Arrosoirs & sécateurs

Diviser les vivaces

POURQUOI ?

- pour multiplier des plantes devenues trop volumineuses ou trop envahissantes.
C’est le moment de penser à vos amis jardiniers (les bourses aux plantes sont faites pour cela !)

- pour rajeunir des plantes qui, au bout de quelques années, après une période d’intenses floraisons, vieillissent mal.
Le centre se dégarnit, la floraison est moins somptueuse : il est temps de diviser. A noter que, en règle générale, plus la plante a été travaillée par l’homme, plus elle vieillit vite.

QUAND ?

- régions chaudes ; sol léger et sec -> AUTOMNE
(attention aux gels de l’hiver)

- régions froides ; sol lourd et humide -> PRINTEMPS
(attention à la sécheresse de l’été)
La Bretagne est une région qui permet de diviser les vivaces aussi bien au printemps qu’à l’automne. Attention toutefois aux divisions d’automne pour certaines plantes telles que les Penstémons ou les Diascias qui n’apprécient pas l’excès d’humidité l’hiver. Et en Bretagne… parfois…
De toute façon, quelle que soit la saison, il vaut mieux ne pas tarder pour que la plante ait le temps de s’enraciner avant d’affronter le gel ou la sécheresse.
On pourra s’aider du tableau ci-dessous :

mars-avril vivaces d’automne (Aster, Rudbeckia, Aconit, Chrysanthème, Sedum spectabile…)

vivaces d’été

juin vivaces de printemps (Aubrieta, Alysse, Arabis, Phlox subulata…)
juillet-août Hémérocalles

Iris

Pivoines (seulement en cas d’extrême nécessité)

septembre-octobre vivaces d’été

Agapanthe

novembre vivaces les plus rustiques (Miscanthus, Aster, Alchémille, Leucanthème, Phlox, Rudbeckia…)

COMMENT ?


- déterrer la souche et secouer la terre agglutinée,
- fractionner la touffe à l’aide d’une bêche tranchante,
- prélever les éclats sur la périphérie de la touffe (plus florifères et plus vigoureux),
- raccourcir les racines de moitié au sécateur,
- replanter à un autre endroit (en profiter pour apporter de la fumure),
- arroser et… mulcher.
Conseil : ne jamais replanter au même endroit, surtout s’il s’agit de plantes gourmandes qui épuisent le sol.

LESQUELLES ?

- les faciles : Achillée, Aconit, Aster d’automne, Astilbe, Coréopsis, Delphinium, Doronic, Hélénium, Phlox, Rudbeckia

- plus difficiles (les racines sont rares, fragiles ou pivotantes) : Alstroémère, Ancolie, Eryngium, Gypsophile, Œnothère, Pavot d’Orient, Anémone pulsatille…

JPEG - 10.7 ko
Division des Iris

Diviser les vivaces

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Recevez la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic