Arrosoirs & sécateurs

Hémérocalles : les hybrides


40.000 variétés existent actuellement dont 15.000 en Amérique du Nord.
Hémérocalle Hémérocalle double

L’hémérocalle est une fleur bisexuée : elle contient les organes reproducteurs mâles et femelles pour se reproduire.
Il faut choisir des parents soit diploïdes soit tétraploïdes. Le pollen de la fleur désignée comme père doit être tamponné sur le stigmate de la fleur mère. Quand le pollen et l’ovaire se rencontrent, il y a formation de graines ; ces graines, petites perles noires sont mûres en 6 semaines ; elles devront subir une période de froid pour germer.
La plupart des plantes ont 2 paires de chromosomes et sont dites diploïques mais le nombre de chromosomes peut être doublé ; ces plantes sont dites tétraploïdes.
Les hémérocalles tétraploïdes sont plus grands, leurs couleurs plus brillantes, leurs fleurs plus fermes et résistent mieux à la pluie mais sont moins gracieuses.

Intérêt des hybrides



Hémérocalle 'Corky'
L’hémérocalle la plus connue est l’hémérocalle orange ou ’Fulva’ de longue durée de floraison mais un peu terne.
Depuis 3 décennies de nombreuses améliorations ont eu lieu : elles concernent la taille des fleurs actuellement de 15 à 18 cm .
les pétales épais, rigides, résistants, aux formes larges et somptueuses, plissés, ondulés ou frisés, voire dentelés.

La forme de la fleur peut être simple, double, en trompette, en araignée. Chez ces variétés « Spider » ou araignée, les pétales sont allongés et peuvent atteindre 18 à 20 cm.
Ces cultivars sont aussi plus résistants à la pluie. Certains hybrides sont remontants ou de longue durée de floraison.
Les horticulteurs ont développé des variétés naines : ’Stella de Oro’ est la plus connue.

Hémérocalle

sur la photo, une variété naine : ’Little grapette’


Exigences de culture

Tout sol, soleil ou mi-ombre, bonne rusticité.

HémérocalleLes hémérocalles sont des plantes robustes de longue durée de vie ; certains l’appellent « la vivace parfaite » ! elles peuvent être plantées dans tout type de sol, même pauvre mais mieux vaut éviter les terrains marécageux.

Elle est rustique et résiste aux maladies et insectes ; attention aux escargots et limaces qui apprécient les premières pousses de l’année ainsi que les boutons floraux.

Elle aime le soleil : au moins 4 à 6 heures par jour mais les hybrides de couleur foncée ont tendance à décolorer en plein soleil. La mi-ombre est alors préférable.

Il vaut mieux ne pas les planter trop serrées : prévoir un minimum de 50 à 60 cm entre les touffes ; les plans n’atteindront leur plein épanouissement qu’au bout de 2 à 3 ans.
Une nourriture riche et un arrosage abondant favorisent la remontée des variétés remontantes. Les hémérocalles apprécient une fumure organique.

Utilisations



hémérocalle
La meilleure exposition est, soit le plein soleil soit, en régions chaudes, une ombre légère pour l’après-midi.

- Pour les massifs : variétés hautes en mélange pour échelonner les floraisons ; associer avec phlox, éringiums, delphiniums, gauras, agapanthes, achillées, asters, graminées et toutes bonnes plantes de massif !
Attention à la forte personnalité de certaines hémérocalles et au choix des couleurs.
A noter : l’effet de masse masque parfois la beauté de chaque fleur.

- Pour les rocailles, bordures basses, petits massifs, préférer les formes naines.

- En potée : l’utilisation est possible pour toutes les variétés mais les plantes seront moins belles ; prévoir un grand contenant car leurs racines sont vigoureuses.

- En cuisine !! savez-vous que l’hémérocalle est entièrement comestible ? Les premières feuilles vertes auraient un goût d’asperge mais la plupart des amateurs préfèrent les boutons et les fleurs !!

Multiplication



hémérocalle
Par semis mais les résultats ne sont pas garantis ; surtout intéressant pour les espèces.

Le plus simple reste la division ; les touffes peuvent être divisées au bout de 3 à 5 ans en fonction de leur vigueur ; certaines variétés développent des plantules le long des tiges florales ; ces plantules peuvent se bouturer très facilement.

Où se les procurer ?



Hémérocalle
- Les espèces les plus courantes sont : H.citrina, H. lilioasphosdelus ; ’Citrina’ et ’Fulva’ peuvent être trouvées en jardinerie ; H. lilioasphosdelus est plus rare ; quant aux autres espèces, en France, peu de pépinières s’y intéressent…
-  Les hybrides : quelques pépinières sont particulièrement spécialisées :
- IRIS EN PROVENCE,
- CAYEUX,
- BOURDILLON…
Mais de nombreux cultivars sont proposés chez tous les éleveurs de plantes vivaces.
La vente sur INTERNET se développe également, en particulier pour le Canada et les USA.

Quand les planter ?

En pot : toute l’année.
En racines nues : en automne et jusqu’au mois de mars.

Quelques valeurs sûres



Hémérocalle
- ’Hypérion’ : jaune clair pâle,
- ’Corky’ : jaune avec des pétioles rougeâtres, petites fleurs, très légères,
- ’Golden Chimes’ : jaune avec des revers brun doré, petites fleurs vigoureuses,
- ’American Révolution’ : rouge bordeaux foncé, velouté,
- ’Stella de Oro’ : naine, jaune à fleurs arrondies et feuillage fin, florifère tout l’été.
Parmi les espèces,
- lilioasphodelus : jaune pâle, fl en trompette, parfumé, précoce, floraison en mai, beaucoup d’élégance.
- ’Citrina’ : jaune clair et parfumé mais la fleur s’ouvre le soir : « hémérocalle commutateur » pour certains !
Attention : ne pas confondre ’Fulva’ et ’Flava’ !

Hémérocalle

’Corky’ avec ses fleurs jaune aux revers brun, ses tiges fines et rougeâtres et ses feuilles étroites est une variété très élégante à choisir en priorité. Hémérocalle
Un petit tour dans le Finistère :
visitez le site de Gwénolé Savina
LES HEMEROCALLES DE LA POINTE

Catherine Cottin, juin 2002

Hémérocalles : les hybrides

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic