Arrosoirs & sécateurs

"La Grande Bercherie" à Gasville-Oisème (28)

21 octobre 2018


Jobina était fleuriste. Michel était horticulteur. C’est en 1976 qu’ils achètent un champ et les premiers arbres sont plantés en 1977. Mais dès leur retraite en 2004, ils créent un jardin qui a aujourd’hui une superficie de 15 000 m². C’est un jardin à 4 mains.
Le sol est argileux mais la terre est inégale suivant les endroits du terrain.
La maison est située au centre du jardin. Sous la direction de Michel et Jobina nous ferons le tour de la propriété. Des arbres, des arbustes, des vivaces, des plantes grimpantes (clématites...) mais aussi des éléments de décoration réalisés souvent avec beaucoup d’humour.

JPEG - 7.6 ko
Mais où est le sécateur ?



Au cours de la balade, nous découvrirons une mare au bout d’une vaste pelouse. Elle est particulièrement bien mise en valeur car entourée d’une abondante végétation de plantes basses (arbustes, graminées et vivaces).

De l’autre côté de la maison, découverte d’une grande pelouse. Sur le côté, un lierre monté en arbre forme un étonnant champignon.


Au fond, une ruine végétalisée dissimule le fond du jardin où sont plantés un nombre impressionnant d’arbres et arbustes.



Nous nous faufilons entre les végétaux (ce sont souvent des espèces rares car Jobina et Michel sont des collectionneurs qui courent les fêtes des plantes de renom) et nous changeons de décor : on entre dans la roseraie où des rosiers sont encore en fleurs.
Coup d’oeil sur la cabane perchée pour les petits-enfants : incontestablement, elle donne envie de perdre quelques dizaines d’années !!!


Si vous souhaitez voir davantage de photos du jardin, cliquez sur le bouton (situé en haut de page à droite du titre) pour voir un diaporama plein écran.


La Grande Bercherie
Jobina et Michel Ménard
10 rue de Couttes
28300 Gasville-Oisème
tel : 02 37 31 99 03

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic