Arrosoirs & sécateurs

Hydrangea arborescens ’Annabelle’

FICHE D’IDENTITE


Origine : C’est une amélioration de H. arborescens originaire de l’Est des Etats-Unis.
Famille : Hydrangéacées
Caractéristiques : arbuste caduc de 1,50m aux feuilles ovales, vert mat de 15 cm de long. Les tiges sont fines et flexibles. Avec le poids des fleurs (surtout après une pluie !), il se couche sur le sol. Il s’étend grâce à des stolons, ce qui en fait une particularité de cet hydrangea.
Floraison : de début juillet à fin août, de grosses têtes sphériques (diamètre variable mais pouvant aller jusqu’à 30 cm) formées de petites fleurs d’un blanc translucide. Curieusement, ces têtes énormes donnent une impression de légèreté à l’arbuste. En fin d’été, les fleurs verdissent et restent très décoratives très longtemps.
Variétés voisines : ‘Grandiflora’ et ‘Sterilis’.

EXIGENCES DE CULTURE

Sol : humifère, profond, bien drainé et conservant la fraîcheur l’été. Le sol doit être non-calcaire mais pas très acide pour autant. La terre neutre est idéale.
Exposition : mi-ombre mais supporte très bien le soleil si le sol reste frais. A l’abri des vents forts et desséchants.
Rusticité : excellente.

PLANTATION

En octobre – novembre ou mars – avril. Planter dans un sol amélioré préalablement par du fumier bien décomposé ou du terreau enrichi.

ENTRETIEN AU FIL DES SAISONS


Du fait qu’il a une fâcheuse tendance à se coucher l’été sous le poids des fleurs, surtout après une averse (voir photo ci-contre), il est bon de l’entourer d’une petite barrière (par exemple de châtaignier).
Enrichir le sol par des apports d’humus, de compost-maison, de terreau de feuilles… répandus en surface. Le meilleur moment pour le faire est le début du printemps, juste au démarrage de la végétation.
Arroser de temps en temps en période chaude et pailler le sol ne serait-ce avec des tontes sèches de gazon (mais on peut mettre des cosses de sarrazin etc...).

ENNEMIS

Chlorose en sol calcaire, oïdium, pourridié, pourriture grise, virose.

MULTIPLICATION

En été, prélever des boutures d’une dizaine de centimètres. Les mettre sous châssis froid pour l’hiver, puis en pépinière en mars-avril.
Mais H. ‘Annabelle’ peut facilement être multiplié en prélevant des stolons, à l’automne ou en début de printemps. On les replante immédiatement. Succès garanti !

ASSOCIATIONS ET UTILISATIONS

A planter à l’avant d’arbustes dans une plate-bande exposée à mi-ombre (bien qu’il puisse très bien être planté au soleil). On pourra mettre devant des fuchsias et autres vivaces à floraison d’été, sans oublier des feuillages (hosta, rodgersia…).
On réalise de superbes bouquets (prévoir de gros vases !) lorsque les fleurs sont blanches, mais aussi quand elles verdissent.

NOTES PERSONNELLES

Je ne suis pas du tout fan des hortensias à têtes rondes (je préfère – et de loin – les hydrangeas à tête plate, paniculata…), mais j’avoue avoir un faible pour H. ‘Annabelle’ qui, malgré ses têtes énormes, donne une impression de légèreté… de la dentelle…
Et comment se priver d’une floraison d’été aussi spectaculaire ?
Vous connaissez beaucoup d’arbustes en fleurs tout l’été ?
Si vous voyez une fois H. ‘Annabelle’, vous vous en souviendrez et ne pourrez pas le confondre avec un autre hydrangea.

LE PLUS : sa floraison
LE MOINS : sa tenue en cas de pluie ou de vents forts.

Retour aux floraisons de Juillet-Août

Hydrangea arborescens ’Annabelle’

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic