts gels. Accepte des températures jusqu’à -5°C / -7°C. Dans les régions où la température peut descendre plus bas, il faut l’hiverner sous serre (arroser peu).

PLANTATION

A l’automne ou au printemps

ENTRETIEN AU FIL DES SAISONS

Pailler le sol pour protéger du gel l’hiver et pour garder le sol frais l’été.
Tailler après la floraison, donc en fin d’hiver

ENNEMIS

Très résistant.

MULTIPLICATION

Boutures herbacées en juin. Moyennement faciles à réussir : utiliser si possible des hormones d’enracinement.

ASSOCIATIONS ET UTILISATIONS

C’est un petit arbuste à mettre à l’avant des plates-bandes. Sa floraison hivernale impose de le planter avec des vivaces et des bulbes fleurissant à la même époque : des hellébores évidemment !

NOTES PERSONNELLES

C’est un arbuste qui m’a été donné par un pépiniériste. Je ne pouvais tout de même pas refuser mais j’étais assez perplexe quant à sa rusticité. Il semble toutefois être plus vigoureux et rustique que le Correa alba ’Rosea’ que j’ai aussi dans le jardin (ce derrnier a plus de mal à s’établir).
C. backhouseana est pour moi une heureuse surprise ne serait-ce que par sa floraison. Elle est hivernale donc à une période où le jardin ne déborde pas de fleurs. Elle est étonnamment longue : elle débute ici en Bretagne en novembre et se poursuit jusqu’au coeur de l’hiver. Enfin, ses fleurs vert-jaune contrastent bien avec le feuillage foncé : on ne peut pas ne pas les voir.
LE PLUS : floraison hivernale
LE MOINS : rusticité moyenne

Retour aux floraisons de Novembre - décembre

Correa backhouseana

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic