Arrosoirs & sécateurs

Du béton sur pots et jardinières !

C’est en visitant le "Jardin intérieur à ciel ouvert" que j’ai découvert cette technique.
Le principe est simple : il suffit de recouvrir un pot ou une jardinière en terre cuite avec un produit de ragréage teinté.



Quel intérêt ?
Il y en a plusieurs :
- transformer un pot gélif en un pot résistant au gel.
- obtenir un pot unique à partir d’un pot basique et bon marché.
- possibilité de peindre le pot avec de la peinture pour béton (dans ce cas, inutile de mettre du colorant avec le produit de ragréage). On peut ainsi obtenir des pots colorés (la peinture directe sur le contenant en terre cuite ne tient pas).
Les matériaux
- Produit de ragréage (extérieur) : vendu en sac de 25 kg.

- colorant mortier / béton 700 g : pour 25 kg de produit de ragréage, il faut compter 2 voire 3 flacons (tout dépend si l’on veut beaucoup colorer ou pas le béton). Différentes couleurs : noir, ocre, jaune, rouge, brun...

- primaire d’accrochage (1 litre)
Tout compris, il faut compter environ 60 €. Mais avec cette quantité de produit de ragréage, on peut recouvrir plus d’une dizaine de jardinières et autant de pots (diamètre 30) !
Réalisation
Choisir un contenant propre. Le barbouiller de produit d’accrochage et laisser sécher au moins 2 ou 3 h.

Préparer un mélange de produit de ragréage et de colorant. Quelles proportions ? un bol pour 2 grosses cuillères à soupe de colorant. Plus on met de colorant, plus le résultat sera coloré. Si le colorant est noir, avec 2 cuillères on obtient un gris soutenu.


On mélange avec un peu d’eau pour obtenir une pâte assez consistante (surtout pas trop liquide) et on recouvre le pot (épaisseur 3 à 4 mm). On peut le faire avec une cuillère, une langue de chat. C’est un travail très grossier.

On laisse bien sécher, au moins 24 h.
Avec du colorant noir on obtient un gris plus ou moins foncé. Pour obtenir du noir, il faudrait augmenter la dose de colorant. Dès que le pot est mouillé, il devient noir.

JPEG - 19.5 ko
On voit des veines plus claires là où l’enduit est plus sec.

Et avec une plante...

JPEG - 34.2 ko
Le pot, très basique et gélif, a coûté 1,50 €.
il fait son petit effet tout en étant discret et en plus il doit résister au gel.

Du béton sur pots et jardinières !

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Recevez la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic