Arrosoirs & sécateurs

Juin 07

Lundi 4

Retour hier soir d’un week-end de visites de jardins dans la région de Tours (l’occasion d’ajouter 4 pages sur le site. Elles paraîtront sous peu). C’est bien beau de voir des merveilles avec de nouvelles idées d’aménagements plein la tête, mais aujourd’hui il faut s’y remettre...

Car çà pousse ! Il y a des jardiniers qui se plaignent d’avoir des plantes maigrichonnes, ce n’est pas le cas ici. Dans le programme du week-end, j’avais inclus la visite de la pépinière de plantes vivaces Plantagenêt près de Doué la Fontaine (à voir absolument !). Il m’était difficile de ne pas rapporter quelques raretés. Je commence donc par les planter (notamment un Senecio polyodon, une astrance, un Selenim wallichianum...).

Nettoyage des plates-bandes et bordure de gazon (suite). Il y a déjà du marssonina sur au moins 2 rosiers : pas étonnant avec le temps que l’on a eu en avril.

Un petit banc de pierre, avec le temps, s’est retrouvé à plus de 50 cm à l’intérieur du massif (ce n’est pas lui qui s’est déplacé mais la bordure de gazon qui a avancé !). Je le déplace pour le remettre en bordure du gazon, car, à moins d’avoir des jambes de basketteur, on ne pouvait plus s’y asseoir. J’en ai profité pour mettre derrière une ferrure que je n’avais pas mise dans un bon endroit. L’ensemble me plait bien.

A propos de ferrures, la clématite ’Petit Faucon’ a eu la bonne idée de grimper sur l’une d’entre elles.

Mardi 5


C’est bien de planter des bouleaux près de la maison mais les chatons et les feuilles bouchent les gouttières et les branches par jours de tempête frottent et abîment les ardoises du toit. Ce matin, Claude, un voisin bien sympa, vient couper quelques branches. Il ne me reste plus qu’à mettre de côté les plus grosses pour faire du feu cet hiver et broyer le feuillage.

Claude sur le toit et sa tronçonneuse... moi sur la pelouse et l’appareil photo ! Chacun son truc !

Mercredi 6

Nettoyage et bordure du gazon (suite).

Je commence à enlever les fleurs fanées des rosiers. J’en profite pour rappeler que lorsqu’on enlève les fleurs fanées (IMPERATIF si on veut une remontée de floraison), on en profite pour redonner une forme harmonieuse en faisant une mini-taille. On ne se contente pas de couper la fleur, il faut aussi revenir à quelques yeux de la branche charpentière dont est issu le rameau. En raccourcissant les branches défleuries, on redonne du tonus au rosier. On fait d’ailleurs la même chose lorsqu’on veut faire un bouquet : pour avoir un bouquet avec des tiges de 40 cm, on coupe parfois bien plus long.

Quelques rosiers ont le marssonina. J’ai traité il y a trois semaines. Il est temps de refaire un nouveau traitement.

Jeudi 7

Tonte du gazon (10ème)

2ème traitement des rosiers. Rien d’étonnant que le marssonina sévisse avec le temps pourri de mai. Le produit utilisé est du Myclobutanil. J’aurais pu utiliser du propiconazole (bref, c’est un traitement anti-maladies des rosiers). Relire ce que j’écrivais le 17 mai à ce sujet. J’ajoute une chose importante : en juillet, quand les rosiers se reposeront après leur 1ère floraison (pour les remontants), je les taillerai assez sévèrement, et ce sera un bon moyen pour se débarrasser, au moins en partie, des maladies.

Enlèvement des roses fanées. C’est long, un peu casse-pied et çà revient sans arrêt mais c’est indispensable.

Vendredi 8

Trop chaud... beaucoup trop chaud. Je ne jardine plus que le matin et en fin d’après-midi. Il faut savoir que je ne supporte ni le vent (en Bretagne çà arrive assez souvent), ni la grosse chaleur (Eh oui, çà peut arriver aussi en Bretagne !)

Traitement des rosiers (fin... j’étais tombé en panne de produit hier)
Enlèvement de quelques roses fanées sur des rosiers arbustes. J’ai presque terminé. Presque car il reste principalement 2 gros rosiers arbustes à nettoyer.

Semis de giroflée ravenelle. Comme toutes les bisannuelles, il faut les semer en mai-juin. Il est donc grand temps de le faire avant les grosses chaleurs. Cela fait plusieurs années que je pense à le faire... mais j’y pense en août ! Trop tard. J’aime beaucoup ces giroflées car elles se marient bien avec la pierre. Pour en savoir sur les ravenelles.

Dimanche 10


Il restait 2 plants de lierre panachés prévus pour des jardinières. En fait, je les mets dans 2 pots en terre et ils meublent - avec un fuchsia procumbens ’Variegata’, des lamiums, une hosta, une fougère, et un fuchsia magellanica ’Alba’ - un coin à l’ombre près de la sortie du garage (cherchez à les reconnaître, même si la photo est un peu petite !). Toutes nuances de vert... j’aime.

Coupe les fleurs fanées des valérianes sur le trottoir. En fait le trottoir est devenu un petit jardin de valérianes et érigeron karvinskianus.

Cà y est, les roses fanées sont enlevées. Globalement les rosiers sont propres (mais il faudra continuer régulièrement, cependant la grosse vague de fleurs fanées est passée, sauf pour les non-remontants). Il faudra tout de même repasser pour voir. Cet après-midi, j’ai nettoyé notamment un non-remontant grimpant cultivé en arbuste : ’Seven Sisters’. C’est l’occasion de rappeler qu’il faut tailler les rosiers non-remontants après la floraison donc maintenant et jusqu’à juillet (les remontants se taillent en février-mars).

’Seven sisters’ au temps de sa splendeur... il y a 15 jours (je vous ai montré sa fleur de près le mois dernier). C’est un grimpant monté en arbuste : il est donc très vigoureux et mesure plus de 2 m. Une belle bête !

Il vient d’être taillé. Derrière j’ai nettoyé un rosier arbuste ’Angela’.

Lundi 11

11ème tonte du gazon. Je pense que la pluie des dernières semaines et l’effet de l’engrais ont accéléré la pousse (j’avais tondu il y a 4 jours !)

Nettoyage d’une plate-bande.

Réduction de volume d’un chèvrefeuille encombrant. En fait je le réduis en largeur car par un bout il étouffait un rosier qui, en plus, a du mal à démarrer (Mme Legras de St Germain)

Difficile de résister à l’envie de vous montrer quelques clématites du jardin. Je vous ai montré lundi dernier une toute nouvelle au jardin : ’Petit Faucon’. Je la trouve vraiment magnifique. Aujourd’hui, c’est la 1ère fleur d’ ’Artic Queen’. Vous la découvrez en même temps que moi car je l’ai plantée à l’automne. A droite, c’est une vieille au jardin. Une très florifère et que j’aime particulièrement. Elle se marie à merveille avec le rosier ’Palissade rose’ qui a le bon goût de fleurir en même temps : c’est ’Victoria’.

Miracle... Youppi... génial... fabuleux... J’ai mangé 3 radis !!! L’ennui c’est que ce sont les seuls de mon semis du mois dernier ! Quand je vous disais que je n’étais pas très potager ! A ma décharge il faut dire que Rosalie est passée par là peu de temps après la levée. Encore heureux qu’elle n’ait pas fichu en l’air les jeunes plants de fraisiers qui se trouvaient dans la même plate-bande !

Mardi 13


Taille de la clématite ’Perle d’azur’. C’est une clématite à grandes fleurs. Elle me déçoit car elle ne fait que du feuillage et très-très peu de fleurs (je l’ai pourtant vue très fleurie dans des jardins). Je l’ai taillée à 80 cm environ (donc des 2/3). C’est un régime que je vais faire subir aux clématites à grandes fleurs après la 1ère floraison. Pour certaines, je vais même les tailler plus court. Objectif : redonner du tonus, les ramifier et les faire refleurir. Il est évident que si vous laissez une clématite à 2 m avec son feuillage vous l’épuisez au lieu de l’encourager à refleurir. En fait c’est le même principe que pour les rosiers remontants après leur floraison de juin.

APRES LA 1re FLORAISON, TAILLEZ TRES COURT LES CLEMATITES A GRANDES FLEURS.

Dans un bidon de lait, il y avait une Ballota pseudodictamnus (feuillage gris) plus très esthétique. Je l’ai remplacée par un senecio vira-vira (boutures faites le 7 avril). Pour l’instant c’est pas terrible mais dans quelques temps...

Vendredi 15

2 jours d’absence et aujourd’hui je ne trouve qu’une demi heure pour jardiner... débordé !

Récolte de la rhubarbe pour faire de la confiture.

A propos de la récolte de rhubarbe, il est conseillé de ne prendre que 3 pétioles sur 4. Il ne faut pas les couper mais tordre en tirant.

JPEG - 17.9 ko
Avant
JPEG - 20.6 ko
Après

Le mardi 5, le bouleau a eu quelques grosses branches gênantes supprimées. Bien sûr, les plus beaux morceaux iront dans la cheminée cet hiver mais une idée m’est venue (çà arrive encore parfois !) : faire des tuteurs pour clématites (j’en fais 2). Ils mesurent 1,50 m de haut et je les ai mis entre 2 arbustes nouvellement plantés.

Je vide une partie de l’eau (trouble) des bassins et complète avec de l’eau fraîche mais j’attendrai dimanche pour remettre la pompe en marche afin de permettre aux particules de litière pour chat de reposer. Sacrée foutue litière... je maudis la personne qui a donné le conseil (que j’ai bêtement suivi), dans une revue, de mettre au fond de la litière afin d’éviter la formation d’algues vertes ! Comme les tonneaux doivent être changés (je ne sais pas quand car je n’ai toujours pas le 3ème !), je laisse tel quel.

Dimanche 17

Plantation de 5 campanules (Pantaloon, Burghaltii, makaschvilli, ’Purple sensation’ et punctata ’Hot lips’). En octobre, je dois faire une conférence sur les campanules. Or, près de Rennes, j’ai découvert une pépinière possédant 100 variétés de cette espèce. Je suis allé faire des photos la semaine dernière et ne regrette pas mon déplacement. Mais oui çà existe les pépiniéristes qui sont passionné(e)s. Si vous êtes dans le coin, faites un petit tour chez Nelly Guesnet, pépinière campanule, 35134 Coesmes tel 06 60 72 17 57. Une petite pub gratuite... mais elle mérite bien çà !

Lundi 18

(12ème) tonte du gazon. Il est superbe. L’engrais est efficace. On dirait un green... (j’exagère un peu... mais tout de même !)

Taille d’un Deutzia atropurpurea. Pas mécontent de le tailler car à l’automne dernier j’avais planté une clématite (je n’ai pas noté son nom... c’est malin.) au pied de la girouette qui se trouve dans ce Deutzia. L’ennui est que cet arbuste a recouvert la clématite qui manque un peu d’air !!! Elle vient de retrouver la lumière. J’en profite pour nettoyer les environs : arracher des Solidagos envahissants, tailler à 10 - 20 cm les delphiniums, arracher une bourrache en fin de floraison, tuteurer une touffe de Geranium pratense ’Mrs Kendall Clarke’ (une merveille mais qui se couche avec la pluie et le vent) etc. Broyage des tailles. Arrosage copieux du coin nettoyé dans lequel il y a 3 clématites un peu poussives (une poignée de corne broyée...) et bien sûr je recouvre le sol avec le broyat.

JPEG - 20.4 ko
Avant
JPEG - 22.7 ko
après la taille


Pour le tailler, je coupe les branches défleuries, j’enlève les vieilles branches, le bois mort et je le rabats de moitié. Certaines années je taille plus bas.

Mardi 19


Nettoyage du trottoir (j’en ai fait un il y a quelques jours... aujourd’hui c’est l’autre). J’en profite pour tailler quelques arbustes qui débordent. Et je broie...

Mercredi 20


Je suis dépité, dégoûté, "vénère", au bord de la bavure... mon numérique vient de me lâcher après un peu plus de 2 années de bons et loyaux services. Bons et loyaux... mais courts. Et pourtant il va bien falloir que je trouve une solution pour le site.

Nettoyage de plate-bande... tout en lorgnant sur des fleurs que j’aurais pu photographier si... J’arrête, je me fais du mal !

Jeudi 21


Pas possible de jardiner aujourd’hui : j’ai consacré tout mon temps à l’achat d’un numérique. Moi, quand je suis privé de mon jouet, quel qu’il soit, je suis comme les gamins : je trépigne..., j’en passe et des meilleurs. Car maintenant, à cause du site, l’appareil photo numérique est presque devenu un outil de jardinage !

Au retour : pluie et vent... chouette c’est l’été !!!

Samedi 23

Le temps bizarre (alternance pluie et soleil... et vent) a des effets bénéfiques sur la pelouse mais désastreux sur le reste du jardin : maladies sur certains rosiers, vivaces hautes couchées (Verbena bonariensis...). Bref, le jardin pourrait être plus beau.

(13ème) tonte du gazon. En ce moment il faut tondre tous les 5-6 jours.

Nettoyage des rosiers, principalement des arbustifs (Sourire d’Orchidée, Bonica, Pénélope...). Il y avait plus de fleurs fanées ou abîmées par la pluie et le vent que de belles roses. C’est une remise en état pour encourager une nouvelle floraison.

Nouvelle idée de décoration pour le jardin. Je commence donc à bricoler mais je ne vous en dis pas plus. Vous verrez quand ce sera terminé. Et puis si... en gros je n’ai besoin que d’un piquet de 2,50 m, d’ardoises et d’un feutre... Cherchez bien mais çà m’étonnerait que vous trouviez ! Jamais vu çà dans un jardin.

Dimanche 24


Désespérant... pas moyen de prendre l’air aujourd’hui... de la pluie, de la pluie et... de la pluie, avec en prime une fraîcheur automnale et du vent. Ne rigolez pas car nous les bretons, nous avons cette qualité à nulle autre pareille : nous aimons partager et la pluie... c’est vous qui l’aurez dans les jours à venir !!!

J’avance sérieusement dans mon bricolage et s’il n’y avait pas des problèmes de séchage, ce serait presque fini. J’espère que çà va être sympa, on verra bien le résultat.
Et pour ne pas terminer sur une note trop morose, voici une photo de l’une des clématites viticella du jardin. C’est une viticella type : une multitude de fleurs en clochettes ouvertes depuis près d’un mois. Elle recouvre sur quelques m² le lilas taillé il y a plusieurs jours. Il y aura des fleurs jusqu’au milieu de l’été. Il y en a 5 ou 6 du même style dans d’autres arbustes. Vous comprenez mieux ma passion pour cette plante ? Qu’attendez-vous pour en acheter ? C’est vrai qu’on en trouve pas partout.

Lundi 25

Taille de quelques rosiers défleuris

(re)-Désherbage du potager (et ce n’est pas fini !)

Semis de gazon sur une petite partie de la pelouse qui a un peu souffert des travaux de canalisation du mois d’avril.

J’ai reçu ce matin par la poste des graines de semiaquilegia ecalcarata (merci Laurence) que j’ai semées dans du terreau de semis dans une caissette (à poissons) en polystyrène.

En bordure du terrain, il y a un espace vert (moins de 100 m²) avec un petit carré de pelouse et des plantations que j’avais faites il y a plus de 20 ans. La pelouse est de plus en plus envahie de mauvaises herbes. Au début je la bichonnais mais être pigeon n’est pas trop mon truc... c’est lassant ! Cependant avant qu’il ne soit trop tard je me décide à y mettre du désherbant sélectif.

Mardi 26

Ai trouvé une 108ème clématite : c’est une texensis plantée en septembre dernier et je craignais de ne jamais la revoir. Ouf !

2ème semis d’ipomées : le premier se portait très bien jusqu’à la transplantation fin mai. Depuis il végète et donne des signes inquiétants de faiblesse. Je sème donc en place au pied du trépied avant qu’il ne soit trop tard. On verra bien.
J’ai terminé mon œuvre ! Comme le montre la photo, sur un gros piquet lasuré, j’ai fixé des ardoises sur lesquelles j’ai écrit des noms de superbes jardins visités et le nombre de kilomètres à partir d’ici. Bien entendu, ces ardoises indiquent la direction pour aller vers ces jardins. Le piquet est planté dans un rosier arbustif ’Marchenland’. Bientôt on ne verra plus que les ardoises. Ces jardins sont évidemment sur le site (sauf le Vastérival puisqu’il est interdit de photographier).

Noms des jardins (de haut en bas) : Trévarez, Kerdalo, Vastérival, Les Prés des Culands, Prieuré N. D. d’Orsan, Eyrignac, Berchigrange, jardin des mélanges et jardins artistiques de Drulon.
Les jours où j’aurai la nostalgie de ces jardins, je pourrai toujours rêvasser en me disant que le prieuré de Notre-Dame d’Orsan n’est qu’à 572 km... quelque part par là bas...
Taille en vert des pommiers et poiriers : elle consiste à couper les rameaux au-dessus de la 4ème ou 5ème feuille. Je commence par les espaliers et j’en profite pour dégager l’allée d’helxine (la porte bleue est complètement cachée par un bambou au port retombant). Fin de la taille en vert prévue en fin de semaine... ou la semaine prochaine.

JPEG - 21.2 ko
Avant
JPEG - 24.5 ko
Après


Photo ci-dessous : la porte bleue avec une clématite viticella très conquérante et en fleurs depuis déjà plus d’un mois. Il en sera ainsi jusqu’au milieu de l’été. Et certains prétendent que les clématites sont capricieuses et difficiles à cultiver !!!

Jeudi 28

Je brûle le tas de branchages, taille de rosiers... que j’avais mis dans le champ d’à côté. On arrive en juillet, après ce ne sera plus possible.

Taille en vert des poiriers et pommiers (fin). Le but est de favoriser la formation de bourgeons à fleurs pour l’an prochain.

Nettoyage du potager (fin). Je recouvre la plate-bande de fraisiers avec le broyat de la taille en vert.

Vendredi 29

14ème tonte du gazon

Samedi 30

Chronique d’une mort annoncée :

Depuis cet hiver le néflier du Japon (Eryobotrya japonica, à ne pas confondre avec l’arbre fruitier qui donne des nèfles) dépérit. Manque de chaleur ? maladie ? Excès d’humidité ?... Je me décide à agir mais je n’y crois pas trop : je le taille sévèrement. On verra bien.

JPEG - 18.8 ko
Avant
JPEG - 19.5 ko
Après


Lundi dernier, j’ai semé du gazon sur un coin de pelouse. Je répands du terreau (bon marché) pour couvrir les graines. Inutile d’arroser : IL PLEUT !!! RAS LE BOL !

Juin 07

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic