Arrosoirs & sécateurs

Corylus avellana ’Contorta’ (noisetier tortueux)

FICHE D’IDENTITE

Nom commun : Noisetier tortueux
Origine : Les noisetiers sont originaires d’Europe, Asie et Afrique du Nord.
Famille : Betulacées
Caractéristiques : Arbuste aux branches tortueuses très originales et aux feuilles enroulées sur elles-mêmes. Le feuillage vert est assez décevant car il a un aspect maladif (avis personnel). Sa taille est d’environ 3 m maximum. Sa croissance est beaucoup plus lente qu’un noisetier traditionnel.

Floraison : Des chatons jaunes apparaissent durant l’hiver avant le feuillage. Suivront des noisettes en septembre, malheureusement en très petite quantité.

Variétés voisines :
- ‘Red Majestic’ : feuillage pourpre
- ‘Twister’ : variété plus petite, idéale pour cultiver en pot sur une terrasse ou un balcon.

EXIGENCES DE CULTURE

Sol : de préférence fertile, restant frais et plutôt alcalin.
Exposition : Mi-ombre, mais accepte le soleil non brûlant et l’ombre.
Rusticité : Excellente

PLANTATION

De préférence à l’automne.

ENTRETIEN AU FIL DES SAISONS

- Pailler le sol (compost, broyat, cosse de sarrasin…) afin que le sol reste frais. C’est préférable.
- Il peut arriver parfois que des tiges droites et donc non tortueuses apparaissent. Il faut impérativement les supprimer au ras du sol.
- Un apport de chaux magnésienne est conseillé (une fois par an au printemps ou à l’automne).
- Taille : théoriquement on ne taille pas sauf pour supprimer les branches mortes ou inutiles.
Mais la TAILLE EN TRANSPARENCE est vivement conseillée. Elle consiste à supprimer sur les 3/4 de sa hauteur tout le feuillage et toutes les branches inutiles au ras du sol. Ne pas tailler le haut des branches (on taille au ras du sol ou pas du tout). Après la taille l’arbuste a toujours la même hauteur. On doit pouvoir voir au travers de l’arbuste.

JPEG - 112 ko
Avant la taille
JPEG - 112 ko
Après la taille en transparence.

ENNEMIS

Plante résistante aux maladies et ravageurs. On peut parfois constater la présence du balanin des noisettes (un coléoptère qui pond des œufs dans les noisettes). Mais l’intérêt principal de l’arbuste n’est pas la production de noisettes et de plus celle-ci est assez décevante

MULTIPLICATION

Principalement bouturage et surtout marcottage.

NOTES PERSONNELLES

J’ai dans le jardin depuis plus de 20 ans un noisetier tortueux planté au dessus du muret de la descente du garage. Sa place le met bien en valeur… trop car depuis sa plantation je le détestais quand il était recouvert de ses feuilles que je trouve laides et qui lui donnent un air maladif. Je ne l’appréciais que l’hiver !
Et puis j’ai visité en 2018 un jardin et j’ai découvert qu’il était possible de le tailler en transparence. Ce qui change tout ! Deux jours plus tard, il subissait cette taille et je l’aime… 12 mois sur 12. Peu de jardiniers font cette taille sur le noisetier tortueux et c’est un tort.

ASSOCIATIONS ET UTILISATIONS

Il faut le mettre en place et ne pas tarder à le tailler en transparence
- dans un massif d’arbustes à condition de le mettre en valeur (par exemple le placer à l’avant du massif). Il ne faut surtout pas le coincer au milieu d’arbustes.
- en isolé dans une plate-bande de vivaces ou sur une pelouse.
- dans un pot sur une terrasse ou un balcon.
L’important est de le mettre en valeur pour que l’on profite au maximum de ses branches tortueuses.
Il faudra absolument que son pied ne soit pas caché par des pantes trop hautes. On pourra ainsi le planter au milieu de vivaces basses et notamment d’hiver (hellébores, pulmonaires, Euphorbe amygdaloides var robbiae, petites fougères persistantes...) et bulbes (Ipheion uniflorum, perce-neige, crocus, narcisses…)
LE PLUS : troncs et branches
LE MOINS : les feuilles

Corylus avellana ’Contorta’ (noisetier tortueux)

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic