Arrosoirs & sécateurs

Cultiver de la vigne de table dans le jardin

Peut-on cultiver de la vigne dans toutes les régions ?

Bien que dans l’imaginaire collectif, on associe très fréquemment la vigne aux merveilleux vignobles bordelais ou aux vendanges dans le sud de la France, il est important de savoir que la vigne peut être cultivée dans toutes les régions françaises, d’outre-mer et dans les pays frontaliers. En effet, dans chaque petit coin de France, il est très facile de trouver de magnifiques vignes dans un champ, un jardin ou sur un balcon. Il en est ainsi que ce soit dans le Pays Basque pourtant connu pour son climat humide, dans le Nord ou la Belgique connus pour leurs hivers froids, pas très loin des plages et leur terre sableuse, en montagne, ou même en plein centre ville comme la fameuse butte de Montmartre à Paris.

JPEG - 79.7 ko
Des vignobles en Alsace


La vigne étant un végétal très solide, elle n’aura aucun mal à s’adapter et se plaire dans sa nouvelle destination. Par contre, en fonction de votre position géographique et de vos conditions climatiques habituelles, vous serez limités en terme de choix de variétés. La vitesse de croissance dépend du lieu géographique. Certaines consignes sont également à prendre en compte :
- la vigne a besoin de soleil pour s’épanouir. Il faut donc opter pour un emplacement bien situé (de préférence sud ou sud-est), et éviter si possible de l’exposer trop au vent sans protection.
- Concernant le sol, il faut savoir que la vigne pourra s’adapter facilement à de nombreux types de sol sauf calcaires ou pauvres qui en général ne sont pas favorables au jardinage, et pour lesquels il vous faudra procéder à des apports ponctuels de terreau, engrais ou compost pour nourrir la terre et lui donner les éléments minéraux manquants (comme c’est souvent nécessaire pour l’entretien de votre jardin).

Combien de plants de vigne faut-il planter ?

Vous seul pouvez répondre à cette question. Sachez seulement que contrairement à des fruits tels que le kiwi, la vigne est auto-fertile. Elle peut donc s’autoféconder grâce au pollen de ses fleurs et n’a pas besoin d’un compagnon mâle ou femelle. Un seul pied peut donc être productif.

Toutefois, si vous et votre famille appréciez particulièrement le raisin, un seul pied sera sans doute insuffisant. Il faut également penser à varier les cépages en fonction de la période de maturité des raisins pour espacer les récoltes, et à varier les goûts et les couleurs pour profiter de différents fruits. Il en est de même pour les personnes désirant créer une pergola ou un ombrage avec de la vigne. En effet, plusieurs pieds sont nécessaires pour bénéficier de suffisamment de feuillage. Enfin, il faut savoir que c’est tout à fait possible de cultiver la vigne en pot mais, compte-tenu de la taille des racines limitées par le pot, la production sera plus faible, il faut donc adapter les quantités en conséquence.

Quels végétaux associer à la vigne ?

Dans votre jardin, il est possible d’associer la vigne à d’autres végétaux sans aucun problème. La robustesse d’un cep de vigne et sa facilité de taille et de culture, vous permet de l’installer dans votre jardin avec d’autres plantes et herbes aromatiques.
Mais il ne faut pas oublier que :
- la vigne a besoin de soleil pour bien croître. Elle ne pourra donc être associée qu’à des plantes (vivaces, arbustives ou fruitières) aimant le plein soleil.
- la vigne possède de grandes racines. Il est donc important qu’entre la vigne et les petits arbustes voisins, une distance d’au moins 1 mètre, voire 1m 50 est nécessaire pour éviter une concurrence racinaire. Attention toutefois à ce que les arbustes ne cachent pas le soleil pour la vigne. La compagnie des plantes vivaces est par contre très envisageable, surtout si elles ne sont pas trop envahissantes (Gaura, Perovskia, Rudbeckia...).

JPEG - 49.2 ko
Dans un jardin, parfois un seul plant de vigne suffit.
C’est beau... c’est bon... Pourquoi s’en priver ?

Pourquoi planter un rosier avec de la vigne ?

Vous l’avez peut-être déjà remarqué lors de visites dans les vignobles, nombreux sont les viticulteurs qui plantent un rosier dans leur vigne. Au-delà de l’aspect esthétique évident apporté par ses fleurs, le rosier à surtout une vocation de gardien dans un vignoble. En effet, il s’avère que les rosiers sont sensibles, comme la vigne, au mildiou. Néanmoins, les rosiers sont beaucoup plus fragiles que la vigne à cette maladie, ils seront donc attaqués en premier par cette maladie cryptogamique et montreront ainsi les premiers signes d’une infection sur leurs feuilles et leurs fleurs. Cette alerte permettra au vigneron de pouvoir anticiper les traitements sur sa vigne et gagner quelques jours précieux qui permettront ainsi d’éviter des dégâts considérables. Les rosiers sont également un bon repère visuel pour les vignerons en tracteur pour savoir quand tourner et changer de rangée. Dans votre jardin, la présence d’un rosier est donc un plus si vous n’avez pas opté pour des cépages de vigne résistants naturellement aux maladies.

A lire également : Quelles variétés de vigne de table choisir ?

Crédit photos (2ème et 3ème photo) : Gabriel Cabrol

Texte écrit par Laurent et Gabriel Cabrol, viticulteurs dans l’Hérault

18 Avenue de Belarga, 34230 Plaissan

https://viticabrol.fr/
contact : contact@viticabrol.fr

Cultiver de la vigne de table dans le jardin

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Recevez la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic