Arrosoirs & sécateurs

Helianthus decapetalus

FICHE D’IDENTITE


Helianthus decapetalus Origine :  : Etats-Unis
Famille : Asteraceae (Astéracées) / Composées
Caractéristiques :
Hauteur 1,50 m.
Plante vigoureuse et buissonnante.
Feuilles ovales dentées et rugueuses.
Floraison :
Jaune (le nom commun de l’helianthus est ’soleil’. Le tournesol est un helianthus).
Elle dure presque 2 mois : commençant début septembre, elle s’achève fin octobre.
Les fleurs ont un diamètre de 7 cm.

JPEG - 12.3 ko
Helianthus decapetalus ’Lemon Queen’


Espèces et variétés voisines :
Helianthus salicifolius, Helianthus atrorubens, Helianthus ’Lemon Queen’, Helianthus x multiflorus...
Il existe des variétés à fleurs doubles - ’Golden Ball’ - et semi-doubles - ’Soleil d’Or’, ’Méteor’...

EXIGENCES DE CULTURE

Sol : Plutôt frais, bien drainé
Exposition : Plein soleil. Il faut un été long et chaud pour bien fleurir. A placer à l’abri des vents, sinon il faudra discrètement tuteurer.
Rusticité : Bonne

PLANTATION

A l’automne ou au printemps. 50 cm de distance.

ENTRETIEN AU FIL DES SAISONS

Mulcher (compost, tonte de gazon...) pour garder le sol frais en été.
Rabattre au niveau du sol après la floraison.
Donc très peu d’entretien : c’est une plante sans souci.

ENNEMIS

Aucun

MULTIPLICATION

Diviser les touffes à l’automne ou au printemps

ASSOCIATIONS ET UTILISATIONS

Planter non loin d’arbres principalement à feuillage foncé (côté soleil) et en fond de plate-bande. Le feuillage pourpre du cotinus coggyria (arbre à perruque) ou du cercis canadensis ’Forest Pansy’ se marie très bien avec le jaune de l’helianthus.
Association possible avec de grands asters bleu ou violet.
Mais on peut l’associer avec de grandes graminées (Miscanthus par exemple) ou avec le feuillage gris du Melianthus major.

NOTES PERSONNELLES

En septembre-octobre les couleurs jaune, orange et rouge annoncent l’automne. L’Helianthus decapetalus illumine le jardin et se marie avec les premiers feuillages d’automne.

JPEG - 22.9 ko
Un Helianthus à fuir comme la peste...
Il drageonne... il est bourré d’oïdium...


Cette espèce d’Helianthus ne drageonne pas : cela change de cette peste que l’on trouvait dans presque tous les jardins du Morbihan et certainement de bien d’autres régions. La fleur ressemble à celle du decapetalus mais le port est différent (une tige raide et bien droite) et les feuilles sont plus grandes et sensibles à l’oïdium. Je n’ai jamais su son nom. J’ai fait l’erreur de planter cette espèce et il a fallu 2 ou 3 ans pour m’en débarrasser. Quand j’ai découvert l’Helianthus decapetalus je n’ai pas mis longtemps pour en acheter un.
Le plus : fleur lumineuse.
Le moins : rien.

Retour aux floraisons de Septembre

Helianthus decapetalus

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Recevez la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic