Arrosoirs & sécateurs

Dahlia

FICHE D’IDENTITE

Origine : Mexique. Ce sont quatre espèces mexicaines (D. pinnata, D. coccinea, D. rosea et D. variabilis) qui sont à l’origine des Dahlias horticoles que l’on cultive actuellement.

Famille : Composées

Caractéristiques : Plante vivace à tubercule. Sa hauteur varie suivant l’espèce et la variété entre 20 cm et plus de 1,20 m. Les feuilles sont pennées à folioles ovales.

JPEG - 16.8 ko
‘Arabian Night’

Floraison : elle s’étale de juillet à fin septembre, parfois même jusqu’aux premières gelées.
Les formes des inflorescences sont très variées.
- à fleurs simples
- à fleurs de Nénuphar
- à collerette
- à fleur d’Anémone
- pompon
- boule
- semi-Cactus
- Cactus
- décoratif
- à fleurs d’Orchidée
- à fleurs de Pivoine

Les diamètres peuvent varier de 5 à 30 cm
La palette des couleurs est très importante : blanc, jaune, rouge, rose, pourpre... Certains ont des fleurs unicolores, d’autres de plusieurs tons.

JPEG - 25.1 ko
Un Dahlia semi-Cactus
JPEG - 8.5 ko
un dahlia pompon

Espèces et variétés
Il serait trop fastidieux, voire impossible de citer les variétés de Dahlias. Il y a environ 30 espèces et 20 000 cultivars ! Dans les jardineries, lors de la vente des tubercules, vers avril, c’est à chacun de faire son choix en fonction de la hauteur de la plante, de la forme des inflorescences, des coloris, bref de ses goûts.



EXIGENCES DE CULTURE

Sol : fertile, riche en humus et bien drainé.

Exposition : plein soleil à condition de bien arroser l’été. Accepte la mi-ombre mais déteste l’ombre.

Rusticité : les Dahlias sont des plantes gélives et détruites vers les –5°C.

PLANTATION


A l’achat, il faut bien choisir le tubercule : ni ridé, ni mou.
Mi-avril. Mais attendre si le temps reste froid et humide.
Ne pas planter au potager après des tomates.
Avant la plantation, désherber et enlever soigneusement Liseron et Chiendent.
Profondeur de plantation : 10 à 12 cm.
Distance entre les plants : elle est fonction de la hauteur. Des Dahlias qui doivent mesurer plus de 1 m seront plantés à 60 cm les uns des autres. Des Dahlias nains de 30 à 50 cm seront plantés à 30-40 cm les uns des autres. Des plantes trop serrées s’étiolent.
Mettre dans le trou de plantation du fumier complètement décomposé et de la poudre d’os (la corne torréfiée est excellente).
Une fois la plantation terminée, arroser copieusement en laissant constamment une cuvette.
Mettre de l’anti-limace.
Tous les Dahlias à grandes fleurs lourdes demandent à être tuteurés. Le tuteur (le fer à béton fait l’affaire) doit impérativement être mis en terre AVANT le tubercule pour ne pas le blesser. Il mesurera environ 20 à 30 cm de moins que la hauteur définitive du Dahlia.

ENTRETIEN AU FIL DES SAISONS


Attacher sans serrer les tiges au tuteur. Le faire régulièrement au fur et à mesure que la plante grandit.
Après la plantation, on pourra recouvrir la terre de compost mais attention à l’excès d’azote qui produit des feuilles au détriment des fleurs. Les plantes à tubercules réclament plutôt de la potasse.
C’est une plante gourmande en eau l’été, mais il faut arroser dans la cuvette au pied et ne pas mouiller le feuillage.
Supprimer les fleurs fanées (fallait-il vraiment le préciser ?)


deux gestes très importants

1° le pincement.


3 à 4 semaines après la plantation, pincer les pousses terminales pour stopper la croissance. La tige va alors se ramifier. Pincer à nouveau pour laisser deux rangées de feuilles et ainsi de suite.
Ne pas laisser monter à fleurs avant le 14 juillet.

Pour en savoir plus sur le pincement, voir la page qui lui est consacrée.

2° l’éboutonnage


Il consiste à supprimer
- les deux boutons floraux axillaires placés juste sous le bouton terminal
. On obtient ainsi des pédoncules plus longs intéressants pour la confection des bouquets mais aussi de plus belles fleurs.
- les bourgeons à bois placés à l’aisselle des feuilles des deux derniers étages.

Si vous vous absentez assez longtemps (trois semaines, un mois) en juillet-août, il faut retarder la floraison : il suffit de donner un bon coup de cisaille avant de partir !

JPEG - 12.3 ko
‘Pink Giraffe’

stockage des tubercules

Il ne faut pas laisser en terre, l’hiver, les tubercules. Ils risquent de souffrir du gel et de l’humidité (risque de pourriture si le terrain est trop humide). Mais de plus ils dégénèrent.
On déterre à la fourche-bêche le tubercule début novembre et on le met au sec dans un local sain, aéré et hors gel (5°C à 10°C est une bonne température).
Enlever la terre (ainsi que les vers et... les limaces).
Poudrer avec un fongicide.
Laisser 5 à 10 cm de tige. Retourner le tubercule pour éviter que l’eau reste dans la tige. Laisser ressuyer deux ou trois jours. Le stockage peut se faire dans le noir dans des caissettes remplies de tourbe ou de sable sec. Une cave hors gel est un endroit idéal pour le stockage.
En cas de pourriture, enlever les parties atteintes et faire un nouveau traitement fongicide.
Attention aux rongeurs pendant le stockage... eux aussi aiment les Dahlias !

ENNEMIS

Ravageurs :
- Limaces et escargots (principalement au printemps lorsque les jeunes pousses sortent de terre). Il faut agir très vite et préventivement (Ferramol, cendre, etc).
- Pucerons : ils agissent à toute période. Traiter en cas de forte infestation car les pucerons transmettent les viroses.
- Chenilles, perce-oreilles, punaises et araignées rouges.
- Rongeurs durant le stockage.

Maladies :
- Virus (plantes rabougries et naines, feuilles déformées et taches jaunâtres, petits entre-noeuds) : à jeter (pas au compost !).
- Oïdium : en fin de saison.
- Pourriture des tubercules.

MULTIPLICATION

Le semis ne donnant pas des plantes ayant une floraison identique à celle du pied-mère, les deux méthodes de multiplication les plus intéressantes sont la division et le bouturage.

Division du tubercule

C’est la méthode la plus simple.
Placer en mars les tubercules dans une caissette remplie de sable en laissant le collet dégagé. Maintenir le sable humide sans mouiller le collet.
Quand les bourgeons ont commencé à se développer, trancher dans le sens de la hauteur avec un couteau bien tranchant en laissant au moins un bourgeon entier sur chaque section.
Saupoudrer les blessures avec un fongicide.
On peut planter aussitôt mais il est souvent préférable de les planter dans du sable à l’abri du gel en attendant un temps plus clément.

Bouturage

En février, planter le tubercule - collet dégagé - dans un récipient (caissette à poissons par exemple) rempli d’un mélange composé de 1/3 sable + 1/3 terre de jardin + 1/3 tourbe.
Garder le mélange humide et mettre le récipient dans une pièce à 15-20°C (une cuisine convient très bien). A une température de 10°C (dans une serre par exemple), la croissance est trop lente.
Les yeux démarrent... Lorsque les pousses font 5 à 8 cm de long, prélever un œil avec talon et le replanter dans une autre caissette ou des godets avec le même mélange et la même température.
Le mélange ne doit jamais être sec.
Dès que les boutures ont fait deux étages de feuilles, on peut les sortir après les avoir rempotées dans des godets de 8 cm. Mais attention au choc thermique : il faut d’abord passer par le garage, un châssis ou une serre.
On pourra les planter ensuite à l’extérieur
Cette méthode est plus compliquée mais elle a l’avantage, à partir d’un très gros tubercule, de fournir jusqu’à vingt plants !!!

ASSOCIATIONS ET UTILISATIONS

Les Dahlias sont des plantes pour massifs. On les associera aux arbustes, vivaces et autres annuelles. Attention toutefois aux mélanges de couleurs. De plus, il vaut mieux éviter les concentrations de Dahlias car cela peut vite devenir agressif. Le Gaura lindheimeri est une excellente vivace qui accompagne heureusement les Dahlias.
Les Dahlias sont d’excellentes fleurs à couper. On peut très bien réserver un coin du potager pour cultiver des Dahlias dans le seul but d’obtenir des fleurs à couper.
Les plus petits (Dahlia Topmix de 20 à 30 cm) peuvent être utilisés dans des jardinières à condition que celles-ci soient assez profondes (30 cm de terre).

JPEG - 39.8 ko
Une haie de Dahlias.



JPEG - 37.7 ko
Des Dahlias en mélange



JPEG - 39.1 ko
Dahlias et Agapanthes
JPEG - 37 ko
Dahlias et Cosmos



JPEG - 39 ko
Dahlias et graminée.
JPEG - 40.9 ko
Dahlias et Rudbeckias


NOTES PERSONNELLES

Les Dahlias ne font pas partie de mes plantes préférées. Je leur reproche souvent un manque de raffinement mais certaines formes de fleurs (pompon par exemple) ne manquent pas d’intérêt. De plus, je reconnais que c’est une excellente fleur à couper. J’ai presque envie d’écrire que c’est au potager que je préfère les Dahlias... presque... mais il est vrai que moi et le potager...

LE PLUS : excellente fleur à couper
LE MOINS : couleurs souvent agressives.

Retour aux floraisons de juillet-août

JPEG - 35.4 ko
Une plate-bande de Dahlias

Merci à Coat-29 pour ses photos de Dahlias dans son jardin.

Dahlia

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic