Arrosoirs & sécateurs

Des clématites hybrides à grandes fleurs

Cliquez sur le bouton (situé en haut de page à droite du titre) pour voir un diaporama plein écran.

Elles fleurissent en été. On les taille sévèrement en février.
En les taillant à nouveau après la floraison de début d’été, on favorise une 2ème floraison en septembre (variétés remontantes).
Quelques descriptifs

Clematis ’Hagley hybrid’
Elle fleurit en mai-juin puis en septembre. Les tépales allongés et pointus sont d’un rose pur qui sont bien mis en valeur à mi-ombre (au soleil, elle a tendance à se décolorer). Diamètre 12 à 15 cm. Les étamines pourpre lui donnent une certaine élégance facilement reconnaissable.
Facile à trouver dans les jardineries.
Une clématite pour démarrer une collection.
Hauteur 3 m


Clematis ’Dawn’
Est en fleurs dès le 1er mai et la floraison dure un bon mois. Remontée en septembre.
Blanc-rosé (aspect nacré étonnant), anthères rougeâtres.
A placer à mi-ombre.
2 m.


Clematis ’Perle d’Azur’
3 - 4 m.
Dans mon jardin, est en fleurs à la même période que la précédente, c’est à dire fin avril, début mai. On la donne pour très florifère de juin à septembre. C’est possible mais dans mon jardin où elle est très vigoureuse (un peu trop car elle aurait tendance à étouffer un rosier grimpant palissé), elle s’obstine à ne fleurir qu’en mai. Etant exposée au sud-ouest dans un endroit chaud, elle fleurit assez tôt. Quelques fleurs par la suite... mais très peu.
Les tépales bleus ont souvent une nervure centrale verte.
Par contre, elle fait beaucoup de feuillage. J’ai envie de la raser à 50 cm après sa floraison de mai pour la forcer à refleurir... à suivre.


Clematis ’ Lawsoniana’
Très grandes fleurs (25 cm) lavande
Fleurit par vagues de juin à septembre


Clematis ’The Président’
Fleurs bleu foncé dès le mois de mai et refleurit régulièrement en été. 3 m.
A choisir en priorité.


Clematis ’Rouge Cardinal’
Une des plus belles rouge (cramoisi velouté).
Floraison à partir de la mi-mai.
3 m


Clematis ’Henryi’
Une blanche superbe (une de mes préférées). Belles étamines brunes qui contrastent avec les tépales blanc pur. Belle floraison en mai-juin, puis remontée en septembre.
Et elle a le bon goût de se bouturer facilement (ce qui n’est pas le cas des clématites à grandes fleurs)
Je la préfère à ’Mme Le Coultre’ qui a des étamines un peu pâles... mais c’est affaire de goût !


Clematis ’Mme Le Coultre’ (Syn : ’Marie Boisselot’)
La plus connue des blanches grâce à sa forte végétation et sa bonne floraison à partir de juin. Etamines jaunâtres.
A mi-ombre, sa floraison est spectaculaire.


Clematis ’Gladys Picard’
Une autre blanche très intéressante. Grandes fleurs de 15 cm de diamètre. Anthères crème. Floraison abondante en juin. Remontée en septembre.
Accepte bien la mi-ombre
3m.


Clematis ’Jackmanii’
C’est la 1ère à acheter.
C’est aussi l’une des plus connues car sa floraison violette en juin-juillet puis septembre est spectaculaire.
Aime bien une taille très courte à 40 cm en fin d’hiver.

Ces photos ont été prises en septembre 2003 après avoir été taillée aussitôt après la floraison de juillet à 40 cm !

Il existe une variété blanche, ’Jackmanii Alba’, moins connue, mais très intéressante. Elle est moins florifère que ’Jackmanii’ type mais sa culture est facile et elle se plait à mi-ombre. Ses fleurs de début d’été sont semi-doubles et simples à l’automne. 3 m.


Clematis ’Syrena’
Une nouvelle variété. Elle est rouge pourpré.
En fleurs en juin. Refleurit en septembre.
3 m.


Clematis ’Multiblue’
C’est une mutation de ’The President’. Bleu marine, elle est facile à reconnaître par ses nombreuses étamines pétaloïdes formant un petit chou central. De plus elle est double.
Très bonne tenue en fleur coupée.


Clematis ’Gipsy Queen’
Pourpre violet foncé : un coloris exceptionnel à mettre en valeur dans un rosier rose.
Très florifère. Floraison d’été.
4 m.


Clematis ’Ville de Lyon’
Une des clématites les plus connues.
Les fleurs arrondies sont rouge vif, plus clair à l’intérieur.
3 à 4 m.


Clematis ’Violet Charm’
Elle est d’un bleu-violet pâle très joli qui se marie très bien aux coloris des roses.
Bonne pour la fleur à couper.


Clematis ’Victoria’
Mauve avec une médiane rosée.
Superbe avec un rosier rose (voir photo).
Floraison abondante en juillet.
3 m.


Clématis ’Huldine’
Très vigoureuse (5 à 6 m), ses fleurs, tournées vers le ciel, blanc perle ont au revers des barres violacées. Elle est aussi belle vue de dessus que de dessous. Elle est facilement reconnaissable.
Se prête particulièrement bien à la fleur coupée.
Si on la taille sévèrement dans l’été après la 1ère floraison, elle refleurit bien à l’automne. Superbe au soleil. Floraison abondante.
A choisir en priorité.


Clematis ’Comtesse de Bouchaud’
Vous cherchez une clématite, facile à trouver, facile de culture, et très florifère ? c’est ’Comtesse de Bouchaud’ qu’il vous faut.
Les fleurs rondes aux bords froissés (diamètre 12 cm) sont rose-mauve. Très longue floraison intéressante avec des rosiers grimpants ou arbustifs à floraison blanche ou rose.
Soleil ou mi-ombre.
3 m


Clematis ’Blue Angel’
Des fleurs, de grandeur moyenne, bleu lavande avec un coeur jaune verdâtre. Les bords des tépales sont gaufrés. Coloris subtil qui se marie bien avec des roses blanches ou roses.
Soleil ou mi-ombre.
4 m.


Clematis ’Ken Donson’
Une obtention anglaise datant de 1976.
Grandes fleurs (18 cm de diamètre) aux tépales bleu et aux étamines jaunes.
Intéressante pour la fleur coupée. Fruits plumeux décoratifs.
Hauteur 3 m.


Clematis ’Bagatelle’ (syn. Dorothy walton)
Cultivar créé en France en 1930. En juin-juillet puis septembre, des fleurs très élégantes de 12 à 15 cm de large, aux tépales pointus rose mauve (les bords et la ligne médiane sont plus foncés). Anthères couleur café. Variété vigoureuse (2,5O m) et très florifère. _ Toute exposition mais plus particulièrement la mi-ombre.
Bonne tenue en vase.
Intéressante avec des feuillages pourpres.


Clematis ’Alabast’
Grandes fleurs de 15 à 18 cm, bien rondes blanc-crème avec nervures centrales verdâtres. Les étamines sont jaunes. Beau feuillage glauque. Floraison mai-juin et fin d’été.
Hauteur 3 m.
Accepte l’exposition nord. A faire grimper dans un arbuste à feuillage vert foncé.
Je possède cette clématite depuis le printemps 2004 : elle me semble vigoureuse et florifère.


Clematis ’Proteus’
Vieux cultivar produit en Angleterre en 1876.
Des fleurs rose lilas de diamètre 12 à 15 cm aux tépales centraux un peu plus clairs.
Floraison superbe et délicate double en mai-juin et simple à l’automne.
Parfois délicate à l’installation mais robuste ensuite. Ne demande pas de taille.
A planter plutôt à mi-ombre (Est ou Ouest).
Bonne fleur à couper.
Hauteur 3 m


Clematis ’Asao’
Cultivar japonais datant de 1980.
Des fleurs aux tépales pointus rose tendre veiné de rose carmin. Les bords sont plus foncés. Anthères jaunes. Floraison en début puis en fin d’été. Feuillage bronze au printemps.
Variété intéressante à mi-ombre dans un arbuste à feuillage pourpre (Cotinus ’Royal Purple’...).
Culture possible en gros pot.
Hauteur 3 m.


Clematis ’Ramona’
Un excellent cultivar datant de 1888.
Des fleurs à 6 tépales bleu lavande et anthères pourpres.
1ère floraison abondante en juin, bonne remontée en septembre.
Variété saine et vigoureuse (5 m) qui fleurit mieux au soleil.
Une excellente variété à choisir pour démarrer une collection.


Clematis ’Patricia Ann Fretwell’
Un cultivar assez difficile à trouver en jardinerie... et dans les livres.
La plante ne dépasse pas les 2,50 mètres.
Fleurs doubles (des petits choux) rose. Les tépales internes sont rose pâle et les tépales externes rose rougeâtres.
Floraison double en mai-juin, simple (c’est souvent le cas) en septembre.
Soleil ou mi-ombre.


Clematis ’Emilia Plater’
Hauteur 4 à 5 m. Des fleurs bleu mauve de diamètre 8 à 10 cm de juin à septembre.
Soleil ou mi-ombre.
Une clématite vigoureuse et florifère.


Clematis ’Artic Queen’
Une variété récente (1994) créée par Evison et Poulsen
Une vraie double blanche (diamètre 12 à 15 cm) à anthères jaunes ne dépassant pas les 2 m.
Résiste bien à le sécheresse. Pour soleil et mi-ombre.
Beaux plumets décoratifs.
Parfum léger.
Tailler une branche sur 2 à 50 cm en février-mars.
Très longue floraison jusqu’en automne
L’une des meilleurs clématites doubles.


Clematis ’Général Sikorsky’
Une clématite obtenue en Pologne très vigoureuse (végétation compacte) et très florifère.
Tépales bleu teintés de rouge, anthères jaunes (diamètre 15 à 18 cm).
Floraison de juin à septembre (la remontée d’automne est intéressante.
Soleil ou mi-ombre.
3 m.
Une excellente variété pour débutants.


Clematis ’Warszwaska Nike’
Syn : ’Warsaw Nike’, ’Victoire de Varsovie’
Encore une clématite provenant de Pologne.
Elle est vigoureuse (3 m et plus) et sa floraison est abondante en été. Fin d’été, elle refleurit sur les nouvelles pousses.
Tépales violet-pourpre et anthères jaunes (diamètre 10 à 12 cm).
Soleil.
A tailler peu.


Clematis ’Prince Charles’
Variété très florifère pour le soleil mais son coloris lumineux est bien mis en valeur à la mi-ombre.
Tépales bleu ciel, variable selon la luminosité (elle fait penser à ’Perle d’Azur’ mais elle est plus compacte). Les fleurs sont inclinées vers le bas.
2 à 3 m.
Floraison de juin à septembre.
Une variété recommandable qui n’a qu’un petit défaut : elle est parfois sensible à l’oïdium.


Clematis ’Carnaby’
Une variété venant des USA très florifère en mai-juin qui aime la mi-ombre.
Tépales roses avec une médiane plus foncée (elle rappelle ’Nelly Moser’). Diamètre 12 à 15 cm.
Hauteur 3 m.


Clematis ’Gillian Blades’
C’est un semis de ’Lasurstern’ à planter à mi-ombre.
Tépales pointus blancs avec des reflets bleutés, anthères blanc crème. Elle est reconnaissable à ses tépales ondulés. Diamètre 10 à 15 cm.
Une variété vigoureuse mais compacte (3 m).
Floraison en mai-juin puis septembre.


Clematis ’Joséphine’
Une nouvelle introduction (1998) de Evison et Poulsen découverte en Angleterre à planter au soleil où elle est plus belle.
Les fleurs doubles rose-mauve s’ouvrent lentement (une photo à l’ouverture et une à maturité) pour former un gros pompon. Floraison très longue en été.


Clematis ’Crystal Fountain’
Des fleurs doubles bleu ciel avec un coeur à grandes étamines (diamètre 12 à 15 cm). Floraison de début et fin d’été.
Pour soleil et mi-ombre.
2 à 3 m.


Clematis ’Jean Paul II’
Une création... polonaise.
Des tépales imbriqués blanc rosé (diamètre 15 cm). Floraison de juillet à septembre. 5 m.
A placer plutôt à mi-ombre car au soleil les fleurs pâlissent très vite.
Demande beaucoup d’eau.


Clematis ’Piilu’
Fleurs assez petites (diamètre 8 à 12 cm). Tépales roses avec une médiane plus foncée. Les fleurs sont doubles en début d’été et simples par la suite. Très florifère.
2 m.


Clematis ’Saphyra Indigo’


Superbe coloris bleu indigo avec des étamines violet foncé. Les
fleurs sont assez petites (diamètre 8 à 10 cm). Floraison de juin à septembre.
C’est une petite clématite - 1 m - à faire courir sur des arbustes bas au soleil ou mi-ombre.
Superbe avec des feuillages gris (Artemisia ’Powis Castle’, Dorycnum hirsutum...),


Clematis ’Teshio’
Une variété semi-double d’origine japonaise.
Des fleurs de diamètre 15 cm avec des tépales bleu lavande dont la forme très effilée à la base fait toute son originalité et son élégance. Floraison précoce en mai - juin puis en septembre.
Elle fleurit sur les pousses de l’année précédente. Tailler de 1/3 après la floraison de printemps pour obtenir une belle floraison de fin d’été.
Soleil ou mi-ombre.
Une merveille... une de mes prochaines acquisitions.


Clematis ’Madame Baron-Veillard’
Une vieille variété française créée en 1885 qui a fait ses preuves.
Floraison tardive (fin d’été) rose-mauve (diamètre 15 cm). Etamines crème verdâtre.
De préférence au soleil.
5 m


Clematis ’Luther Burbank’
Des fleurs bleues de diamètre 20 cm. Avec le soleil, la couleur pâlit à la maturation (voir fleur du milieu sur la photo).
Hauteur 3 à 4 m.
Soleil ou mi-ombre.
Alain D

Des clématites hybrides à grandes fleurs

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic