Arrosoirs & sécateurs

"Jardin des lianes" à Chériennes (62)

Si vous souhaitez découvrir d’autres photos du jardin, regardez le diaporama plein écran. Cliquez sur le bouton (situé en haut de page à droite du titre).


Vendredi 30 octobre 2020 (fin d’après-midi)


Ils arrivaient de la ville...Sur un terrain de 5400 m² où il n’y avait que des vieux pommiers et des peupliers (et des vaches !) ils commencèrent par construire la maison et la passion pour le jardinage leur est tombée dessus... car en la matière, ils étaient tout à fait autodidactes.
C’est donc en 1985 qu’Eliane et Guy se lancent dans la création du jardin. Au passage, je suppose que vous avez compris pourquoi le "jardin d’Eliane"... pardon... "des lianes" !
Dès le début, quelques objectifs se sont imposés :
- De la maison, on devait profiter au maximum du jardin. En fait, le jardin devait être une pièce supplémentaire de la maison. Pari réussi.
- Le nettoyage et l’arrosage devaient être limités. Pari encore réussi grâce à la plantation de nombreux couvre-sol, une plantation serrée des arbres et arbustes et un paillage important.
Le terrain est limoneux, légèrement acide et fertile. Ca pousse et ça se voit !!!
La maison est située sur la partie haute du terrain. Elle est entourée de vivaces et d’arbustes assez bas. Puis une vaste pelouse donne une impression d’espace et met la maison en valeur.

Quand on quitte la maison et que l’on a traversé la pelouse, on entre dans un tout autre monde. En suivant des allées sinueuses on se balade au milieu d’arbustes et d’arbres choisis pour leurs écorces, leurs feuillages d’automne et leurs floraisons. Une ambiance de sous-bois.

JPEG - 82.8 ko
Une photo prise par Caroline


Certaines allées sont tracées de telle manière que chacune va vers la maison d’un côté et sur la campagne environnante de l’autre côté.

JPEG - 59.6 ko
Une vue du jardin sur la campagne environnante
Nous sommes dans le Ternois, une région du Pas de Calais
JPEG - 72.9 ko
Et vers la maison...


Il est évident que fin octobre les nombreux rosiers passent au second plan. Les rosiers étaient, au départ, la plante d’Eliane. Il y en a actuellement 450 !!! anciens et anglais (David Austin). Mais fin octobre, nous profitons surtout des fins de floraison superbes des Hydrangeas. Il y en a 500 !
Vous l’avez compris, ce jardin est à voir et revoir à différentes saisons, au moins au printemps pour les floraisons et à l’automne pour les feuillages... d’automne. Et pourquoi pas en hiver ?
Il ne faut pas passer sous silence les éléments de décoration, notamment le pigeonnier entièrement réalisé par Guy (jardinier et bricoleur... ça fait rêver !). Mais il y a aussi quelques cabanes, des petits salons, des pergolas, des bancs mais également tout simplement des chaises... pour s’assoir et contempler. Enfin, une quarantaine de nichoirs ont été installés : on peut même supposer que les oiseaux apprécient le jardin autant que le groupe.

JPEG - 88.1 ko
Le pigeonnier
JPEG - 56.9 ko
Le groupe (masqué bien sûr) termine la visite du jardin. La nuit commence à tomber.
Le séjour près d’Amiens est fini. Il va falloir rentrer, chacun de son côté, en attendant les prochaines balades en 2021 si le Covid veut bien nous lâcher !
Jardin des lianes
Eliane et Guy Lebel
8, rue des capucins
62140 Chériennes
tel : 03 21 81 68 22
guy.lebel@wanadoo.fr
Site internet : http://jardindeslianes.fr/

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Recevez la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic