Arrosoirs & sécateurs

Humulus lupulus ’Aureus’ (Houblon doré)

FICHE D’IDENTITE


Origine : Europe, Asie, Amérique du Nord.

Famille :
Cannabinacées (de la même famille que le chanvre… je ne connais pas les effets d’un « pétard » au houblon, mais ceux de la bière dont le houblon sert à la fabrication, ne sont étrangers pour personne… ou presque !)

Caractéristiques :
Vivace grimpante rhizomateuse aux tiges rugueuses qui peut atteindre plus de 6 m. Elle grimpe en s’enroulant autour du support toujours dans le sens des aiguilles d’une montre.

Les grandes feuilles de 12 à 15 cm en tout sens, fortement lobées et dentées, sont d’un superbe jaune doré. La plante est caduque. Au printemps des tiges sortent de terre et la croissance est spectaculaire.

Floraison :
En août-septembre, des inflorescences pendent gracieusement (il existe des fleurs mâles en panicules et des fleurs femelle recouvertes d’écailles). On peut les utiliser pour réaliser des bouquets secs originaux. Ce sont les inflorescences du houblon commun au feuillage vert qui servent à la fabrication de la bière.

Espèces voisines :
Humulus japonicus ‘Variegatus’ (houblon du Japon cultivé comme une annuelle car peu rustique), Humulus lupulus (houblon commun au feuillage vert)

EXIGENCES DE CULTURE

Sol :
fertile, humifère, profond, frais mais bien drainé.

Exposition :
soleil ou mi-ombre : du soleil pour avoir une belle coloration jaune, mais non brûlant pour ne pas que ses feuilles grillent. Aime un climat tempéré et une certaine humidité ambiante. N’apprécie pas du tout les vents violents et desséchants qui grillent les feuilles..

Rusticité : très bonne.

PLANTATION

De préférence au début du printemps. Prévoir un trou de plantation d’au moins 60 cm en tout sens.

ENTRETIEN AU FIL DES SAISONS

S’il se plaît, les racines rhizomateuses colonisent le terrain à fleur de terre : des tiges peuvent sortir de terre à plusieurs mètres. Il peut même devenir envahissant. Dans ce cas, si on veut le contenir dans un espace limité, il suffira de trancher à la bêche les racines vagabondes.

Il en est de même pour les tiges qui s’enroulent sur tout ce qui peut servir de support (la branche d’un arbre voisin…).

Garder le sol frais l’été par une bonne couche de mulch.
Raser la plante en fin d’automne (les tiges restantes sèchent).

ENNEMIS

Verticilliose

MULTIPLICATION

Boutures demi-aoûtées en été.

Mais le plus simple est de trancher des racines dès que l’on voit des pousses apparaître, et les replanter aussitôt en gardant le sol bien frais. A faire au printemps car en été la reprise n’est pas toujours assurée.

ASSOCIATIONS ET UTILISATIONS

Grimpante à palisser sur une clôture, un treillage, un trépied, une arche, une pergola. On peut aussi le faire grimper dans un arbre ou un très grand arbuste (attention à ce que celui-ci ne soit pas étouffé). On réalise de superbes écrans pour la belle saison : l’hiver, la plante n’a plus de partie aérienne.

NOTES PERSONNELLES

JPEG - 25.1 ko
Le houblon doré grimpe dans un Prunus padus

J’ai réalisé un grand trépied de 2,50 m de hauteur à partir de gros tuteurs de châtaignier. Il est placé dans une plate-bande, dans un environnement d’arbustes. J’essaie de l’obliger à grimper sur le trépied, mais j’ai bien du mal à l’empêcher de coloniser les arbustes voisins. Si quelques branches prennent des libertés et s’échappent dans les arbustes, cela ne manque pas de charme.
Mais il m’est arrivé dans le courant de l’été, par manque de vigilance ou d’absence pour cause de vacances, de supprimer de nombreuses branches qui risquaient de recouvrir et d’étouffer certains arbustes. Et plus je laisse des branches s’échapper et moins mon trépied se trouve recouvert !

LE PLUS : grimpante spectaculaire au feuillage magnifique.
LE MOINS : parfois trop envahissant et feuillage souvent abîmé dès août.

Humulus lupulus ’Aureus’ (Houblon doré)

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic