Arrosoirs & sécateurs

Culture des campanules

JPEG - 16.7 ko
Campanula linifolia

FICHE D’IDENTITE

Origine : fissures de rochers, éboulis, landes, prairies et sous-bois des zones tempérées de l’hémisphère nord.

Famille : Campanulacées

Caractéristiques : Certaines sont annuelles ou bisannuelles mais elles sont en général vivaces, et ce sont ces dernières qui nous intéressent ici. Les feuilles, parfois persistantes, dépendent pour leur forme de l’espèce ou de la variété : elles sont souvent dentées mais toujours alternes.
La hauteur est très variable : de 10 cm pour les variétés naines de rocailles, murets ou talus à 2 m pour les plantes de massifs.
Le port peut être en touffe compacte ou retombante ou dressé.

Floraison : Les fleurs à 5 pétales forment souvent des clochettes mais elles peuvent avoir des formes tubulées, en étoile ou en coupe. Elles sont groupées en panicules, en épis ou en bouquets.
Principalement bleues ou violettes, elles peuvent être roses ou blanches.

La floraison des campanules s’étale de la fin du printemps à la fin de l’été. Certaines sont remontantes.

Forme des fleurs

JPEG - 3.4 ko
en étoile
C. latiloba…
JPEG - 5.2 ko
tubulée
C. punctata...


JPEG - 3 ko
en coupe ou clochette
C. persicifolia…

EXIGENCES DE CULTURE

Rusticité : variable selon les espèces.
Mais nous ne parlerons ici que des espèces rustiques. (ainsi C. isophylla – Etoile de Bethléem- a été écartée).

Sol et Exposition :
En général, on considère les campanules comme des plantes de mi-ombre (où les couleurs sont plus vives qu’en plein soleil), de terrain assez riche, frais et bien drainé.
En fait les exigences sont variables selon les espèces. On classera les campanules en 2 groupes et pour chacun, un tableau résumera leurs préférences.

Campanules de rocaille et murets Campanules pour massifs
Elles aiment Les terrains secs et bien drainés

Plutôt le soleil

Les terres riches (apport régulier de compost), bien drainées et plutôt lourdes

Les terres restant fraîches l’été

La mi-ombre

Elles détestent Les terres lourdes

L’humidité hivernale

Les terrains secs et trop légers (sableux)

L’humidité hivernale

L’excès de soleil

PLANTATION

Au printemps mais de préférence à l’automne. Les distances de plantation dépendent de leur taille (on espacera plus des campanules de massifs que de rocailles) mais aussi de leur capacité à coloniser le terrain. Cela peut varier de 20 cm à plus de 50 cm.

Principalement pour les campanules à massifs, il est recommandé de mettre du compost bien décomposé dans le trou de plantation. De toute façon, il faudra pour celles-ci pailler le sol après la plantation avec du compost, de la cosse de sarrazin, de la fougère broyée etc.
Si le sol est trop lourd, ajouter du sable et de la matière organique.

ENTRETIEN AU FIL DES SAISONS

Tuteurer les grandes campanules notamment C. pyramidalis.

Rabattre les tiges après la floraison pour favoriser une éventuelle 2ème floraison. En supprimant les fleurs fanées, on évite d’épuiser la plante et d’être envahi de semis spontanés (C. latifolia, C. persicifolia…). Ceci est valable pour les petites campanules.

Pour les campanules de massifs, apporter du compost tous les 2 ans.
Pour éviter que certaines qui drageonnent ne deviennent trop envahissantes, trancher à la bêche : C. takesimana, C. pyramidalis, C. persicifolia…

ENNEMIS

- Escargots et limaces particulièrement au départ de la végétation (takesimana ‘Beautiful Truth’ en est souvent victime).

- Oïdium par temps frais et humide

- La sclérotiniose (feutrage blanc et corps noirs à la base des tiges qui se décolorent et se décomposent) sur C. médium ou C. pyramidalis
La rouille (pustules oranges) attaque surtout C. persicifolia, C. carpatica et C. lactiflora.

En terrain sec, les campanules de rocaille sont très résistantes aux maladies.
Taches foliaires sur C. persicifolia…
Toutefois, globalement, les campanules résistent bien aux maladies.

MULTIPLICATION

- Semis en terrine sous châssis froid au printemps ou à l’automne pour les espèces alpines.

- Division des touffes en mars-avril (C. de rocaille) ou en septembre-octobre (C. de massifs). C’est important pour les campanules de massifs pour qu’elles puissent vivre longtemps. Les campanules de rocaille s’en passent fort bien.

- Bouturage plutôt en avril-mai.

ESPECES ET VARIETES

Il est impossible de citer toutes les espèces et encore moins toutes les variétés de campanules.
Je n’ai donc retenu que celles que l’on peut cultiver sans trop de problèmes (C. raineri et C. zoysii ont été écartées) et celles que l’on peut trouver assez facilement en pépinière.
Pour cela je me suis inspiré du catalogue de la Pépinière ’Campanules’ de Nelly Guesnet à Coesmes (35)
Elles sont classées en plusieurs catégories (on peut les consulter aux pages correspondantes)
- Campanules de rocaille
- Campanules de massifs (hauteur moyenne)
- Campanules de massifs (plantes hautes)
- hybrides.

ASSOCIATIONS ET UTILISATIONS

Campanules de rocaille
Elles sont à placer en bordure de massifs, potées, jardinières, auges, anfractuosités des murs, dessus de murets, rocailles, talus, escaliers… bref, à tout endroit plutôt sec et bien drainé ou on pourra les admirer de près. Elles accompagneront Ceraiste, Arenaria montana, diascia, Dicentra, Erodium, Erigeron karvinskianus, petits geraniums vivaces (G. cinereum ‘Ballerina’, G. sanguineum…), Montia sibirica, Dianthus, Viola, Pratia etc)

JPEG - 22 ko
Campanula ’Sarastro’ et Salvia horminum


Campanules de massifs
Elles feront partie des plantes de mixed-border. Plus elles seront grandes, plus elles pourront être plantées en fond de massifs. Leur floraison estivale (surtout juin-juillet) les destine à accompagner les rosiers. Certaines peuvent être plantées au pied des arbustes.
A noter que les floraisons bleues ne posent pas de problèmes de mariages de couleurs. Elles s’associent aussi bien avec le jaune, le rose ou le blanc. Les floraisons blanches réveilleront les coins un peu plus ombragés.

JPEG - 15.9 ko
Campanula ’Kent Bell’ et Veronica spicata ’Alba’


Alain, le 20 octobre 2007

Culture des campanules

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic