Arrosoirs & sécateurs

Hepatica nobilis (syn : H. triloba)

FICHE D’IDENTITE



Nom commun : Herbe de la Trinité
Origine : : Forêts montagneuses de presque toute l’Europe.
Famille :  : Renonculacées (classé autrefois dans le genre anémone)
Caractéristiques :
Feuilles semi-persistantes trilobées, vert foncé, au revers souvent violacé.
La ressemblance des feuilles avec le foie humain explique le nom.
Les nouvelles feuilles n’apparaissent qu’après les fleurs.
Hauteur 10 cm, étalement 15 cm.
Toxique mais utilisée comme remède contre la toux.
Floraison :

Les fleurs solitaires, en coupe, à 7 tépales, de diamètre 1 à 3 cm sont d’un bleu vif.
Etamines blanches
Variétés voisines :
H. nobilis ’Alba’ blanche,
H. nobilis ’Rosea’ rose tendre,
H. nobilis ’Ruba Plena’ forme rose à fleurs doubles de la précédente,
H. transsilvanica ’Buis Strain’ fleurs bleu intense, floraison longue et abondante.

EXIGENCES DE CULTURE

Sol :  : Humifère, riche, frais, bien drainé, neutre ou alcalin. Aime les sols lourds.
Exposition :  : Mi-ombre, aime une ambiance humide du sol et de l’atmosphère.
Rusticité :  : Excellente

PLANTATION

Plutôt en septembre-octobre. Elle est lente à s’installer.
Eviter les transplantations.

ENTRETIEN AU FIL DES SAISONS

Peu d’entretien.
Couvrir le sol avec un paillis de terreau de feuilles à demi-décomposé ou de terreau de jardin.

ENNEMIS

Escargots et limaces sur jeunes pousses.
Deux champignons produisent des taches foliaires sur lesquelles on peut obtenir de très petits points noirs. Traiter éventuellement avec un fongicide.

MULTIPLICATION

Division des touffes au printemps, mais la reprise est lente.
Semis sous châssis froid, dès la maturité des graines.

ASSOCIATIONS ET UTILISATIONS

A placer en bordure d’une rocaille dans une partie mi-ombragée, en compagnie de vivaces printanières (arabis, aubriètes, saxifrages, primulas, violas, hellébores, euphorbes robbiae et amygdaloïdes...) et de bulbes fleurissant à la même époque (petits narcisses, chionodoxa, crocus, anémone blanda, muscari, frillaire meleagris...).
On peut aussi la placer à l’avant d’arbustes fleurissant en mars (caméllia, coronille...).

SI VOUS AIMEZ, VOUS AIMEREZ

D’autres anémones printanières et de début d’été :
- Anemone nemorosa (Anémone Sylvie) : plante tapissante de sous-bois de feuillus. Feuillage découpé et floraison blanche.

- Pulsatille vulgaris : floraison violette, rouge, blanche ou rose mi-avril. Intéressante aussi par son feuillage et ses styles plumeux.

- Anemone ranunculoïdes : pour amateurs de jardins alpins ; Coins ombragés frais et humifères. Floraison jaune.

- Anemone blanda : très connue. Fleurs en étoiles bleu blanc ou rose.

- Anemone sylvestris : fleurs blanches en mai-juin. Soleil ou mi-ombre, sol alcalin.

- Anemone rivularis : une merveille à mi-ombre et sol humide. Fleurs blanches à coeur bleu en juin.

NOTES PERSONNELLES

Une adorable petite vivace annonciatrice du printemps.
A admirer de près.
Avec un peu de chance, on pourra hériter de semis spontanés.

Hepatica nobilis (syn : H. triloba)

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic