Arrosoirs & sécateurs

Erythronium ‘Pagoda’

Erythronium ‘Pagoda'

FICHE D’IDENTITÉ

Nom commun : "Dent de chien"
Origine : il s’agit d’un hybride horticole. C’est le plus connu des Erythronium.
E. revolutum x E. tuolumnense = E. ‘Pagoda’
Famille : Liliacées
Erythronium ‘Pagoda'
Caractéristiques : plante bulbeuse vigoureuse. Le feuillage vert foncé, brillant, est d’une hauteur d’une vingtaine de centimètres. Mais, en fleurs, la plante mesure 40 à 50 cm environ.
Floraison : entre mi-avril et mi-mai, des fleurs jaunes, en forme de pagode aux pétales récurvés, apparaissent sur chaque tige.
Espèces et variétés voisines
On ne citera que les plus intéressantes :
- Erythronium dens-canis : hauteur 15 cm, fleurs blanches, roses ou lavande suivant les cultivars.
- Erythronium revolutum : 30 cm, feuilles marbrées, les fleurs sont roses mais il existe un cultivar à fleurs blanches (‘White Beauty’)
- Erythronium tuolumnense : 30 cm, petites fleurs jaune vif.

EXIGENCES DE CULTURE

Sol : sol fertile, riche en humus. Le sol doit rester frais mais non détrempé, bien drainé mais sans se dessécher. Toutefois, il supporte une relative sécheresse durant l’été puisqu’il se trouve alors en période de repos.
Exposition : ombre légère. C’est une plante de sous-bois (voir jardin de "Green Waves" dans le Cotentin). Un plantation au Nord convient très bien.
Rusticité : très bonne

PLANTATION

A l’automne, à 10 cm de profondeur par groupe de 5 voire plus. L’effet de masse est spectaculaire. Avant la plantation, veiller à ce que les bulbes ne se dessèchent pas ce qui veut dire qu’il faut se méfier des bulbes restés trop longtemps dans des sachets dans des magasins chauffés !

ENTRETIEN AU FIL DES SAISONS

Aucun. Comme toute plante bulbeuse, il faut laisser le feuillage faner avant de le couper.

ENNEMIS

Généralement aucun, mais attention toutefois aux attaques de limaces.

MULTIPLICATION

Elle peut se faire par semis à l’automne mais les plantes obtenues seront-elles identiques au pied-mère ? Apparemment les graines sont peu nombreuses et en tout cas il ne se ressème pas spontanément. Il est bien préférable de diviser les touffes après la fanaison du feuillage. Il forme de petits bulbilles que l’on peut replanter. Bref, la multiplication n’est pas évidente.

JPEG - 23.6 ko
Un tapis d’Erythronium ‘Pagoda’
à "Green Waves"

ASSOCIATIONS ET UTILISATIONS

L’Erythronium étant une plante de sous-bois, on l’associera à des plantes ayant les mêmes exigences de culture.
- des bulbes fleurissant de mi-avril à mi-mai : Anemone coronaria (Anémone de Caen), Tulipes botaniques...
- des vivaces : Brunnera, Epimedium, Montia sibirica, Trillium, Stellaria, Tiarella cordifolia, Primula, Vinca, etc
- des feuillages : Fougères, etc

NOTES PERSONNELLES

Il y a bien une dizaine d’années que je cultive au nord, à l’arrière de la maison, 2 ou 3 plants d’Erythronium. Au printemps 2010, au jardin de "Green Waves" dans le Cotentin, lors d’une visite avec un groupe, on a pu admirer un sous-bois étonnant avec un tapis d’Erythronium. Cela m’a donné envie d’acheter de nouveaux bulbes... petit à petit car le prix du bulbe n’est pas négligeable !
LE PLUS : floraison spectaculaire par groupe important.
LE MOINS : rien

Retour aux floraisons de Avril

Erythronium ‘Pagoda’

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic