Arrosoirs & sécateurs

Helxine

Comme un tapis de mousse...

JPEG - 59.4 ko
Un tapis d’helxine au jardin de l’île de Batz


Connue sous le nom d’helxine, vous trouverez, dans certains ouvrages, cette plante sous son nom botanique Soleirolia soleirolii.
Si vous ne l’avez jamais vue dans un jardin, peut-être l’avez-vous remarquée chez les fleuristes car elle est aussi vendue comme plante d’intérieur.

C’est une plante VIVACE AU FEUILLAGE PERSISTANT UTILISEE EN COUVRE-SOL.

Les innombrables petites feuilles rondes et minuscules (diamètre 5 mm) lui donne l’aspect d’un TAPIS DE MOUSSE.

Les tiges translucides et filiformes s’enracinent à chaque nœud au fur et à mesure de leur croissance. Elle s’étend indéfiniment au point de devenir envahissante si l’on n’y prend pas garde. Tant mieux car ce n’est pas un problème.
Sa hauteur est très variable, car installée dans une allée, elle supporte sans problème les allées et venues si elles ne sont tout de même pas trop fréquentes. Sa hauteur, alors, ne dépasse pas le centimètre. Dans une plate-bande entre des arbustes, elle pourra atteindre les 10 cm. Sa hauteur moyenne est de 5 cm.
Il existe une variété ’Aurea’ à feuillage vert-jaune et une autre ’Variegata’, moins vigoureuses et à mon avis moins intéressantes.
Son origine des lieux ombragés et frais des îles de la Mediterrannée occidentale explique ses exigences de culture.

ELLE AIME :

Toute terre de jardin ordinaire (ni trop légère car elle doit retenir l’eau, ni trop compacte) restant fraîche l’été.

Une exposition ombragée ou mi-ombragée

ELLE DETESTE :

La sécheresse : les endroits chauds et ensoleillé l’été ne lui conviennent pas. Son feuillage prends une couleur jaune clair et elle arrête de pousser.

Le gel : si le gel est important la plante peut mourir mais en Bretagne elle survivra et repartira dès les beaux jours au printemps. Le feuillage devient noir et, dans ce cas, ne pas y toucher. Eviter toutefois qu’elle pourrisse par excès d’humidité. Il suffit de gratter légèrement le dessus noirci de la plante avec une binette et attendre le printemps pour la nettoyer. Elle repart de la souche.


helxine gelée

Après quelques gelées, elle peut devenir complètement noire dans les endroits du jardin les plus exposés.
Si vous voulez savoir dans votre jardin quels sont les endroits privilégiés et quels sont ceux où les gelées sont les plus fortes, plantez de l’helxine, vous saurez très vite !
Pas d’affolement, elle repartira certainement.

La multiplication est simple :

On pratique la division de touffes au printemps (de préférence en avril ou mai). On peut essayer à nouveau en septembre-octobre dès les premières pluies et, en tout cas, assez longtemps avant les premières gelées.
On coupe de petites plaques carrées (5 x 5 cm) que l’on pose sur la terre à une dizaine de centimètres les unes des autres. Bien tasser à la main ou avec une petite planche et arroser copieusement. Dès que l’helxine va pousser, les plaques se rejoindront pour former un tapis uniforme.
Comment l’utiliser ?

helxine helxine

- Entre les pierres des pas japonais qui servent d’allées entre les plates-bandes. Si elle se plaît, elle recouvrira entièrement les pierres ? S’échappant des pas japonais, elle colonise l’avant des plates-bandes. Attention toutefois à surveiller son extension car elle peut étouffer certaines plantes fragiles ou mal installées. On récupère des plaques pour l’installer dans des endroits nouveaux du jardin.

- Elle fait merveille pour tapisser la terre des grosses potées (au pied d’un petit arbuste : acer dissectum...).

- Une idée : dans une bassine en zinc, planter une prêle (equisetum hyemale) sur un tapis d’helxine. Maintenir la terre humide. Effet garanti...

- Dans un tapis d’helxine, les petits bulbes sont mis en valeur (crocus, colchique, sternbergia, cyclamen...). On peut même planter certaines vivaces basses (certains géraniums vivaces, campanule muralis, fuchsias...) à condition que l’helxine ne les étouffe pas (surveillance exigée !). Les vivaces poussent sur un tapis vert qui fait ressortir les floraisons.

JPEG - 50.1 ko
Idéale pour mettre en valeur une vivace. Ici une fougère.
Photo prise dans le jardin Georges Delaselle sur l’île de Batz.

- Enfin, on peut cultiver l’helxine à l’intérieur dans une pièce très peu chauffée où l’atmosphère n’est pas sèche (brumiser le feuillage régulièrement).

JPEG - 14.6 ko
Une idée originale au Jardin de Babou

Helxine

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic