Arrosoirs & sécateurs

Création d’un petit bassin avec bâche

Tout d’abord, il s’agit de se poser les bonnes questions :

A quel endroit ?

Il sera l’attraction de votre jardin, il doit donc être vu de la pièce de la maison où vous vous tenez le plus souvent et d’où vous pourrez le contempler.
Il doit également recevoir le soleil quelques heures par jour pour le bon développement des plantes aquatiques.

Quelles dimensions, quelles formes ?

La dimension doit être déterminée suivant vos possibilités, non seulement pour des raisons de place, mais aussi pour des raisons pratiques concernant le futur entretien au centre du bassin depuis la berge sans être obligé de vous y plonger lorsqu’il fait frais.
La forme doit être simple (ronde, ovale, en forme de haricot) de façon à ce que le courant généré par une petite pompe submersible alimentant une petite cascade circule partout assurant ainsi une bonne oxygénation de l’eau.

Quel matériel utiliser ?


Prévoir du sable, un feutre épais et une bâche EPDM (de dimensions très nettement supérieures au diamètre + la profondeur du bassin pour pouvoir le rabattre en finition des berges), un niveau, des planches (ou tout autre chose pour vous aider à le mettre bien de niveau sur tout le pourtour, c’est le plus délicat), de quoi creuser et enfin de l’huile de coude et l’aide d’au moins une personne pour bien étirer la bâche.
Prévoir également de pratiquer une saignée à bonne profondeur dans votre jardin, jusqu’au bassin, pour une arrivée électrique protégée, ainsi qu’une pompe submersible adaptée au nombre de m3 d’eau, une petite cascade à faire ou à acheter toute faite.

Poissons or not poissons ???


C’est à vous de voir ! Ils ne sont pas indispensables mais ce sont eux qui apportent beaucoup de vie au bassin. Ils sont particulièrement esthétiques et attractifs et dévorent les larves de moustiques.
Avec des poissons, prévoir un filtre en plus, alimenté par la pompe, et qui se situera en surplomb du bassin, entre la pompe et la cascade.

Quelle profondeur ?


Le plus souhaitable est compris entre 60 et 80 cm sans poissons, avec un palier intermédiaire à 30 ou 40 cm pour des plantes variées avec une largeur minimum de la taille d’un pied d’homme. Les parois des paliers ne doivent pas être verticales, mais inclinées à 20 degrés pour la bonne tenue de la bâche.
Si vous désirez des poissons et que la grandeur de votre bassin le permet, une petite fosse de 1 m peut être envisagée afin qu’ils puissent se réfugier en cas d’attaque de hérons ou de gel.
Plus profond est inutile et dangereux.
Si vous avez de jeunes enfants, pensez à protéger l’accès de votre bassin ou différez votre projet.



La réalisation


Vous devrez tout d’abord délimiter l’emplacement et la forme de votre bassin à l’aide de piquets de bois et d’un cordeau. Ensuite vous creuserez en fonction de la profondeur déterminée et de vos paliers. Ne vous précipitez pas sur la pioche, creusez d’abord votre projet, ensuite, il sera trop tard ! Une fois déterminé votre contour, laissez mijoter quelque temps afin de pouvoir modifier votre projet.

Une fois le bassin creusé, ôtez toutes aspérités et pierres coupantes, étalez une couche de 5 cm de sable pour niveler le fond et les paliers. Par-dessus disposez votre feutre, puis votre bâche bien étirée. Maintenez les bords à l’aide de grosses pierres ou parpaings et remplissez d’eau progressivement en vous arrêtant à chaque palier pour rectifier les plis et re-étirer correctement la bâche.

Arrivé au bord supérieur, vérifiez que votre bassin est bien plan ; au besoin, rectifiez les hauteurs des berges. Si votre terrain est plat, prévoir un petit trop-plein pour l’évacuation des surplus d’eau de pluie. Si votre terrain est en pente, préférez l’implantation du bassin au plus haut, l’eau s’écoulera d’elle-même vers le bas du terrain qui pourra accueillir des plantes aimant l’humidité.

Laissez votre bassin en attente environ huit jours pour que la bâche ait le temps de prendre ses formes et soit bien tendue mais aussi que la terre des berges se soit bien tassée.
Au bout de ce temps, creusez une tranchée profonde d’au moins 30 à 40 cm à environ 20/30 cm du bord du bassin dans laquelle enterrez votre bâche en tassant bien la terre mélangée à de grosses pierres.

Ce pourtour pourra être planté de plantes tapissantes et/ou de galets et graviers pour cacher la bâche. Un pourtour maçonné dallé dont le rebord dépasse un peu la bâche est pratique et esthétique. On peut choisir de faire ce bord en pente douce recouvert de galets. Différentes techniques existent.

Prévoir également de cacher l’arrivée électrique de votre pompe par des plantations de bordure, et votre filtre par un décor de votre choix (arbustes à feuilles persistantes, paravent en bois, grillage ornée de plantes grimpantes…).

Evitez absolument de planter à proximité certains bambous, aulnes, saules pleureurs et autres arbres tout à fait capables de percer les plus solides matériaux, y compris le béton, pour accéder à l’eau de votre bassin !
Michelle Saint Guily

Création d’un petit bassin avec bâche

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Recevez la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic