Arrosoirs & sécateurs

Des précautions à prendre pour associer vivaces et Rosiers.

JPEG - 16.5 ko
Rosier ’Tuscany superb’ et geranium ’Magnificum’

Il faut connaître les rosiers

Pour mieux comprendre le choix des plantes à associer aux Rosiers, il est impératif de :

- connaître les exigences de culture des Rosiers

sol :
meuble et perméable (pas d’humidité stagnante),
argileux, profond et riche,
pH entre 6 et 7.

exposition :
ensoleillée (mais éviter les murs blancs au sud). Certains Rosiers tolèrent la mi-ombre, certains acceptent même l’exposition nord (‘Mme Alfred Carrière’), mais en règle générale, les Rosiers demandent de la lumière.

De plus ils exigent une situation aérée. Il faut donc leur réserver suffisamment de place et par conséquent éviter de les planter dans une haie, coincés entre des arbustes qui les priveraient d’air et de lumière.

- connaître leurs caractéristiques

  • sa période et sa durée de floraison (est-il remontant ou pas ?). On pourra, avec les autres plantes, faire coïncider ou se succéder les floraisons. Pour une remontée d’automne intéressante (Sourire d’Orchidée…), une association avec des Asters, des Anémones du Japon et autres plantes de fin de saison est envisageable.
  • son exposition préférée. Il faudra tenir compte des coloris délicats écrasés par l’excès de lumière (le jaune de ‘Buff Beauty’…)
  • ses dimensions (hauteur, envergure) de manière à placer les autres plantes à distance suffisante (le Rosier aime avoir ses aises mais un feuillage léger d’Artémise arborescens ou de Thalictrum delavayi se mêlant aux branches raides d’un Rosier est du plus bel effet).
  • son allure : port érigé (Fée des neiges) ou étalé (Pénélope) ? Tiges rigides (Paul Neyron) ou souples et arquées (Stanwell Perpetual) ? Pied dégarni (cas de certains grimpants montés en arbustes) ou bien fourni ?

Quelles plantes choisir... ou éliminer ?

Plantes à éliminer

En tenant compte des remarques du chapitre précédent on citera d’abord les plantes qui n’acceptent que :

- les terrains marécageux,

- les terrains secs et pauvres,

- les expositions à l’ombre,
mais aussi

- les plantes envahissantes qui étoufferaient le Rosier : Hypericum calycinum (Millepertuis), certaines petites Véroniques (Veronica filiformis…), Helxine, Artemisia ‘Valérie Finnis’, Ceratostigma plumbaginoïdes, Achillée ptarmica, Cruciannelle… et, bien entendu, la plupart des Bambous !

JPEG - 15.7 ko
Le Ceratostigma plumbaginoides est superbe à l’automne, mais quelle peste !

- les arbustes ou les plantes arbustives qui, plantées trop près, étoufferaient le Rosier (ne plantez pas un Rosier buisson dans une Artémisia ‘Powis castle’),

- les plantes à floraison trop courte laissant ensuite un espace dégarni peu esthétique (Pivoine…),

- les plantes à floraison spectaculaire qui raviraient la vedette au Rosier. Pour les Rosiers non remontants, on les associera avec des vivaces à floraison printanière ou de la fin d’été (Aster, Helianthus…) Pendant la floraison, des feuillages mettront le Rosier en valeur.

Plantes intéressantes

- les feuillages qui mettent en valeur la beauté du Rosier, et tout particulièrement les feuillages gris (Artémises, Senecio leucostachys…) qui donnent une douceur de tons qui s’harmonise bien avec toute la gamme de coloris des Roses,

JPEG - 26.7 ko
Senecio vira-vira

- les petits arbustes dont les floraisons, souvent discrètes, se marient bien avec les teintes des Roses (Caryoptéris, Lavande, Perovskia, Artémises…),

- les Clématites (indispensable !),

JPEG - 12.8 ko
La Clématite ‘Victoria’ dans un rosier grimpant ‘Palissade rose’

- les arbustes à feuillage persistant que l’on disposera en toile de fond derrière le Rosier,

- les annuelles à floraison longue mais non tapageuse (Nigelle, Cosmos…),

- les vivaces pour obtenir un décor permanent. Attachez beaucoup d’importance à leurs feuillages : les feuillages fins et légers donnent de la légèreté à un Rosier un peu lourdaud (Fenouil bronze, Thalictrum delavayi, Ferrula communis glauca…),

- les graminées

JPEG - 31.8 ko
Rosier ’Willian Shakespeare’ dans Miscanthus ’Morning Light’

Des précautions à prendre pour associer vivaces et Rosiers.

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Recevez la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic