Arrosoirs & sécateurs

Décembre 07

Samedi 1er

2 des 6 clématites commandées chez Fabrice sont arrivées. Pas le temps de les planter aujourd’hui. Ce sera pour demain si la tempête annoncée n’est pas trop violente...

Dimanche 2

La tempête... pluie et vent... çà souffle ! d’après ce que j’ai pu voir derrière les carreaux, la journée jardinage (plantation des clématites remises à demain... théoriquement !) s’est transformée en journée bricolage.

Lundi 3

La tempête est passée. Quelques branches mortes tombées par terre... ce qui n’est pas plus mal (çà nettoie !)

Les clématites de Fabrice sont arrivées (en tout 42 à distribuer mais 6 resteront ici). Après 3 tours de jardin c’est à dire une bonne 1/2 heure, les emplacements sont trouvés... s’il n’y a pas des modifications d’ici là !

Bien que manquant de temps, j’arrive à en planter une : C. viticella ’Aotearoa’. J’aime bien les viticella. Elles sont trop peu connues. Celle-ci a un coloris foncé. Elle poussera entre une Ceanothe et un leycesteria. Devant elle, il me faudra planter un arbuste pour "meubler" le coin.

Mardi 4

Les 5 autres sont plantées :

- ’Love Child’ à petites fleurs jaunes poussera dans des feuillages d’Olearia virgata et d’Olearia macrodonta major.

- ’Morning Star’ à grandes fleurs rose pâle au pied d’un cognassier (le cognassier fruit) et pourra s’étaler sur un Abelia.

- ’Hendryetta’. C’est une semi-herbacée à petites clochettes roses pendantes. Elle est coincée entre deux rosiers arbustes (’Bonica’ et ’Pénélope’) et une Euphorbe characias.

- ’I am Red Robin’. à toutes petites fleurs rouges en forme d’urne apparemment. Elle pourra grimper dans un Parrotia et un Stranvesia Davidiana ’Palette’.

- ’Brunette’. La seule que je connaissais ! Pour la bonne raison qu’un plant avait déjà été planté dans un rosier ’Félicia’... mais elle a disparu... bêtement. Je la plante cette fois-ci dans un rosier grimpant rose en bordure de pelouse. Il sera plus facile de l’admirer, car elle est vraiment superbe.

En tout cas, les plants étaient de bonne qualité. Mais Fabrice arrête son activité... quel gâchis !

Pour terminer je fais un peu de broyage (des tailles de la semaine dernière).
Ah, j’oubliais... je fabrique 6 étiquettes en ardoise pour les 6 petites nouvelles. Sauf erreur de ma part, j’en suis à 120 !!! (1 pour 10 m²). Bien entendu, un jour vous les verrez sur le site.

Mercredi 5

Un peu de nettoyage... j’ai bientôt terminé. Suppression d’un Prostanthera cunneata. Il dépérissait depuis 2 ans (les branches les unes après les autres noircissaient) sans doute à cause d’un terrain trop humide. Il n’avait plus de racines. Dommage car j’aimais bien me frotter les mains dans son feuillage à odeur de camphre. Je cherche des endroits pour replanter des rosiers mal placés. Voila une place toute trouvée.

La clématite ’My Angel’ est taillée comme ’Golden Tiara’ : de 2 m à moins d’un mètre. C’est plutôt pour des raisons d’esthétique, car à cette époque elles ressemblent plutôt à des fagots de bois mort. Pour la taille, on verra plus tard.

Jeudi 6

Temps pourri... un temps à rester près d’un feu de cheminée.

Vendredi 7

Du nettoyage... j’ai pratiquement terminé. Il va bientôt falloir penser à réaménager les plates-bandes.

C’est la période la moins intéressante de l’année... et pourtant...

JPEG - 17 ko
Le jasmin d’hiver
(Jasminum nudiflorum) est en fleurs


JPEG - 20.6 ko
les narcisses pointent leur nez.


Quant aux oiseaux, ils ne se laissent pas mourir de faim ! un grand seau de graines de tournesol par semaine... (photo prise de la fenêtre de la cuisine)

Mercredi 12

Retour après 4 jours d’absence. Coup d’oeil rapide au jardin (un peu frigorifié d’ailleurs). Bigre, la poule est en liberté ! Grosse inquiétude... Mais le poulailler est intact, sinon que la porte de l’enclos est... fermée. Ce qui signifie que samedi soir, j’ai fermé le poulailler alors que la poule était dans le jardin ! Bon, elle se porte bien, c’est l’essentiel. Y’en a qui ont Médor pour garder la maison. Ici c’est Rosalie !

Comme la météo dans les jours qui viennent ne prévoit pas de pluie mais du froid et un temps sec, j’en profite pour pulvériser de la solution bordelaise (hydroxyde de cuivre) sur le feuillage des hellébores (j’aurais pu mettre de la bouillie bordelaise c’est à dire du sulfate de cuivre). Le but est d’éviter les taches foliaires... ou plutôt de les limiter car des feuilles, comme souvent à cette époque, sont déjà abîmées. Je ferai un autre traitement avant la fin du mois c’est à dire avant la formation des fleurs et je couperai les vieilles feuilles. A noter que des fleurs sont déjà en formation. J’ai l’impression qu’elles sont en avance, mais un bon coup de froid pourrait bien stopper la pousse.

Jeudi 13

Nom d’un chien, le jardin est gelé, et bien gelé. Impossible de faire quoi que ce soit le matin. Je ne résiste pas à l’envie de prendre des photos car un jardin sous le gel est toujours très beau surtout quand on regarde de près... Un autre regard.

En plus des graines de tournesol et des boules de graisse, les oiseaux ont droit à de la margarine dans un pot de terre renversé et suspendu à une branche du bouleau et dans des trous fait dans un rondin. Si vous voulez vous faire des mangeoires à margarine, faites un tour sur le site.

Pour changer un peu, j’ai voulu mettre dans une coque de noix de coco des graines de tournesol dans du saindoux. Non seulement le saindoux est beaucoup plus cher que la margarine, mais en plus, la noix de coco étant sans doute percée, j’ai retrouvé le saindoux liquide au fond de l’évier ! Et on voudrait que je me mette à la cuisine ! Bon, on en restera à la margarine !!!

Le soleil est bien là l’après-midi mais à certains endroits le sol ne dégèle pas. Je jardine malgré tout une petite heure (avec une petite laine tout de même !), mais c’est suffisant pour TERMINER LE NETTOYAGE.

Et maintenant je vais, quand les conditions climatiques s’y prêteront à nouveau, réaménager certaines plates-bandes. Coin par coin en tenant compte de toutes les plantes à déplacer, des nouvelles achetées et mises en attente, des futures qui seront achetées bientôt etc.

Il se pourrait bien que demain matin il ne fasse pas bien chaud !

Vendredi 14

Givre sur Euphorbe robbiae

Contrairement à ce que pensent certaines mauvaises langues, il ne fait pas que pleuvoir en Bretagne : parfois il gèle ! et aujourd’hui c’était bien blanc. Impossible de faire quoi que ce soit. Et ce n’est pas fini. Il va falloir que je profite de ces quelques jours pour jardiner avec un... crayon et une feuille de papier. Je veux dire, commencer à réfléchir aux premiers réaménagements. Où replanter les rosiers mal placés ? Où planter l’arbre de Léonie ? (elle va bientôt avoir 19 mois... un bon âge pour commencer à jardiner !). Au fait, il faudrait d’abord savoir quel arbre ? et où le mettre ? Quelques bonnes journées de gel m’aideront à trouver les réponses... si mes neurones ne prennent pas un coup de froid !

Samedi 15


Pas de gel mais un temps gris et glacial... Hors de question de jardiner (je tiens à ma peau !). De toute façon, il n’est pas conseillé de faire des plantations en ce moment... on attendra des jours meilleurs.

Juste un petit peu de bricolage. La porte bleue en bout de l’allée d’helxine est plus intéressante ouverte (une invitation à aller voir ce qui se passe derrière) que fermée. Mais avec le vent, si elle est ouverte, elle ballote sans arrêt au risque de s’abîmer. Elle restera donc entrouverte mais les battants sont tenus au sol par de discrètes tiges de fer.

Lundi 17

Chômage technique... Qu’est-ce que vous voulez que je vous raconte ? Il fait un froid (presque sibérien)... la terre est gelée. Il n’y a plus qu’à attendre que çà se passe... au coin d’un feu de cheminée ou en créant de nouvelles pages pour le site !

Mercredi 19

Non, je ne reviens pas de croisière en Sibérie... je n’étais pas parti pour un reportage photos au pôle nord. Ces photos ont bien été prises dans le jardin... en Bretagne sud ! C’est assez inhabituel en décembre où le temps est plutôt pluvieux. Il faut attendre janvier ou février pour avoir de tels gels. Inutile de dire qu’en ce moment on ne peut pas y travailler.


On peut faire des petits tours (rapides) dans le jardin pour repérer les futurs travaux. Mais on a aussi parfois quelques surprises désagréables. Notamment cette branche d’un pommier en espalier. La crevasse est profonde. Quelle est son origine ? Bref, c’est inquiétant d’autant plus que cet arbre avait déjà souffert. Je vais essayer de savoir ce que je dois faire...

Jeudi 20

C’est toujours gelé !!!

Mais dans ce monde de froidure, il y a quelques espoirs de jours plus cléments : le premier pied d’hellébore en fleur. Discret mais sympa.
Excusez-moi, mais je retourne sous la couette !

Vendredi 21


Le pommier a bien été victime du gel (mon "réseau de renseignements" a fonctionné. Merci Maryvonne !). Il est intervenu très tôt (le gel !) ce qui explique les dégâts. Il n’y a rien à faire, sinon de laisser faire la nature. Le seul problème serait l’excès d’humidité dans les semaines à venir. Il va falloir essayer de protéger la crevasse de la pluie. J’ai lu dans "Mon Jardin Ma Maison" de janvier, qu’on pouvait fabriquer un "toit" protecteur en zinc. A voir. L’ennui c’est qu’il s’agit d’une des 3 branches d’un espalier (double U). J’ai bien dit 3 branches... car il en manque déjà une pour cause de chancre !!!

Mais çà y est... C’EST LE DEGEL !!! Ouf !

Je commençais à sentir le renfermé : donc une bonne heure et demie de jardinage. Rien de bien extraordinaire sinon un peu de nettoyage.

Samedi 22


C’est l’hiver... bof, on n’a jamais été aussi proche du printemps...
_

C’est ma dernière rubrique de l’année mais je continuerai en 2008 (j’y ai pris goût !). Passez de bonnes fêtes... sans excès pour que je vous retrouve en bonne forme. Le jardin nous attend dès janvier.

Décembre 07

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic