Arrosoirs & sécateurs

Culture des clématites

On les dit capricieuses... en fait, elles savent ce qu’elles aiment... et ce qu’elles détestent.

Tout commence à la plantation

JPEG - 15.3 ko
’Proteus’

- De préférence d’octobre à mai.
- A l’achat, s’assurer de la bonne qualité de la plante (beaucoup de racines, le maximum de branches possible au printemps, tiges ligneuses en été et en automne).
Il est souhaitable, si la plante achetée est trop chétive, de la transplanter dans un conteneur plus grand et de la bichonner un an supplémentaire en pépinière avant de la planter en place définitive.
- Creuser une fosse de 40 x 40 cm et d’au moins 50 cm de profondeur.
- Pour assurer une floraison abondante, les clématites demandent un sol fertile, léger et surtout bien drainé.
Mélange terreux préconisé :

Terre végétale prélevée + terreau + sable de rivière


Y incorporer un peu d’engrais phospho-potassique (ex : engrais tomate) quelques poignées de terreau enrichi type « Or brun »

- Déposer (éventuellement en terre lourde) au fond du trou sur 10 cm des gravillons pour le drainage. Couvrir d’un feutre de jardin.

- Verser 20 cm de mélange terreux, retirer le tuteur de la base de la tige, DEPOSER LA MOTTE A L’HORIZONTALE (au moins 15 cm de tige doivent être enterrées horizontalement). Cette partie émettra des racines et des yeux (donc des tiges supplémentaires). Ceci aura pour effet de renforcer la vigueur de la plante et sa résistance au flétrissement.

- Combler le trou et arroser sans excès.

- La clématite a horreur des excès de sécheresse ou d’humidité. Le terrain doit rester constamment frais, aussi est-il indispensable de protéger le pied au ras du sol des ardeurs du soleil par une grosse tuile ou mieux par un arbuste bas (lavande, potentille…) ou une bonne couche d’écorces de pin (gros calibre)
Mais si elle est plantée entre des arbustes ou au milieu des vivaces (comme nous le verrons) le problème est tout de suite résolu.

- Il ne reste plus qu’à guider la plante sur le support en utilisant éventuellement le tuteur.

Entretien

JPEG - 12.7 ko
’Snow Queen’
JPEG - 19.6 ko
’Lawsoniana’

Chaque année, au départ de la végétation (après la taille de février), étendre au pied un fumier décomposé type « Or brun » ou 2 à 3 poignées de corne broyée. On pourra en cours de végétation épandre un engrais complet (pas trop d’azote). L’engrais tomate est excellent.
Une poignée de sulfate de potasse au printemps colore les fleurs.
En période sèche, évitez les grandes soifs avec des arrosages réguliers mais sans excès pour empêcher la maladie du flétrissement.
Il faut maintenir constamment le sol humide (paillage avec du fumier de cheval ou de vache…).

JPEG - 16.3 ko
integrifolia ’Durandii’




Attention aux attaques de limaces et escargots en particulier au printemps. Ces bestioles dévorent les jeunes pousses tendres qui sortent de terre mais elles peuvent aussi abîmer les fleurs (voir photos)

JPEG - 16 ko
Les escargots adorent les feuilles mais aussi les fleurs des clématites.

Maladie des clématites


Maladie mal connue due à un champignon (Ascochyta clematidiae) qui provoque le dessèchement brutal de la plante en général quand celle-ci est en pleine floraison (voir photo). Le champignon localisé sur la plante au niveau du sol fait des spores qui infectent le sol. Il attaque la clématite dès que celle-ci montre des signes de faiblesse (floraison, conditions de culture défavorables, blessures). L’attaque se fait dans la zone située entre 5 cm au dessus et 5 cm au dessous du niveau du sol. En bloquant les vaisseaux, la partie aérienne est détruite mais la partie souterraine redémarrera dans 90% des cas en particulier si on a bien pris le soin de coucher la tige à la plantation.

Actions préventives :
- Acheter des plantes de bonne qualité.
- Les cultiver dans de bonnes conditions :
- PAS D’EXCES DE SOLEIL AU PIED
- NI SURTOUT D’EXCES D’HUMIDITE

CHALEUR + HUMIDITE = MALADIE


Traiter à la plantation puis tous les ans avec un fongicide la partie aérienne mais surtout le sol autour du pied de la plante (renouveler le traitement 10 jours après). On peut, également, utiliser la bouillie bordelaise.

Préserver le pied de la clématite des blessures (attention au vent qui en chahutant le bas des tiges provoque des micro-coupures).

Que faire en cas d’attaque ?

- Ne pas arroser.
- Couper les branches atteintes en dessous de la nécrose, ce qui signifie très souvent quelques centimètres en dessous du niveau du sol.
- Enlever la terre (2 à 3 litres) autour du pied et la remplacer par du terreau sain.

Alain

JPEG - 19.9 ko
’Star of india’

Culture des clématites

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic