Arrosoirs & sécateurs

Domaine de George Sand à Nohant-Vic (36)


Samedi 26 mai 2018

Organiser un week-end de visites de jardins dans le Berry et ne pas penser au domaine de Georges Sand aurait été vraiment dommage. Il est évident que l’on peut venir ici uniquement pour le jardin mais la visite de la maison s’impose. Nous avons donc eu droit à la visite guidée passionnante de la maison. La visite du jardin sera libre.


La maison
Aurore Dupin (1804 - 1876) est la fille d’un officier de l’Empire. Elle suivit son père en Espagne mais à la mort de celui-ci en 1808 elle fut élevée par sa grand-mère paternelle Marie-Aurore de Saxe au château de Nohant où elle passe son adolescence. Elle se marie en 1822 au baron Dudevant dont elle eut deux enfants. Elle se sépare de lui en 1831 (La séparation judiciaire est proclamée en 1836). Elle s’installe à Paris où elle mène une vie mouvementée et publie ses premiers ouvrages sous le nom de George Sand. En 1839, elle se retire à Nohant (tout en séjournant encore à Paris) et y meurt le 31 mai 1876.

JPEG - 32.3 ko
La cuisine
Elle accueille une dizaine de domestiques.
JPEG - 37.4 ko
La salle à manger
JPEG - 33.6 ko
Le grand salon avec sa tapisserie d’origine et les portraits d’ancêtres.
Le "Pianino" acheté en 1849.


C’est dans cette maison qu’elle écrit la majeure partie de son oeuvre : "La mare au diable" (1846), "La petite Fadette" (1849), "François le Champi (1850) etc. Elle y reçoit ses voisins, les paysans et ses amis écrivains et musiciens : Franz Liszt, Honoré de Balzac, Tourgueniev, Alexandre Dumas fils, Gustave Flaubert, Eugène Delacroix et bien sûr Frédéric Chopin...

JPEG - 58.2 ko
Le grand théâtre construit en 1850
JPEG - 57.3 ko
Le castelet des marionnettes installé pour son fils Maurice en 1849.


George Sand fut un écrivain reconnu mais aussi une femme libérée aux moeurs très en avance sur son temps. C’est une femme qui a beaucoup pensé aux autres et notamment aux "petites gens" : elle a été d’ailleurs appelée "la bonne dame de Nohant".
Elle repose sous un if centenaire dans le petit cimetière familial (enclos privatif), près (notamment) de son père, sa grand-mère, son fils Maurice, sa fille Solange...

Le château et le parc deviennent propriété de l’état depuis 1952 et sont classés au titre des monuments historiques. La demeure conserve encore aujourd’hui le mobilier et les objets de George Sand. Il est géré par le Centre des monuments nationaux.


Le jardin
Après l’écriture et la cuisine, les autres passions de George Sand sont la botanique et le jardinage. Elle a la main verte.
Dans une lettre elle écrit : "je travaille à la terre, 4 ou 5 heures par jour avec une passion d’abrutie, et j’ai fait un jardin à ma fantaisie dans mon petit bois. Un jardin de pierres, de mousse, de lierre..."
Ce jardin témoigne de son attachement à la terre du Berry. A la naissance de ses deux enfants, elle plantera deux cèdres qui sont les arbres les plus anciens du jardin.

Le parc a une surface de 6 hectares. Il est composé d’un potager, d’un verger, d’une roseraie, d’un jardin fleuri et d’un petit bois. La restauration du parc a été faite en gardant à l’esprit l’atmosphère du parc du temps de George Sand.

JPEG - 68.6 ko
Les deux cèdres plantés à la naissance de ses enfants Maurice et Solange.
JPEG - 95.8 ko
Le jardin fleuri et ses bordures de buis.


JPEG - 86.6 ko
Le potager
JPEG - 81.2 ko
Champêtre et romantique
JPEG - 62.3 ko
Incitation à la lecture...
d’un livre de George Sand !

Un grand merci à Christine pour la visite guidée de la maison. C’était vraiment passionnant.
Le domaine a reçu le label "jardin remarquable"

Domaine de George Sand
2 Place Sainte-Anne
36400 Nohant-Vic
Tél. : 33 / (0)2 54 31 06 04
www.maison-george-sand.fr/

Domaine de George Sand à Nohant-Vic (36)

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic