Arrosoirs & sécateurs

Culture des sauges (Salvia)

Des sauges rustiques.


JPEG - 7.4 ko
La Salvia microphylla (grahamii)
est facile à cultiver.


Plantation

Pour toutes les espèces, planter au printemps et en été, mais dans ce dernier cas, des arrosages réguliers sont nécessaires pendant 1 mois. Le trou de plantation fera 6 à 7 fois la taille de la motte ; la surface de la motte arrivera au niveau du sol. Une sauge plantée au printemps ou en été pousse très vite ; si au bout de 15 jours, la sauge n’a pas évolué, il faut lui changer de place.

Exposition : abritée et ensoleillée.

Sol : perméable, filtrant, drainant , à tendance calcaire.

A proscrire : sol argileux et acide

Comment reconnaître la nature d’un sol :
- Prendre une poignée de terre humide entre les mains et former un pâton
- Le pâton est difficile à former, le sol convient aux sauges.
- Le pâton est lisse et casse dès que vous le mettez en arc de cercle, drainez en ajoutant beaucoup de sable ou de terre légère au trou de plantation (h :60cm, largeur :150cm)
- Le pâton lisse forme un bel arc de cercle, la terre est argileuse ; cultivez les sauges en pots.
Si le sol est très argileux, inutile d’ajouter dans le trou de plantation du sable pour drainer le sol car le sable va jouer le rôle de drain : en effet, l’eau du sol va aller de l’endroit le plus concentré en eau au moins concentré, c’est le principe de l’osmose.

Amendements

- Pour un sol acide (ph inférieur à 7), apport de corne torréfiée au début de chaque printemps et automne.

- Au printemps, enrichir le sol de matière organique et d’un engrais riche en phosphore et potasse selon la variété de sauge. Pas d’azote sinon le feuillage se développera de trop au détriment de la floraison.

- Arrosage : la plupart des sauges supportent la sécheresse, cependant si le feuillage devient terne et pendant, votre sauge a soif !

Taille

IN-DIS-PEN-SA-BLE !!! sinon la plante s’épuise.

- Pour les espèces rustiques à longue floraison (printemps, été, automne) comme les arbustives, tailler fin mars à 20 cm du sol quand on voit la repousse, mieux vaut tard que tôt .

- Pour les espèces herbacées à rosettes basales, supprimer les hampes florales après la floraison .

- Pour les herbacées, rabattre au ras du sol en début de printemps .

- Pour toutes les sauges, pincer les tiges avant le début de la floraison pour les forcer à se ramifier.

Conseils d’achat

Acheter de préférence au printemps un jeune sujet ( pour les arbustives, en grattant l’écorce, on voit du bois vert). Eviter les plantes dégarnies à la base.
Attention : la plupart du temps, dans les pépinières généralistes et en jardinerie, la nomenclature est peu fiable et incomplète, ex : sauge, sauge bleue, sauge rouge …
Préférez les pépinières spécialisées (voir en bas de page).

CULTURE EN POT

La plupart des sauges arbustives rustiques, type mycrophylla et officinalis, donnent rapidement de jolies potées qui durent longtemps. L’idéal sera de faire la potée en mai.

- Choisir un grand pot (30 à 40 cm de diamètre),

- tapisser l’intérieur du pot (sauf le fond) de papier bulle pour protéger la plante du gel,

- drainer avec des graviers,

- remplir le pot d’un bon terreau +10 pour cent de terre de jardin +engrais à libération lente (ne pas tasser),

- y placer la sauge, le haut de la motte sera au niveau du terreau.

- Arroser modérément.

- Au bout de 2 mois, ajouter de temps en temps de l’engrais type engrais à tomate ou géranium à l’eau d’arrosage.

Dès la fin de l’automne, ne plus arroser, éviter les excès d’humidité, une motte sèche résistera mieux au gel, placer le pot au sud.
En cas de gel, emballer le pot dans plusieurs couches de papier bulle et si le froid est très vif, emmailloter le tout dans un voile d’hivernage.
Si le gel a desséché les feuilles, attendre le redémarrage de la végétation (apparition de petites feuilles à la base des tiges) pour tailler sévèrement.

MULTIPLICATION

1. – Le semis
Il concerne les espèces botaniques car les graines d’une variété hybride ne donneront pas la même plante que le pied-mère.
- récolter les graines bien sèches (noires et brillantes), elles doivent tomber seules.
- semer en janvier-février dans un endroit chaud à 20 degrés.
- préparer 5cm d’un mélange drainant, moitié terreau moitié sable, dans une caissette en polystyrène.
- faire un semis clair et recouvrir les graines de terreau ou de sable (épaisseur de la couche=celle de la graine)
- le semis sera toujours légèrement humide.
- la levée est plus ou moins rapide ; quand les 2 premières feuilles apparaissent, les mettre dehors à l’abri dans la journée, s’il ne fait pas froid. Le soir rentrer le semis.
- repiquer en godet dans un terreau drainant quand les plantules sont développées, et mettre en véranda pendant 1 mois environ.

2. – Le bouturage
Il convient aux sauges botaniques et hybrides puisqu’il permet d’obtenir une plante identique à la plante-mère.
Les S. microphylla se bouturent facilement ; en général, les sauges grises ou à tiges velues se bouturent plus difficilement.
- à partir de mai-juin, prélever des tiges terminales de 6 à 7cm dont le bois est vert, le tremper éventuellement dans de l’hormone de bouturage.
- garder 2 paires de feuilles réduites de moitié, supprimer le bouton floral s’il y en a un.
- les planter dans un petit récipient ( pot percé de petit suisse ou de yaourt ) contenant un mélange humide, mi-sable mi-terreau.
- placer les boutures dans un endroit abrité, chaud et à l’ombre, le substrat doit rester humide. L’enracinement est rapide : 3 semaines.
- rempoter dans un godet placé à l’abri du soleil.

3. - La division de touffes
Elle convient aux sauges ayant une souche tubéreuse (tubercules au niveau des racines), drageonnante, rhizomateuse, cespiteuse (sauge à grosse touffe).
- Au printemps, déterrer la motte et la couper, attention à ne pas couper les nouveaux départs.
- Repiquer après avoir réduit le feuillage.

ENNEMIS

Peu de maladies, peu de parasites pour les cultures en extérieur.

- L’oïdium apparaît en fin de saison, on voit alors de taches blanches sur la face supérieure des feuilles de Salvia officinalis, S.fructicosa…..Traiter éventuellement avec du soufre micronisé.

- Les acariens, visibles à la loupe sur la face inférieure de la feuille, font jaunir les feuilles et affaiblissent la plante ; traiter avec un produit contenant du dicopop ou bifenthrine ; la plupart des espèces y sont plus ou moins sensibles.
L’excès d’humidité reste le principal ennemi des sauges.

ASSOCIATIONS

- S. officinalis ‘Berggarten’ et/ou Stipa tenuifolia ou Carex comans ‘Bronze’ou testacea.
- S.uliginosa, Miscanthus sinensis, anthémis et capucine.
- En bordure d’un massif de rosiers blanc ou rose, planter des sauges officinales, en mélange ou pas. Des sauges type greggi, microphylla, jamensis donneront de la légèreté à ce massif.
- Dans un carré d’aromatiques, associer S. officinalis,Origanum, Rosmarinus ‘Prostatus’, Helichrysum italicum (odeur de curry), Hysope etc….
- Un duo sans souci : S. superba ‘Reine des Bleues’ et Geranium sanguineum ‘Album’.
- Pour un longue floraison : Gaura lindheimeri (de 5 à11), S.uliginosa (de 7 à 11), S. guaranatica ‘Blue Enigma’(de 8 à 11).
Pour une haie basse à entretien très réduit et fleurie de mai aux gelées, penser aux S. microphylla.
CONCLUSION
Plantes de culture aisée, les sauges ont encore une qualité : peu de mauvaises herbes poussent sous les sauges. En effet leurs racines sécrètent des substances empêchant la germination des graines tombées à leur pied.
A recommander à tout jardinier préférant le transat à la binette.

OU TROUVER DES SAUGES ?

En Bretagne :

- Collection de sauges botaniques, agréée CCVS, d’Alain Andrieux,
1 bis rue des Grinsailles, 22440 Ploufragan,
tel : 02 96 42 01 78.
Collection visible pour des groupes sur RV.
Sur 2500 mètres carrés, poussent quelques 4000 plants de sauges représentant plus de 250 espèces et variétés.

- Pépinière Fleurs et Senteurs
à Hennansal 22400,
ouvert sur rendez-vous
tel : 06 78 35 45 16 ;
www.fleursetsenteurs.com
Les plants de cette pépinière sont visibles dans le Morbihan aux journées des plantes à
- Auray (1er we d’octobre),
- Ploemeur (3ème we de septembre),
- Kervignac (1er we de novembre)
- et Quéven (3ème we de novembre).

- Pépinière de la Fontaine aux Saules (plantes rares)
22400 Andel ( près de Lamballe)
tel et fax : 02 96 31 34 62, port : 06 60 76 34 62
Pépinière présente à Kervignac (1er we de novembre).

- Armor Botanic
22800 Brandan
tel :22 96 74 81 39

- Le Clos d’Armoise
56450 Theix
tel 06 80 96 14 68
www.leclosdarmoise.com
Quelques variétés intéressantes.
Et ailleurs :

- Pépinière Les Senteurs du Quercy
Mas de Fraysse 46230 Escamps
(dans le Lot entre Lalbenque et Limoge en Quercy, sud de Cahors).
tel fixe : 05 65 21 01, port :06 33 79 99 32
site internet : www.iris-fleurs.fr

- Pépinière Poiroux
85340 Olonne sur mer,
tel :02 51 95 09 61

- Pépinière de La Foux
Les Crochets Vitrac 24200 Sarlat
tél. & fax 05 53 29 67 93 pepdelafoux@aol.com
BIBLIOGRAPHIE
- ’Le monde des Sauges’ de Cathy Bernabé, Edition du Rouergue.
- Articles de ’Jardins de France’ juin 2004
Marie-France Even - 17 novembre 2007

Culture des sauges (Salvia)

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Recevez la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic